Bienvenue jeunes padawans. ♥️ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥️ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez | 
 

 A night at the library {pv Neals J. Hopkins}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

MessageSujet: A night at the library {pv Neals J. Hopkins}   Dim 13 Sep - 15:03


Aujourd’hui, c’était une journée des plus normales. Moi et Philippa avions fait un tour en ville. Il ne s’était malheureusement rien passé de très très intéressant. Ah si, enfin ce n’était pas trop intéressant mais un clochard est mort pas loin d’un restaurant dans lequel je m’étais arrêté pour manger aux alentours de midi. Enfin voilà quoi. J’avais pris le temps de finir mon repas avant de m’aventurer dans la ruelle à la recherche du cadavre. Parce que je n’avais rien de plus intéressant à faire sans doute. En vérité il devait être mort de faim ou d’une maladie. Enfin le plus drôle c’est que son chien, enfin je suppose que c’était son chien, était en train de le bouffer. Alors je m’étais accroupi calmement, observant le chien faire Philippa à mes côtés. Peut être que grâce à cela je pouvais espérer en apprendre un peu plus sur la manière dont un corps humain est composé ? Enfin bon, j’étais restée une petite heure à regarder le chien bouffer le cadavre d’un pauvre type. Bientôt rejoint par un autre. Enfin bref, j’avais fini par repartir dans une rue plus vivante et moins glauque. A contre cœur. Je devais retourner à l’agence sinon j’allais me faire taper sur les doigts.

Mais maintenant, je tourne d’un côté et d’un autre dans mon lit, cherchant le sommeil qui m’avait, semble-t-il, posé un lapin. Bordel. Mes yeux étaient parfaitement ouverts alors que d’autres de mes camarades dormaient à poing fermés. C’est alors que Phi eu la bonne idée d’entamer la conversation, alors que je lui répondais en chuchotant.  

-« Bah alors, on à des problèmes pour s’endormir ? »

-« Nan tu crois ? Faut vraiment être un géni pour s’en rendre compte ! »

-«  Ca va tranquille Niss, je voulais juste entamer la conversation. »

-« Mauvaise technique Phi. »

–« Ouais peut-être, mais j’en ai rien à battre. »

-« Super laisse moi dormir et va jouer avec les amis imaginaires des gosses du voisinage. »

-« Ahahah, très drôle mademoiselle la schizophrène. C’est toi qui à voulut me garder, assume. »

-« Pff. »

-« Enfin, quand tu auras fini de râler peut être pourrions nous aller faire un tour plus loin, histoire de faire une connerie ? »

-« On a déjà eu trop d’avertissement, c’est chiant de ne pas pouvoir faire ce que je veux quand je veux. »

-« Bah c’est l’occasion, aller. Allons au moins à la bibliothèque, y’a plein de bouquin intéressant sur la mort là bah tu pourras peut-être t’en inspirer pour notre prochaine victime ! »

-« Ouais, s’il y en à une. »

-« Et effrayer les jeunes recrues ? »

-« Ca pourrait être drôle. Mais je ne préfère pas gaspiller mon temps avec du sang neuf.  Va pour la bibliothèque même si ça promet d’être chiant à mourir. »

-« Ce sera toujours plus intéressant qu’ici. »

Et c’est dans un profond soupire que j’avais fini par me lever de mon lit. J’avais enfilé une tenue rapide composée d’un jean, d’un t-shirt blanc et d’une petite veste en cuir bleu turquoise. Un rapide coup d’œil vers Phi qui avait évidement la même tenue que moi comme depuis toujours d’ailleurs. M’enfin, ça ne me dérange pas de me voir quand je la regarde. Philippa est bien plus que mon amie imaginaire restée avec moi à cause de quelques problèmes de schizophrénie. C’est une projection de moi-même, mon côté sombre et psychopathe qui me parle et me guide. Je ne sais pas ce que je pourrais devenir si un jour j’arrêtais de la voir, peut être que je deviendrais un monstre, encore pire qu’aujourd’hui.

Quelques instants plus tard, les portes de la bibliothèque m’ouvraient leurs portes. La nuit et le calme régnaient en maitres dans cette énorme pièce pleines de lettres, de mots, de pages, enfin de livres quoi. Des bouquins pour la pluparts ennuyant, j’en conviens. Mais au moins ici il n’y à personne, du moins les rares personnes ici doivent être silencieuses. J’essaie d’utiliser mon pouvoir pour tenter de percevoir une éventuelle mort, rien, aucun signe. Je pense que je suis seule. J’envoie Philippa faire un rapide tour et pendant ce temps là j’allume une bougie qui traine, un genre de chandelle. Enfin, oui je sais on à l’électricité, mais c’est trop voyant et je trouve la lumière d’une bougie plus chaleureuse et plus douce qu’une simple lampe.

-« Hum, ambiance tamisée et romantique, une nuit de sexe dans la bibliothèque voilà ton présage ouhhhh ! »

-« Ton imitation d’un fantôme est absolument minable ma chère. *dis-je alors que j’étais en train de rechercher un bouquin peut m’en importait le thème* Non franchement ce n’est pas ce que j’espère et de toute manière ici tout le monde ou presque sait que je suis folle, certains ont peur de moi, c’est fascinant. »

-« Ou déprimant, heureusement que je suis là avoue. Tu t’ennuierais trop sans moi. »

-« J’avoue. »

-« Inséparables. »

-« Pour encore longtemps. »*dis-je en balançant un livre sur la table intitulé « La vie après la mort »*

N’as-tu donc rien de plus intéressant à faire que de lire un tas de connerie. »

-« Nan ma chère, sachez que c’est surement le livre le intéressant présent ici et qui plus est c’es sure… »

-«…Tu as entendu ? Quelqu’un vient de rentrer. »

-« … »

Je pris le temps de faire le tour de la table, laissant le cierge en place sur la table à côté du livre. Passant par quelques allées remplies de livres à la recherche silencieuse de l’individu qui venait d’entrer dans la bibliothèque. Et c’est alors que je le vis. Cachée derrière un étendu de livre, je l’observais.  Neals Jaden Hopkins. A vrai dire le seul mec qui en vaille vraiment le coup pour moi parmi les opposants, bah c’est lui. Si je lui ais déjà parlé, oui, cela m’est déjà arrivé. En vérité c’est un ami, un bon ami. Peut être plus à l’occasion d’une soirée de beuverie qui à mal tournée, je ne sais plus vraiment. Enfin bref, que fait-il là, en pleine nuit à 2h du matin ? Là est la vraie question. Intéressante comme question d’ailleurs.

Enfin bon, je passais quelques instants à l’observer sans rien dire, sans rien faire, aussi silencieuse que la mort.  

-« Bah tiens, Mrs Hopkins nous fait l’honneur de sa présence. Ce regard avec lequel tu le vois me donne envie de vomir tu le sais ça ? »

Je lui lance un regard qui en dit long alors que je reporte mon regard sur le jeune homme qui semble se diriger vers la lumière de la bougie que j’avais laissée allumée. Je le suis discrètement entre les allées de la bibliothèque.  J’admets agir d’une manière étrange quand il est là, je ressemble à quelqu’un d’autre. Je préfère la vraie moi mais parfois c’est bien d’être quelqu’un d’autre.

-« Heurk. Je suis écœurée. »

Il s’attarde près de la table que la bougie éclaire. Je fini par me décider à sortir en m’approchant de lui calmement.

-« Insomnie ? »

Invité
Invité

MessageSujet: Re: A night at the library {pv Neals J. Hopkins}   Lun 14 Sep - 20:54


De l'obscurité,des livres,et une jolie fille
Partir en vadrouille c'est bien, avec toi, c'est mieux.


6:05 s'affichait sur mon réveil. La vue trouble, et l'esprit encore embrumé par mon court sommeil, c'est avec grand peine que je me levais, dans un état presque comateux. J'allais être en retard à l'entrainement d'art martiaux organisé par le PSI et je ne pense pas que mes mentors allaient tolérer cet écart. Je m'empressais donc de me préparer, en ne prenant pas de temps pour me coiffer ou sélectionner mes habits, tout simplement car j'allais être seule avec Alexeï, et que c'était inutile pour ce genre d'activité. A vrai dire j'y allais seulement par obligation et pour montrer que j'étais actif au sein de l'organisation en faisant bonne figure, mais me battre contre des sacs remplis de je ne sais quoi ça ne me plaisait guère. Je préférais plutot m’entraîner à utiliser mes pouvoirs, ou encore mes armes, avec d'autres personnes, histoire de lié l'utile à l'agréable. La magie, et les pouvoirs plus généralement, me passionnaient, un peu logique en étant fils d'Hécate, c'est pour cela que je prenais plaisir à découvrir mes capacités et  les tester. Ce n'était pas avec ce genre de truc mêlé à du combat que j'allais me perfectionner mais dans un sens ça me défoulait et c'était une bonne façon d'extérioriser mes problèmes sans craindre de blesser qui que ce soit...alors je commençais peu à peu à y prendre gout, au fur et à mesure que les heures passaient.
Après avoir surpassé mes limites toute la mâtiné je ne demandais qu'une chose: prendre du bon temps. Je passais donc dans ma chambre et saisis rapidement ma serviette de douche pour aller prendre un bain. La fatigue me donnait des vertiges mais je tenais le coup, heureux de pouvoir enfin me détendre un peu. Après avoir profité pendant une heure de l'eau chaude, non sans remarque de la part de mes camarades qui patientaient, de la salle de bain. J'avais un peu abusé du temps qui m'était autorisé mais j'avais de bonnes raison d'avoir. Je traînais alors dans les couloirs, enroulé de ma serviette de bain, et rentrai rapidement dans ma chambre. Je devais me préparer pour passer un peu de temps dehors, car je l'avais promis à Mina. Mes supérieurs m'avaient autorisé une après midi de congé, et je comptais bien en profiter. Je fis donc un peu les magasins, accompagné de ma coéquipière, et partis récupérer quelques balles de revolver à l’entrepôt. De nouveaux rentrée, et après l'avoir accompagné à sa chambre, je m'écroulais sur mon lit, et fermai un peu les yeux. Et c'est non sans surprise que je m'endormis. Moi qui pensait pouvoir tenir, je me surestimais, mais trois nuit sans sommeils et avec des entraînements c'est vraiment insupportable, j'avais besoin de récupérer.
Quand je rouvris les yeux il faisait nuit, et mon voisin de chambre n'était pas présent, surement passait-il du temps dehors où avait-il été assigné à une mission. Cela ne m'arrangeait pas, j'avais maintenant repris des forces et je ne savais que faire, j'aurais aimé qu'il soit avec moi pour partir en vadrouille, comme à notre habitude, mais cette fois ci j'allais devoir partir en solo. Je pris  mon sac à dos que je portais sur une seule épaule puis je me faufilai par la fenêtre, atterrissant agilement en bas du seuil de porte. Je ne saurais dire l'heure qu'il était mais en tout cas le silence régnait et tout le monde dormait, une aubaine pour moi. Je marchais hasardément parmi les bâtiments, mais celui qui attirait le plus mon attention était la bibliothèque, à la fois glauque et intéressante, bref, je voulais entrer et voir ce qu'elle pouvait bien renfermer. Je fus étonné de voir que les portes n'étaient pas verrouillé, mais l'idée que quelqu'un y soit déjà me rajoutais de l'adrénaline, c'était plutôt marrant. Je passais l'entrée et marchais parmi les longs couloirs de livre à la recherche de mon saint Graal: un livre sur la restitution d'énergie. Je parcourais des yeux les rangés mais je n'y voyais rien, j'aurais bien utilisé mon pouvoirs de plasma pour m’éclairer mais quelque chose attirait mon attention. Une petite bougie était allumée et posée sur la table au centre de la pièce principale. J'avançais donc dans sa direction, prêt à dégainer mon poignard au moindre mouvement suspect

-"Insomnie ?"

Je sursautai, la voix était si proche qu'en me retournant, pour voir qui parlait, je me retrouvais nez à nez avec une fille. J'avais bien reconnu une voix féminine mais celle ci en particulier ne me disait rien. Je lâchais un soupir de soulagement en reconnaissant Nyssa après avoir inspecté rapidement son visage légèrement éclairé. Je lui avait parlé quelque fois mais sans plus. J'avais du surement allé plus loin avec elle lors d'une soirée, mais il y en avait tellement que je ne comptais plus. Alors je repris mes esprits et fit en sorte de ralentir mon rythme cardiaque qui avait bondis quelques secondes plus tôt.

-"Mais t'es malade, on pourrait nous entendre, parle en chuchotant...en plus la bougie c'est franchement pas discret."

Je lâchais un petit ricanement nerveux, à la fois heureux et soulagé de ne plus être seul parmi l'obscurité, mais je voulais savoir ce qu'elle pouvait bien faire là à cette heure ci, étrange venant d'une fille plutôt discrète et "sage".

-"Hm oui si je puis dire, j'avais juste envie de faire un tours, et je dois trouver un livre qui plus est, je pense avoir bien choisis mon endroit. Et toi ? Tu fais quoi ici aussi tard ?"

Sans même avoir pu entendre sa réponse des bruits de pas résonnèrent dans la pièce voisine, j’éteignis rapidement la lumière et la tirais avec moi derrière une étagère par reflex, pour ne pas être visible au cas où un garde posséderait une lampe torche. Je déposais alors un doigt sur ses lèvres et lui soufflais à l'oreille "chut, ne fais pas de bruit, il va repartir vite, faut juste pas se faire repérer, et comme tu es miss pas discrète je prends mes précautions".
crackle bones
Invité
Invité

MessageSujet: Re: A night at the library {pv Neals J. Hopkins}   Lun 14 Sep - 21:52


-"Mais t'es malade, on pourrait nous entendre, parle en chuchotant...en plus la bougie c'est franchement pas discret."

J'émis un petit rire, peut m'importait les règles de toute manière. Je les avais toutes enfreins au moins une fois en 5 ans. Alors à ce niveau là. On pourrait presque dire que plus rien ne compte. Mais je n'ai pas envie de me voir retirer mes pouvoirs ou je ne sais quoi. Ma place m'importe également. Je ne veux pas me retrouver à la rue, obligée de demander l'aide des dieux. Ca jamais, ma mère m'à abandonnée alors que j'avais le plus besoin d'elle. Je refuse d'avoir à faire à elle, ou à un autre dieu.

-"Hm oui si je puis dire, j'avais juste envie de faire un tour, et je dois trouver un livre qui plus est, je pense avoir bien choisis mon endroit. Et toi ? Tu fais quoi ici aussi tard ?"

Un instant de réflexion plus tard et je venais de me rappeler quelque chose. Il n'est pas au courrant...Oh bien sûr il aurait entendu des rumeurs, mais il ne sait rien de moi. Enfin, je veux dire on se connait, il sait que ma mère est Macaria, il connait mon pouvoir tout comme je connais sa mère et son pouvoir. Mais jamais l'un ne s'était ouvert à l'autre en lui révélant quelque chose qu'il ne révélerait seulement à un véritable ami. Jamais, et si alcool il y avait durant une révélation de ce genre ça ne compte pas, car généralement on ne s'en souvient pas. Mais c'est vrai que, maintenant que j'y pense...la soirée de...de...rah je ne retrouve plus le nom de cette maudite soirée. Elle avait eu lieu il y à quelques mois à peine. J'ai quelques brides de souvenirs, à peine de quoi reconstituer une séquence de plus de 30 secondes. Mais j'aurais mis ma main à coupé que c'était à cette soirée là que je l'avais connu de manière...peut conventionnelle on va dire.

-"Moi je me souviens parfaitement de cette soirée... peut conventionnelle ou non je te signalerais que ce que tu lui avais sous un des tables avait du lui plaire..."

Ma tête tourne dans sa direction alors que mon regard aurait pu lancer des éclairs. Je suis douée dans ce que je fais, surtout ça, ce n'est pas nouveau. Mais peut de personnes le savent. C'est tout. On va pas en faire un drame...c'était...un genre, d'offrande ? Je rigole intérieurement.

-"Oh moi j..."

-"Et mais tu vas où ???!"

Quoi qu'il y ai eu, il l'avait entendu. Il avait éteint la bougie aussi rapidement que s'il commandait au feu et m'avait entraînée derrière l'étendue de livre où je m'étais cachée pour l'observer quelques minutes au paravent. En tendant un peu plus l'oreille il est vrai que je venais d'entendre un bruit de grincement, un peu comme si quelqu'un venait de rentrer. Un surveillant. Impossible que ce soit un agent du camp. 3 en l'espace de 10 minutes ce serait vraiment une grosse coïncidence. Il posa un doigt sur mes lèvres alors que je m’apprêtais à dire un mot venant chuchoter contre mon oreille des mots qui me firent frémir. Ne me demander surtout pas pourquoi. "chut, ne fais pas de bruit, il va repartir vite, faut juste pas se faire repérer, et comme tu es miss pas discrète je prends mes précautions"

-"Mon cul, ce que veux ce gars c'est juste remettre le couvert je suis sûre que le garde n'est même pas entré dans la bibliothèque, il à du refermer les portes parce que ce bouffon à oublié de le faire."

Avec ma main je vins simplement saisir son doigt pour le retirer de ma bouche non sans avoir essayé de le mordre avec un haussement de sourcil du genre "fait gaffe mon gars je ne suis pas celle que tu crois." A mon tour de placer un doigt sur sa bouche pour venir chuchoter à son oreille. "Ne prétend pas me connaitre car même si, supposons, mon corps n'à plus de secret pour toi mon esprit en est rempli." Un petit clin d'oeil alors que je retire mon doigt, faisant tout de même signe à Philippa d'aller vérifier si un garde était belle est bien là.

-"Et je suis ton côté psychopathe pas ton larbin."

-"Phi !" *dis-je en chuchotant*

-"Très bien si moooodame insiste tant."

Je fronce mes sourcils en soupirant. Putain qu'est-ce qu'elle peut être saoulante quand elle s'y met celle là. Je vais finir par la vendre sur le bon coin ou je ne sais quel site ou les gens vendent tout et n'importe quoi. Enfin, non je ne peux pas vraiment. Je n'ose pas vraiment imaginer ce qu'il adviendrait de moi sans elle, ce qu'il adviendrait de mes pulsions, de mon côté sadique, sauvage, psychopathe et schizophrène. Peut être que je me plairais plus, peut être pas. Je prends le temps de réfléchir en silence collée contre Neals qui devait s'être demandé à qui j'avais parlé. Je ne sais pas si j'allais le lui en parler ou bien peut être que lui allait le faire...peut importe. J'attendais le retour de Phi, en attendant j'étais un peu trop proche de lui à mon goût, même si au fond ça ne me dérangeait pas. Mais le garde...est-il réel au moins ?


Invité
Invité

MessageSujet: Re: A night at the library {pv Neals J. Hopkins}   Ven 23 Oct - 20:10


De l'obscurité,des livres,et une jolie fille
Partir en vadrouille c'est bien, avec toi, c'est mieux.


Je rêvais ou elle avait essayé de me mordre le doigt ? Son petit haussement de sourcil rebelle me fit sourire en coin, elle avait l'air atypique, on allait bien s'entendre tout les deux. Même si je pensais ne jamais l'avoir vu elle me disait vaguement quelque chose. En effet j'étais maintenant près d'elle et je voyais clairement son visage et ses traits fins. Je dois avouer qu'elle était charmante, peut être l'avais-je déjà eu dans mon lit ? Surement. Mais cela m'importais peu car cette soirée promettait d'être amusante. Elle chuchota ensuite à mon oreille des paroles qui vinrent confirmer t mes pensées, et c'est non sans échapper un petit ricanement que je lui répondis: "On se connait alors, mais disons que cette fois ci j'ai plutôt envie de connaitre ton esprit".
Je ne savais pas pourquoi mais elle fit aussitôt signe à quelqu'un de déguerpir. Je cherchais alors des yeux qui pouvait bien être cette personne mais il n'y avait rien aux alentours. Je cru alors que j'avais mal interprété son geste, ou que j'avais tout simplement imaginé l'action, mais non elle prononça un mot "Phi", qui correspondait surement un surnom. Je fronçai les sourcils et la regardais faire, intrigué.

-"Mais à qui tu parles comme ça ?"

Sur le coup je pensais qu'elle était folle, cependant cette idée me plaisait. Moi même j'étais un peu différent des autres, et j'avais un sentiment de déjà vu avec elle, ce qui me mis aussitôt à l'aise. Je la reluquais de bas en haut rapidement du coin de l'oeil avant de regarder en direction de la porte.

-"Ca te dit qu'on ferme à clé ? Au moins personne ne pourra rentrer par là, et l'autre gars bas...on l’assomme ? Enfin si il est pas déjà parti..."

A la base j'étais venu pour trouver mon livre et je comptais bien repartir avec, j'irais donc le prendre plus tard. Mais ça faisait longtemps que je n'avais pas passez une soirée avec une....amie ? Enfin je la considérait déjà comme tel (pour se suivre dans les conneries je pense qu'on a déjà un lien), alors je voulais rester toute la nuit.


crackle bones
Invité
Invité

MessageSujet: Re: A night at the library {pv Neals J. Hopkins}   Lun 9 Nov - 9:21


-"Mais à qui tu parles comme ça ?"

Ah, oui, merde. Ah mais...attend, il est pas au courant ? Je prends le temps de réfléchir quelques instants. Bon, il est effectivement possible que Neals ne connaisse pas Philippa. Je m'écarte du jeune homme aussitôt que Phi repointe de bout de son nez dans l'allée où nous étions cachés.

-"C'est booon, y'a plus de garde. Tu peux lui lâcher la glotte Nyss."

Mes sourcils se froncent alors que j'attrape un livre qui traîne pour le jeter sur Philippa.

-"T'es vraiment chiante Phi !"

Je soupir puis je me redresse. Jetant un dernier coup d'œil, essayant de sentir si la mort tourne autour de quelqu'un. Toujours rien. Je suppose que je peux faire confiance a Philippa pour le coup. Je tends une main vers Neals pour l'aider a se relever. Quand je touche sa peau un frisson me parcours, mais je n'y prête pas plus attention que ça.

-"Sérieux, tu n'écoute donc pas les échos qui se disent ici ?"

-"Bah visiblement non. Ou alors il a oublié. Faut peut-être lui rappeler que tu es une folle psychopathe et schizophrène."

-"Laisse moi gérer ça Nyssa." *Je regarde Neals a nouveau*-"Bon, Neals-Philippa. Philippa-Neals. Tu ne peux pas la voir, mais au moins tu sais qu'elle est ici."

-"Et je te surveille petit branleur."

Le jeune homme semble perdu quelques secondes. Mais apparemment ça passe plutôt rapidement. Bon. Il avait proposé de fermer la porte à clé. Le sommeil me faussant toujours compagnie, je pense que le fait d'être enfermé ici pourrait être fun. Personne ne pourra entrer si jamais, la situation... dégénère.

-"Ouais, tu veux dire si jamais vous finissez tout les deux nus sur une table."

Je lève les yeux au ciel. Je souris en regardant Neals essayant de voir s'il encaisse le coup ou s'il va prendre ses jambes a son coup en hurlant le nom de sa mère. Bon dans les deux cas ce sera assez drôle, je pense.

-"On va la fermer cette porte ?" *dis-je en chuchotant après mettre approchée de son oreille.*

-"C'est de l’incitation sexuelle ça. Tu n'as pas intérêt à te plaindre après."

Je prend la direction d'une première porte que je ferme a clé, puis je me dirige vers la deuxième. Neals me suit. Je ne sais pas s'il a déjà une idée derrière la tête. J'avoue que le fait d'avoir essayé de pimenté m'a paru, bah fun. Mais comment réagira t-il ? Je retourne vers une table en venant m’asseoir dessus. Philippa n'est pas loin comme toujours. La seule chose qui éclaire cette pièce c'est la douce lumière bleuté de la lune qui passe par les nombreuses fentes faisant office de fenêtres.

-"Bien, et maintenant. Tu comptes me faire la lecture ?"


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A night at the library {pv Neals J. Hopkins}   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Les anciens RPs-