Bienvenue jeunes padawans. ♥️ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥️ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez | 
 

 Nous partons en mission, plus courageux que des lions. [Nathan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Coalition ψ Combattant
Ω Tablettes : 86
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Nous partons en mission, plus courageux que des lions. [Nathan]   Lun 20 Fév - 19:23



Nous partons en mission, plus courageux que des lions.

Nathan & Eliott



La vie chez les Fawkes-Atkins étaient beaucoup moins drôle depuis quelques jours. Se retrouver à table avec les parents, ah il y a pas de soucis c’est sympa mais bon très vite ça devient légèrement gonflant, le premier soir déjà les questions sur la vie privée c’est pas top, oh oui parce qu’entendre parler d’une copine fictive, non ça n’emballait pas du tout Eliott, ça c’était la faute de Roxanne qui avait lancé les hostilités à raconter n’importe quoi et les parents étaient visiblement très crédules. Eliott avait beau rabâcher le même refrain comme quoi il n’avait pas de copine et qu’il n’y avait strictement rien entre Giu et lui, visiblement ça ne semblait pas être compris par les deux vieux. Mais bon ils respiraient l’amour, cela en était même super écœurant.
D’habitude les repas, c’était avec Papa et Quinn mais aussi Roxy et c’était au moins plus marrant parce que soit Papa était en admiration sur sa fifille chérie…pff père indigne, dire que c’est même pas sa vrai fille, et Eliott pouvait être tranquille tout le repas, soit le frère et la sœur se disputaient et c’était toujours marrant ça parce que les parents avaient beau râler quand la dispute commençait ça finissait souvent… mal très mal mais bon au moins c’était vivant les repas. Là depuis cinq jours c’était mort l’ambiance ici. Ce n’est pas que Roxanne est indispensable à cette famille mais plutôt qu’elle était tellement présente que de ne plus l’entendre râler pour un oui ou pour un non. Non parce que c’est quand même la seule truffe au monde à râler quand un bol sèche dans l’égouttoir, ça va c’est quoi cette fille. Il n’empêche que de ne plus l’entendre et ne plus la voir posait quelques soucis à Eliott. Bien sûr qu’elle n’était pas enfermée ici et qu’elle avait le droit de vivre ses aventures comme tout en chacun, elle était assez grande mais elle était partie comme une voleuse et sans prévenir personne. Nul doute qu’elle faisait la tête, elle n’avait pas vraiment apprécié ce mois consigné à la maison où les seules sorties qu’elle avait le droit de faire c’était pour aider à l’infirmerie. Roxanne avait beau être la descendante d’Apollon, elle ne semblait pas vouer un culte à l’infirmerie, compréhensible. Quoi qu’il en soi, dès que la punition avait été levée, la demoiselle était partie sans demander son reste.
Sa présence manquait à Eliott puis même sans ça, cette fille était un tel boulet au combat, incapable de se battre seule, qu’il s’inquiétait un petit peu. Elle était sans demi-dieu là où elle était et pour peu que les humains aient mémorisé son visage, elle était en danger. Sans oublier le fait qu’elle était entourée d’un mortel tout aussi inutile qu’elle et qui allait sûrement se retourner contre elle, personne ne pouvant faire confiance aux humains. Eliott passa toute la nuit à se dire que de toute façon c’était le rôle d’un frère que de protéger sa soeurette même si elle est chiante cette soeurette. Sans oublier que même les parents ne semblaient pas savoir où elle était et même s’ils ne lui en parlaient pas à lui, certainement qu’ils devaient en parler entre eux, des petits cachotiers que les deux dirigeants de la maison. Est-ce qu’ils s’inquiéteraient autant si c’est lui qui disparaissait pas sûr, il faut dire qu’il était capable de se débrouiller tout seul LUI, et que jamais il ne se serait fait avoir comme un bleu, il y a que Roxanne pour pondre des plans aussi pourri et penser que ça va marcher.

Au petit matin, il s’éclipsa de la maison avec un bon paquet de nourriture, des habits, au cas où ça durait plus longtemps que prévu. En revanche, là où sa sœur était partie comme une voleuse, il eut au moins la décence de prévenir ses parents qu’il partait même si dans les lignes écrites, il restait très vague, pas envie que son père lui tombe dessus dans l’heure. Il se dirigea finalement vers chez Nathan pour l’entraîner dans cette aventure. Oui, il savait que Nathan et Roxanne étaient en froid, enfin en tout cas il ne les avait pas vu ensemble depuis que Roxanne avait fait un tour à l’infirmerie et s’il avait un peu de mal à saisir ce qui avait bien pu se passer entre eux, et qu’il ne poserait pas la question les laissant régler leurs différends entre eux, il voulait quand même la présence de son meilleur ami avec lui. Après tout, si Roxanne avait des problèmes, mieux valait il être deux et dans le cas contraire où elle avait décidé de ne plus avoir un seul contact avec les demi-dieux pour être proches des humains lambda, ce qui rendait fou d’incompréhension Eliott, et bien la présence de Nathan ferait accepter beaucoup plus facilement la traitrise de cette sœur indigne, pour le coup c’était bien une grecque, aucune loyauté, les grands-parents d’Eliott l’avait toujours prévenu que les Grecs étaient sans honneur. Une fois devant chez Nathan, Eliott toqua comme un fou à la porte jusqu’à ce qu’une Hailey visiblement excédée par le bruit lui ouvre la porte. Il se précipita dans la chambre de Nathan et toqua avant de rentrer et de venir s’asseoir sur son lit pour lui proposer cette petite sortie.

« Salut. Nathan, ça fait cinq jours que Roxanne n’est pas rentrée à la maison et qu’elle n’a pas donné de nouvelles. C’est pas que je m’inquiète pour elle mais j’aimerais bien savoir ce qu’elle fait. Je sais que tu as certainement mieux à faire que de te prendre la tête pour cette fille, je suis presque d’accord avec toi sur ce point mais elle fait malheureusement partie de ma famille, un cadeau empoisonné si tu veux mon avis et je voudrais juste voir si tout va bien pour elle. Tu accepterais de venir avec moi ? »

D’accord, ce n’était pas le truc le plus passionnant de l’année. Sans parler du fait qu’Eliott rechignait malgré tout à laisser Giulia seule ici, non pas qu’elle s’attirait des ennuis, ça non… quoi que si en fait aussi. Mais plutôt qu’elle semblait un peu sur les nerfs ces derniers temps, qu’elle lui reprochait tout et n’importe quoi, c’est limite si le simple fait qu’il respire n’embêtait pas profondément la demoiselle. Quoi qu’il en soi ça l’enquiquinait de partir sans elle, même si partir avec elle se révélerait bien pire. Déjà que ça parlait dans son dos quand ils disparaissaient tous les deux pour une soirée, si c’était pour une ou plusieurs journées… rien que d’y penser ça l’énervait, surtout qu’elle ne démentait jamais cette andouille. Ouai si ça l’embêtait de partir sans elle, ça l’embêterait encore plus de partir avec elle et Nathan, elle allait lui faire croire des trucs et il ne voulait pas que Nathan la croit elle plutôt que son pote Eliott. Encore faudrait il que le dénommé Nathan veuille bien venir avec lui… Pourvu que oui.



avatar
Coalition ψ Combattant
Ω Tablettes : 95
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Nous partons en mission, plus courageux que des lions. [Nathan]   Mer 8 Mar - 15:58

Nous partons en mission
plus courageux que des lions
Eliott ✧ Nathan

Au fil des ans, Nathan avait eu droit à de merveilleux réveils et de toutes sortes en plus, ses mères ont toujours fait preuve qu’une imagination sans borne pour réveiller leur merveilleux petit garçon. Mais là franchement on s’approchait du sommet. Hailey allait mériter, à la fin de l’année, la médaille de réveil de l’année pour sûr ! Mais qu’est-ce qui lui prenait de crier dès le bon matin aussi ? Nathan râla et se retourna dans son lit, son oreiller sur la tête, même plus dormir dans cette maison.

Il est vrai qu’habituellement le garçon était déjà debout entrain de vaquer à différentes occupations très souvent qui tournaient autour de l’entraînement qu’il soit personnel ou pour seconder les recrues. Il se demandait tout de même si ce n’était pas sa mère qui avait embêter sa mère…ouais décodage quand on a deux mères, sa mère numéro une et la numéro deux qui s’étaient embrouillés et qu’Hailey avait fini sur le canapé – pour changer. Etrange tout de même car cela faisait un petit moment qu’elles n’avaient pas eu de disputes du moins pas devant Nathan. En principe, elles avaient plutôt tendance à s’embrouiller h24 et régler le souci dans l’heure qui suivait je ne vous dirai pas où, vous le savez très bien et sinon c’est que vous êtes trop jeune pour comprendre.  Oui, c’est triste mais c’est la vie. Cette vie-là, Nathan l’adorait comme il aimait dans un amour inconditionnel ses mères. Le garçon soupira de ravissement quand le son s’estompa. Hailey avait du se calmer ou elle était occupée à autre chose. Oui, trop jeune pour comprendre…

Le demi-dieu referme les paupières et essaya de reprendre le cours de son sommeil. Dix seconde plus tard, la porte de sa chambre s’ouvrait vivement et quelqu’un entrait. Il grogna. C’était pas croyable ça, on ne pouvait pas lui foutre la paix si ? Sauf que ce n’était pas ses mères, un peu trop masculin même pour Hailey.

« Eliott ? » demanda-t-il d’une voix peu sûre. Son ami par contre semblait déjà bien trop réveillé à son goût et se lançait dans un monologue à peine la porte de sa chambre refermée. Il s’était assis sur son lit et parlait, parlait, parlait…bref du grand Eliott quoi. Nathan tentait de décoder et synthétiser les phrases qui sortaient du moulin à parole, histoire d’avoir une idée de sa présence sur son lit. Une fois que le mot clé Roxanne fut indiqué, le jeune homme se redressa dans son lit. Il ne se contrôlait pas vraiment quand il s’agissait de la sœur d’Eliott même s’il aurait bien voulu tiens. Mais on ne choisit pas vraiment ce que l’on veut et pour qu’Eliott vienne le voir aussi excité c’est bien que ça devait être important.

« Salut. Nathan, ça fait cinq jours que Roxanne n’est pas rentrée à la maison et qu’elle n’a pas donné de nouvelles. C’est pas que je m’inquiète pour elle mais j’aimerais bien savoir ce qu’elle fait. Je sais que tu as certainement mieux à faire que de te prendre la tête pour cette fille, je suis presque d’accord avec toi sur ce point mais elle fait malheureusement partie de ma famille, un cadeau empoisonné si tu veux mon avis et je voudrais juste voir si tout va bien pour elle. Tu accepterais de venir avec moi ? »

Le jeune homme émergea de sous sa couette et contempla son ami qui s’était totalement apprêté pour une mission suicide. Il leva un sourcil interrogateur et leva la main pour le faire taire. Il se leva toujours dans le silence, présentant sans gêne son caleçon à son meilleur ami et se dirigea vers ses vêtements spécial demi-dieu qu’il enfila non sans jeter un regard d’avertissement à Eliott. S’il voulait compter sur son ami, il avait intérêt à le laisser émerger une bonne fois pour toute. Un petit tour à la salle de bain, une douche et le voilà de retour habillé et appuyé sur sa porte.

« Ok, je récapitule. Vous avez laissé Roxanne se barrer comme ça ? Vous êtes au courant qu'elle a été gravement blessé ?! »

Non mais c’était quoi le problème chez les Fawkes ? Roxanne avait été gravement blessée et paf, mademoiselle se casse du camp tranquille comme ça ? Nathan n’y croyait pas ses oreilles. Il secoua la tête, chassant sa colère, Eliott n’y pouvait rien. D’ailleurs c’était encore une fois la faute de Roxanne et de ses idées farfelues. Il saisit un sac, fourra des affaires dedans et prit ses armes.

« Très bien, on va la chercher et cette fois, on l’attache. »
dit-il avec sérieux. Bon, maintenant où chercher ? « Je suppose qu’elle n’a pas dit où elle allait ? »

Non bien sûr que non, Roxanne ne pouvait pas faire comme tout le monde et laisser un petit mot bah non. Ce serait trop facile pour ceux qui tiennent à elle, pas croyable ça. Nathan avait bien sa petite idée d’où commencer les recherches et au vu de la mine de son complice de toujours, lui aussi devait l’avoir cette idée. Je crois qu’une petite visite chez Tim s’impose… à coup sûr qu’elle avait filé chez les mortels. Nathan espérait juste que cette fois-ci elle ne cherchait pas à se lancer dans une autre mission suicide avec cet être insignifiant, incapable de la protéger.
© Starseed


You make me brave
Everyday when I wake I'm trying to get up. You're making me strong. You're making me stand. Never will fall, never will end. Nothing could stop me tonight.


Spoiler:
 


Dernière édition par Nathan W.-Steele le Mer 5 Avr - 19:35, édité 1 fois
avatar
Coalition ψ Combattant
Ω Tablettes : 86
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Nous partons en mission, plus courageux que des lions. [Nathan]   Dim 12 Mar - 17:28



Nous partons en mission, plus courageux que des lions.

Nathan & Eliott


Le bonheur de réveiller des gens qui n’ont pas ce petit truc en plus qui fait que dès que les paupières s’ouvrent c’est parti pour un tour et ils comprennent tout directement. Non seulement, il fallait du temps à Nathan pour ouvrir les yeux, à croire qu’il avait des nuits follement agités… ça va faut pas non plus exagérer. Mais en plus voilà que le formidable meilleur ami lui intimait de la main de la boucler. Et le pire, c’est qu’effectivement, Eliott la bouclait, parce qu’il était trop choqué pour répondre, ce n’est pas du tout parce qu’il était obéissant, ça non… bon peut être un peu. Les minutes les plus longues de sa vie de demi-dieu débutèrent donc au réveil de Nathan qui prenait tout son temps pour se lever, est ce qu’il devait lui donner un coup d’oreiller dans l’espoir que ses instincts de vengeance le réveillent plus rapidement. Idée qui mourut sans suite puisque le regard que Nathan adressait à son camarade voulait tout dire, patience. Ce n’est pas spécialement facile d’être patient quand on a plus envie que l’autre se bouge qu’autre chose mais Eliott resta assis sur le lit sans bouger tandis que son ami se lavait et mettait sa vie… Pire que les filles celui-là. Quand enfin monsieur réapparut dans son champ de vision, parfaitement réveillé et les neurones visiblement connectés, voilà qu’il faisait un récapitulatif… alors qu’Eliott était tout ce qu’il y a de plus clair. D’ailleurs le récapitulatif était loin d’être glorieux, voire peut-être légèrement insultant.
Comment ça ils avaient laissé partir Roxanne, jusqu’aux dernières nouvelles Roxanne n’était pas encore un chien et il était un peu difficile de lui dire assis pas bouger. Fin si c’était très facile à dire, Eliott avait déjà essayé plusieurs fois mais derrière il s’était pris un coup et quelques insultes… Ah les filles et leur susceptibilité, c’est du grand n’importe quoi. Est-ce que Nathan était réellement en train de lui faire la morale parce que la demoiselle était une anguille qui filait entre les doigts de sa famille sans même s’inquiéter de comment ces derniers allaient le vivre.

« Elle ne nous a pas vraiment laissé le choix, comment on devine que cette débile va se faire la malle dès qu’elle en aura l’occasion ?! Et oui Nathan, je suis au courant qu’elle a été blessée, merci ! »

C’est dingue ça, pourquoi c’était lui qui se faisait engueuler, si Nathan devait râler contre quelqu’un, se prendre la tête avec quelqu’un et tuer quelqu’un, peut être qu’il devrait s’en prendre à la personne responsable de cette histoire, en soi Eliott n’y pouvait rien ce n’était pas lui qui avait demandé à cette andouille d’aller se faire allumer par des humains. D’ailleurs, il n’était pas non plus satisfait de ses choix et aurait largement préféré faire partie de l’aventure plutôt que d’apprendre ça une fois qu’elle était allongée dans un lit, puis paye le sauveur de la demoiselle… Tim… quelle joie… En plus si ça se trouvait Tim avait tout organisé pour ramasser tous les lauriers, que Quinn et Thomas soient hyper fier de lui et bla bla bla, fin ça se voyait quand même que ce type était pas net… et franchement pas très doué pour couvrir les arrières de sa pote… et plus si affinité.
Enfin, Nathan était toujours dans l’excès quand il s’agissait de Roxanne, ce n’était pas nouveau et c’était juste chiant. Au moins, le jeune homme semblait plus que partant pour aller voir comment son amie allait, enfin est ce qu’ils étaient encore ami, Eliott n’en savait pas grand-chose étant donné que Roxanne ne s’était pas vraiment confié… bon faut dire qu’elle faisait un peu la tronche tout le temps ces derniers jours mais Eliott avait mis ça sur le compte des règles, comme tout individu de sexe masculin normalement constitué, m ais ça ne devait pas être ça.

Il jeta un coup d’œil au sac que préparait son meilleur ami et sourit en constatant qu’il prenait des armes, cool peut être qu’ils allaient par mégarde tuer Tim, hein ce serait un mauvais calcul de la trajectoire de la balle, rien de bien méchant et ils s’enlèveraient une sacrée épine dans le pied. Eliott hocha la tête quant au fait de l’attacher, c’était une très bonne idée ça, au moins elle ne leur pourrirait plus l’existence s’ils l’attachaient et puis au moins elle serait en sécurité avec des personnes capables de la garder en vie. En revanche sur la seconde question, ce n’était pas vraiment une expression de joie qui passa sur le visage du jeune Fawkes. Bien sûr que non elle n’avait rien dit mais est ce qu’elle en avait vraiment besoin ? Pas besoin d’être extrêmement futé pour deviner qui elle allait rejoindre. D’ailleurs vu la tronche que tirait Nathan, il en était arrivé à la même conclusion que son ami et ça ne semblait pas vraiment lui plaire. Même lorsqu’il était tout petit, il ne semblait déjà pas porter Tim dans son cœur -ce qui d’après Eliott était une très bonne chose- mais alors en grandissant ça semblait de pire en pire et pour ce qu’il en savait, Tim n’appréciait pas vraiment Nathan non plus. Mais bon qu’est-ce qu’un pauvre petit mortel de pacotille pouvait bien faire à deux demi-dieux qui pouvaient pas le voir en peinture ? Pas grand-chose.

Eliott passa devant pour la suite des opérations et sortit de la maison non sans avoir scandé joyeusement, certainement pour enquiquiner la maîtresse des lieux « Au revoir Hailey, Bonne journée ! » Pas de grognement en réponse de sa petite provocation, ce qui était quand même sacrément dommage, bon elle devait être retournée se coucher ou elle en avait strictement rien à faire de lui, ce qui était possible aussi concernant la mère de Nathan.
Il fila donc sans demander son reste vers les écuries, ayant fortement hésité à prendre la moto de Giulia mais bon pour la garer dans New York ce serait pas très facile, c’était aussi un peu du vol puisqu’elle ne lui avait jamais dit qu’il avait le droit de la lui prendre, sans oublier le fait que vu la conduite d’Eliott, ce serait presque du suicide sur une aussi grande distance. Bon les pégases restaient la solution la plus logique et une fois les deux bestioles sorties de leur petit nid douillet, Eliott s’installa sur le sien avec une mine blasée, réellement blasé et se tourna vers Nathan pour lui glisser.

« Tu sais quoi, tu as de la chance de pas avoir de sœur. Elle est imbuvable quand elle est là mais quand elle n’est pas là, elle arrive quand même à me prendre la tête. Est-ce qu’on ne pourrait pas juste tuer Tim ? Elle s’en remettrait non, tu ne crois pas et elle aurait personne chez qui squatter et avec qui se plaindre de sa vie de demi-déesse parfaite, ça serait pas plus mal pour nous. »

Enfin si elle aurait toujours Giulia avec qui se plaindre des demi-dieux et à aduler les humains. La sœur et l’amie indigne, franchement heureusement qu’il y avait Nathan qui avait du plomb dans la cervelle et une façon de penser très logique.
Il n’empêche qu’il était plutôt soulagé en réalité d’aller voir comment elle allait, de la ramener, si possible et surtout de ne pas y aller seul si elle montrait de la mauvaise volonté, ce qui était du Roxanne tout craché ça.



avatar
Coalition ψ Combattant
Ω Tablettes : 95
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Nous partons en mission, plus courageux que des lions. [Nathan]   Mer 5 Avr - 14:06

Nous partons en mission
plus courageux que des lions
Eliott ✧ Nathan

Bon passer ses nerfs sur Eliott, ce n’était pas franchement l’action la plus intelligente à réaliser d’autant que son  meilleur ami n’y pouvait rien si sa demi-sœur n’en faisait qu’à sa tête … à peu près tout le temps en fait. Heureusement que contrairement à Roxanne, son frère semblait avoir un peu plus de jugeote et ne pas faire n’importe quoi, n’importe quand – quoique … il faut dire que le fils de Thomas avait le chic pour se retrouver dans des situations délicates lui aussi. Toujours est-il que dans tous les cas, dans toutes les situations désespérées ou non, les Fawkes pourraient toujours compter sur la présence de Nathan, comme lui avait compté sur eux dans ses jeunes années. L’une de ses principales qualités – non sans une bonne séance de râlage évidemment – consistait à être d’une loyauté sans faille envers ses amis.

Alors, il est certain que lorsque cela concerne Eliott, un frère pour lui, Nathan serait prêt à partir pour la plus folle et dangereuse des aventures. Donc là, nous avions le duo au complet avec la fugue de cette chère Roxanne, inqualifiable pour le jeune homme depuis quelques années. La seule chose qui était bien restée, c’était son amour profond pour elle. A présent, il ne restait plus qu’à savoir de quel amour il peut bien s’agir. C’est n’est jamais évident lorsque les sentiments s’emmêlent jusqu’au point de créer un Maelstrom d’émotions compliqués.

Et les dieux savent à quel point Nathan a horreur de se sentir perdre le contrôle lorsqu’il s’agit de son état émotionnel. C’est juste quelque chose qui finalement fait perdre pied et tout bon jugement. Il n’aime et n’aimera, sans doute, jamais cela. Ce n’est pas le comportement d’un bon soldat. Après bien sûr, même ayant servi finalement comme légionnaire et non pas comme un demi-dieu purement Grec comme ses mères avaient servi, à leur manière, les dieux et ce monde, Nathan n’appréciait pas vraiment se comporter comme un robot qui exécute sans broncher les ordres des supérieurs. Sa mère ne l’a pas élevé ainsi et son père est mort pour sauver d’autres demi-dieux. Son sacrifice aurait pu être évité s’il avait suivi les ordres mais dans ce cas, d’autres seraient morts. Autant se sacrifier dans ce cas là, non ? N’est-ce pas le rôle d’un protecteur finalement ? Un soldat doit protéger les civils. Et puis entre demi-dieux, il faut bien se serrer un peu les coudes sinon il ne va pas en rester beaucoup pour les prochaines années vu les ennuis des années passées. Puis, certains demi-dieux ne sont pas bêtes et sentent bien qu’il s’agit du calme avant la tempête. Quelque chose va arriver et ce sera terrible, une nouvelle guerre mais de quel type ? Ca, personne ne le sait encore.

Pour le moment, l’important était de ramener Roxanne au bercail et l’empêcher de recommencer à faire tout et n’importe quoi. Sérieusement qu’est-ce qui lui prenait à elle ? Sa mission secrète avec son andouille maigrelette ne lui avait donc pas servi de leçon ? Sa vie avait failli lui échapper mais non mademoiselle recommence tout de suite après. Ce n’est pas croyable ça. Se fiche-t-elle à ce point que ses proches s’inquiètent pour elle ? Qu’allait dire sa mère ? Quinn allait finir par péter des plombs et pas sûr que Thomas soit de taille à encaisser la colère de sa femme, à moins que lui-même ne présente le même état. En d’autres termes, il revenait à Eliott et lui de la récupérer avant que quelque chose ne tourne mal. De plus, il est certain que ça finirait par retomber sur son pote et lui, étant soi-disant les responsables de Roxanne. Comme si celle-ci les écoutait déjà… ce serait plus simple mais non. Si on avait dit à Nathan à quel point une fille ça pouvait être relou… pas sûr qu’il se serait entichée de celle-ci quelques années plus tôt et pourtant avec deux mères… il était servi.

Les deux garçons étaient prêts pour aller en découdre avec Tim… pardon avec Roxanne, enfin ramener Roxanne après l’avoir entravée et bâillonnée. Nathan fit glisser son sac sur ses épaules et suivit Eliott qui sortait déjà de sa chambre et dévalait les escaliers vers la porte d’entrée. Nathan ne remarqua pas ses mères et ne s’en inquiétait pas réellement à vrai dire, son attention était focalisée sur l’image de cette chère mademoiselle Fawkes qui lui causait bien du tourment, ce qui l’irritait forcément. Il entendit sans vraiment y prêter attention son ami chambrer Hailey qui ne prit pas la peine de lui répondre. Il n’esquissa même pas le sourire qui d’habitude trainait sur ses traits lorsqu’Eliott et Hailey discutaient… à leur manière. Dans le fond, le jeune homme était certain que sa deuxième mère appréciait le jeune Fawkes mais ce serait briser sa réputation que de l’avouer un jour et puis ce serait moins amusant aussi.

Nathan, à la suite d’Eliott, arrivait à l’écurie. Les deux garçons, sans se concerter, s’occupèrent de préparer un poney volant – pardon – pégase chacun. Nathan était assez content d’être tombé sur Neige, il appréciait beaucoup ce pégase qui avait un bon caractère. En somme le courant entre eux passaient assez bien et ça arrangeait le demi-dieu qui n’était pas si fan que cela des chevaux ailés surtout ceux qui sont ailés. Il n’a jamais été très à son aise en hauteur alors carrément en plein vol… autant dire qu’il ne faisait jamais vraiment son malin surtout plus petit. D’ailleurs, contrairement aux autres enfants qui n’attendaient que le moment de pouvoir grimper sur un pégase, le petit Nathan était allé se cacher dans l’écurie. C’était Roxanne qui l’avait retrouvé et avec elle qu’il avait finalement osé monter sur le dos d’une ces belles et gracieuses – presque tout le temps – montures. Encore un souvenir qui lui rappelait que la vie de son amie avait failli se terminer bêtement à cause de cet abrutit de mortel. Elle ne pouvait pas se faire des amis comme tout le monde ? C’est-à-à-dire des demi-dieux. Au moins, Nathan n’aurait pas de problème à le provoquer un duel. Là, il avait juste trop d’honneur et de valeurs pour s’attaquer à Tim. Roxanne risquerait même de lui en vouloir de lui mettre la raclée dans les règles de l’art…

Nathan grimpa sur Neige et ajusta son paquetage avant de jeter un coup d’œil à Eliott qui terminait de préparer son pégase. Nathan rit sous cape. Oui, effectivement, il avait de la chance de ne pas avoir de sœur mais si Roxanne l’avait été réellement ça aurait évité pas mal d’ennuis et d’embrouilles cela dit. Par contre, Nathan eut un sourire qui se voulait complice lorsque son ami de toujours lui exprima son envie de mettre fin aux jours de ce cher Tam-tam. Nathan trouvait cette idée excellente d’ailleurs. Il haussa les épaules.

« Si tu veux mon avis, elle ne devrait pas côtoyer ce mec. Il est incapable de veiller sur elle ou de refréner ses idées suicidaires. Sérieusement, qu’est-ce qu’elle lui trouve à ce mortel ? » demanda-t-il sans vraiment attendre de réponse, c’était plus un automatisme après s’être posé un nombre incalculable de fois cette question agaçante. Il fit tourner son pégase et se prépara au décollage.

« Bon, plus vite on y est, plus vite on la ramène avant que ton père nous tombe dessus. »

Nathan n’avait pas très envie d’affronter les parents Fawkes. D’ailleurs, il ne savait plus très bien comment se positionner face à eux. Comme le garçon qui avait abandonné leur fille ? Ou comme un second fils … compliqué cette histoire, autant dire que le garçon n’était plus très à l’aise de côtoyer les Fawkes sauf Eliott. Eliott resterait son frère et ce pour toujours. Il s’envola le premier.

« Allez, c’est parti ! »
© Starseed


You make me brave
Everyday when I wake I'm trying to get up. You're making me strong. You're making me stand. Never will fall, never will end. Nothing could stop me tonight.


Spoiler:
 
avatar
Coalition ψ Combattant
Ω Tablettes : 86
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Nous partons en mission, plus courageux que des lions. [Nathan]   Mer 5 Avr - 20:15



Nous partons en mission, plus courageux que des lions.

Nathan & Eliott

Pourquoi c’était toujours aux mêmes de faire des compromis d’abord ? Elle ne pouvait pas juste une fois dans sa très courte existence qui allait se terminer très rapidement si elle ne prenait pas garde à ses arrières, faire gaffe et apprendre de ses erreurs. Après tout, même Eliott apprenait de ses erreurs, bon faut dire qu’il n’en faisait pas des masses, il préférait coller à l’image du parfait soldat que de faire des erreurs et les sentiers battus étaient beaucoup plus sûr. Sauf que là il s’en éloignait que trop facilement pour une demoiselle qui lui prenait la tête plus que de raison.
Aller à New York c’était courir au-devant des ennuis et avoir une cible sur le dos, super tous les monstres allaient leur sauter dessus. Et pourtant, malgré toutes les bonnes raisons qu’Eliott trouvait au fait de ne surtout pas aller là-bas, il savait qu’il irait parce qu’il aimait cette petite brunette et que la vie serait moins géniale si elle n’était plus de ce monde pour l’égayer à sa façon.

Il tourna la tête aux dires de Nathan qui était déjà en selle, d’accord ce gars était super rapide pour se mettre en selle, ou alors et c’est plausible Eliott était vraiment nul pour seller un cheval. Pas sa faute, celui qu’il essayait désespérément de seller tournait la tête à chaque fois qu’il approchait la bride. Néanmoins, il écoutait ce que disait son ami et il était plus que d’accord avec les propos de Nathan, non Tim n’apportait rien de bon à Roxanne et il était évident que s’il n’y avait pas ce petit humain lambda inutile dans la vie de sa sœur, cette dernière ne serait pas si chiante et resterait tranquillement chez soi, là où était sa place bon sang ! Et ouai cette sœur avait des envies suicidaires et il était bien incapable de les réfréner, et en même temps comment aurait-il pu, il n’était qu’un humain qui ne servait à rien, ah si à enquiquiner le monde par sa seule présence. Tim aurait dû se faire descendre lors de sa dernière excursion mais non il était résistant ce petit insecte.
Il y avait cependant un point sur lequel Eliott pouvait et savait répondre, même s’il n’était pas ravi de ses connaissances.

« C’est son ami d’enfance, Nathan, il lui rappelle son côté humaine inutile qu’elle semble apprécier. Elle n’a pas vécu comme nous dans un monde où la normalité était d’avoir des pouvoirs et de ne pas vraiment savoir les maitriser. Il lui a juste prouvé qu’elle n’était pas bizarre à ses yeux et je ne saurais te dire si c’est de la loyauté, si elle l’apprécie vraiment ou si elle est débile mais il lui rappelle cette banalité. Les amitiés d’enfance sont des poisons si tu veux mon avis, on a beau grandir, il y a cette part de nous qui s’accroche désespérément à ce que l’on était avant et on veut garder cette part d’insouciance. Elle est stupide c’est tout. »

Est-ce qu’il parlait uniquement de Roxanne, pas sûr il y avait certainement un peu de lui-même dans ses propos. Même s’il ne trouvait pas du tout génial le fait d’avoir vécu quelques temps dans un internat bidon avec des gens sans pouvoir à la tête de qui il cracherait sans hésiter à l’heure actuelle. Il n’empêche que les liens qu’il avait tissé avec une certaine demoiselle là-bas semblait résister à beaucoup de choses, même s’il était le premier à trouver cela stupide, inutile, incroyablement énervant, il n’empêche qu’il ne pût le nier et qu’il comprenait assez bien ce que pouvait trouver Roxanne à ce morveux inutile. De toute façon ça ne pouvait pas vraiment autre chose Tim était un ami nul, un compagnon de combat et de croisade nul, valait mieux que ça soit de la nostalgie qu’autre chose.

Nathan ou la personne la plus inquiétante au monde. Pourquoi fallait-il qu’il mette Thomas dans la conversation. S’il y avait bien une personne qui ne devait surtout pas leur tomber dessus, c’était bien le paternel, ce gars était plus que flippant, pas vraiment dans le sens où il allait hurler, non ça allait encore c’était plutôt les expressions sur son visage qui était démoralisante, ce genre de jugement, puis cette façon de parler comme s’ils avaient trois ans… aller quatre, c’était profondément gênant. Non l’idée de se faire attraper par Thomas maintenant déplut à Eliott qui grimpa sur son cheval en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, non sans grogner au passage dans un acte désespéré de rébellion.

« Même s’il nous croise, on s’en fout on court plus vite que lui. »

Oui petit, très petit et nul doute qu’il n’aurait pas vraiment l’audace de filer entre les pattes de son père parce que ce dernier étant plutôt du genre rancunier, ça leur tomberait forcément sur le coin du nez tôt ou tard. Pour exemple la fois où ils avaient fait le mur et que derrière pour échapper à la punition ils avaient couru se planquer… effort vain, il se souvenait encore de la punition dont ils avaient échoppé, même si pour une fois Roxanne avait ramassé avec eux vu qu’elle n’était pas non plus en reste pour faire des âneries avec les deux garnements.

Nathan avait déjà décollé depuis quelques secondes quand la monture d’Eliott prit enfin son envol, gracieusement, pff franchement tout le monde s’en foutait que ça soit gracieux sauf ce pégase là… En plus Eliott s’ennuyait toujours en vol, problème d’hyperactivité, quand on est dans les airs, c’est chaud d’avoir la bougeotte et on ne peut rien faire, au risque de s’écraser 300 mètres plus bas, et c’est dingue mais l’idée d’être réduit en bouillie parce qu’on a voulu tester une parade de combat, c’est pas franchement quelque chose qu’il voulait expérimenter. Du coup à la place, monsieur Fawkes se préparait à des futurs jeux olympiques avec son canasson et s’amusait à lui faire faire des loopings, chacun s’occupant comme il peut bien entendu. Ce n’est qu’en constatant que Nathan lui mettait au moins 100 mètres d’avances qu’il cessa ses jeux enfantins pour le rattraper et se tenir convenablement pour les dernières minutes du voyage.
Lorsqu’enfin ils posèrent pied à terre, Eliott n’en menait pas large, il avait beau connaître cet endroit très bien, ne serait-ce que pour les fois où Roxanne l’avait entraîné avec lui voir la grand-mère pour jouer aux petits chevaux, sérieux quel demi-dieu joue aux petits chevaux, c’est nul comme jeu ! Mais bon ce n’est peut-être pas le sujet. Il n’empêche qu’il y avait cette impression d’être minuscule dans une ville grouillant de monde, une gigantesque fourmilière avec des fourmis qui n’avançaient pas du tout dans la même direction. Il plissa les yeux d’un air déprimé avant d’avancer vers la maison de la grand-mère de Roxanne, le lieu de départ pour rejoindre la maison de Tim, une fois devant l’immense bâtisse qui rappelait que trop bien qu’à la base Quinn était quand même pété de tunes et qu’elle avait quand même refusé de lui acheter une voiture quand il l’avait demandé, mère de substitution indigne. Il tourna la tête vers Nathan avec un mince espoir et lui demanda.

« Tu penses qu’il est possible qu’elle soit chez sa grand-mère ou aucune chance et ça sert à rien de toquer, de l’inquiéter pour rien et qu’elle pense que sa petite fille est une gamine indigne, même si on est bien d’accord elle est indigne ? »

Voilà, il laissait la décision finale à Nathan, comme ça ce serait lui le responsable s’ils étaient invités à prendre le goûter, que la mère de Quinn préviendrait forcément sa fille, les balances c’est de famille, et qu’après Quinn prévenait Thomas et que Thomas leur tomberait dessus. Voilà autant ne pas être responsable du fiasco…
avatar
Coalition ψ Combattant
Ω Tablettes : 95
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Nous partons en mission, plus courageux que des lions. [Nathan]   Sam 8 Avr - 16:52

Nous partons en mission
plus courageux que des lions
Eliott ✧ Nathan

Neige s’envola avec toute la grâce que peut avoir un pégase qui fait honneur à sa race. Oui, parce qu’il lui est déjà arrivé de tomber (littéralement parlant) sur des pégases pas très doués, à croire qu’ils n’avaient trop compris comment on fait pour décoller en douceur et comment on fait pour ne pas tomber si on n’agite pas ses ailes. Comme quoi, on pouvait également trouver des boulets chez les équidés ailés enfin bref, au moins avec Neige ça n’était jamais arrivé. Celui-ci semblait savoir ce qu’il devait faire pour garder son cavalier en vie et cela arrangeait profondément le jeune homme. Il préférait éviter de donner une raison supplémentaire à son meilleur ami de se foutre de sa tronche pendant un certain temps. Non parce que pour des choses comme ça, son ami pouvait faire preuve de capacités de mémorisation plutôt impressionnantes. Nathan n’avait pas envie de tenter le diable et encore moins qu’il relate cette épopée à de gentes dames. Non parce déjà que lorsqu’il lui arrive de rappeler aux autres qu’en théorie Nathan est un gamin et ne devrait pas être un jeune adulte, ça avait tendance à le foutre dans la merde mais s’il commençait à raconter à quel point il déteste le vide autant devenir moine tout de suite. Non, finalement non, autant garder Neige et se la jouer demi-dieu qui gère totalement ce moyen de transport.

Nathan s’éleva donc avec Neige et attendit en faisait quelques tours dans les airs que Eliott ne les rejoigne avec son propre pégase. La réponse d’Eliott ne lui plaisait pas vraiment. Bien sûr que Tim était son ami depuis toujours et que forcément ça créait des liens comme lui et Eliott mais disons que ni Eliott, ni lui ne finiraient par être amoureux l’un de l’autre. Alors que justement vu la symbolique importante de l’amitié de Tim pour Roxanne, elle risquait un jour de tomber sous son charme – si ce n’était pas déjà fait – et de sortir avec lui, s’enfuir et se marier dans un coin pour fonder une famille loin des demi-dieux et de Nathan…. Par la même occasion. Ce qui lui déplairait forcément quoique dans cette idée il préférait certainement ne plus jamais la voir que la voir s’afficher avec machin et leurs enfants tout guillerets. Les paroles de son meilleur ami semblèrent l’amener encore plus loin dans sa réflexion. Nathan fronça les sourcils, parlait-il seulement encore de sa demi-sœur ou alors parlait-il de lui-même ? Le garçon n’insista pas, sachant que si Eliott voulait lui parler de quelque chose il le ferait sans que son ami ne doive lui mettre la pression pour qu’il l’ouvre.

Au lieu de cela, il attendit simplement qu’Eliott le rejoigne en cogitant sur ce que monsieur Fawke lui avait dit auparavant. Automatiquement, il soupira en pensant à Roxanne. Ils devaient bien finir par se reparler et surtout se rabibocher, ça n’allait pas comme ça. Ils ne pourraient pas continuer ainsi à s’ignorer, de plus, Roxanne se mettait en danger bêtement et du coup Nathan ne pourrait pas la protéger. Peu importe que ses sentiments soient amoureux ou juste un vestige du passé, Roxanne faisait partie de leur trio, et c’était avant tout son amie pour qu’il avait et aurait toujours beaucoup d’affection peu importe leur type de relation. Cependant, il voulait rebondir sur le fait qu’Eliott la traite de stupide, ce n’était pas le cas. Roxanne était tout sauf stupide, sinon elle aurait accepté sa condition sans rechigner et sans se rebeller, ça prouvait sa force de caractère. Il était juste dommage qu’elle l’emploie tout particulièrement pour les faire tourner en bourrique tous les deux et leur famille.

« Elle n’est pas stupide….enfin pas tout le temps. »


Il fallait bien admettre que sa dernière mission solitaire – oui parce que Tim on ne va pas le compter hein – s’était soldée par un bel échec et sa presque mort… donc bref on en repassera sur l’intelligence c’est vrai. Mais c’était plus fort que lui, il ne supportait pas qu’on dise d’elle qu’elle est stupide même si c’était Eliott, son frère et son meilleur ami.

« Elle est incontrôlable tant qu’elle n’aurait pas accepté que sa place est ici. »

Et si elle ne l’acceptait jamais ? Nathan ne savait pas trop ce qu’il adviendrait d’elle. Lui avait sa famille ici et ne voyait pas l’intérêt d’aller en chercher ailleurs, sa vie lui plaisait. Mais celle de Roxanne lui déplaisait tant que cela ? Ce serait une question à lui poser ça d’ailleurs… était-elle si malheureuse avec eux, ici ? Nathan secoua la tête, ne comprenant pas à quoi pouvait bien penser cette fille rebelle.

Nathan éclata de rire lorsque son partenaire se rassura en disant que Thomas ne les attraperait jamais. Sur le principe, Nathan était totalement d’accord que physiquement le père de son ami ne faisait pas le poids face à deux jeunes guerriers comme eux. Cependant, le vieux restait un mec rusé. Nathan se méfiait toujours des mecs rusés, ça finissait toujours mal pour celui qui se pense meilleur et plus fort. Il n’avait pas très envie de se prendre les furies en plus, non parce que sa mère ne serait pas très loin dans le tas, c’était à parier ça. Non, il valait mieux ne pas impliquer les parents là-dedans, à coup sûr, qu’ils finiraient tous punis comme des gosses de cinq ans voire pire…

Le voyage en pégase n’était pas bien long mais alors que Nathan était perdu dans ses pensées, son ami lui s’amusait plutôt à faire n’importe quoi sur son poney volant. Une ou deux fois, le garçon dut s’écarter pour éviter le cavalier et la monture. Il grogna un peu, lui qui détestait ne pas avoir les baskets sur terre voir son ami faire le pitre lui donnait le mal de mer.

« Eliott, tu peux arrêter un peu, tu veux oui ? Je préfère éviter d’être une cible pour un dieu ou je ne sais qui. »

Finalement, ils parvinrent à destination, ni Nathan, ni Eliott ne finit par être agressé en plein vol ou par un autre accident. Nathan sauta à terre soulagé et plutôt ravi, il n’avait pas envie de penser au retour pour le moment alors autant savourer la terre ferme pendant un certain temps. Les deux jeunes hommes se dirigèrent vers la maison de la grand-mère Atkins. C’était à peu près le seul endroit que Nathan connaissait à peu près, le reste de la ville il n’avait pas trop eu le temps de la visiter jusqu’à présent. Il n’était pas certain non plus d’en avoir l’intention quoique ça pourrait être amusant d’en apprendre plus sur les mortels comme Tim. Nathan haussa les épaules, pas plus avancé que son ami pour le coup. Il n’en avait pas la moindre idée si Roxanne résidait à quelque part, ça devait bien être ici mais après elle pouvait très bien être chez ce Tim.

« Essayons et on verra bien. On n’a rien à perdre à part quelques heures… »

oui parce que la grand-mère Atkins appréciait tous les proches de Quinn et donc les amis de sa petite fille….avaient tendance à être incapable de partir c’était une sorte de Lotus Casino cet endroit finalement. Le blond passa devant son ami et toqua à la porte en prenant une grande inspiration. Ils n’eurent pas à attendre très longtemps que des pas résonnèrent et une femme d’un certain âge ouvre la porte avec un grand sourire quand elle reconnut ses visiteurs.

« Bonjour les enfants ! Entrez, entrez, ne restez pas sur le pas de la porte quand même. Vous devez être épuisée. Vous avez soif, faim ? J’ai justement fait un gâteau… »


Nathan jeta un coup d’œil à Eliott. C’était mal barré là.

© Starseed


You make me brave
Everyday when I wake I'm trying to get up. You're making me strong. You're making me stand. Never will fall, never will end. Nothing could stop me tonight.


Spoiler:
 
avatar
Coalition ψ Combattant
Ω Tablettes : 86
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Nous partons en mission, plus courageux que des lions. [Nathan]   Sam 8 Avr - 19:50



Nous partons en mission, plus courageux que des lions.

Nathan & Eliott

Visiblement le coup des Olympiades pour lesquelles Eliott s’entrainait avec son poney volant n’emballait pas son plus proche ami qui trouvait même le moyen de grogner quand le pégase d’Eliott frôlait le sien. D’accord c’est vrai, le courage de Nathan dans les airs est quelque peu limité et il n’est pas forcément rassuré. De là grogner sur le cavalier du siècle, voir même du millénaire, c’est un peu gonflé tout de même. Surtout qu’Eliott maitrisait parfaitement sa monture -enfin elle se maitrisait surtout très bien toute seule- et il aurait espéré un peu plus de joie de vivre de la part de monsieur Steele. Mince, ce dernier était quand même sensé être son supporter le plus acharné. Pour le moment le supporter en question n’était pas vraiment emballé par sa tâche inconnue et ressemblait plus à un parent réprimant les ardeurs de son enfant un peu turbulant qu’à un véritable camarade ce qui pour tout dire n’empêchait absolument pas Eliott de faire ce qu’il voulait sur sa monture. Déjà qu’il n’obéissait pas toujours à Thomas, ne parlons même pas de Quinn ça vaudrait mieux pour le semblant d’autorité de la mère de Roxanne, obéir à Nathan serait un peu étrange.
En revanche, il écoutait réellement ses dires, se rapprochant même de lui pour mieux entendre, le problème de l’altitude et du vent c’est qu’à trop grande distance il n’entendait rien. Il se contenta de lui lancer un regard plein de lassitude. Quel intérêt de parler avec Nathan de Roxanne, c’était presque une déesse à ses yeux, depuis toujours et pour toujours visiblement. La fille serait capable de lui planter un couteau dans le ventre qu’il trouverait le moyen de la défendre et de prétendre que la lame lui avait échappé des mains. Bon après c’est vrai que Roxanne n’était pas du genre à planter les gens, plutôt à leur balancer des trucs à la tête avec une précision diabolique -oui même si le diable existe pas-. Au moins, le jeune homme reconnut qu’elle était légèrement stupide de temps en temps, un grand pas pour l’humanité que de reconnaître que Roxy n’agit pas toujours bien.

« Sa mission était stupide, le fait d’être partie est stupide. D’accord elle n’est peut-être pas stupide mais ses agissements le sont. »


Sur la deuxième prise de parole de son cadet… qui ne l’était plus vraiment, Eliott fit la moue. Le comprendrait-elle un jour où est ce qu’ils se battaient pour une cause vaine. Il n’en savait rien mais ne rien faire c’était aussi admettre une défaite et Eliott préférait encore se battre pour une cause perdue. De toute façon, ils allaient la retrouver à New York et la ramener chez elle, auprès des gens qui était sa seule et unique famille, non parce que Tim n’était que son chien en réalité, un chien peut être très loyal et fidèle mais qui n’avait d’intérêt que lorsqu’elle était à ses côtés, sinon il n’était qu’un humain parmi tant d’autres. Il ne répliqua pas, n’ayant pas de réponses à fournir et ayant peur de l’avenir.

Le retour de papa Nathan, qu’est-ce que ce mec allait être chiant avec ses gosses plus tard. Eliott n’étant cependant pas tellement friand de déplaire aux dieux pris très au sérieux le commentaire de son père du jour et se maintint à ses côtés non sans regarder vers le ciel de peur que quelque chose leur tombe dessus, un regard vers le bas plus tard et la certitude que la chute leur serait fatale eut pour effet de calmer toute ardeur de folie et de laisser la monture faire son job toute seule.

Une fois devant l’immense bâtisse, Eliott attendit les directives, un peu lâche pour le coup même si lui aussi appréciait la vieille dame, ce qu’il n’aurait jamais reconnu à haute voix. Il hocha la tête d’un rapide mouvement aux dires de son ami. Oui, bien sûr, ils n’avaient que ça à faire de passer trois heures à prendre le thé, quoi que Roxanne pouvait tout aussi bien être là et comment dire ça gentiment, ici -comme partout ailleurs mais bon ici c’était encore plus flagrant- Roxanne était une princesse voire même une reine et elle était bien capable de les virer d’ici sous prétexte qu’elle n’avait pas du tout envie de les voir… sœur indigne et cela même si à la base c’était pas du tout chez elle. Et même si la grand-mère trouverait certainement un truc à redire au final sa majesté aurait le dernier mot, comme la fois où Eliott n’avait pas eu le droit de prendre la télécommande sous prétexte qu’on ne vole pas la télécommande des mains des autres… si c’est pour ne pas regarder les dessins animés pourris de sa sœur, le vol devait être plus que toléré, c’était une bénédiction même.

Nathan lui passa devant pour aller toquer non sans avoir inspiré comme s’il jouait sa vie, ça va il n’allait pas non plus demander Roxanne en mariage, pas besoin de stresser comme ça, puis dans ces cas-là c’était peut-être de Thomas qu’il faudrait s’inquiéter, pas de la grand-mère.
La porte s’ouvrit sur la propriétaire des lieux, dommage que ça ne soit pas Roxanne, le kidnapping aurait été beaucoup plus rapide et efficace, pourtant la déception sur le visage d’Eliott s’effaça devant la sympathie des propos de la dame. Elle était impressionnante, à croire qu’elle savait qu’ils viendraient là, elle avait même préparé un gâteau pour eux et elle s’inquiétait réellement pour eux, enfin le jour où un tour de pégase les fatiguerait Nathan et lui c’est qu’ils seraient bien vieux. Néanmoins il s’avança joyeusement dans la maison après avoir dit bonjour. Il manqua de trébucher sur un chat au poil roux parsemé de poils blancs çà et là, qui s’avançait vers eux la queue en panache. Eliott le poussa légèrement du pied, déjà que Berlioz était chiant à sauter sur les lits et dormir, celui-là était pire et en plus il ne tenait même pas rigueur à Eliott qui avait essayé plus d’une fois de faire combattre ce rouquin avec le chat de Roxanne. En parlant de la demoiselle, Eliott manquant certainement de tact se tourna vers madame Atkins et lui demanda.

« Est-ce que vous avez des nouvelles de Roxanne, est ce qu’elle est ici ? Est-ce que vous l’avez vu il n’y a pas longtemps ? Est-ce que vous savez où elle est si elle n’est pas ici ? »

La dernière question était complètement inutile, tout le monde savait où était Roxanne quand elle n’était pas ici, c’est limite si des lettres géantes ne s’affichaient pas dans le ciel inscrivant T I M.
Attendant sa réponse, Eliott décida tout de même d’être un invité convenable et alla ouvrir le buffet pour installer la vaisselle sur la table du salon. Après tout, peu importe les réponses, maintenant qu’ils étaient là, il valait mieux ne pas être grossier et rester le temps d’un café et il n’allait certainement pas se mettre à table et se laisser servir comme un pacha, un peu d’éducation tout de même. Il ramena même le gâteau de la cuisine avant de s’installer à côté de Nathan et de lui lancer un regard l’air de dire «on reste pas longtemps hein ?»
Pourvu que Roxanne soit là, histoire qu'ils aient pas à voir Tim.
avatar
Coalition ψ Combattant
Ω Tablettes : 95
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Nous partons en mission, plus courageux que des lions. [Nathan]   Sam 15 Avr - 21:52

Nous partons en mission
plus courageux que des lions
Eliott ✧ Nathan

Ils étaient arrivés chez grand maman Atkins. Bien sûr, celle-ci en bonne hôte aimante n’allait pas laisser les garçons s’échapper ainsi. Les prochaines heures, ils risquaient de les passer en compagnie de madame Atkins. Cependant, Nathan pensait que grâce à la vielle femme, les deux complices pourraient avoir des informations bien plus fraiches que celles qu’ils avaient de cette chère Roxanne. Peut-être même était-elle présente, dans la cuisine, en train de préparer les couteaux pour tailler Eliott de l’avoir suivi jusqu’ici. Allez savoir, cette fille est capable de tout quand elle est en rogne. Ouh il ne vaut pas mieux pas trop l’embêter beaucoup l’apprenne à leur dépens et honnêtement ça fait hurler de rire le blond. Ils pourraient passer des heures, avec Eliott, à la regarder faire. Quel dommage que tout à coup, elle se retourne finalement vers eux, prête pour un deuxième round. Pour Eliott, Nathan n’en a pas la moindre idée mais il préfère prendre le large plutôt que se lancer dans une guérilla contre la jeune fille. Non, mais parfois, il faut savoir reconnaître sa défaite. C’est une leçon qui lui a été apprise par Hailey en personne. Il faut dire que vu le caractère de sa mère, la pauvre en a dû essuyer des défaites. A-t-elle seulement gagné un jour ? Peut-être que tout était un plan machiavélique de sa mère biologique… bon trêve de plaisanterie (quoique ?).

Nathan offrit un sourire cordial à grand-mère Atkins, prouvant de par son beau sourire qu’il avait été bien élevé par la fille d’Aphrodite. Et puis, Nathan n’était pas vraiment chez lui et ne savait pas si Eliott voyait la dame comme sa propre grand-mère, sur le principe, son ami avait de sérieux doutes. Et puis, il n’appréciait jamais lorsqu’on lui rappelait qu’il avait été un petit nourrisson à qui il fallait changer les couches…tiens allez savoir pourquoi les grands-mères trouvaient toujours ça fun à rapporter aux dîners de famille – bizarrement devant ses amis et Roxanne. Eliott entra dans la maisonnée sans attendre, prenant les devants cette fois-ci. Nathan le suivit plus lentement refermant la porte derrière lui. Il espérait vraiment que cette visite leur permettrait de retrouver la sœur de son meilleur ami. Au pire, ils pourraient toujours se remplir tranquillement la panse mais sur le principe, ils n’étaient pas vraiment venus là pour cela. Le descendant d’Arès préférait quand même récupérer Roxanne et la ramener dans sa famille avant qu’il ne lui arrive à nouveau des bricoles. Le garçon ne se le pardonnerait pas, s’il lui arrivait quelque chose et qu’il n’était pas là pour la protéger. Oui bon, parce que compter sur Tim euh franchement… on avait vu ce que ça avait donné et franchement pas terrible le résultat.

Nathan se pencha pour caresser le dos du chat qui s’avançait vers eux, prenant le temps pour lui gratouiller la tête également. Autant les pégases c’était pas son dada (dada-pégase-cheval Very Happy), tous les autres animaux qui n’ont pas les papattes qui décollent du sol ça passe beaucoup mieux. Eliott ne perdit pas une seconde pour affronter madame Atkins et lui balancer trois miles questions à la figure. Les yeux de Nathan roulèrent vers le ciel – en l’occurrence le plafond ; il n’est pas croyable lui, pas une seule seconde pour se poser et réfléchir. Bah non, c’est logique de l’agresser, c’est sûr qu’elle va se douter de rien là… manquerait plus qu’elle appelle les parents pour leur dire que la moitié de leur famille se trouvait à vagabonder dans la ville sans avoir prévenu personne. Nathan s’approcha de leur hôte et se son meilleur ami, les dépassa et alla regarder s’il voyait des traces de Roxanne dans les parages pendant qu’Eliott dressait la table. Madame Atkins, si elle était surprise des questions, ne le montra pas et les invita à s’asseoir à table en sa compagnie.

« Vous êtes venus pour Roxanne ? Elle ne vous a pas dit qu’elle venait ici ? »
demanda-t-elle, avec suspicion.

Nathan jeta un coup d’œil à Eliott, qui clamait un certain agacement par les questions non préparées de son acolyte. Maintenant il fallait rattraper le coup avant qu’elle ne se pose trop de questions. Nathan offrit un sourire amical et angélique à madame Atkins, attirant ainsi son attention d’Eliott.

« En fait, Roxanne nous a prévenu de sa visite chez vous, madame Atkins. Cependant, elle n’a pas jugé bon de nous donner les horaires exacts de sa venue. » expliqua-t-il, l’air sérieux, avant de siroter sa boisson.

« Nous devions la retrouver pour faire… » il regarda Eliott, merde… pour faire quoi…, « Du shopping…. » du shopping, quelle idée de merde ! Sérieux, bravo Nathan. « pour les parents ! On voulait leur offrir des cadeaux. Par contre, c’est une surprise, donc si vous pouviez éviter de mentionner notre présence. On aimerait vraiment leur faire la surprise. »

Nathan attendit avec un peu d’anxiété de voir si son mensonge allait passer le détecteur Atkins ou s’ils allaient réellement se retrouver dans la mouise tous les deux. Mais le visage de leur hôte se décrispa dans un sourire.

« C’est une merveilleuse idée, les garçons ! Roxanne est partie il y a environ une heure, son ami Tim l’accompagnait. »

Elle leur servi une grosse part de gâteau avec un regard qui voulait dire mange ou sinon … Nathan la remercia et mangea avec gloutonnerie sa part de gâteau. Il faut dire qu’ils sont plutôt bons les mets de madame Atkins senior. Dommage que Quinn n’avait pas hérité de ce talent, sinon Nathan aurait passé plus de temps chez les Fawkes. La conversation reprit et dévia très vite. Mais Nathan réfléchissait à ce que disait la vieille dame. Bien sûr, les garçons s’en étaient doutés qu’elle partirait avec Tim mais maintenant il fallait savoir ou. Nathan se leva et s’excusa, prétextant l’excuse des toilettes. Il s’éclipsa dans les escaliers menant aux chambres, rejoignant celle de Roxanne. Il sourit en y entrant, peu de choses avaient changé et tout lui rappelait la jeune fille. Son sourire s’effaça très rapidement lorsqu’il remarque le foutoir dans armoire fourre-tout. Il s’approcha et constata que Roxanne avait embarqué des vêtements. Il fronça les sourcils, c’était pas bon ça. Sur le sol, il ramassa une également une carte qu’il fourra dans sa poche avant de dévaler les escaliers.

Il se rassit tout en jetant un regard qui en disait long à son meilleur ami. C’était pas bon ça, ils devaient partir le plus vite possible pour la retrouver avant qu’elle ne fasse une nouvelle connerie avec son ami le mortel. Sérieusement, c’était trop demandé de rester tranquillement chez sa mamie à se goinfrer de gâteaux ?


©️ Starseed


You make me brave
Everyday when I wake I'm trying to get up. You're making me strong. You're making me stand. Never will fall, never will end. Nothing could stop me tonight.


Spoiler:
 
avatar
Coalition ψ Combattant
Ω Tablettes : 86
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Nous partons en mission, plus courageux que des lions. [Nathan]   Dim 16 Avr - 14:16



Nous partons en mission, plus courageux que des lions.

Nathan & Eliott

C’est quoi cette question moisie qu’elle posait, est ce qu’elle avait déjà vu Eliott venir ici accompagné de Nathan sans que ça soit pour leur poison préféré qui n’est autre que roulement de tambour Roxanne. Eliott eut très envie de répliquer que non mademoiselle courant d’air n’avait rien dit à ses acolytes, qu’elle avait pris ses clics et ses clacs et qu’elle avait fui loin comme la grande lâche qu’elle était. Décidément leur quatuor ne ressemblait plus à rien ces derniers temps, déjà la disparition sans prévenir de Freya et maintenant de Roxy, les filles de la team avait de sérieux problèmes de loyauté. Il ne manquerait plus que Giulia se décide à faire comme les deux autres et Eliott en viendrait à la conclusion que les filles sont des chieuses. Enfin, si Giulia avait pas mal de défauts, il devait reconnaître qu’elle était beaucoup moins relou que les deux autres et qu’elle était beaucoup plus loyale. Si Eliott s’apprêtait à ouvrir la bouche pour rétorquer un truc du genre non justement elle s’est enfuie et on compte l’attacher à une niche pour être sûr qu’elle ne nous faussera plus jamais compagnie, le regard de Nathan l’en dissuada totalement. Pourquoi est-ce qu’il le regardait comme ça aussi le fils d’Arès, Eliott n’avait fait que révéler la vérité et il ne voyait pas le problème à reconnaître que Roxanne était une fugueuse ah les filles d’Apollon, quel bonheur de les côtoyer.

Vint alors le mensonge le plus honteux de la galaxie, à côté le « déni » d’Eliott sur des soi-disant sentiments, c’était une grosse blague. Eliott regarda le fils d’Aphrodite (non parce que je suis désolée mais vaut mieux ce côté de la famille) les yeux ronds, comment ça Roxanne les avait prévenus de sa visite, n’importe quoi ! ça puait le mensonge son histoire et puis c’était quoi son problème à vouloir faire le gosse parfait à Nathan, ça va c’était juste la grand-mère pas les parents de Roxanne, puis en plus ce n’était même pas sa vraie grand-mère alors hein. Eliott était complètement dépassé par les évènements et attrapa son verre de jus pour le descendre d’une traite et ne pas à avoir à participer à la conversation. Déjà qu’il pensait que la phrase de son meilleur ami était moisie, la suite fut encore pire. Un cadeau ? Ils étaient là pour un soi-disant cadeau ? Est-ce que tuer Tim et rapporter sa tête comme un trophée passait pour un cadeau aux yeux de Quinn et Papa, pas sûr, de Lily non plus peut être que ça plairait à Hailey, encore que, elle se rangerait du côté de Lily et trouverait ça scandaleux, quelle trouillarde celle-là aussi.
Eliott même s’il trouvait l’idée de devoir acheter un cadeau aux quatre vieux fortement déplaisants, à la limite il préférait encore acheter un cadeau à Giulia qu’à eux, c’est dire. Il devait cependant bien reconnaître que ça empêcherait assez bien la grand-mère de prévenir sa fille et c’était un mal pour un bien. Raison pour laquelle, il hocha la tête pour confirmer les dires de son meilleur ami. Et même si c’est honteux de mentir ainsi à une vieille dame, il faut reconnaître que les résultats étaient là et la mamie gâteau leur répondit sans poser plus de questions. Comme quoi mentir c’est vraiment la base de la société humaine, Eliott allait vraiment devoir songer à s’y mettre lui aussi. En revanche, même si c’était évident que Roxanne avait retrouvé son meilleur ami à la vie à la mort, enfin surtout à la mort avec Tim mais bon en soi on peut pas tout avoir non plus, le regard d’Eliott s’assombrit, pourquoi elle ne pouvait pas juste dire à ce gars d’aller voir ailleurs si elle y était, pourquoi ils étaient toujours dans les pattes l’un de l’autre, un monde les opposait mais non ils étaient toujours fourrés ensemble et risquaient leurs vies ensemble. Est-ce qu’une seule fois Tim avait aidé Roxanne face au danger non, alors c’était quoi son problème à la demoiselle le syndrome de vouloir un admirateur, oh bah Eliott pouvait aussi feindre l’admiration s’il n’y avait que ça pour plaire à la demoiselle.

Il attrapa la part de gâteau que lui tendait leur hôte et commença à grignoter tranquillement et répondant aux questions sur les idées de cadeaux qu’il avait. Visiblement, Eliott s’en sortait très bien tout seul pour communiquer puisque Nathan gardait le silence, complètement plongé dans ses pensées, à un point même qu’il se leva pour aller aux toilettes. Eliott le suivit du regard avant d’être de nouveau captivé par les dires de madame Atkins et de bavarder avec elle. Le sujet dévia sur Roxanne petite et les yeux du frère pétillèrent de joie en comprenant qu’il allait avoir tout pleins de sujets pour pouvoir se foutre de sa tronche quand ils seraient à nouveau ensemble. C’était pas méchant, c’est le but des frères et sœurs que de se chercher des noises et elle était très très douée dans son rôle de sœur, il fallait donc qu’il soit à la hauteur de la demoiselle et recevoir des infos de la part d’une des personnes qui connaissait le mieux Roxanne petite, bah c’était bon à prendre, pas sûr qu’elle le dise pour qu’Eliott s’en serve contre sa merveilleuse petite fille mais bon il n’allait pas lui dire.
Nathan revint à table au moment où la dame parlait de la fois ou Roxanne avait voulu laver Berlioz et qu’elle avait lâché le pauvre chat gris dans la baignoire remplie d’eau et que ce dernier n’avait pas vraiment adoré, quelle surprise. Si Eliott avait un grand sourire aux lèvres, en voyant l’air du camarade Steele, il sentit que les ennuis arrivaient à grande vitesse et qu’ils allaient devoir bouger. Impossible de lire dans ses pensées en revanche, la seule certitude d’Eliott c’est que ça concernait Roxanne, sinon Nathan n’aurait pas eu cette tête d’enterrement.
Fawkes se leva donc se forçant à garder le sourire même s’il avait envie de demander agacé ce qu’elle avait ENCORE fait. C’est dingue qu’elle puisse pas rester ici sagement comme une fille modèle qui ne passe pas son temps à inquiéter tout le monde. Il accepta de prendre une part de gâteau pour Roxanne de bonne grâce et se retint de cracher sur la part qu’il devait donner à Tim. Que ce soit bien clair, le jour où Eliott donnerait quelque chose à Tim ce serait un coup, uniquement un coup, certainement pas une part de gâteau ou alors il fallait que ça soit empoisonné. Il remercia chaleureusement la grand-mère, lui promettant qu’il lui dirait ce qu’ils avaient acheté, jetant au passage un regard mauvais à Nathan et ses mensonges, puis sortit de la demeure avec un certain soulagement malgré tout. Ça c’était plutôt bien passé, au moins ça prouvait que Roxanne n’avait pas dormi chez Tim et ça c’était un miracle. Même si Eliott savait très bien qu'on pouvait aussi faire dormir des filles chez soi, il en était la preuve vivante, et qu'en soi ça ne voulait rien dire mais il préférait ignorer cette idée.

Une fois qu’une dizaine de mètres les séparait de la demeure, qu’il était absolument certain que grand-mère Atkins n’entendrait rien des propos du jeune garçon, Eliott demanda curieux et désireux de vite mettre la main sur son anguille préférée.

« Tu as trouvé quelle mauvaise nouvelle ? Dis-moi que tu n’as pas fouillé dans sa chambre, elle va croire que c’est moi et elle va encore me balancer des trucs dessus. »


Ouai parce que Roxanne était injuste, elle avait gardé cette vision d’un Nathan parfait qui ne faisait jamais rien pour la mettre en colère enfant et à chaque fois que fallait reprocher quelque chose à quelqu’un c’était sur Eliott que la colère se dirigeait immédiatement. Bon Eliott avait beau être un camarade hyper sympa, il balançait direct Nathan histoire que ça soit un peu équilibré.
Et pour bien prouver à quel point Eliott était méprisant envers les humains et envers Tim, surtout Tim pour le coup, il mangea la part de gâteau qui était censé être pour la demi portion mortelle qu’il n’aimait pas le moins du monde J’avoue c’est la partie qui me plait le plus dans le rp, je suis horrible XD. Puis il leva les yeux vers son complice, un sourire aux lèvres même s’il sentait que le sourire allait pas rester longtemps. De toute façon, avec les filles rien était jamais simple, pourquoi ça changerait aujourd’hui.

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nous partons en mission, plus courageux que des lions. [Nathan]   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous partons en mission, plus courageux que des lions. [Nathan]
» Compagnons, nous partons en croisade !
» aujourd'hui nous avons une mission, nous amuser à la plage! [LIBRE]
» [Mission D] - Nous deux, c'est pour la vie !
» [Mission de rang S] Partons à la chasse au loup.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Les Etats-Unis :: New York-