Bienvenue jeunes padawans. ♥ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez | 
 

 Entre affrontements et suspicions [Nathan-Azaliah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Coalition ψ Combattant
Ω Tablettes : 117
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Entre affrontements et suspicions [Nathan-Azaliah]   Ven 24 Mar - 22:03

J’avais eu un espèce de mauvais pressentiment en me levant, celui qui n’annonçait clairement pas une bonne journée. J’avais tenté de ne pas y faire attention mais j’étais devenu malgré moi des plus paranoïaque, encore plus qu’à l’habituel. Dès que quelqu’un d’approchait de moi, que j’entendais un drôle de bruit ou une conversation à voie basse je m’imaginais le pire. J’étais venu à me dire que c’était juste le manque de sommeil, mais mon mauvais pressentiment se révéla justifié quand, en début d’après midi alors que je me préparais à m’enfuir à nouveau, un fils de Mars et un de Minerve se mirent à deux pour me tirer jusqu’à l’arène de force.
Je pense que je n’ai jamais hurlé autant d’insultes en un si court laps de temps. Je me débattais comme une lionne mais mon mettre soixante ne m’aidait en rien dans cette situation et je devais bien avouer que leur poigne étaient bien trop ferme pour que je puisse espérer m’échapper ainsi. Je me contentais donc de leur jeter des regards qui auraient put les envoyer directement aux enfers si j’avais eu le don de tuer avec mes yeux.
Ils me lâchèrent au milieu de l’arène et mon pouls s’accéléra. Je n’étais jamais aller dans cet endroit pour autre chose que regarder. Je manquais toujours les entrainements pour de multiples raisons, la peur de perdre le contrôle ou celle de me ridiculiser en faisaient partis. Je tremblais légèrement. Etait-ce de peur, d’appréhension ou de colère ? Je ne peux pas vraiment le dire mais j’avais l’impression que j’allais exploser d’une minute à l’autre. Pour qui ce prenait-il ces romains ? N’ont-ils donc que leurs entraînements et leurs règles à l’esprit ?
Le fils de Mars me lance une épée banale, bien trop grande et trop lourde pour moi. Je la regarde en sachant exactement ce qui allait ce passé. Je les entendis dégainés et ils se lançaient sur moi, à deux et en parfaite cohésion. Leurs mouvements étaient tantôt brutaux, tantôt aériens. C’était un balai précis et mortel en cas de réel combat. Je ne doutais pas une seule seconde que le fils de Minerve était à l’origine de cette stratégie qui leur avait sûrement value de nombreuses victoires.
J’évitais comme je pouvais. Je me baissais, roulais sur le côté, paraît avec ma dague que j’avais dégainé entre temps et restais le plus loin possible d’eux. Je savais pourtant que mes manœuvres purement défensives ne feraient que m’épuiser. Ils le savaient aussi et en profitaient. Je me retrouvais rapidement encerclé et la peur et l’énervement c’était emparés de mon corps.
Je sentais mes paumes se réchauffées, signe que mes boules de feux ne demandaient qu’à sortir. Je pourrais les brûler sur place, mais je doute que les autres apprécient la perte de deux très bons combattants. Je me maîtrisais comme je pouvais mais la colère était trop forte.
Je mis alors mes mains légèrement fumantes en évidence et les menaçaient clairement. Ils arrêtèrent tous mouvements et me fixaient avec un certain air de défis encré sur leurs stupides visages. Ils n’attendaient que ça depuis le début, que le monstre que je suis flanche et montre aux autres la tueuses sanguinaires que je suis sans aucuns doutes. Après tout c’est bien connu, tous les enfants d’Hadès ne vivent que pour peupler le royaume de leur père. Et moi qui pensais que les clichés de ce genre ce serait éteints en soixante-dix ans.

Tu ne vas tout de même pas nous brûler vifs alors qu’on ne fait que notre devoir ?

Je regardais l’auteur de ces paroles et lui répondit presque en hurlant que ce n’était certainement pas leur devoir de tenter de m’embrocher par tous les moyens alors que je ne n’étais pas consentante pour cet entraînement et que j’étais clairement désavantagé. Il répondit que les entraînements sont obligatoire pour tous le monde et que je n’étais certainement pas une exception. Je compris donc que mes nombreuses absences m’avaient valus ce combat forcé et injuste.
Notre dispute dura une bonne dizaine de minutes. Je criais de plus en plus, ne faiblissant pas et ne baissant mes mains sous aucuns prétextes. Les romains me répondaient avec toujours cet air hautain sur leur visages peu agréables.
Je sentis alors une présence près de nous et je vis du coin de l’œil un jeune homme s’approché. Je n’eu pas plus le temps de le détaillé et de tenter de le reconnaître, trop occupée à surveiller mes opposants. Je m’adressais néanmoins à lui avec un ton cassant :

Quesque tu regardes toi ?!



   
Never forget what happened

avatar
Coalition ψ Combattant
Ω Tablettes : 95
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Entre affrontements et suspicions [Nathan-Azaliah]   Jeu 6 Avr - 12:44

Entre affrontements
et suspicions
Azaliah✧ Nathan

Nathan se dirigeait vers le réfectoire après avoir passé une matinée en vadrouille avec Eliott lorsque des éclats de voix plutôt puissants attirèrent son attention. Le garçon promit à son meilleur ami de venir le retrouver après avoir vérifié que tout allait bien dans l’arène de combat. Après tout, en tant qu’instructeur intermittent c’était aussi son rôle de veiller à ce que les demi-dieux se portent tous bien. Bon surtout c’était la curiosité qui lui dictait d’aller voir ce qui se tramait. Eliott ne s’intéressait pas tout à fait aux possibles querelles de demi-dieux voire même pas du tout. A vrai dire, Nathan soupçonnait que son ami soit plutôt content de la perspective d’aller retrouver une certaine demoiselle sans son acolyte de toujours. Ils se séparèrent donc et le jeune homme tourna les talons vers l’arène de combat sans attendre. Il n’était pas le seul à se poser des questions car certains demi-dieux, curieux, s’y dirigeaient aussi. D’autres préféraient sans aucun doute aller se restaurer plutôt que de voir un énième combat.

Nathan pénétra dans l’arène, écartant au passage les demi-dieux qui se trouvaient devant lui à regarder la scène comme des andouilles. Sérieusement, c’était quoi leu problème à ceux-là ? Ils trouvaient ça drôle ? Pour le peu que le garçon pouvait en voir, ça n’avait absolument pas l’air humoristique. Il s’approcha encore afin de discerner des bribes de conversation. Face à face se trouvaient trois demi-dieux, il grogna c’était quoi encore que ce plan foireux. Il reconnaissait parfaitement les fauteurs de trouble. Nathan analysa avec  un peu plus d’attention ce combat. Visiblement deux demi-dieux faisaient face à Azaliah qui n’avait pas l’air d’être très à son aise. En somme, cet affrontement n’avait pas l’air d’être prévu au programme. Le descendant d’Arès et d’Aphrodite croisa les bras en observant la jeune femme qui semblait arriver au bout de ses ressources. Enfin ça c’était ce qu’il pensait jusqu’à que son pouvoir se manifeste.

Il y eut des exclamations dans le public, bien sûr, ils trouvaient toujours ça hyper fun de voir que le combat allait dégénérer et dans l’idée Nathan se faisait bien plus de souci pour les deux alliés que pour la jeune femme brune. Ses mains fumaient. Elle risquait de faire une grosse bêtise. Nathan ne connaissait pas son contrôle sur ses dons, il savait uniquement qu’elle pouvait être vraiment très puissante si elle les utilisait. C’est sûr que voir ses deux abrutis finirent en fumée semblait une idée réjouissante mais en même temps, il y a avait un léger problème d’éthique à la laisser les réduire en cendres. La phrase que prononça le demi-dieu acheva de convaincre le jeune homme blond qui entra dans l’arène d’un pas vif. A peine s’était-il approché qu’Azaliah le remarqua sans vraiment le faire, elle l’incendia verbalement ce qui était toujours préférable à l’idée première du point de vue du demi-dieu. Sans tenir compte de ces propos, il poursuivit son chemin en se plaçant entre les trois combattants et les fixa d’un air sévère et intransigeant qui d’après la légende était un héritage de sa mère, Lily.

« C’est quoi votre problème à tous les trois ? Vous donnez en spectacle comme des enfants stupides ? »


Aussitôt les demi-dieux qui harcelaient Azaliah déclamèrent des excuses comme quoi tout était de la faute de la jeune femme, que de toute manière on ne pouvait pas lui faire confiance, qu’elle était folle et peut-être même un monstre… Nathan n’en croyait pas ses oreilles de toute la bêtise qui pouvait sortir de la bouche de ces deux idiots. Lui-même ne faisait pas vraiment confiance à la fille d’Hadès mais jamais il ne le dirait à autre voix de cette manière. Chaque demi-dieu avait eu un jour un souci avec son pouvoir et dans le cas d’un enfant des trois grands cela renforçaient encore la dangerosité car leurs pouvoirs pouvaient être dévastateurs mais de là à la traiter ainsi, c’était tout simplement un manquement à l’honneur d’un légionnaire.

« Finalement, je devrais peut-être la laisser vous réduire en cendres. On dira que c’est de la sélection naturelle. »
il soupira en croisant les bras devant l’air furieux qu’il affichait. « Tirez-vous d’ici avant que je ne change d’avis ! »

Nathan savait qu’ils ne tenteraient pas le diable. Ils auraient trop peur de perdre plus que leur honneur dans ce combat face à leur aîné et une demi-déesse aux pouvoirs épatants. Déjà s’ils l’avaient provoqués c’est à cause de cette stupide stigmatisation de fille d’Hadès alors en toute logique ils en avaient peur et le jeune homme comptait bien jouer là-dessus pour les faire déguerpir. Il détourna son attention des deux loustics pour se tourner vers Azaliah.

« Est-ce que ça va ? »
lui demanda-t-il, adoucissant tout juste son ton, sachant que sinon la jeune fille risquait de se braquer, bien qu’elle le risque dans tous les cas d’après lui.

© Starseed


You make me brave
Everyday when I wake I'm trying to get up. You're making me strong. You're making me stand. Never will fall, never will end. Nothing could stop me tonight.


Spoiler:
 
avatar
Coalition ψ Combattant
Ω Tablettes : 117
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Entre affrontements et suspicions [Nathan-Azaliah]   Sam 8 Avr - 19:59

D’autres demi-dieux s’étaient attroupés autour de nous. Je savais qu’aucun d’entre eux n’allaient daigner lever ne serait-ce que le petit doigt pour me venir en aide, ou au moins arrêter ce combat ridicule. Ma colère ne faisait que grimper et finalement, l’idée de les brûler vifs ne me paraissait plus si bête. Je me préparais à les tuer, ils le savaient, je le voyais sur leurs visages. J’allais mettre fin à leur vie quand le blond que j’avais repérer plus-tôt se mit entre nous trois. Il veut mourir lui aussi ?
Son air sévère et intransigeant me mettait légèrement mal à l’aise mais ne me faisait pas réagir avec peur comme les deux combattants devant moi. Qui était ce gars pour leur faire aussi peur d’un seul regard ? Je pouvais le détailler autant que je voulais, rien ne me venait en tête si ce n’était qu’il restait souvent avec un descendant de Mars. Peut-être son meilleur ami ? Quesque j’en avais à faire après tout.

C’est quoi votre problème à tous les trois ? Vous donnez en spectacle comme des enfants stupides ?

J’ouvris de grands yeux, totalement stupéfaite. N’avait-il vraiment pas remarqué que je n’avais pas décidé d’atterrir ici ? Il le faisait exprès pour se donner en spectacle ou il est vraiment stupide ? Je repris rapidement mon air énervé en voyant l’un de mes deux opposants esquisser un mouvement dans ma direction. Je pointais l’une de mes mains légèrement plus fumantes que l’autres dans sa direction et lui adressa un sourire sadique avant de reporter mon attention sur le blondinet.

Pour commencer, je suis bien plus âgée que toi. Et puis, je ne sais pas si tu as remarqué, mais je ne suis pas vraiment consentante dans le fait de participer à ce spectacle comme tu dis.

Entre temps, les demi-dieux en face de moi s’étaient confondus en excuse avant de m’accuser. Parce que oui, c’est bien connu, en plus d’être une psychopathe et un monstre, je suis une traîtresse et une masochiste. Quesqu’il ne fallait pas entendre.
Je jetais un coup d’œil au jeune homme qui se tenait entre nous trois. Il avait l’air à la fois choqué et quelque peu gêné. Ca ne m’étonne pas vraiment, je ne dois pas être la personne qui inspire le plus confiance au monde.
Contre toute attente, il dit que finalement il devrait peut-être me laisser les carboniser. Personnellement je ne suis pas contre, mais il pense vraiment pouvoir m’arrêter alors que je déchaîne mon pouvoir. Il me paraît de plus en plus égocentrique. D’abord à s’interposer dans un combat que je dominais clairement désormais et maintenant ça, il ne fallait pas manquer de confiance en sois.
Il leur hurla ensuite de dégager. Il croisa ses bras sur son torse et un air furieux apparu sur son visage. Je suppose que je devrais lui en être reconnaissant là, non ? Avec cet air là, des images m’apparurent. Je ne l’avais aperçus que quelque fois mais je pouvais mettre un nom dessus : Nathan. C’était l’un des nombreux instructeurs à qui j’avais faussé compagnie, pas étonnant qu’il ne m’apprécie pas plus que ça.
Nathan détourna son attention des idiots qui semblaient encore plus terrifiés qu’avant. Peut-être sentaient-ils leur honneur en jeu ? Je ne comprendrais décidément jamais ces romains. Comment voulaient-ils arriver à tromper l’ennemis et s’en sortir dans le combat qui s’annonçait avec leur foutu honneur ?
Son ton s’adoucit et il me demanda si j’allais bien. Il était encore plus lunatique que moi. Un coup c’était un jeu pour nous et ensuite je suis la victime. Je ne savais plus si je devais être énervée ou exaspérée. De plus, j’avais l’impression qu’il me parlait comme un animal sauvage et potentiellement dangereux à ne pas effrayer.

Je suppose que ça pourrait être pire.

Je le défiais presque du regard. Le fait qu’il n’ait pas l’air de me faire confiance m’était resté en travers de la gorge. De toute façon quand il y a un traître chez les demi-dieux il ne fat pas chercher plus loin que le gosse un peu sombre et assez colérique. Et puis, avec qui voulaient-ils que je les trahissent ? Avec la PSI ? J’ai envie de tuer les humains, ce n’est certainement pas pour aller m’allier avec eux juste après.

Tu as un problème avec moi ou je me trompe ?

Je veux l’entendre. Je veux être sûr que ce n’est pas de la paranoïa.



   
Never forget what happened

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Entre affrontements et suspicions [Nathan-Azaliah]   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Les Campements :: Farny State Park :: Le campement militaire :: Lieux d'entrainements :: L'arène-