Bienvenue jeunes padawans. ♥️ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥️ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez | 
 

 Il était une fois un jeune garçon + Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

MessageSujet: Il était une fois un jeune garçon + Adrian   Mar 19 Aoû - 12:09


Adrian Jake Reynolds
« On ne gagne pas en détruisant mais en construisant »

   

NomReynolds Prénom(s) Adrian Jake SurnomsAdri, Adibou et sûrement d'autres. Date de naissance7 janvier Âge23 ans Lieu de naissanceLa Nouvelle-Rome OrigineAméricaine Années passé dans votre campDepuis toujours Statut social •  Libre Orientation sexuelle •  Hétéro AvatarHarvey Newton Haydon Créditécrire ici

ÉlémentFeu et eau Parent divinLeg, petit fils de Mars et Salus Pouvoir (un seul)Mimétisme métallique Arme et objet magique (une arme et un objet ou deux armes): Une montre bouclier qui agit comme un boomerang. Camp choisiEspion d'Octave chez les partisans Rêve d'avenirVaincre
..IL ETAIT UNE FOIS..
   ..IL Y A BIEN LONGTEMPS.
.

Je n’ai rien d’extraordinaire. Ma vie se résumée qu’à 23 ans pour le moment. Ce n’est pas ce qui a de plus important, je le concède. Qu’est-ce qui est vraiment important déjà ? Que voulez-vous vraiment savoir ? Que mon père me demandait sans cesse d’être un homme, me comporter comme un soldat même lorsque je n’avais que cinq ans. Je n’étais même pas encore dans la légion, non je n’étais qu’un gosse - un môme de plus destiné à faire de grandes choses. Enfin, c’est encore ce que disait mon père. Il vivait par moi. Lui, c’était le fils de Mars le grand combattant - le Légionnaire avec majuscule oui. Le gars que les femmes enviaient. Le gars qui était centurion. Le fils de Mars qui a épousé la délicate mais farouche fille de Salus. Ma mère. Une femme parfaite, digne, souriante, empathique. Une vraie mère. Celle que tous les petits enfants veulent avoir - celles dont on rêve. Et bien, je l’ai eu. Mon père m’a toujours dit de chérir ma famille - la légion, avant tout le reste. Alors j’écoutais et j’apprenais. Ma mère de son côté me disait de suivre mon cœur, de ne pas agir sans réfléchir. Mon père disait que c’était n’importe quoi et que je devais être fort. Mais écouter la douce voix de ma mère, me plaisait beaucoup. Alors, le petit bonhomme se retrouvait pris en étau en douceur et violence - entre la guerre et les soins.

Pourtant, en les voyant ensemble, je comprenais simplement qu’ils avaient besoin de l’un et de l’autre pour vivre. J’aimais les regarder. J’étais fils unique. Cela ne me dérangeait pas. J’aimais cela dans un sens, même si mon père me mettait une pression énorme sur les épaules. Entraine toi sois fort, respectueux... je devais être l’être parfait apparemment. Résultat, j’essayais de ne pas le décevoir à un tel point que c’en est devenu maladif chez moi. Mon père, ce brave soldat décoré, ce Romain pur souche avait un fils, un garçon qui devait être à la hauteur de son nom, voilà tout. D’ailleurs, je ne vous ai encore tout dit. Mon père se nomme Falco, fils de Mars donc. Ma mère, Anaïa, fille de Salus. Deux demi-dieux Romains qui se sont rencontrés durant le service obligatoire, seulement ma mère ne se laissait pas approcher par mon père. Mon père disait qu’il sentait qu’elle voulait de lui dès le premier regard et ma mère aimait dire le contraire. J

e n’ai jamais saisi pourquoi, ils aimaient raconter cette histoire, mais je les écoutais se chamailler, se taquiner, à table dans notre maison à la Nouvelle-Rome. Je suis un vrai Romain. Comme si on pouvait être un faux Romain.  Alors, Falco au lieu de me laisser vivre comme un enfant normal pour une demi-dieu Romain, né à la Nouvelle-Rome, entendons-nous, débuta par me mettre une arme entre les mains dès mon plus jeune âge. Évidemment, j’allais en cours comme tous les autres petits Garçons et filles. Je n’étais pas le plus bavard, mais j’essayais d’être toujours l’un des meilleurs que ce soit en Latin ou pour les autres cours. Mon père n’aurait pas voulu d’un fils médiocre. Quand je rentrais de l’école, j’aimais aller rejoindre ma mère qui  soignait les habitants et les légionnaires. Cela me plaisait beaucoup de la regarder travailler. Elle était aussi douce que sa voix quand elle s’occupait des gens. Son don consistait à soigner. Anaïa me disait souvent que c’était son destin d’aider son prochain.

Alors idéaliser ma mère n’était pas bien difficile. Je lui racontais ma journée, puis elle m’ordonnait sans hausser le ton de rentrer pour rejoindre mon père, car il m’attendait. Chaque à la même heure, il m’apprenait à me comporter en homme comme il m’exhortait de sa voix sévère. A force, j’appréciais sa façon de hocher la tête quand je le rendais fier, quand je tenais face à lui, quand je frappais avec force et hargne sans hésiter. Seulement, il n’aimait pas que je me batte à l’école mais c’était plus fort que moi. Je restais impulsif. Un garçon qui détestait qu’on se moque des autres, alors je frappais. Ma mère souriait tristement en me voyant rentrer avec des blessures mais elle secouait finalement la tête en murmurant des paroles qui ressemblaient à « Ah mes hommes... ». J’en déduisais qu’elle me comparait à Falco et cela me rendais fier. Les années se poursuivaient de la même façon, jusqu’à que je sois en âge d’entrer dans la légion.

J’avais hâte de faire mes preuves. Grâce à la lettre de recommandation de mon père, j’entrais dans la première cohorte. Les années passaient et je me formais de mieux en mieux, mon père n’hésitait pas à me défier pour voir mes progrès quand je passais les voir à la ville. Il secouait la tête d’un air désapprobateur quand je ne résistais pas assez longtemps à son goût et hochais la tête quand j’étais à la hauteur de son nom. Je n’ai jamais été ambitieux. Pour mon père, je devais l’être. C’est pourquoi, je fis l’erreur de ma vie. En effet, lors de la bataille du mont Othrys  alors que Jason, le fils de Jupiter menait l’attaque, je le déshonorais. J’ai terminé au tapis ou plutôt le nez dans le poussière, blessé trop gravement pour poursuivre le combat. J’avais perdu. Je m’étais trahi. J’étais faible. J’avais foncé, me séparant du reste de ma cohorte et j’étais tombé. Les légionnaires partis avec moi à l’assaut étaient tous morts ou salement blessés. J’étais devenu un honte pour Falco - mon père ne me regarda plus de la même façon depuis ce jour-là.

Son enseignement avait été bafoué. Lorsque je m’étais réveillé, ma mère se trouvait à mon chevet. Elle m’expliqua qu’on avait gagné mais que je devrais rester aliter quelques jours encore avant de pouvoir reprendre l’entrainement. Anaïa était soulagée de me voir en vie. Mon père... déçu que je ne sois pas mort comme les autres. Plus jamais, il ne m’a adressé la parole. Puis ma mère est tombée gravement malade. Je ne pensais pas que ce soit possible pour un demi-dieu mais si, ironie quand notre don est de guérir, n’est-ce pas ? Elle crachait du sang et termina par fermer ses magnifiques yeux verts dont j’avais hérité l’éclat pour toujours. Ce fut le coup de trop pour mon père, je crois. On se disputa violemment le jour même de sa mort. Ma mère devait en être attristée. Nous avons sorti les armes l’un contre l’autre. Terminant tous les deux dans un sale état, plus jamais, je suis retourné le voir mais pourtant.... son sanglant « Tu n’es plus mon fils ! » retentissait toujours dans mes oreilles, dans mon crâne au point d’en devenir dingue. Maladif, je vous dis. Alors que notre Praetor avait disparu. Qu’un nouveau l’avait remplacé. Je remuais cette phrase sans cesse dans ma tête.

L’existence des Grecs... la bataille ... rien n’y faisait, je ne savais pas comment retrouver mon honneur perdu, rattraper ce déshonneur qui détruisait mon père - qui avait brisé ma famille. Un Romain, un ami à moi, Théo m’indiqua une façon de faire. Octave. Notre augure. Alors que je n’avais plus rien à perdre, mes pas m’avaient mené  à lui et à sa mission qui redorait mon blason - infiltrer les partisans, être son espion. Évidemment, j’avais accepté servant de l’excuse facile qui était vraie au final que mon père m’avait renié. Que ivre de haine, je m’en étais allé.  A présent, la guerre se profile à l’horizon. Les sept ont disparu et les partisans préparent quelque chose, il faut que je découvre quoi. Il n’y a qu’ainsi que je retrouverai mon honneur perdu et que ma mère sera fière de moi. Cependant, d’après moi, ce ne sera pas aussi simple... mais je me battrai pour cela. Je suis un Leg, un fils de Romain, petit fils de Mars et de Salus. Accompagné de mon skateboard cadeau de ma mère, de ma hache ça c’est mon père, le jeune homme de vingt-trois ans sait ce qu’il veut et n’abandonnera pas.
   

   
   
   


Ton prénom ou surnomécrire ici Ton âge écrire ici Que penses-tu du forum ?écrire ici T'es arrivé là comment ?écrire ici Code règlementécrire ici Un dernier mot Jean-Pierre ?écrire ici
   CODES BY RAINBOWSMILE


Dernière édition par Adrian J. Reynolds le Mar 19 Aoû - 14:57, édité 2 fois
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il était une fois un jeune garçon + Adrian   Mar 19 Aoû - 12:34

Mais c'est mon bébé d'amour    

Allez on se motive pour la suite monsieur j'ai un skate Very Happy
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il était une fois un jeune garçon + Adrian   Mar 19 Aoû - 14:47

Harvey

... Harvey

*sort*
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il était une fois un jeune garçon + Adrian   Mar 19 Aoû - 15:10

*Enclenche l'arrosage automatique après Charlie*

Toujours motivé.  What a Face 


Dernière édition par Adrian J. Reynolds le Mar 19 Aoû - 15:11, édité 1 fois
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il était une fois un jeune garçon + Adrian   Mar 19 Aoû - 15:11



   


   
Ω Fiche Validée Ω


   
Félicitation, tu viens d'être validé avec les honneurs du jury. A présent tu peux venir faire la fiesta avec tous le monde.

   Je ne sais pas quoi dire, sincèrement. Cependant il faut mettre un petit texte personnel, alors je m'y prête. Tu m'étonneras toujours par cette facilité à avoir des persos différents les uns des autres. Ces histoires ou tu avances la lecture à toute vitesse, impatient de savoir la suite. Parce qu'une fois n'est pas coutume écoute moi bien jeune homme.
Moi Octave Summers, Augure de la Nouvelle Rome demande à nos ancêtres de se pencher sur cet habitant, il s'est entraîné dur pour comprendre les lois de votre noble code, il est maintenant prêt à devenir membre à son tour.
Par les pouvoirs qui me sont conférés par les dieux de l'Olympe, Adrian J. Reynolds je te nomme espion de Rome chez les partisans.  Nos ancêtres n'oublieront pas ton courage et ta loyauté et nous t’accueillons dans nos rangs en tant que membre à part entière.  Cool 


   Cependant il y a quelques petits détails presque rien à régler, une formalité disons le:
   Ici tu pourras réserver ton avatar, et oui ce serait bête qu'on te le pique.
   Pour te faire des amis, des ennemis ou tout simplement avoir des liens c'est ici
    Là c'est pour faire des rps avec tous pleins de monde
    Et ici c'est pour que les admins t'aiment, pour que le forum t'aime et pour avoir pleins de nouveaux amis-ennemis

   
©️ code de night sky. gif de tumblr.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Il était une fois un jeune garçon + Adrian   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....
» Il était une fois un jeune garçon + Adrian
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Les anciennes fiches de présentations-