Bienvenue jeunes padawans. ♥ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez | 
 

 Y avait pas que Popeye qui mangeait des épinards - Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

MessageSujet: Y avait pas que Popeye qui mangeait des épinards - Alex   Dim 23 Nov - 22:19


Alex Hope Keegan
« Le vrai courage ne se laisse jamais abattre. »

   

NomKeegan Prénom(s) Alex, Hope SurnomsLexou, Alakazam, etc... Date de naissance28 Juin 1988 Âge22 ans Lieu de naissanceSan Francisco OrigineAméricaine Années passé dans votre camp11 ans Statut social •  Célibataire Orientation sexuelle •  Hétéro AvatarMagdalena Zalejska CréditArtic Love

ÉlémentTerre Parent divinBacchus Pouvoir (un seul)Télépathie Arme et objet magique (une arme et un objet ou deux armes)Arme : Un fouet qui peut se transformer en lasso si elle le désire. Non découpable, mais encore heureux, il n'est pas tout doré. Objet : Mini corne d'abondance. Permet d'acquérir de la bouffe, de l'eau et de l'air, c'est-à-dire les trois ressources nécessaires. Camp choisiRomains Rêve d'avenirFaire l'Amour, pas la Guerre. Nan, j'déconne, j'suis romaine oh !
..IL ETAIT UNE FOIS..
   ..IL Y A BIEN LONGTEMPS.
.


Elle venait d’avoir Sept ans. Joli âge pour une enfant à moitié humaine, qui n’a pas grands souvenirs de sa vie d’avant. Il y avait bien des moments où elle avait l’impression de voir des choses, de se rappeler des instants volés qui semblent flotter aux abords de sa mémoire comme autant d’étoiles qui brillent au loin. Alex a toujours eu l’impression que si elle forçait un peu pour les toucher, voire les saisir entre ses doigts, elles finiraient par s’éteindre, et alors… Le néant ferait place. Du coup, elle n’a jamais vraiment forcé, espérant plutôt qu’un jour, les réponses viendraient d’elles-mêmes. Seulement si elle se montrait patiente.

Mais voilà, plus elle s’éloignait de sa septième année, et plus les couleurs de son passé se faisaient fades, comme effacées.

Donc oui, c’est à sept ans qu’elle rejoignit la Nouvelle Rome. Du haut de sa petite taille, elle les affrontait tous de son regard franc et sincère. Il n’y avait pas de mensonge chez elle, aucun faux-semblant. Et peut-être que ce fut ce qui la sauva durant la Légion. Ou peut-être était-ce cette jeune fille à peine plus âgée qu’elle, qui lui rendait parfois visite le week-end. Mélodie qu’elle s’appelait. Un prénom qui sonnait avec douceur à ses oreilles. Parfois, il arrivait aux demoiselles de passer des heures d’affilées à parler de tout et de rien, enfin surtout de rien, hein. Puisqu’Alex ne pouvait pas vraiment apporter sa contribution. Oh, elle avait évoqué son impression ténue qu’elle avait une maman, une gentille maman parce qu’elle sentait toujours bon le sucre, et les parfums agréables du chocolat et de la vanille. Elle mangeait bien autrefois, c’est vrai. Mieux qu’à la légion en tout cas, même si ça, c’était pas bien difficile. Avec le temps, Alex avait fini par croire que sa maman humaine faisait bien la cuisine, et souvent pour elle. Donc, elle était aimée, non ? Pourquoi n’avait-elle aucun souvenir dans ce cas ? Des souvenirs concrets, j’entends, parce que ces ombres de moments entre rêves et réalité ne lui suffisaient pas. Faut croire néanmoins qu’elle n’avait pas le choix.

Alex a grandi ainsi. Elevée par la légion, éduquée pour devenir un véritable soldat, elle montrait une folie certaine sur le champ de bataille. Courageuse, et presque effrontée à sa manière, elle ne laissait personne derrière, et présentait des qualités certaines en combat. Le seul souci restait son habitude à ne pas toujours obéir. Quand Mélodie a rejoint la légion, mais pas dans la même cohorte qu’elle, Alex en fut réellement heureuse. Ensemble, elles pourraient s’entrainer parfois, et ça lui ferait vraiment plaisir, parce qu’elle avait confiance en Mélodie. Cette dernière était souvent occupée, normal, elle avait ses propres amis, donc Alex faisait de son mieux pour ne pas la déranger. Et sa romaine venait tout de même lui parler de temps en temps. C’est grâce à elle qu’Alex a pu apprendre sur les dieux, et les coutumes romaines, et pour ça, elle lui doit une fière chandelle. Parce qu’arriver à Sept ans, sans rien savoir de ce monde-ci, c’est assez… compliqué. La Louve n’avait pas voulu lui en dire davantage que « Avance vers le Nord ». Déjà, le Nord, fallait trouver, ce qu’elle avait répondu à la déesse, tout en rajoutant sur un ton plus bas « C’est quoi le Nord d’ailleurs ? » C’était bizarre mais elle avait presque cru entendre la Louve soupirer, enfin si seulement un tel animal en était capable, ce dont elle doutait quand même un peu. Du coup, on lui avait tracé une jolie flèche sur le sol, et ça, ça l’avait pas mal aidé. Bon, elle ne savait plus comment elle avait fait pour tomber sur la Grande Louve et ses copains, ni pourquoi elle se trouvait en forêt, et encore moins comment ça se faisait que l’animal pouvait parler, mais Mélodie avait répondu à ses questions à ce sujet. Apparemment, elle avait dû passer des épreuves pour être digne de rejoindre la Nouvelle Rome. Alex avait répondu qu’elle n’en avait pas souvenir, et les deux jeunes filles n’avaient pas cessé de spéculer sur les causes de son amnésie.

Quand les quêtes commencèrent, enfin quand son âge fut suffisamment avancé pour qu’elle ne cause pas trop d’ennuis durant les missions, Alex se démarqua par son ingéniosité et son impétuosité. En fait, l’avoir avec elle, c’était complètement à double tranchant. Certains l’aimaient, certains la redoutaient, mais elle n’était pas un mauvais bougre dans le fond. En dehors des entrainements, il était facile de lui parler, et de la faire rire. Alex est une bonne vivante, qui affectionne l’action, et l’amitié.

Un jour, Mélodie et son copain, hum Thomas qu’elle ne connaissait pas plus que ça, bon okay, ils s’étaient tout de même déjà adressé la parole, mais elle n’était pas aussi proche de lui qu’elle l’était de Mélo. Bref, un jour, ces deux-là se marièrent. Et Alex s’éloigna un peu, observant de loin son amie qui voulait lier à la fois vie de famille et son ambition pour la légion. Elle en voulait pas être un poids pour elle, surtout que Mélo semblait de plus en plus occupée de son côté. Lorsqu’elle tomba enceinte, Alex en fut complètement abasourdie. Ce n’était pas du tout ce qu’elle avait imaginé pour Mélo, mais cela ne la regardait pas. Et franchement, en un sens, elle était vraiment heureuse pour elle. Avoir une famille, c’est ce qui rend fort, c’est une manière de définir ce que tu es. Sans compter que cela t’aide à gagner en force mentale. Elle qui n’en avait pas, avait adopté la Légion toute entière comme étant sa famille. Ah oui, parce qu’en fait, Alex ne connaissait même pas son parent divin, ce qui ne facilitait pas les choses pour être acceptée à la Nouvelle Rome. C’est vraiment une chance qu’elle ait commencé à sept ans en quelque sorte, parce qu’elle fut envoyée dans la quatrième cohorte, là où elle aurait atterri dans la cinquième si tout le monde avait pu prédire qu’aucun dieu ne se manifesterait. Oui, la famille était importante pour elle, mais sa notion de cette valeur ne l’impliquait jamais dans son esprit. Elle voyait toujours les autres, heureux avec un papa et une maman, mais jamais de son côté. Seules les deux premières années avaient été témoins de son envie d’avoir quelque chose de similaire, et finalement, son cœur peut-être trop sec, avait lâché l’affaire. Elle n’y avait pas droit ? Et bien soit, elle se battrait, et tout le monde serait bien obligé de reconnaitre sa valeur.

Elle avait dix-sept ans, quand Eliott naquit. Un petit bout de chou pour la nouvelle génération, preuve de l’amour entre Mélo et Thomas, et de l’union de ces deux êtres. Elle avait senti son cœur se gonfler de bonheur en apprenant la nouvelle, sincèrement heureuse pour eux deux. Et le bébé était si beau. Elle avait eu la chance de pouvoir leur rendre visite quelques fois, et d’en profiter pour se pencher au-dessus du berceau tout en se demandant comment ce machin pouvait être aussi petit. C’était fou ! Il semblait si fragile ! Alex eut envie de le protéger, de les aider à pousser ce petit être vers la lumière, mais elle se rappela ensuite combien elle était casse-cou – comme disaient ses supérieurs – et préféra se montrer qu’en de rares occasions. La famille, encore une fois, ce n’était pas pour elle. L’année qui suivit fut marquée par ses efforts à se montrer disciplinée, comme si l’annonce du changement dans la vie de son amie d’autrefois – hey, elles se parlaient moins, n’oubliez pas – l’avait touchée plus profondément qu’elle ne voulait bien l’admettre. Elle se battait bien, restant énergique même lorsque certains s’essoufflaient.

Ce fut en août 2006 que son esprit bascula. Non pas sa vie, comme on pourrait le dire – même si au final, c’était le cas – mais bien l’esprit. On vint annoncer à tous les soldats la mort de Mélodie. Alex ne savait même pas qu’elle était blessée, et n’avait pu lui dire au revoir. Le choc fut si grand qu’elle en perdit le souffle, et sentit son cœur rater plusieurs battements. Sa première amie, celle qui lui avait appris la majeure partie de ce qu’elle savait n’était plus. Son âme avait quitté son corps, laissant derrière elle un époux perdu et un fils fêtant sa première année le même mois. La pensée amère que ce devait être le pire cadeau d’anniversaire qu’il puisse exister traversa son esprit, avant qu’elle ne ferme les yeux pour refluer les larmes qui montaient. Douleur, et tristesse se mêlèrent dans son cœur, au point que la souffrance débloqua sa mémoire. Ne lui demandez pas comment, mais avec le temps, elle pourrait avancer l’hypothèse que son père avait fini par donner son feu vert. Et comme Bacchus était majoritairement tributaire de pouvoirs psychiques, cela avait peut-être joué sur sa guérison, qui sait. En attendant, elle se remémora ses épreuves chez Lupa, dernier souvenir oublié. Et remonta ainsi sur ce que sa mémoire lui permettait de revivre malgré le jeune âge qu’elle avait eu à l’époque. Elle se souvint de sa mémoire, de ses yeux emplis de douceur quand ils étaient posés sur elle. Alex se souvint de ces yeux qui perdaient leur chaleur, pour se peindre de détresse de temps à autre. Elle se souvint alors de la cause de cette peine. C’était de sa faute, tout simplement. Parce que son pouvoir s’était
matérialisé trop tôt.

Alex était télépathe. Oh, elle ne percevait rien là, rien qu’un brouhaha lié à l’annonce de la mort de Mélo, toujours figée qu’elle était sur le terrain d’entrainement. Elle comprit qu’elle venait de tout revivre en un flash – merci le côté divin hein – et déglutit. Enfant, son don s’était éveillé, la rendant folle, prise de crise à hurler en mettant ses mains sur les oreilles. Sa mère ne savait jamais quoi faire dans ces cas-là, et avait finalement opté pour la solution de la Nouvelle Rome, dont lui avait parlé cet homme qui l’avait séduite des années plus tôt. Un dieu, qu’il disait. Sa mère ne l’avait pas cru à l’époque, mais en voyant sa fille souffrir autant en entendant des mensonges et des secrets révélés que son esprit ne pouvait supporter, et bien, elle l’envoya en forêt. C’est ce qu’il lui avait dit, avare de détails sur lui. Peut-être avait-il prédit que sa fille aurait des difficultés avec son pouvoir, et peut-être était-ce pour cela qu’il avait donné des indications sur le périmètre à visiter. A visiter seule, cependant. Voilà pourquoi Alex s’était retrouvée toute seule dans cette forêt à sept ans, voilà pourquoi elle avait rencontré Lupa, voilà pourquoi la déesse avait compris sa douleur, et fermer sa mémoire pour qu’elle ne se perdre pas davantage. Après tout, une enfant de sept ans ne sert à rien si le don se révèle trop difficile à maitriser. Voilà – dernier voilà, chut – pour quelle raison elle était arrivée à la Nouvelle Rome, sans avoir de souvenirs tangibles de son passé.

Alex avait dix-huit à présent, et cela faisait donc onze ans de présence dans la Légion. Son envie de retrouver sa mère, et de fuir cet endroit grandit jusqu’à ce qu’elle ne soit plus en mesure de l’ignorer. Alors, elle décida de démissionner et de partir à travers les Etats-Unis pour retrouver cette femme qu’elle avait tant fait souffrir malgré elle. La demoiselle avait beaucoup prié auprès de son père, afin qu’il lui donne ne serait-ce qu’un indice pour l’aider dans sa quête personnelle. Chose qu’il sembla exaucer, à l’aide d’une photo. Une photo d’une femme brune, les cheveux ramenés sur le côté, un sourire tranquille aux lèvres. Le décor devait sans doute l’aider à positionner la personne qu’elle cherchait. Donc, elle partit. Tout simplement. Alex ne fut pas là pour assister aux changements entre grecs et romains, ni pour la bataille contre Cronos. Oh, elle se douta que les informations transmettaient quelque chose qui avait un rapport avec son autre monde, mais elle était trop occupée pour revenir. Alex avait retrouvé sa mère, et passait du temps avec elle. Il faut avouer que ça avait été un travail de longue haleine, guettant les indices au cas où, fouillant les quartiers, une fois qu’elle eut trouvé la ville – Los Angeles – de la photo. Une véritable galère. Pure et dure. Sans compter que son père semblait l’avoir de nouveau oublié, à croire que le sens de la famille, ce n’était pas tout à fait dans leurs gènes. Elle avait passé une année à chercher, à errer parmi les humains. Encore heureux que la Nouvelle Rome apprenait l’anglais, et pas seulement le latin, sinon, elle ne sait comment elle aurait pu s’en sortir. Déjà qu’elle ne comprenait pas la moitié des choses dont on lui parlait. Un téléphone portable ? Un permis de conduire ? Mais ils n’avaient pas besoin de ça à la Légion. Oui, elle était déjà sortie durant les missions de sa cohorte, mais de là à se mêler aussi profondément à la foule, il y avait un pas. Là, elle vivait vraiment avec les humains. Au point d’ailleurs d’avoir eu quelques rencontres mais ça, c’est une autre histoire.

Bref, Alex retrouva sa mère, passa un peu plus de deux ans à ses côtés, et décida enfin de revenir à la Nouvelle Rome. La jeune fille a débarqué en Octobre, juste le bon moment pour entendre parler de la quête des Sept, et accessoirement de leur disparition. Ou un truc comme ça. Oh, et elle entendit parler des grecs aussi. Pas mal comme secret, merci les anciens.
   


Ton prénom ou surnomSiam Ton âge // Que penses-tu du forum ?Lequel ? /pan/ T'es arrivé là comment ?Avec les trois D : détermination, décision et... Je sais plus. Code règlementDe l'Alligator Haché pour M'sieur Krum, siouplait. Un dernier mot Jean-Pierre ?Je switch la question.
   CODES BY RAINBOWSMILE
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Y avait pas que Popeye qui mangeait des épinards - Alex   Dim 23 Nov - 22:27

Je réserve un lien et rebienvenue Very Happy
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Y avait pas que Popeye qui mangeait des épinards - Alex   Dim 23 Nov - 22:45

Re-bienvenue poupette !

J'ai hâte de la voir en action la petite Alex !
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Y avait pas que Popeye qui mangeait des épinards - Alex   Dim 23 Nov - 22:52

ALEXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX *w*


( Les X étaient des bisous baveux d'un enfant... parce que sinon, c'est pas drôle What a Face )

Comme toujours ma chère, bienvenue à la maison (a)
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Y avait pas que Popeye qui mangeait des épinards - Alex   Dim 23 Nov - 22:54

Isaiah, ce sera avec grand plaisir (a) Surtout que son caractère ressemble un peu à celui d'Isa.

Poupette... *meurt*

J'veux pas de bave bordelou *remeurt*

Han, et je suis déçue, je pensais que vous auriez un truc à dire sur le titre Surprised

J'vous n'aime quand même
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Y avait pas que Popeye qui mangeait des épinards - Alex   Lun 24 Nov - 9:41

Ho dégolasse, il bave sur cette fiche.

Alex, faut m'expliquer la signification du titre moi XD Pourquoi diable est ce un problème de manger des épinards ? On sait tous que les épinards c'est le bien. (après tout ce qui s'appelle pizza, mc do et autres trucs bien caloriques)

Bon sinon, bienvenue sur le forum. Je m'y attendais tellement pas à ce perso Rolling Eyes ah et je crois que je suis amoureuse du smoothie qu'elle a dans la main *pense qu'à bouffer de toute façon*
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Y avait pas que Popeye qui mangeait des épinards - Alex   Lun 24 Nov - 23:06

Merci bien ! Naaaaaaaaaan, on touche pas à ma boisson
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Y avait pas que Popeye qui mangeait des épinards - Alex   Lun 24 Nov - 23:23



Ω Fiche Validée Ω


Qui c’est qui est validé ?


Félicitation, tu viens d'être validé avec les honneurs du jury. A présent tu peux venir faire la fiesta avec tout le monde.

CETTE FOIS, JE PEUX FAIRE DES BISOUX BAVEUX Et puis bon, tu sais, moi, le grand grand garçon du haut de mes 5 ans... bah, tu es la première que je valide. C'est cool hein? En 5 ans, je pensais pas que je serais assez grand pour ça. Mon papa va être fier de moi, bien qu'il va m'en vouloir que je t'ai priorisé, mais moi, je m'en fous. Priorité aux dames nan J'ai malheureusement un mot à redire sur ta fiche. Bah ouais, je râle tout le temps, je suis jamais content... Pour ton plus grand malheur, j'aime ta fiche ange . Tout comme j'adore cette fille. Elle est tout simplement géniale. Je peux l'avoir en amie? S'vous plaît? Tu connais le chemin ma chère, comme toujours, c'est un plaisir de te lire et de découvrir à nouveau. Toujours un plaisir (a) Bon jeu.. encore une fois... et fait gaffe au minimoy, il va être là dans tes pattes What a Face

Cependant il y a quelques petits détails presque rien à régler, une formalité disons le:
Ici tu pourras réserver ton avatar, et oui ce serait bête qu'on te le pique.
Pour te faire des amis, des ennemis ou tout simplement avoir des liens c'est ici
Là c'est pour faire des rps avec tous pleins de monde
Et ici c'est pour que les admins t'aiment, pour que le forum t'aime et pour avoir pleins de nouveaux amis-ennemis

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Y avait pas que Popeye qui mangeait des épinards - Alex   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y avait pas que Popeye qui mangeait des épinards - Alex
» Elle avait ce teint clair et une bouche rose...
» Si seulement on avait su s'aimer. Les fleurs auraient été plus roses et nous peut-être plus heureux... [PV Jack]
» «Il était un petit navire, qui n'avait ja, ja, jamais navigué» Adeline A. Romanov [terminé]
» POPEYE Croisé Caniche âge à déterminer (76)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Les anciennes fiches de présentations-