Bienvenue jeunes padawans. ♥️ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥️ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez | 
 

 C'est une voix qui chante en ton coeur Pv. Théo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

MessageSujet: C'est une voix qui chante en ton coeur Pv. Théo   Dim 7 Déc - 15:28

Théo & Sara

Pour retrouver la paix, il n’y a rien de mieux d’oublier pendant quelques heures le passé, les défaites, les douleurs, les tristesses... pour se faire ce n’est pas évident mais on peut toujours trouver quelque chose au fond de nous qui nous fait se sentir mieux, se libérer de la vie. On l’a tous en nous. Je parle évidemment d’un havre de paix. Un remède qui guérit nos blessures, fait tourner la page histoire que l’on se sente mieux. Cela faisait quelques jours, que la silhouette se fondait entre les arbres étaient rentrées au camp. Elle était en retard. Oui si vous avez l’impression d’entendre le petit lapin hurlant qu’il est en retard, et bien moi aussi. Cette jeune femme se hâtait sans forcément se transformer.

Si les grosses crises la transformaient, l’ambiance dont elle se rapprochait suffirait à faire surgir son ami qui prendrait le dessus sur son enveloppe corporelle. Pour le moment, elle devait se contenter de le maintenir dans un demi-sommeil pour éviter de perdre le contrôle trop vite. En plus, ça lui faisait un bon exercice de ne pas se perdre dans l’euphorie de l’animal et rester maître de son corps et des ses réactions. Surtout pour éviter de faire un carnage. Sa plus grande crainte depuis l’évènement qui avait valu sa fuite de son foyer il y a de cela quelques années. Evidemment sans cela, elle n’aurait jamais rencontrer Declan, ni même celui avec qui elle avait rendez-vous. En somme, elle n’aurait jamais trouvé sa place en ce monde. Elle n’aurait jamais compris que c’était tout à fait normal de perdre le contrôle et de tenter de déchiqueter des gens.

Bon évidemment, Reyna lui interdisait vivement ce genre d’activité. Mais elle se jurait de le garder sous contrôle du moins tant que ce n’était pas des ennemis en face. Dans le cas contraire, la demoiselle laisserait libre cours à ce qu’elle pouvait nommé folie meurtrière en mode griffes et crocs. Il ne resterait plus qu’à convaincre Alison de rejoindre la foulée, à supposer que la fille de Mars garde un minimum de contrôle sur l’ours pour éviter que ce soit elles qui se défoncent devant des ennemis médusés qui finiront par se foutre d’elles sans plus de cérémonie. Elle était partie quelques jours en ville et c’est ce qui lui avait fait perdre le fil de ses pensées. Une personne s’était immiscée dans sa vie par hasard et elle était troublée.

Assez pour avoir oublié certaines choses qui vont bientôt faire surface dans ce récit. Sans plus de nouvelles que lorsqu’elle était partie. A peine arrivée, elle s’était enfoncée dans ce qu’elle nommait communément sa tanière et s’était mise à la tâche immédiatement. Elle ne comptait pas se montrer de sitôt, préférant travailler, préparer de nouvelles surprises pour les partisans. Sara était trop troublée et perturbée pour aller voir sa cheffe. En somme, elle n’avait pas non plus envie de s’y rendre et de parler de cette rencontre. Plus tard, se disait-elle. Ou jamais soufflait la petite voix intérieure. Sauf que le praetor ne laisserait sûrement pas passer ça, déjà qu’elle l’autorisait à faire ses petites balades en ville, Sara comprenait qu’il ne fallait pas pousser non plus. Bref, pour en revenir à son état, elle se comportait comme un robot depuis son retour. Ce qui n’aidait en rien la communication.

Elle n’avait même pas encore vu Declan, c’était pour dire. Cependant, le matin même elle se souvient qu’elle avait rendez-vous. Un grognement lui échappa alors qu’elle se retirer des dessous d’un nouveau char, à peine entamé. Merde Théo, gronda-t-elle contre sa propre personne. Rangeant ses outils à la hâte dans la sacoche de son père ainsi que son arme, elle alla les ranger dans son coin perso, protégé par ses soins. Pas d’armes pour la chasse, ses griffes lui suffiraient. Comment avait-elle pu oublier son ami et partenaire de chasse. Une petite foulée d’insultes plus loin, la jeune blonde s’était extirpée de son antre à une vitesse constante mais relativement pressée. Le jeune homme, s’il n’était pas en retard, allait lui en vouloir de ne pas être à l’heure, alors qu’elle s’était amusée à le voir se prendre un savon pas plus tard qu’il y a une semaine. Un regard sur le ciel lui apprit que l’heure de rendez-vous était passé depuis de longues minutes - peut-être une trentaine.

Grinçant des dents parce qu’elle ne voulait pas repousser sa partie de sa chasse, la partie tigre en elle ne serait absolument pas d’accord avec cette idée de sauter cette petite tradition entre les deux Romains. Règle numéro une ne jamais décevoir le tigre en vous. Franchement, après il vous le fait payer. La blonde, vêtue de son jogging et d’un simple t-shirt avec un petit sac contenant ses affaire qu’elle donnerait à Théo - plus simple pour se transformer, arrivait finalement au point de rendez-vous. Elle aperçut la silhouette de son ami, près d’un arbre. Un grand sourire sur les lèvres, elle se rapprocha à pas feutrée, avant de s’éclaircir la voix se retenant à grand peine de ne pas lui lancer un pétard à côté. « Bon matin Théo ! » Oui, elle comptait faire comme si de rien n’était. Déposant le sac à ses pieds, elle attendait.
lumos maxima
Invité
Invité

MessageSujet: Re: C'est une voix qui chante en ton coeur Pv. Théo   Jeu 18 Déc - 23:26

Théo & Sara

Les rendez-vous.  C’est toujours prise de tête, entre les fois où personne ne se comprend, celles où au dernier moment, l’autre n’a pas envie de venir. Il y a toujours quelque chose, et pourtant à chaque fois, ça recommence, les leçons du passé ne semblent pas prendre en compte les rendez-vous ? Nul besoin pour cela d’être en couple, même entre amis, c’est tout aussi foireux. Combien de fois Théo arrivait à la bourre au point de rendez-vous utilisant des excuses toujours plus farfelues. Parce que oui mon petit bonhomme, les extraterrestre, c’est ringard comme excuse et personne ne te croira jamais ! Puis d’abord si ça arrivait, il fallait bien se préparer au pire, après l’apprentissage des dieux, plus rien ne pouvait choquer, pas même les extraterrestre. C’est vrai qu’après tout, s’il se baladait en ville avec un arc, qu’il expliquait à des gens qu’il connaissait personnellement la reine des amazones, que sa soeu était… une… ouai bref c’était quelqu’un dont il ne fallait pas trop parler. Un peu à la voldemort, ouai en moins dangereux, plus jolie, oh bien plus jolie. Qui n’appellerait pas l’asile sur le champ. Donc Théo était condamné à se trouver des excuses bidons pour sa vie entière. Sauf que ce matin, il avait décidé d’être à l’heure. Plusieurs raisons à cela, la première il n’avait pas vu Sara depuis un petit bout de temps et ce n’était pas drôle de chasser tout seul, deuxièmement il fallait se sortir Reyna de la tête, Reyna et Octave au passage parce que les deux étaient un peu liés dans la tête de Théo, et troisièmement compte tenu des récents éléments dans la vie du légionnaire et du fait qu’il ait comprit que les animaux sauvages au camp, du genre l’autre Ours là, le machin énorme qui attaque un peu tout le monde. Bref les animaux sauvages, c’est dangereux et même en forme humaine, l’autre grizzly était quand même impressionnant et son poing assez douloureux, n’en déplaise aux abdos de Théo qui n’avait pas eu plus d’effet que de la guimauve bien molle ayant chauffé devant un feu de cheminé.

Se lever au radar et aller manger un petit déjeuner digne de ce nom avec Spencer, ayant un peu finit en théories loufoques sur l’élément le plus puissant qui serait la terre parce que si on balance de la terre sur quelqu’un ça lui écrase le corps, ça l’empêche de respirer, ça lui brûle les poumons et c’est un océan qui finit par recouvrir la personne. Pas con hein, du coup c’est sur ces belles paroles que Théo s’empressa de s’habiller, mettant un peu prêt dix minutes avant de trouver la chaussette numéro deux. Là aussi, complot des chaussettes, il y en a toujours une qui doit se tirer au casino de Las Vegas pendant la nuit, finir défoncée au parfum des pieds, quand on disait que les odeurs des pieds étaient dangereuses,  et oublier de rentrer. Si s’habiller fut long et assez pitoyable, retrouver son arc qu’il n’avait pas utilisé depuis plusieurs jours lui fit un bien fou. En prendre soin ne suffisait pas à passer l’envie de décocher des flèches et sans entraînement, toutes les leçons se perdaient et après ça posait des problèmes même si Théo avait l’habitude d’être avec Sara et savait à la perfection éviter un tigre lancé à toute vitesse. Une flèche dans l’épaule tirée par un ami ne devait pas faire grand bien et si possible, le légionnaire évitait de se mettre les gens à dos.

Une fois sur les lieux où ils avaient l’habitude de se retrouver, pas de Sara, pas non plus de Tigrou. Ce qui d’ailleurs était assez surprenant, d’habitude c’était l’inverse, toujours lui qu’il fallait attendre. Plongé dans une profonde réflexion sur le fait de savoir s’il ne s’était pas planté de jour ou s’il n’était pas arrivé quelque chose à Tigrou, par exemple une espèce de grosse brute ayant confondu ami et ennemi et bousillé le Tigre de la légion. Mieux qu’un aigle tout de même que le symbole du Tigre, même si Jupiter ne serait pas vraiment d’accord avec ça. En même temps Théo n’allait pas non plus dire à haute voix qu’il aurait bien aimé changer l’emblème de la légion, pour peu que Reyna lui lance le regard non mais boucle la, pitié très dangereux regard que celui-là.

C’est souvent dans ce genre de moment, quand l’esprit est en plein travail, qu’il y a le petit malin du coin qui s’amuse à vous faire sursauter, oh si c’est arrivé à tout le monde. Il n’y a pas que Théo qui est la cible de ce genre de blague débile. Le problème de Sara, c’est qu’avec le côté tigre, elle a appris à la perfection l’expression à pas de loup, pas un bruit ne se fait entendre lorsqu’elle avance et Théo manqua de perdre son cœur qui lui trouva comme réponse très logique d’essayer de se tirer de sa poitrine. Cependant, les réactions n’étaient absolument pas celle d’un guerrier, son arc ne fut pas tendu ni  même la moindre flèche encochée dans le but de faire du mal. Ce n’était pas qu’il n’était pas très rapide, peut-être. Mais il faut être logique cinq secondes, si quelqu’un trouve le moyen de s’approcher de vous, de faire peur en une phrase. Euh soit c’est qu’il n’est pas un ennemi, soit qu’il sait que c’est fini pour vous. Donc être agressif et perdre quelques précieuses secondes de sa vie pour un geste qui n’aboutira pas, ce n’était pas dans les options du fils d’Invida. Un regard se posa malgré tout sur une Sara visiblement en forme, pas de blessure apparente, pas de folie dans ses prunelles. Rien de tout cela, c’est donc avec une certaine surprise que Théo fit la remarque qu’elle lui faisait les trois quarts du temps, sans oublier de dire bonjour avant, la politesse ne s’oublie pas.

« Salut, tu serais pas un peu en retard par hasard ? »

Non mais, il fallait bien qu’il vérifie. Après tout ça arrive à tout le monde de se planter d’horaire. Malgré cela, ce n’était pas ce qui importait le plus le chasseur professionnel qui se redressa et tendit la main dans le but de récupérer le baluchon de sa camarade. Une routine bien huilée des parties de chasses nombreuses qu’ils s’accordaient. Puis c’était toujours plus agréable d’avoir l’occasion de tuer du gibier, même minuscule que de s’entraîner pour de faux, sur des mannequins en attendant le jour où il faudrait tuer pour la première fois des partisans, une expérience de la mort et du fait d’être un tueur était importante tout de même. Il regarda avec une certaine impatience Sara, prêt à se mettre en route et vérifier qu’il n’avait pas perdu à force de préférer essayer de comprendre Reyna, une entreprise oh combien compliquée et plaisante à la fois, au fait de chasser.
lumos maxima
Invité
Invité

MessageSujet: Re: C'est une voix qui chante en ton coeur Pv. Théo   Dim 4 Jan - 19:31

Théo & Sara

Oh je vous assure qu’il n’y a rien de plus plaisant que de faire décoller les gens du sol. Bon ce n’était pas exactement le cas. Mais autant qu’il y ait des avantages à porter de la fourrure non ? Bon, les crocs, la dissimulation, les sens... d’accord il y a pas mal d’avantages mais ça freine quand même quelques relations. Du moins avant c’était le cas, maintenant on pourrait presque dire qu’elle est un tigre apprivoiser. Le seul problème c’est que cette simple idée suffirait à la faire montrer les crocs et croquer un bout d’une personne un peu trop stupide pour profaner une telle insulte à son égard. Autant la blonde maitrisait d’une certaine façon le tigre en elle, autant elle pouvait lui laisser agir à sa guise. Disons que depuis qu’elle avait failli tuer ou tuer, étant donné que la jeune femme ne s’était jamais arrêtée pour poser la question, et bien elle s’était entrainée au mieux pour que jamais plus ça ne se reproduise.

A la place, elle avait du mal à se retransformer en humaine ce qui est diablement problématique. Bien sûr être un tigre on peut dire que c’est vraiment la classe et que ça a de la gueule. Mais ce n’était pas non plus ce que préférait Sara. Elle aimait faire plaisir au tigre mais n’était pas lui pour autant. Non la véritable personne, celle qui contrôlait le tigre - sinon ce serait un beau massacre suffisait encore de croiser Alison pour que ce soit la plus grande catastrophe du camp Jupiter, ouille pas sûr que Reyna apprécie ce petit combat improvisé - aime autant passer du temps dans les forges que de courir dans la forêt, voir même plus. Rien que le fait de confectionner lui colle un sourire sur le visage. Alors de là, à se penser tigre à tout jamais, non pas vraiment. Peut-être plus tard, lorsqu’elle se sentira trop vieille pour poursuivre le rêve des légionnaires, à moins qu’elle trouve enfin son compagnon.

Pour cela, elle avait bien une petite idée mais restait à la concrétiser. Pour le moment, elle voulait se détendre et faire plaisir à tigrou en compagnie de son ami, Théo. La jeune femme eut un sourire à ses paroles. « Comme s’il m’arrivait d’être en retard. » Un petit sourire innocent sur les lèvres, la jeune femme ne doutait pas de s’être faite prendre et haussa les épaules avant de s’excuser. « A vrai dire, je n’ai pas vu l’heure. J’étais assez concentrée... », ce qui n’était pas faux ou plutôt elle cherchait à se concentrer pour éviter de penser à quelqu’un d’autre. Mais ça elle ne se sentait pas encore assez à l’aise pour en parler à son ami. « Dis-moi, qu’est-ce qui t’arrive pour que tu sois à l’heure ? Je pensais que je serai quand même la première. » Un petit rire lui échappa en ajoutant sa dernière phrase. Oui parce que Théo à l’heure c’est vraiment étrange. Puis une lueur inquiète au fond du regard, la jeune femme fit un pas vers son ami Romain, scrutant sa silhouette puis son visage sans se défaire de cette inquiétude au fond d’elle. « Tu vas bien ? » Non parce qu’il fallait avouer que Théo à l’heure... sérieusement, elle en était choquée maintenant qu’elle y pensait. « Est-ce que tu as un problème avec quelqu’un ? » gronda-t-elle inconsciemment plus par réflexe qu’autre chose.

Si quelqu’un donnait des ennuis à son ami, il allait en entendre parler. On ne touche pas au fils d’Invida, son cher partenaire de chasse. Les amis c’est important. La Romaine les considère tous comme sous sa protection, un peu mère poule sur les bords le félin. Ce qui n’était pas forcément un mal vu ses proches qui avaient légèrement tendance à s’attirer des ennuis tous autant qu’ils sont. Ses yeux bleus ne le lâchaient cherchant la moindre preuve que quelque chose n’allait pas chez le garçon brun. Trop étrange pour que tout aille bien. Qu’est-ce qui pouvait bien avoir bouleverser le train-train quotidien de Théo Lloyd. A la voir ainsi presque tendue on pourrait s’attendre à la avoir piétiner sur la terre, en quête d’une réponse bien complète. Un ami comme lui c’est pas évident à trouver même si parfois son humour débordait un peu et manquait de lui donner des envie de lui mordre le mollet pour lui montrer ce que c’est de provoquer un tigre qui plus est une fille. Enfin, il restait quand même l’un de ses protégés.
lumos maxima
Invité
Invité

MessageSujet: Re: C'est une voix qui chante en ton coeur Pv. Théo   Mar 27 Jan - 22:08

Théo & Sara

Mauvaise foi incarné que cet être qu’est Sara. Théo lui lança un regard lourd de sens, si elle était en retard et il n’allait pas s’empêcher de lui faire remarquer. Surtout que s’il y avait bien une personne en qui Théo avait confiance, pas le genre de confiance élémentaire sur les champs de batailles, pas non plus celui lorsqu’une personne est blessée et qu’il doit forcément avoir confiance en son médecin. Non, la confiance que Théo était entière et vraie, il lui confierait sa vie pas parce que c’était un bon combattant, pas parce qu’elle prendrait soin de ne pas lui trancher la gorge, mais parce qu’il savait que leur amitié valait le coup et était puissante, assez pour qu’il ne craigne pas de lui lancer ce genre de regard plein de sous-entendu. Non il savait depuis fort longtemps que Sara avait beau être le plus grand danger du camp, après Reyna qui était on ne peut plus dangereuse ne serait-ce par sa fâcheuse tendance à tout deviner tout le temps des choses. Le deuxième avantage avec Sara, c’est qu’elle avait tellement la classe, non vraiment faut dire ce qui est ce tigre respire la puissance et le respect et ce n’est que justice pour sa carrure que de reconnaître qu’elle est meilleure, bref Sara était capable de reconnaître lorsqu’elle se trompait, même si ça devait la gaver et qu’elle pouvait presque rager intérieurement, elle fit preuve d’une sagesse et reconnu qu’elle était en retard pour sortir qu’elle était concentrée. Concentré sur quoi ? Est-ce qu’elle ne voulait pas venir chasser avec Théo, ce dernier avait pourtant l’habitude de la voir la première sur les lieux à agiter sa queue comme pour dire au légionnaire, compagnon de chasse et ami qu’il devrait veiller à bouger un peu plus vite son cul de bipède qui ne court pas vite. Chose que Théo, à défaut d’apprécier, trouvait fort bien justifiée. Il n’empêche que pour que Sara soit concentrée sur quelque chose que la chasse, il s’était passé quelque chose, soit elle était devenue hyper proche de Grizzly, soit elle en voulait à Théo pour quelque chose qu’il ignorait, soit il n’y comprenait rien aux filles et se voyait mal demander à Reyna de lui expliquer, parce que putain cette fille n’était pas une fille, pas non plus à Saphir qu’il irait demandé ce genre de chose, à ses yeux Saphir était l’innocence même, pas plus qu’il ne demanderait à Kath qui verrait là, une envie de rapprochement. Quant à demander à Cameron ou même Alison, non mais entre l’amnésique de base et la fille ayant perdu son âme sœur… soit disant par la faute de Théo, il faudrait veiller à ne pas non plus trop se mettre le doigt dans l’œil. Du coup, puisque Théo n’était pas non plus réputé pour son tact génial, il demanda en observant une de ses meilleures amies.

« Tu étais concentrée sur quoi ? »

Il se renfrogna un peu n’aimant pas non plus reconnaître que ses pensées étaient presque entièrement tourner vers Reyna, déjà parce que même à lui ça semblait sonner si faux, tout le monde y verrait là une stratégie de rapprochement et il n’avait pas envie que Reyna le pense aussi. Il y a malheureusement des choses qu’il vaut mieux garder pour soi, des sentiments qu’il vaudrait mieux ne jamais ressentir. Sceptique, doutant lui-même de ses propres idées et ses propos, il fit remarquer à haute voix

« C’est pas la première fois que je suis là avant toi quand même » Grand silence pour accueillir cette question, il marmonna donc possédant tout de même beaucoup de mauvaise foi, lui aussi « C’est de ta faute, tu campes en forêt tout le temps je suis sûr. »

Le regard de sa merveilleuse amie se chargea d’une jolie dose d’inquiétude lorsqu’elle commença à soupçonner quelque chose d’anormal. Et voilà, lorsque Lloyd faisait des efforts, Lloyd était souffrant. Le légionnaire poussa un soupir un peu inquiet à l’idée de devoir dire la vérité mais cette confiance qu’il avait pour Sara ne s’éloignait pas au gré des envies, il avait le droit d’être franc, en espérant qu’elle le soit avec lui, depuis toujours et pour toujours. Il comptait préciser certaines choses tandis qu’elle venait l’inspecter en tant qu’inspecteur des travaux finis. Il allait parler de Reyna, de ses aspirations lorsque Sara posa une question à laquelle c’était tellement plus facile de répondre ? C’était un peu de la lâcheté, un manque de confiance en soi aussi certainement et une profonde peur de reconnaître qu’il avait des sentiments puissants pour cette fille dont il ne savait pas quoi faire, ni même à qui en parler réellement.

« Des problèmes avec quelqu’un dis-tu ? Je me suis récemment fait attaquer par un ours qui était sous sa forme humaine, j’en ai marre d’elle. Je ne suis pas responsable de la mort de son amoureux. Elle me gave un peu et j’en ai parlé à Reyna. »

D’un coup, il s’arrêta de parler, pouvait il révéler, ne serait-ce qu’une seconde qu’il avait parlé avec Reyna sans tabou et qu’elle avait refusé d’entendre parler de la folie meurtrière d’Alison. C’est sûr que lorsqu’un est aussi puissant que Reyna, il n’y a aucun mal à avoir un ours dans son camp, l’ours poserait le nez contre le sol devant Reyna, aucun doute, déjà parce qu’en combat Reyna était imbattable et ce n’était certainement pas le cœur de Théo qui parlait mais tout le reste. Il n’empêche que lui était incroyablement nul au combat par rapport à un ours. Il posa une main sur son front soucieux avant de rajouter quelques mots pour lui invitant malgré lui Sara à la réflexion, ayant besoin qu’elle le rassure ou au moins de savoir qu’un tigre veillerait sur lui, non mais c’était dangereux aussi d’avoir un tigre contre un ours, si Sara prenait un mauvais coup… Sara ? Non elle était trop forte et il l’aiderait, oui sans le moindre doute Théo couvrirait son amie

« Ou alors, c’est une manière de supprimer un ennemi que de laisser un autre le faire ? T’en pense quoi ? »


Il donna avec douceur une pichnette dans le nez de Sara qui s’était un peu trop rapprocher pour qu’elle puisse prétendre l’avoir fait par hasard. Afin de ne pas être plaqué au sol, Reyna suffisait dans ce rôle, il s’éloigna rapidement et lui adressa un minuscule sourire pour la réconforter

lumos maxima
Invité
Invité

MessageSujet: Re: C'est une voix qui chante en ton coeur Pv. Théo   Dim 15 Fév - 17:56

Théo & Sara

En retard ? Elle ? Non, Théo se fourvoyait complètement. A sa question, la jeune femme n’avait pu que lui répondre par un sourire soi-disant qualifié d’innocent. Son regard lourd de chance ne fit qu’accentuer l’esquisse de son sourire. Bon c’est sûr que sa réponse ne devait pas vraiment le satisfaire et ça se comprenait surtout qu’en règle générale, c’était elle qui était en avance et lui en retard. Le changement c’est bon non ? Peut-être que si Keith avait été présent ou même si Saphir s’était décidée à venir mettre le bordel dans la forge, elle n’aurait pas oublié. Mais bon, s’il faut commencer à compter sur des perturbateurs pour ne pas zapper son petit Théo et sa petite chasse. Oulah. Tigre ne serait pas du tout content que madame préfère la compagnie de machins rouillé aux pattes qui effleurent la mousse fraiche de la forêt et le goût du gibier.

En fait, elle ne comptait pas réitérer son retard pour leur prochaine sortie, elle serait à l’heure et la première à trépigner d’impatience en attendant son compagnon. Quitte à lui sauter dessus pour le lui prouver. Oui ça c’était un petit plaisir de Sara. Faire tomber à la renverse ses proches pour lui donner une petite douche gratuite grâce à sa langue mais attention pas pour tout le monde. Si pour quelques gosses, elle acceptait de servir de cheval, ce n’était pas tout le monde qui avait droit aux privilèges. Éviter de se faire buter c’était déjà pas mal. De toutes manières, Sara avait bien vite remarquée que plus elle utilisait son don, plus elle parvenait à se maitriser et ne pas étriper quelqu’un. Une question d’habitude lui avait dit un ancien légionnaire ayant un don similaire. Dans un sens, la blonde avait été rassurée, même si ses victimes avaient mérités leur sort, elle n’aimait pas avoir du sang sous les ongles, c’est pas très beau - oui je plaisante... En vrai, Sara avait peur de faire du mal inconsciemment à une personne qu’elle se jurait de protéger, qu’elle pète les plombs et que le tigre soit le seul maître à bord. Elle ne s’en remettrait pas d’attenter à la vie de Théo ou de la famille de Thomas même son oncle qu’elle côtoyait tous le jours sauf quand elle s’exilait un peu. Ce serait impensable. La raison de son absence venait d’une escapade justement. Mais la Romaine n’avait été qu’un peu perturbée un peu comme lui après tout. Bon admettons assez pour oublier la voix du tigre en elle qui lui hurlait de bouger ses fesses direction forêt. Elle adorait Théo et même si parfois il avait le rôle de son petit protégé, elle appréciait chasser avec lui et laisser au garçon faire ses propres pas.

Mais le problème c’est que cet instinct qu’elle avait développé à ses côtés, à toujours veiller sur lui, était vraiment puissant et souvent l’empêcherait de faire attention à elle pour lui. Il restait l’une des rares personnes avec qui, elle se lâchait complètement que ce soit en forme humaine ou tigre. Elle ne craignait pas de coups en douce lorsqu’elle se reposait. Sara avait une confiance aussi dur qu’un énorme mur de pierre pour le fils d’Invida. Son camarade de chasse semblait tout de même différent et à défaut d’aller renifler le jeune homme pour découvrir ses dernières émotions des derniers jours, Sara l’inspectait sous toutes les coutures. Avant d’être coupée dans ses pensées par sa question. Elle l’éluda à vitesse grand V, « Une rencontre quelque peu étrange que j’ai faite récemment... » balayant l’air de la main comme si ce n’était pas important, d’ailleurs le fait que Théo ait des ennuis l’était bien plus. Elle n’aima pas du tout sa réponse. Il n’y avait qu’un ours dans la légion capable de vouloir la mort de Théo - remarque un ours tout court et c’était bien assez déjà hein - Alison. Sara serra les dents. Si le fait d’affronter Alison déversait de l’adrénaline dans tout son organisme, elle se doutait que ni l’une, ni l’autre ne pourraient se contrôler suffisamment pour éviter d’étriper de pauvres innocents sur le chemin. Pas étonnant qu’on ne les mette jamais ensemble pour s’entrainer, ça finirait très mal. Si la jeune femme pensait bien que Reyna se ferait un plaisir de les lâcher sur des lignes ennemis, la fille de Bellone ne tenait à décimer ses propres rangs. La blonde ne savait pas si elle pourrait éviter de perdre pied face à l’ours d’Alison mais si elle aimait la présence de la panthère de Cameron, l’ours n’était pas son allié. Sara cligna des yeux se rappelant d’un détail et regarda Théo, « La mort de son amoureux ? Tu m’expliques ? » L’air de dire qu’est-ce que tu as encore foutu pour t’attirer ses foudres à la fin.

Mais la suite l’ébranlait d’autant plus. Reyna ? Elle contempla le brun interloquée. Attendez il avait bien dit le nom du Praetor. Depuis quand parlait-il à la fille de Bellone ? Dans ses souvenirs, Théo ne l’appréciait pas. « Tu te fous de moi c’est ça ? » lui lança-t-elle, non ça ne pouvait être qu’une blague que le fils d’Invida lui parle. Ou était-ce le début de la fin ? La fin du monde et l’extinction des races. Non mais quand même. Sara ne comprenait vraiment pas là. Encore le simple fait de lui adresser la parole passerait mais là, il venait bien de dire qu’il avait parlé d’Alison à Reyna, donc une conversation qui devait dépasser le simple stade de salutations cordiales, froide ou inexistantes. Non, non mais là, la blonde avait du mal à tout saisir. « Depuis quand tu parles à Reyna ? » Question légitime quand même. Sa pichenette la fit froncer le nez. « Je réfléchis. » murmura-t-elle, toujours à l’ouest total, grande voile dehors. Je sais plus ce que je dis mais c’est pas grave du tout. « Attends mais tu lui as vraiment parlé ? Genre plus de dix secondes chrono en main ? » Sara revenait là-dessus parce que son esprit restait focalisé sur ce petit passage qu’il venait de lui dire. Avant de se reprendre légèrement, posant sa main sur son bras, « Personne n’abimera mon chaton. » déclara-t-elle, de la sureté au fond des prunelles.
lumos maxima
Invité
Invité

MessageSujet: Re: C'est une voix qui chante en ton coeur Pv. Théo   Ven 20 Fév - 18:04

Théo & Sara

Le fait qu’une fille fixe intensément Théo comme si apparaissait au-dessus de sa tête, une sorte de message très simple à déchiffrer. Ce n’était pas commun, sentir son regard acéré lui fichait un peu la trouille. Il hésitait même à lui faire remarquer qu’il ne portait pas d’eau de toilette et n’avait en rien changé ses habitudes, tout ça parce qu’il était en avance… d’accord pile poil à l’heure. Ça lui apprendra à faire des efforts pour elle, il ne changeait quand même pas… surtout pas pour Reyna. Il fallait qu’il sorte cette fille de ses pensées, elle n’avait pas le droit de les pénétrer sans prévenir et de s’y installer. Reyna était déjà assez présente dans le camp avec tous les désagréments que cela pouvait occasionner, il ne voulait tout simplement pas d’elle dans ses pensées encore moins avec Sara à côté qui pouvait renifler toutes les émotions et savoir tout de lui. Pas de doute, avoir des amis c’est sympa mais ça pose certains problèmes pour avoir un jardin secret, le mot secret a toute son importance dans le terme parce que si Théo avait juste un jardin… ça ferait gars pas net. Il se contenta d’essayer d’être un masque d’indifférence quant au sujet Reyna, essayant même de la virer à coup de pied mental hors de ses pensées, c’était quand même grave si elle commençait à le faire arriver à l’heure à des rendez-vous. Il était presque en train de devenir un légionnaire parfait, il fallait donc trouver une future connerie à faire et pour ça, pas de mystère, il était au moins le champion toute catégorie de pétage de plomb de préteur un peu énervé et énervant –surtout énervant. Lorsque Sara reconnu avec beaucoup de franchise qu’elle était en retard à cause d’une rencontre, le légionnaire eut cette petite moue signifiant toujours oooh je comprends, alors que c’est pas du tout compréhensible. Enfin Sara avait fait une rencontre qui la perturbait, à la bonne heure, de nombreuses personnes étaient perturbante et il n’y avait rien d’étonnant à ça. Pour la forme, uniquement pour cela, Théo demanda.

« La rencontre en question est encore en vie où elle a énervé Tigrou qui l’a tué ? »

Un petit signe de la main à Tigrou qui ne devait pas être bien loin. Oui c’est vrai Sara était un tigre imposant mais à force Théo avait tellement l’habitude d’avoir à faire au tigre qu’il pouvait rester à côté de lui sans flancher, une confiance assez longue à établir mais qui valait son pesant d’or. Avoir un tigre dans son camp, c’est peut être pas une mauvaise idée surtout quand de l’autre côté, il y a miss Reyna et Nounours, sans savoir forcément laquelle des deux étaient la plus dangereuse, pas envie de savoir, éviter les combats avec les gens plus forts que soi, la meilleure des façons de rester en vie, d’après Monsieur Lloyd.

Parler d’Alison, en sous-entendu, à voix haute eut une réaction sur le corps de Sara, instinctivement ses muscles semblèrent se tendre. L’ours et le tigre de la légion ne faisaient vraiment pas bon mélange. Théo remonta dans ses souvenirs, aussi loin qu’il le pouvait, afin d’essayer de se remémorer les avoir vu côte à côte. Pas une fois même lors des batailles, elles n’étaient pas sur le même flanc comme s’il valait mieux séparer. Dans sa grande amitié pour Sara, il supposa que la faute venait uniquement de l’ours qui ne savait pas se contrôler et encore moins depuis que son amoureux était mort. En même temps, plutôt que de le laisser mourir sans intervenir, elle aurait peut être dû prendre la place de Cameron durant cette quête, à choisir, même si c’était un peu méchant, il aurait préféré que l’ours se fasse enlever par le partisan plutôt que la petite blonde adorable. Surtout qu’à bien y réfléchir, Ali enfermé, ça devait être une bête folle avec les yeux écumant de rage, c’était bien le genre de personne à s’élancer contre les barreaux pour les faire céder et pour sûr qu’elle réussirait cte grosse bestiole. Oh et valait mieux pour Alison qu’elle ne s’attaque pas à Sara, si Théo acceptait sans le moindre mal d’être protégé par son tigre, il n’hésiterait pas à intervenir pour décocher des flèches et abattre l’ennemi même si derrière il fallait passer devant Reyna et lui expliquer. Dans tous les cas, il ne laisserait jamais Sara seule face à l’adversité et si pour certains la légion passe avant tout, pour d’autres, les amis sont une valeur beaucoup plus importante, ce sont les amis qui aident à se relever lorsque tout va mal et pas une légion. Toussotant un peu sous le regard de braise de Sara, Théo passa une main dans ses cheveux avant de faire remarquer doucement.

« Tu sais la quête qui a dégénéré avec le con de Centurion qui prenait la grosse tête et qui a pas voulu m’écouter quand je lui ai dit que j’étais incapable de m’en tirer au corps à corps, ce qui a couté la quête vu qu’au premier partisan qui passait, bim fauché le Théo, bim tué le centurion et hop enlevé la Cameron. Tu te souviens forcément et bah depuis ce jour, Alison a de sérieux problèmes avec moi, elle me reproche sa mort alors que zut, j’ai fait les choses comme je pouvais, je devrais peut être lui dire que c’était pas une grosse perte et qu’il s’aimait trop pour l’aimer, puis même c’est impossible d’aimer Alison… Enfin elle a quand même de gros soucis. »


Pas sûr que Sara ait tout écouté. L’effet Reyna sur les gens était quelque chose d’impressionnant quand même. Il secoua négativement la tête à la question s’il se fichait d’elle, non non, vraiment pas, Reyna était capable de communiquer bon et de le plaquer au sol pour montrer la supériorité des filles mais même si c’était un peu vexant, ça la rendait mignonne. WHAT ? Non pas mignonne, enfin ça la rendait un peu moins… enfin un peu plus… ouai bon ça la rendait différente de l’autre brute de préteur qu’elle était habituellement parce que ses yeux brillaient d’une lueur nouvelle, l’humour. C’était quoi cette question de merde, depuis quand il parlait à Reyna, il n’avait pas mis de date dans le calendrier, ce n’était pas si important et puis il faudrait reconnaître qu’il avait été pris la main dans le sac alors qu’il essayait de la voler. Non, il valait mieux se taire et essayer de pousser Sara à penser à autre chose en lui donnant un léger coup. Tentative vaine puisqu’elle répondit qu’elle réfléchissait, super, ils partaient vraiment sur la conversation Reyna là ? Ah mais merde, pourquoi est-ce qu’il ne pouvait pas se taire ou même juste éviter de balancer des infos comme ça. A la place, il dû faire preuve de bon sens, incliner légèrement la tête de haut en bas sur plusieurs mouvements avant de reconnaître à haute voix, sans la moindre trace de mensonge ou d’omission d’information.

« Oui, j’ai parlé à Reyna plus de dix secondes montre en main, j’ai mangé avec elle en tête à tête même. » Est-ce qu’il devait dire pour ne pas assumer que c’était à la demande d’Octave, non ce n’était pas le cas, il rajouta donc à la place les yeux brillants de fierté. « Elle m’a donné sa cape ! Tu veux la voir ? »

Avec un grognement purement hypothétique, il accepta de bonne grâce la main de Sara sur son bras. Tant qu’ils seraient amis, Théo pourrait compter sur quelqu’un pour veiller sur ses arrières. Joyeusement, il s’avança vers la forêt, s’enfonçant un peu plus loin du campement pour chasser c’était tout de même plus pratique. Les animaux sont méfiants des hommes, en règle générale et il valait mieux être éloigné pour avoir une chance de faire mouche. Il attrapa une flèche sans pour autant l’armer, attendant que Sara ait fini de se poser des questions sur Reyna. Il n’y avait rien de plus que de la haine entre eux, il n’y avait pas à se poser de questions !


lumos maxima
Invité
Invité

MessageSujet: Re: C'est une voix qui chante en ton coeur Pv. Théo   Mer 25 Mar - 23:03


Théo & Sara

Sara avait hâte de gambader dans la forêt et enfin laisser sortir le chasseur. Mais avant visiblement certaines discussions semblaient être importantes. Après tout, c’était la faute de la leg s’ils n’y allaient pas tout de suite. Mais bon, savoir que Théo n’allait pas très bien, semblait être une bonne raison - une parfaite raison même - pour ne pas aller savourer de la chair animale. Faut aussi dire que la blonde était en retard mais bon, elle travaillait c’est important non ? C’est bien joli de se plaindre mais quand leur chère préteur passe en coup de vent, avec son regard qui ferait même flipper un gorille et demande où en sont les armes supplémentaires... disons que tout de suite ça donne envie de travailler d’arrache pied. Et puis, la plupart  malheureusement des enfants de Vulcain pensent que s’entrainer c’est encore mieux pour rester en vie qu’une bonne lame. En clair, Sara a senti qu’il puait la trouille à pleine truffe ceux-ci. Ce qui ne la gêne pas tant que cela au fond, au moins ils sont moins dans les forges et ne se marchent pas sur les pieds. Car il n’y a rien qui ne l’énerve plus que d’avoir un demi-dieu aux basques à chaque fois qu’elle essaie d’approcher d’une table ou cherche un outil. Heureusement que la sacoche magique de son père soit à nouveau à sa taille hein, parce que sinon il y aurait eu quelques effusions de sang. Oh non, Sara n’est pas prêteuse du tout. Ses affaires s’appellent non pas revient, mais ne pars même pas mon petit gars sinon je te décapite. Charmante comme toujours mais qui tient toujours ses promesses, donc  ses oncles et tantes ont pigés le messages normalement. On prend pas les affaires de Sara sous peine de se prendre un tigre enflammée dans la tronche.  Après tout dépendait qui prenait les objets. La blonde se souvenait parfaitement de quand Ethan s’amusait à venir trainer à la forge, quelle mauvaise idée de lui avoir designé (oui disons ça version ado quoi) son arme. Depuis, il essayait d’apprendre quelque chose auprès d’elle, le truc c’est que ce jeune homme n’est pas fait pour la forge. Il est bien sur un terrain de combat mais pas pour le reste et la blonde finissait toujours par craquer et se mettre à gronder sur lui. Non pas qu’elle ne l’aime pas, du tout au contraire c’est un type plutôt sympa qui sait se battre alors Sara respecte, mais la forge c’est à elle. Autant peut-elle apprendre à se battre à des jeunots, autant apprendre l’art de forger de belles lames lui semblent impossible à transmettre correctement. Mais bon, Ethan a toujours fini par capter le message et reposer sagement ce qu’il touchait.

Sara fit la grimace à la question de Théo, y repenser la mettait quelque peu en rogne « Disons plusieures rencontres qui m’ont valu ça. » La blonde releva son pull pour lui montrer la fine zébrure encore rouge sur son flanc, petit cadeau des partisans, d’autant plus que du lâche qui les avait attaqué déjà par derrière et qui en plus, s’était barré, oh ça la rendait folle de ne pas avoir pu lui régler son compte à ce pauvre petit vermisseau. Mais bon, Lily ouais Lily et elle, bordel elle avait fait équipe avec une Grecque si ce n’était pas un scoop ça. « Oh, j’crois que je me suis faite une pote Grecque d’ailleurs. » ajouta-t-elle vite fait, en fronçant un peu les sourcils, « Longue histoire quoi. Mais pour répondre à ta question, ça dépend la Grecque est vivante et certains partisans pas et d’autres malheureusement si et ça me rend malade. » Inutile de le préciser ça d’ailleurs, Théo avait bien du comprendre que la Leg avait du mal à accepter de ne pas avoir pu défoncer tous les partisans et surtout celui qui avait abattu la pauvre gamine un peu perdue. Ouais le coup de la sortie c’est par là, ça restait nébuleux pour Sara très nébuleux sans parler du coup oh tu es blessée, viens je te soigne. Bon après bien sûr, elle lui en était reconnaissante mais faut dire qu’elle avait rien compris mais bon Lily gérait le truc alors elle avait suivi. La fille d’Aphrodite avait bien géré dès le départ surtout avec son don bien flippant comme il le faut pour une fille comme sa comparse. Cependant, l’autre blonde avait fini par gagné le respect du tigre et c’était donc fait une alliée à vie à moins d’avoir un certain désaccord mais dans le fond, Sara n’oublierait pas cette mésaventure qui s’était transformée en mission de destruction à la fin pour son plus grand plaisir, ça compensait le fait de ne pas avoir pu en défoncer plus que le petit tas déjà amassé. Au moins, ils risquaient de se souvenir qu’ils s’étaient fait éclatés par deux filles, ces gros débiles. L’attention de Sara redoubla en voyant son ami mal à l’aise. Ah ah ? Qu’est-ce qu’il pouvait bien lui cacher. Elle ne le quittait pas des yeux, jusqu’à qu’il se lance dans son explication qu’elle attendait le pied ferme. Ah ça pour s’en souvenir, Sara s’en souvenait. Elle était partie sur les ordres de Reyna chercher la trace de la fille de Cérès, mais avec la pluie, ni elle, ni les traqueurs n’avaient pu retrouver la trace de la jolie petite blonde. Par contre, elle ne savait pas qu’Alison avait été si proche de la petite Cameron. Elle dressa un sourcil, étonnée. Après tout, depuis l’arrivée de la blonde, elle ne les avaient jamais vu ensemble auparavant.

En fait elle ne savait pas vraiment quoi dire, surtout qu’avant Théo avait amené sur le tapis leur préteur de la mort qui tue légèrement  à cran ces temps, en tout cas, c’était ce que Sara ressentait à chaque fois qu’elle avait à faire avec elle dans son bureau. Le pire truc la convocation chez miss fille de Bellone et dire que c’était sa tante. Même en tant que gros tigre qui s’assume la jeune femme n’était pas certaine que le minou en elle se risquerait à dire bonjour à Reyna. Il faut dire que malgré son jeune, elle avait tendance à imposer et envoyer une certaine aura qu’il vaut mieux pas contredire ou aller contre. Pour le coup, Sara avait du mal à tout suivre et passa en silence sur le coup de Cameron et Alison et hocha simplement la tête en se disant clairement qu’Alison ne toucherait pas Théo. Ses yeux s’écarquillèrent. « Wooo. » puis « Wooo... » et encore, « WO ! » Elle secoua la tête comme pour s’assurer qu’elle avait bien entendu. « T’as mangé en tête à tête avec Reyna ? »  Dans sa tête ça sonnait comme mais t’es malade ! Surtout en connaissant les écarts de son ami. Elle se demandait si elle devait lui demander si elle l’avait tué mais vu qu’il semblait en pleine forme... étrange, très étrange. Elle plissa un peu les yeux. Mais le temps de se remettre de ses émotions Théo s’en allait déjà vers la forêt. Elle fit la moue et courut pour le rattraper. « Attends ! » Oui tant qu’elle n’arriverait pas à transformer sa gorge en tigre, elle allait lui parler en humaine hein. « Et qu’est-ce qui s’est passé ? T’es toujours vivant comment ça se fait ? Elle t’a donnée sa cape... » Oui, elle était curieuse et étonnée et incrédule par tous les dieux mais en même temps, ça semblait si irréel comme conversation. Se pourrait-il que le petit Théo éprouve quelque chose pour la chère préteuse et que ce soit réciproque. Elle se mordit la lèvre, très amusée et se retenait d’exploser de rire. « Tu ne serai pas un peu sous le charme de notre superbe cheffe incontestée hein ? » Oh purée c’était dur de ne pas rire, Sara y mettait toutes ces forces d’ailleurs pour ne pas craquer.

lumos maxima
Invité
Invité

MessageSujet: Re: C'est une voix qui chante en ton coeur Pv. Théo   Jeu 2 Avr - 19:24

Théo & Sara

Tigrou n’était vraiment pas motivé aujourd’hui, de mémoire de Légionnaire Théo, il ne l’avait jamais vu aussi peu concentré sur une partie de chasse depuis… la fois où il neigeait et que l’imbécile était si peu habillé chaudement qu’il claquait des dents à chaque pas et que le partie de chasse n’avait été pour lui qu’une course après l’animal dans le seul but de passer ses mains dans la fourrure de son amie. Une bien belle fourrure par ailleurs et bien chaude mais aujourd’hui, elle refusait de se transformer et posait tout un tas de question, allant petit à petit sur mademoiselle Reyna et aussi bizarre que ça puisse paraître, Théo n’avait pas hyper envie de parler d’elle. Non pas que le fils d’Invida n’aimait pas parler de Reyna, c’était une Praetor intelligente et chiante à souhait, habituellement, parler d’elle pour critiquer ses choix, même les plus insignifiants comme une réunion à dix heures du matin, tout était matière à critiquer Reyna, mais aujourd’hui, non, aujourd’hui, il sentait que tout ne se déroulait pas comme prévu et notre pauvre petit léginnaire avait envie de la voir, réellement la voir et pas en faisant une bêtise. A cette pensée ses yeux s’illuminèrent en constatant que c’était encore la meilleure façon d’avoir une entrevue avec Reyna. Bon elle ne serait pas très contente, en même temps, elle n’était jamais contente, pour ce que ça changerait. Il fallait quand même que Théo trouve une connerie pour qu’elle veuille le convoquer personnellement, cette idée lui donnait des frissons dans le dos sans savoir si c’était de plaisir ou de crainte, un mélange des deux peut être, la vérité était tout de même clair, il voulait la revoir en tête à tête et elle ne semblait plus vouloir quitter les pensées du légionnaire.

Théo aurait pu avoir de nombreuses pensées sur Reyna, des positives et des moins positives sauf que Sara enchaina sur sa rencontre, ah les amoureux… elle était trop mignonne tigresse amoureu…QUOI ? Comment ça elle était blessée ? Critique, il posa le regard sur la trace rouge qu’elle montrait. Connaissant Sara, il supposa qu’elle n’était pas allée à l’infirmerie et qu’à la manière des animaux sauvages, elle s’était contentée de lécher la plaie pour apaiser la douleur, imaginez-vous un romain, la fierté, la honte des blessures et le désir de toujours être le meilleur, couplé à un animal sauvage qui de base n’a aucun intérêt à se montrer faible sinon il meurt, et bien voilà vous aviez Sara, une tête de mule trop fière pour accepter la moindre aide. Il n’empêche, elle semblait se débrouiller sans être soigneur, Théo trouvait que ce n’était pas trop moche, ça devait encore tirer un peu. Il ne fit aucun commentaire pour ne pas réveiller la colère de la romaine qui devait avoir bien massacré la personne qui avait osé faire ça. Il tressaillit en l’entendant dire qu’elle était devenue pote avec l’ennemi, ok pas l’ennemi comme les partisans mais l’ennemi héréditaire un peu à la manière des chiens et des chats ou des ours et… le reste de l’humanité – MOUAHAHA PRENDS TOI ça ALI – Sara devenait pote avec les Grecs, de quoi devenir taré. Lloyd fit la moue en l’entendant dire que la grecque était encore vivante, non sans blague, il se doutait qu’elle ne massacrait pas ses potes, sinon il n’y avait plus rien à attendre de la demoiselle si elle butait les potes.  En revanche, cela ressemblait bien à du Sara que d’être dégouté de ne pas avoir pu tout massacrer

Théo avait bien essayé le coup de l’entourloupe et parler d’Alison semblait être habituellement une façon très intelligente d’emmener Sara sur d’autres sentiers et qu’elle se concentre sur le problème numéro un de la légion, au moins numéro un parce qu’en fait d’après Théo il aurait fallu lui dire depuis longtemps écoute Nounours Brun, tu es trop dangereux, allez ciao, mais les préteurs attendaient la faute, faute qui ne venait pas vu que cette sale bête était fourbe, ils attendaient vraiment qu’elle tue quelqu’un comme si les nombreux problèmes de Théo n’étaient pas des preuves suffisantes. Aujourd’hui, la partie sur Alison ne sembla même pas avoir de résultat sur Sara qui n’en avait clairement rien à faire, oui c’était bizarre mais bon Tigrou avait mieux à penser, par exemple se préoccuper des sentiments INEXISTANTS de Théo. Elle ne commença à réagir uniquement quand il parla de Reyna ce qui fit se sentir encore plus mal Théo, même si lui avait vu ça comme un tête à tête, un rendez-vous agréable. C’est vrai que ça sonnait bizarre et qu’il était normal qu’elle demande des vérifications, sans trop s’épancher là-dessus, il confirma « Oui mais pas dans un restaurant ni quoi que ce soit hein ? Juste un pique-nique tout pourri. » Critiquer ce moment provoqua une déception énorme en lui, presque une envie de se reprendre et de dire que non ça n’avait pas été pourri.

Il valait donc mieux s’éloigner pour ne pas à avoir l’air d’un idiot à ne savoir s’il devait avouer clairement que merde, il kiffait Reyna et voulait se retrouver avec elle à n’importe quel prix même si c’était la dernière chose à faire, ou à l’inverse se taire. Il ne l’attendit pas, fin faut dire qu’il ne courrait pas non plus, donc elle le rattrapa pour poser des questions et constata qu’elle avait raison, c’était étrange qu’il soit en vie après ça, quoi que non pas du tout ! Elle se trompait, il s’était très bien comporté avec elle et ne lui avait pas trop manqué de respect ou alors Reyna l’avait très bien accepté. Il se tourna vers sa camarade pour confirmer le fait qu’elle lui avait donné, il ne lui avait pas piqué, elle l’avait fait volontairement, il n’avait rien forcé du tout. « C’est un cadeau hein, elle est au courant ! Tu pourras lui demander mais j’ai rien volé. »

Théo fronça les sourcils en voyant l’air de Sara, ce n’était pas du tout gentil de se moquer de lui sous prétexte qu’il avait passé du temps avec Reyna. D’ailleurs, il voulut contredire Sara et lui dire en quelque sorte de se mêler de son cul mais, elle avait raison. Ce constat l’effraya autant que ça le ravit, il éprouvait des sentiments pour Reyna et était même complètement sous le charme, il passa une main dans ses cheveux dépassé avant de souffler déprimé. « Je crois que oui. » C’était catastrophique, pas de Reyna, il ne fallait pas que ce soit de Reyna, pourquoi n’était-il pas sous le charme de quelqu’un plus intéressant ou qui allait dans le même sens que lui plutôt que de la seule fille au monde qui le gavait autant qu’elle lui plaisait. Pourvu que Sara ne se moque pas trop du pauvre demi-dieu, il avait un peu de mal à assumer d’être sous le charme de l’autre andouille de service, même si voilà quoi, Reyna était mignonne tout de même, elle avait donné sa cape. Oui, Théo avait complètement oublié la chasse, concentré sur Reyna.


lumos maxima
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: C'est une voix qui chante en ton coeur Pv. Théo   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mighty Sparrow fè yon bèl chante: Barack the magnificent
» Un oiseau qui chante....
» Georges Chelon chante Beaudelaire
» Retro:Mouche Gassan sa kok chante anlè sou bwa se pa menm lè li nan baskou
» Les grandes voix du rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Les anciens RPs-