Bienvenue jeunes padawans. ♥ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez | 
 

 Sujet : La salle de bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
Ω Tablettes : 145
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 14:47






Le bal de Noël


Que la fête commence !




Description de l'endroit :

Immense, accueillante, féérique, décorée spécialement pour cette occasion unique de faire une trêve et de célébrer Noël tous ensemble. La salle peut accueillir une foule impressionnante de personnes, en ce jour elle est réservée pour les demi-dieux. Au milieu de la salle trône un énorme sapin de Noël décoré de neige artificiel, ainsi que de serpentins et de boules de noël. A l’arrière de la salle, il y a quelques tables rondes sur lesquelles sont entreposées de la nourriture et des boissons. Les murs ornés de statues d’anges sont entourés de fins rideaux bleutés. Si vous levez les yeux, vous pourrez apercevoir un ciel étoilé parsemé de quelques nuages dont l’illusion optique vous ferait croire que des flocons de neige s’en échappent. Devant le grand sapin, au centre de la salle, la place est libre pour les cavaliers et leurs cavalières qui souhaiteront danser sur de multiples musiques au fil de la soirée.

Les règles :

- N'oubliez pas de préciser lorsque vous changez d'endroit
- Maximum 500 mots pour vos réponses
- Postez à la suite de ce message




MADE BY .ANGELUS

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 17:15



Le bal de Noël. C’était la première année que l’on faisait cela, et j’étais légèrement sceptique quant à cette idée. Mais si Reyna avait fait le choix de réunir grecs et romains pour une soirée qui servirait de trêve, j’allais abonder en son sens. Et au moins, en restant sur place, je pourrais toujours faire mon boulot si jamais, quelque chose de négatif se passait. Du coup, j’étais arrivée quelques minutes avant l’heure indue, vêtue… d’une robe. Bon sang, même mon parent divin, Apollon, s’y était mis. Un matin, je m’étais réveillée avec une robe déposée sur mon lit. Entre soupires et découragement, j’avais finalement compris que ce serait ma croix pour le bal. Une robe rose clair… Est-ce qu’on dit saumon ? Parme ? Rose métallique ? Aucune idée, mais c’était presque joli. Et le tissu était fluide sur sa peau. Les épaules se relevaient un peu, et une petite ceinture du même genre cintrait le vêtement. Le jupon tombait en dessous des genoux, et elle avait le droit à des chaussures légèrement dorées, qui semblaient tournoyer autour de ses pieds. En fait, ça lui donnait un petit côté romain de l’ancien temps. Les cheveux détachés, pour la première fois depuis bien longtemps, ils étaient ondulés et tombaient dans son dos. Par Jupiter, elle était même maquillée ! Et le pire, ce devait sûrement être son masque. Il allait avec les chaussures. Doré. Magnifique en soi, mais pas du tout dans mes habitudes. Alors, j’avais mis le tout, et je restais près de l’une des décorations, à attendre en silence que ça passe.

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 17:27

Vu que j’ai pas le choix…
C’est bien beau les amis mais alors quand ils ont des idées en tête sur la cb, on ne les remerciera jamais assez de faire des menaces de morts. Donc William qui n’avait pas du tout envie de se retrouver dans un bal à voir tous les couples se rouler des pelles se trouva fort dépourvu quand on lui demanda d’y participer. Cependant, puisque William est un ami d’exception –et tu cesses de te marrer sur ma tronche – il décida donc d’inviter une fille au bal. Sous la menace d’une exécution totalement injuste envers Lyu qui est quand même assez con pour être d’accord. Le choix se fit sur la charmante – et je pèse mes mots – Anastasia. Nul besoin d’une déclaration enflammée pour inviter la gentille demoiselle.
Le jour J arriva donc après cette courte introduction sur l’exactitude des faits. Contrairement à beaucoup de préjugés sur le fait que les filles sont les seules personnes à mettre des heures à choisis leurs robes ou autre habits, peu importe. William devait être dans la catégorie escargot, n’en déplaise au lit de la chambre d’ami de Jake qui se vit crouler sous les costumes de toutes les couleurs, de toutes les formes et de toutes les coupes. Finalement son choix se fit sur le costume qui apparaîtra quand j’aurais changé l’avatar. L’heure avait quand même bien avancé quand monsieur Willy fut prêt à sacrifier sa soirée pour une demoiselle loin d’être en détresse. En plus lorsqu’on y réfléchit, depuis que miss Steele avait disparu de la circulation, Ana aurait pu faire l’effort d’inviter Matthew, mais non que nenni mes petits choux, elle voulait se faire inviter et malheureusement William est un gentleman qui tient sa parole et qui donc dans une demande parfaite – je te jure que tu as intérêt à le mettre dans ton rp – avait demandé à Anastasia, qui restait quand même une amie d’exception et la seule fille au monde que Willou aurait invité, faut bien le dire, de l’accompagner.
Lorsqu’avec un quart d’heure de retard monsieur j’ai du mal avec les horaires se pointa devant sa meilleure amie, il était essoufflé. Non non pire qu’essoufflé, l’air avait du mal à passer dans ses poumons tellement il avait sprinté pour minimiser le retard. Les joues rouges, la tête qui lui tournait, c’est cependant avec une profonde fierté qu’il déclara à la jeune demoiselle trop mignonne malgré tout.

"  Je suis presque à l’heure "
N’importe quelle personne sensée aurait cherché une excuse pour expliquer son retard mais William n’était pas vraiment sensé, sinon il n’aurait jamais aimé Charlie… Du coup attrapant le bras de la demoiselle et la guidant jusqu’à la salle de bal. Il déglutit une fois sur les lieux où une dizaine de demi-dieux batifolaient déjà dans tous les sens. D’un geste profondément ennuyé, il remit à la perfection son masque avant de demander plaintif.
" On doit vraiment danser, on peut pas juste manger ? "
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 17:44

-Bon, tu m’invites quand?

Tu étais là, assise aux pieds d’un arbre, adossée à celui –ci. D’un geste vif, tu lanças un raisin, qui alla s’atterrir entre tes lèvres. L’homme qui se tenait près de toi ne semblait pas comprendre, alors tu fronças les sourcils.

-Le bal. Invite-moi. Et ça a intérêt à être une belle demande.

Tu te levas, et partit, car tu le savais capable de le demander ici et maintenant. Et ça, tu ne le voulais pas. Car tu voulais qu’il y mette un effort. Après tout, quitte à se faire inviter, autant que ce soit beau, non?

Effectivement, la demande fut parfaite. William t’avait envoyé un texte, prétextant avoir besoin de ton aide au lac. Le couvre-feu était déjà dépassé, mais ça, tu t’en fichais. C’est donc légèrement frustré que tu sortis, non sans effort, de ton lit bien chaud pour aller rejoindre ton meilleur ami.

Il était là, debout, devant le lac limpide qui reflétait les astres du ciel avec une beauté idyllique. Les rayons de la lune venaient caresser son visage, lui donnant une aura presque divine. Une délicate rose se tenait fébrilement entre ses doigts, tandis qu’il avait libéré des centaines de lucioles qui venaient illuminer ce paysage paradisiaque. Un sourire étira tes lèvres, tandis que tu t’approchas de lui. Et, alors, il se baissa pour prendre une radio longue, et la chanson du Breakfast club se fit entendre. Un rire s’échappa de tes lèvres, tandis que tu allais l’enlacer. Et c’est ainsi, sans mot, qu’il te proposa d’aller au bal avec lui. Et c’est silencieusement que tu acceptas.

La robe épousait tes courbes sensuelles, tandis que sa couleur exacte est encore inconnue, car je dois attendre demain pour pouvoir la chercher paisiblement. Tu attendais là, devant l’entrée, ton ami constamment en retard. Tu soufflas, sans mot, tandis qu’il s’excusait à peine, car, il est vrai, il avait fait un effort. Et c’est ainsi que le plus beau couple –enfin, couple, couple, tout est relatif- entra dans la salle. William grimaça et te supplia presque de ne faire que manger. Levant les yeux au ciel, tu finis par rétorquer :


-On peut se goinfrer, oui. Mais si tu refuses de danser, tu vas le regretter.

Lui faisant un bisou sur la joue, arborant un sourire amusé, tu te dirigeas vers le banquet en le traînant par le bas. Pas question de danser maintenant, il faut savoir faire une entrée dans la piste, non? Tu pris donc délicatement un petit morceau de chocolat, et l’enfouis dans les lèvres du jeune homme, sans attendre sa réponse.
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 17:49



Une fête ! De Noël en plus ! Alex n’avait fêter Noël qu’avec sa mère ces dernières années, et en connaissant cette fête, elle avait rêvé de pouvoir la célébrer en compagnie des romains. Parce que bon, à la Légion, c’était pas vraiment l’endroit où l’on pouvait croire au Père Noël, hein. Les dieux n’apprécieraient pas des masses. Mais visiblement, cette année, après tout ce qu’il s’était passé avec Cronos, Gaïa, et tout le reste, on pouvait faire une petite entorse aux habitudes. Du coup, elle avait cherché partout une robe à mettre. Pour être sincère, en tant que soldat, ce n’était pas le vêtement commun à sa garde-robe, mais alors pas du tout. Donc, elle se retrouvait affublée d’une robe blanche, style danseuse étoile trop bizarre. Avec un masque aux imprimés de léopard des neiges – bien la fille de son père, celle-là – une veste gris clair et des ballerines blanches, elle avait l’impression d’être une autre personne.

OH UN BUFFET ! Alex passa devant tout le monde « Coucou mademoiselle numéro une, coucou mademoiselle numéro deux ! », suivit l’odeur de la nourriture, fit un signe à Kathleen et alla se servir direct à manger. Tiens, bizarre, elle n’avait pas reconnu les trois demoiselles. Ni leur voix alors qu’elles parlaient entre elles. Bah, si ça se trouve, on n’avait pas reconnu sa voix non plus. Après tout, peut-être était-ce le charme des masques, histoire que ça marche à fond !

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 18:05


Le regretter ?Est ce que ce serait une menace que la demoiselle venait de formuler à haute voix. Hey ! Depuis quand ça se fait de menacer son meilleur ami qui a quand même fait des efforts de ouf pour être convenable, sans que ça soit aussi merveilleux qu’Ana, il faut quand même reconnaître qu’habituellement elle était belle – pour ne pas dire bonne – que nue c’était quelque chose aussi mais là, c’était la cerise sur l’abricotier, cette robe était sidérante et lui allait à la perfection. Il y a des gens comme ça qui savent exactement ce qu’ils veulent et qui ont ce qui veulent. Et à côté il y a Willy qui a un peu du mal à savoir ce qu’il voulait et comment l’obtenir. C’est avec une vague protestation qu’il accepta le baiser de sa camarade qui s’empressait déjà d’aller montrer sa frimousse au monde entier. En plus sérieux, il y avait une fille là en mode Princesse du lac des cygnes –au moins tout ça – qui s’était empressée d’aller se servir à manger. Alors pourquoi diable lui ne pouvait-il pas en profiter. S’il y avait autant de mets, ce n’était certainement pas pour que chacun puisse se dire hann ils font bien la cuisine. Déjà parce que Jake fait les pâtisseries mieux que ça, mais qu’en plus quel débile passerait son temps à regarder de la bouffe plutôt que de la manger. William avait dans l’intention d’envoyer une pique à Ana sur le fait qu’elle n’avait rien contre lui et qu’il serait impossible pour elle de faire regretter quelque chose à Willou mais cette espèce de meurtrière lui enfonça un chocolat dans la bouche. Chocolat qui sous la surprise ne fut même pas mâché et engloutit tout rond. Ce qui ne ressemblait pas non plus à William qui savait prendre le temps d’apprécier les bonnes choses. Résultat, il s’étouffa à moitié avec le chocolat en question, tout compte fait, il regrettait déjà d’avoir songé qu’il ne pourrait rien regretter. Si ça continuait, il allait perdre la vie et là ce serait une chose à regretter. En essayant de reprendre son souffle, il dit d’une voix rendue rauque par les quintes de toux qui s’étaient multipliées.
"  Non mais t’as rien compris au principe d’un bal ! Le but c’est certainement pas de tuer son partenaire ! Puis depuis quand le chocolat c’est utilisé comme arme pour tuer les gens ? Je sais ce qu’on va faire, moi je m’occupe de la bouffe et de manger et toi tu te trouves quelqu’un pour danser ? Est-ce que ça te dit ? "
Bon, ça ne dirait certainement rien à miss Ana qui a un peu l’habitude d’obtenir tout ce qu’elle veut de William, ce qui changera un jour, mais pas maintenant. Et puis il fallait arrêter de voir des mauvaises choses partout. Il savait danser, merci maman, pas merci Charlie qui sait pas danser ELLE, du coup il pouvait s’en tirer, épuiser un peu Ana et manger après ?
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 18:20

William s’étouffa presque avec le morceau de chocolat que sa cavalière si délicate et parfaite lui avait donné. Tu levas les yeux au ciel alors qu’il se plaignait, encore, jugeant que tu avais voulu le tuer. Alors que tu prenais un verre de champagne, tu lui répliquas :

-T’es faible, ce n’est pas ma faute. Mais bon, je sais que tu m’aimes, donc je te pardonne. C’est aussi pour ça que je sais qu’on va aller danser, lorsque je finirais mon verre.

Tu lui fis un clin d’œil et bus une gorgée de la liqueur délicieuse. Puis, posant le verre sur la table – en sachant parfaitement que Willy allait probablement en profiter pour rajouter de la boisson dans le verre, histoire de retarder la danse – tu rectifias adroitement son nœud de papillon et glissas tes mains sur ses épaules.

-Je dois avouer que tu es élégant. Je suis impressionnée.

Puis, tu pris la nourriture qui restait au coin des lèvres du mâle de l’index et le glissa à tes lèvres pour goûter au chocolat.

-La nourriture est vraiment bonne. Tu devrais l’apprécier, au lieu de t’étouffer.

Un rire s’échappa à nouveau de ta gorge, alors que tu bus une autre gorgée de ton verre – qui, mystérieusement, s’était rempli. Prenant une autre pâtisserie, tu la portas cette fois-ci à ta bouche afin de pouvoir goûter à ce succulent mets. Puis, en tournant le dos au festin, tu regardas la salle et finit par dire :

-Tu préfères la robe de qui? Sauf la mienne, bien entendu.
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 18:24


C’était quoi le truc qui venait de passer comme une flèche et qui venait de claquer la porte avec une discrétion qui laisse à désirer. Non, il n’avait pas fait ça quand même ? Ah mais qui lui a parlé de cette soirée aussi. Fais chier, à moins de vouloir passer pour l’idiot de service, j’étais bien obligé d’enfiler un costume. C’est donc avec un soucis de l’efficacité et de ramener mon fils rapidement dans son lit que j’attrapais le premier costume qui me passait sous la main et l’enfilait. Bordel et c’est quoi cette maison sans masque aussi ! Je mis toutes les affaires de Melo, non parce qu’il y a qu’elle pour avoir ce genre d’artifice inutile chez elle,  sans dessus dessous avant d’en extirper triomphal un masque convenable. Purée, cette femme avait même anticipé ce bal, franchement quel génie. Donc je partis pour la fête me questionnant quand même sur quel imbécile avait laissé échapper une information pareil à un enfant de cinq ans, ils se doutaient pas qu’Elliott voudrait faire comme tout le monde. C’était tellement gros comme une maison que ça provenait de Liam, purée si je le trouvais à la fête celui-là, je lui enfoncerais la tête dans le punch jusqu’à ce qu’il soit complètement bourré, si ce n’est noyé.
Il faut reconnaître une chose sur l’agencement de ce bal, c’était magnifique, les lumières étaient bien, les couleurs harmonieuses, non franchement l’endroit me plaisait bien si ce n’est qu’il n’y aurait jamais dû avoir mon fils là-dedans. Je fis d’abord le tour du hall, cherchant dans tous les recoins mon garnement qui devait s’éclater soit dit en passant. J’espérais qu’il n’avait pas confondu les boissons alcoolisés avec celles non alcoolisé, parce que j’admets que je n’apprécierais pas vraiment de devoir l’emmener à Kathleen pour lui dire oh il a bu tu peux faire quelque chose. En plus son don marchait peut être pas sur les alcooliques. Une fois dans la salle de balle, le monde y était bien plus impressionnant, j’étais complètement dépassé et je fis l’effort de ma vie, enfin surtout j’utilisais mon don comme par permis afin d’avoir une prestance digne des autres. Cependant au bout d’une dizaine de pas, j’avouai que mon don eut du mal à suivre le mouvement et je dus m’asseoir sur une chaise, la tête me tournant. J’observais donc le buffet à quelques mètres de moi sans vouloir le rejoindre. Je cherchais mon fils partout dans la salle, tout le monde semblait être trop occupé par son couple pour que je n’ose les déranger. Du coup je tapotais du doigt sur ma cuisse tout en jouant avec mon alliance de l’autre main. Je sentais que cette soirée allait être un calvaire.
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 20:03



L’idée, c’est de faire sourire Matthew. Et pour ça, Charlie allait faire quelque chose qu’elle n’aurait sérieusement jamais imaginé faire. Aller au bal. Avec son frère. Et avec Wyatt. Parce que franchement, sur ce coup là, ils n’allaient pas être trop de deux pour se charger de son frangin. Depuis la disparition de Lily, puis Emy, il dépérissait. Du coup, elle était allée voir Wyatt pour lui exposer son plan. Le garçon avait souri, en sous-entendant qu’elle ne serait jamais à l’aise, ce à quoi, elle avait grogné en confirmant. Mince, ce dragueur de fils d’Hermès commençait à la connaitre. Du coup, elle avait cherché une robe. Et pour être sincère, ça avait été chiant. Alors en définitif, elle avait acheté une robe en gardant l’étiquette, histoire de pouvoir se la faire rembourser après cette soirée. En clair, interdiction de la tâcher, ou d’enlever l’étiquette.

Le masque sur le nez, elle avançait avec les garçons, en espérant que tout se passe bien. Ils passèrent le hall, là où quelques personnes attendaient et discutaient entre elles, et pénétrèrent dans la magnifique salle de bal. « Woh. » Murmura-t-elle, totalement surprise par les décorations. Elle marchait lentement d’ailleurs, prenant le temps d’observer tous les détails.

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 22:26



Une soirée partisane pour fêter Noël ? Ce n’était pas dans ses habitudes de célébrer les fêtes de fin d’année, mais pourquoi pas. Et surtout, Riley voyait plutôt un moyen de se sociabiliser ? Après tout, elle ne connaissait même pas tous les partisans. Alors leur prénom… Même pas la peine d’essayer. Pour le coup, elle avait mis une robe dos nu, l’empêchant de placer son couteau entre ses omoplates. Du coup, elle n’avait que son flingue à la cuisse. Oui, elle se sentait un peu nue de n’être armée que de son browning, mais elle tenait de se convaincre qu’il n’y aurait pas d’effusion de sang ce soir. Ou peu. Enfin, pas suffisamment pour qu’elle soit concernée. Riley savait se tenir en société, elle avait été élevée par un homme dont les habitudes pouvaient parfois sembler dures – pas que parfois – et suffisamment respectueuses pour imposer également le respect en retour.

La jeune femme avait enfilé sa veste en cuir, parce qu’on ne se refait pas. Ses cheveux étaient lâchés dans son dos. Et pour parfaire le tout, ses pieds se retrouvaient coincés dans des escarpins noirs. Seuls le collier et le masque offraient une pauvre touche de couleur, puisqu’ils étaient argent.

Un verre à la main, elle avisa un jeune homme assis à table, semblant presque morose. Haussant un sourcil presque intrigué, elle s’empara d’une autre coupe de champagne et vint la lui tendre. « Tenez. Au moins, pour vous occuper un peu. » Sans émotions. Elle ne savait qui il était, mais elle avait au moins l’impression de faire sa bonne action de la semaine.


¤ Résumé : Riley va voir Thomas dans la salle, et lui offre une coupe de champagne, sans savoir qui il est.

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 22:36



Hé hé, enfin non, ho ho ho, je devrais dire. Oui, je sais Noël, Père Noël, c'était évident que j'allais faire cette blague. Bon sang que je me trouvais très très amusant. Enfin, je ne l'étais peut-être pas. Enfin.. UN BAL. Pour le temps que j'attendais ça. Ce n'était pas tout le monde qui pouvait savoir que Vince m'avait appris à danser. Et pourtant, j'étais un très bon danseur. Mais la chose certaine, c'était qu'avec tous ses masques, je ne savais pas comment j'allais faire pour retrouver mes potes. Surtout Kath. Je savais que j'allais la trouver. Il fallait que je la trouve... Pour danser avec elle parce que je lui devais une danse. Avec toutes les fois où je pouvais avoir été blessé, je devais lui rembourser. Et c'était la seule façon que j'avais de le faire. Donc, pour sûr que j'allais faire ça... Mais j'avais toujours l'impression qu'elle me fuyait. Pourtant, je n'avais pas la peste... Enfin, je croyais, elle n'avait pas trouver ça sur moi. Mais bon, avec mon habit simpliste, je ne faisais jamais dans les trucs complexes et de ce que l'on pouvait m'avoir dit, c'était quelque chose de très propre. De très beau et approprié. Et bon sang que j'avais hâte de danser. J'entendais la musique et ça me faisait taper du pied en rythme. Bon sang que j'en mourrais d'Envie. Mais pour le moment, il fallait que je trouve un punch... Et fallait que je trouve aussi autre chose. Ah tiens, c'était Alex que je voyais? Mode coup de vent comme toujours. J'adore les tornades. Je me dirigeais vers elle, lui cachait les yeux en riant pour la taquiner avant de repartir. Et c'était ce que je voulais. Elle savait que c'était moi de toute façon. La connaissant. J'étais le seul taré ici présent. Et j'adorais ça. Maintenant... la fête commençait. Et il me fallait une cavalière... Vraiment
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 22:58



Je savais que ce faux-jeton de Chase avait fait en sorte de nous entraîner dans un truc où je n'avais pas ma place. Je n'aurais pas du l'écouter. Je le savais d'avance. Chose certaine en rentrant, j'allais lui refaire le portrait. Quel sale petit joueur. Alors, maintenant, je devais faire quoi? J'étais dans un monde où tout le monde était en costard et en robe et moi, j'avançais dans cette foule me démarquant de ses gens avec mon long manteau de cuir noir et de mon gilet rouge sang... Et voilà pour l'uniforme. C'était ça que j'étais. Un homme différent des autres et je restais différents des autres. Je cherchais un truc, sans savoir ce que je cherchais réellement. Et puis quoi encore? C'était réellement une chance que je sois là. Et je matais bien sûr les femmes, toujours les femmes. Parce que c'était ce qu'il pouvait y avoir de mieux. Je me dirigeais vers le punch et m'en servit un verre après m'être assuré que personne n'avait versé de poison dedans. Et en me promenant comme ça... je remarquai une femme qui allait rejoindre un homme. Une femme qui semblait vouloir se faire remarquer un peu avec son blouson de cuir. Et je pouvais m'amuser un peu... je faisais tout le temps ça de toute façon. Je m'avançais vers eux et me penchai vers l'oreille de la jeune femme. « Il semblerait que le cuir vous aille. Le destin fait en sorte que vous êtes comme moi. Mis à part. Et joli derrière en passant» Et je me fondis dans la foule à nouveau. Comme je le savais si bien faire... Parce que je voulais observer sans être déranger.

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 23:13



Le jeune garçon avait fait en sorte de faire croire à son père qu'il serait sage ce soir et qu'il resterait à la maison. C'était ce qu'il avait dit. Mais il savait très bien que pour rien au monde, il allait rater ce bal. Il voulait danser avec des dames. Parce qu'il savait que c'était la meilleure des façons de se trouver une nouvelle maman pour son papa. Et il devait faire vite parce que son papa semblait seul. Et semblait toujours en désaccord avec lui. Mais ce n'était pas pour autant qu'il l'aimait pas. Alors, Elliott s'était glissé en douce en dehors de sa chambre après avoir fouillé dans ses affaires pour trouver un costume... son papa en avait trouver un pour lui auparavant avec une belle cravate rouge qu'il portait très rarement, mais dont il était fier... Et là avec son masque, son papa allait pas le trouver. Quoiqu'il resterait le plus petit. Il saurait. Alors pour la soirée, la mission d'Elliott était de trouver son père pour se cacher. Donc, il allait éviter tous les messieurs. Tous sans exceptions. Mais pour le moment, il s'était glissé dans la salle et personne ne semblait faire attention à lui. Pour le moment, il se cachait derrière les jupes d'une dame à la robe... poisson... c'était saumon, c'était ça? Il en avait aucune idée. Mais ce n'était pas son but qu'il lui rentre dedans. Pas du tout voulu.
« Pardon Madame... je ne voulais pas.»
Son papa lui avait appris à être poli et il serait fier de lui. Parce qu'il était poli.


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 23:15


Qu’est ce qui était le pire ? Un meurtre sur la personne de William ou le fait qu’elle sache exactement quoi répondre pour qu’il n’est pas spécialement de chose à rétorquer. Willy posa un regard ennuyé sur la demoiselle qui prenait un verre avant d’analyser la phrase. Donc il suffisait de remplir le verre non stop et pas de danse. Oh c’était tellement simple comme défi. Presque trop facile même si avec Ana c’est plutôt compliquer de duper. Néanmoins, c’est sans tabou qu’il répondit, acceptant ses propos comme vérité et le lui faisant savoir.
" Disons que personne n’aurait réussi à me faire venir à un bal et organiser un truc pareil pour que la demoiselle ne se sente pas mal à l’aise. Bien sûr que je t’aime, mais de là accepter une danse. Voyons, je suis un pitre danseur qui ne t’égalera jamais, tu devrais demander à Jake. Attends que je le trouve"
Dès que le verre fut sur la table, il fut remplacé par un autre verre par le fils de Dionysos très soucieux  de son amie voyons, cela n’avait aucun rapport avec le fait de danser. Il se laissa rhabiller comme un enfant de trois ans avant de toussoter comme surprit qu’une chose tel que son élégance ait pu être mise en doute. Il roula des yeux lorsqu’elle nettoya même le coin de ses lèvres, elle ne profitait absolument pas de la situation faut dire, puis il rétorqua ironique.

" Je me suis étouffé parce que tu t’y prends comme une débutante et si je n’avais pas été élégant tu m’aurais snobé, je n’ai donc pas eu le choix."
La question qui tue sérieux, encore ça aurait été quel cul est le mieux roulé d’accord là William aurait participé. Mais les robes, c’est un truc de gonzesse, elles faisaient ça uniquement pour se faire sauter soit par le petit ami, soit par le petit amant, soit pour allumer le potentiel petit ami, soit pour allumer le petit ami d’une ennemie. Alors franchement demandé ça à William qui essaie de se sevrer de la gente féminine, c’était inutile. Un peu hypocrite sur les bords, il fit une œillade à sa meilleure amie avant de lui souffler comme dans un film bien pourri niveau romance[/size]
" Tu es tellement éblouissante que je n’arrive pas à voir les robes des autres filles. Regarde il y a pleins d’autres gars, tu ne veux pas aller en draguer un ? Je compte tes points."
Oui cette histoire de danse stressait un peu Willy qui d’après sa propre expérience en matière de fille savait qu’il valait mieux ne pas danser du tout. Après les filles elles changent d’avis sur vous, tout ça parce que vous lui écrasez les pieds. Foutaise d’ailleurs, c’est souvent que les pieds des demoiselles sont au mauvais endroit, au mauvais moment voilà tout ![/size]

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 23:29



Il y avait de plus en plus de monde, et j’avais beau essayer de deviner l’identité des gens, le charme m’empêchait de reconnaître le visage de quiconque. Donc, il me fallait me concentrer sur d’autres détails. La posture, la démarche, et pour ce qui était de Thomas, sur son alliance que je connaissais très bien. Un garçon s’agita, et sembla faire coucou à une autre demoiselle. Puis un groupe de deux garçons et une fille entra. Oui, il y avait des demi-dieux partout. Inspirant profondément, j’hésitais à changer de place, mais sans vraiment savoir où aller. Boire ? Discuter ? Bon sang, où était Reyna ? Et Alison ? Et Cameron ? Probablement que les deux demoiselles se trouvaient non loin l’une de l’autre.

Je me fis bousculer, et j’écarquillais les yeux. Avant de baisser le visage pour observer un bout de chou haut comme trois pommes, qui s’excusait poliment. « Elliott ? » L’étonnement et la curiosité perçaient dans le ton de ma voix, et je haussais un sourcil surpris, avant de sourire en me baissant. « C’est moi, Kathleen. » Je retirais mon masque quelques secondes avant de le remettre, juste suffisamment pour qu’il puisse me reconnaitre. « Qu’est-ce que tu fais derrière moi, Elliott ? Ton papa sait que tu es là ? » Quelque chose me disait que s’il se cachait, c’était bien parce qu’il venait de faire quelque chose qu’il n’aurait pas dû… Mais à savoir quoi ? Bonne question.


¤ Résumé : Elliott fonce dans les jambes de Kathleen. La jeune femme s’accroupit, enlève son masque pour le rassurer et le remet.


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 23:36



○ Le bal de Noël, une occasion de faire des rencontres, de s'immiscer parmi d'autres personnes en espérant finir la soirée auprès d'une créature aussi douce et magnifique qu'un flocon de neige en cette saison. Je n'ai presque jamais fêter Noël, dû moins, je le faisais à ma manière lorsque j'étais enfant, c'était pour moi l'occasion de pouvoir voler tranquillement, rapidement et sans se faire repérer. Beaucoup de maisons sont laissés sans surveillance ou pas de surveillance digne de ce nom. Du coups, vu que les propriétaires partent généralement en vacance ou chez de la famille, il est aisé de se faufiler dans les maisons et d'y voler ce qu'on a besoin. Ce que j'avais besoin à l'époque pour pouvoir vivre. Je ne le fais plus depuis plusieurs années mais c'est quelque chose qui m'a beaucoup marqué, surtout le fait de savoir que des familles se réunissaient pour se partager des cadeaux...La solitude n'a pas toujours été facile, et ne parlons pas de ma famille.

○ Bref, habillé pour l'occasion, d'un costume noir de marque, d'une chemise blanche et quelques détails dorés sur mon costume, comme les boutons des manches, la serviette de poche, le nœud papillon afin de pouvoir faire ressortir mon masque comme il se doit. Un masque bauta macrame doré que j'ai tout de suite apprécier en le voyant en magasin. En étant arrivé au lieu de réunion, j'ai pénétré en ces lieux, assez naturellement, discret tout en observant ceux qui sont déjà présent. M'avançant vers une table dressé en attrapant un petit four et le mangeant tranquillement, me demandant si Morgane sera présente ce soir, autant jouer carte sur table ce soir, si j'ose dire, une surprise lui sera peut être réservé.

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Sam 13 Déc - 23:59



○ Pourquoi suis-je venu ? Je me pose encore la question, ce matin en me levant, j'avais pourtant décider de rester chez moi, de ne pas bouger et de peut être faire autre chose que de me préparer pour une fête qui ne m'amènera pas grand chose... Un peu trop pessimiste non ? Ce n'est pas dans mes habitudes mais je sais pas, peut être le stresse qui me fait dire autant de bêtise. Pourquoi le stress ? Peut être par rapport à quelqu'un, une personne en particulier oui qui d'après mes informations ne sera pas présente au bal, alors pourquoi je suis venu. Et bien c'est la question que je me pose depuis plus d'une demi heure, un verre à la main en le buvant longtemps, observant certaines personnes déjà entrain de danser.
Je me suis pourtant très bien préparer, ce n'est pas dans mon habitude de mettre des costumes ou autre fantaisie de la sorte mais j'ai fais l'effort, mettant un costume particulier, avec une veste en style jean, des couleurs s'approchant du thème qui est noël, car oui Noël ce n'est pas que du vert et du rouge, le bleu en fait partie également ainsi que le blanc, et le bleu c'est ce que je représente actuellement, jusque mon masque loup. Mais à quoi bon, porté ce genre de chose pour se faire remarquer si ce n'est pas la bonne personne qui le remarque ? Arf..., encore trente minute et je m'en vais, je n'ai que ça à faire ou plutôt non, je n'ai rien à faire et c'est ce qui m'embête.

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Dim 14 Déc - 0:16



Liaaaaaaam. C’était forcément lui ! En même temps, y en a pas quinze mille qui font ce genre de choses. Ou alors un grec qu’elle ne connaissait pas ? Surprised Possible après tout. Du coup, elle laissa son regard suivre la silhouette qui s’éloignait, tout en mangeant des petits fours, en veux-tu, en voilà. Franchement, ceux qui s’étaient chargés du buffet avaient géré. L’idée que Liam ne lui en veuille pas, ça lui faisait chaud au cœur. Ils avaient beaucoup discuté ces dernières semaines tous les deux, et ça faisait plaisir d’avoir retrouvé son ami.

Bon, mine de rien, la demoiselle observait tout de même les alentours, hein. Même si elle préférait manger. Du coup, elle remarqua un enfant foncer dans une fille, l’entrée successive de deux garçons, un groupe de deux garçons et une fille, un couple qui parlait beaucoup et qui semblaient se chamailler, un garçon qui s’éloignait d’un couple, avec un léger sourire aux lèvres. Bref, pleeeeein de monde. C’était cool. Elle remplit toute son assiette de plein de trucs dont elle ne connaissait pas le nom, avant de s’emparer d’un verre d’eau et de rejoindre l’une des tables. Ah bah, justement, celle où était déjà assis un jeune homme qui venait de se faire offrir une coupe par une des dames du coin. S’asseyant à deux, ou trois sièges, Alex se remit à grignoter, écoutant les conversations d’une oreille distraite.


¤ Résumé : Alex a quitté le buffet pour rejoindre la table où se trouve Thomas qui parle avec Riley.

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Dim 14 Déc - 15:52



C’est avec un énorme sourire que j’avais accepté d’aller au bal avec Charlie, me retenant de lui dire que c’était mieux quand l’homme invitait sa prétendante, mais bon pour le coup, elle avait casé Matt dans l’équation ce qui réduisait un peu l’humour pour la situation. Bien sûr j’avais accepté et m’étais assuré que mon pote ressemblerait à un beau gosse et pas à n’importe quoi. Pour ma part, j’étais passé au-dessus du pas de nœud et cravate, il fallait bien se mettre dans l’ambiance alors costard obligé avec toutes les parties qu’il devait contenir. Bah je n’allais pas faire bien compliqué et je riais déjà imaginant la fille d’Héphaïstos passer du temps pour se préparer. Alors quand je l’avais vu, je n’avais pas pu m’empêcher de tirer la tête typique du mec qui voit une jeune femme parfaitement à son goût. C’est sûr que devant mon meilleur ami, j’allais éviter de me faire trop remarquer, à supposer qu’il le remarque. Alors qu’on avançait, j’en avais profité pour lui susurrer à l’oreille ces quelques mots « Qui aurait cru que Keystone deviendrait une princesse ce soir. Tu es sublime et sache que je pèse mes mots. Si tu as besoin d’un prince, je suis prêt à endosser le rôle. » Je lui avais fait un clin d’œil et était retourné à ma place près de son frère, l'empêchant ainsi de rétorquer. C’était sûr que l’ambiance était plutôt pas mal, ils avaient fait fort pas de doute là-dessus. Le jeune homme espérait bien subtiliser une danse à la fille d’Héphaïstos.
lumos maxima
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Lun 15 Déc - 15:14

Emy ayant la faculté extraordinaire de faire bouger les gens, c’est sur un pas beaucoup plus mesuré que le sien que je la suivis, levant les yeux au ciel lorsqu’elle ébouriffa les cheveux d’un illustre inconnu, inconnu auquel je murmurais en passant à côté de lui. « C’est son premier bal, elle s’amuse. » Le temps d’avoir dit ça Speedy m’avais déjà tiré en avant et les deux filles arrivèrent dans la salle la plus impressionnante au monde. Il y avait beaucoup, beaucoup de gens et l’espace d’un instant je me demandais comment j’allais faire pour retrouver ma meilleure amie si on se séparait ne serait-ce qu’une minute. Je la tirais donc un peu contre moi afin d’éviter qu’elle soit plus concentrée sur la musique que sur le son de ma voix et le sens qui en découlait forcément. « Edelweiss, on se sépare pas. Tu t’éloignes pas de moi. » C’est alors que mon regard se posa sur le buffet à quelques mètres de nous. Comme dans tout évènement, il y avait des gens autour de lui, mettant trois heures à choisir chaque petit four. J’entrainais donc à mon tour Emy devant la centaine de nourriture. L’entreprise la plus périlleuse n’était absolument pas de choisir quoi manger, je n’avais pas très faim pour être sincère, par contre j’avais soif. Choisir la boisson était un calvaire, évidemment je ne pouvais pas boire une gorgée de chaque breuvage pour goûter et vérifier s’il y avait ou non de l’alcool, non parce que l’alcool j’en prendrais pas mais Emy non plus qu’on soit bien clair. Du coup l’utiliser comme testeur alors qu’elle finirait le verre quoi qu’il arrive et qu’importe le goût, ce n’était pas vraiment mon but ni même intéressant. Jetant mon dévolu sur deux verres rempli d’une substance orange ressemblant un peu à du jus d’orange niveau texture, je tendis le second verre à ma charmante camarade qui semblait sur le point de faire les provisions pour notre frigo, oui je suis sérieuse… Comme si le frigo n’était pas déjà assez rempli mais bon, elle se débrouillerait pour que tout rentre, je n’avais pas à m’inquiéter d’une quelconque pénurie de bouffe avec Emy dans les parages. Pour qu’elle cesse quelques instants les repérages je lui plantai le verre devant les yeux sans rien dire, goûtant avant au cas où. Alors non ce n’était pas du jus d’orange et si par malheur il y avait de l’alcool bah c’était en trop petite quantité pour que je le sente au goût, ce breuvage était délicieux, aucune idée de ce qu’il y avait dedans mais j’allais en boire plein ! « Goûte, je suis sûre que ça va te plaire. »
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Lun 15 Déc - 23:28

J’étais plongé dans mes adorables pensées lorsqu’une coupe vient se poser devant mon regard. Surprit, je levais les yeux vers la personne. Ah non mais là, si les filles ne reconnaissaient plus leurs cavaliers, ce n’était pas la joie. J’allais lui faire la remarque bien sentie qu’habituellement c’était les hommes qui allaient chercher les boissons, la seconde remarque était que les hommes allaient chercher les boissons parce qu’ils étaient capable de se rappeler avec quelle personne ils étaient venues et avec qui à la fin de la soirée il faudrait en conclure. Sauf qu’au lieu de me ridiculiser de la sorte en sortant une phrase hors de propos, elle m’expliqua que c’était pour m’occuper. C’est compliqué de rétorquer mêle toi de ton cul, du coup je tirais une chaise pour l’inviter à s’asseoir à mes côtés tout en buvant d’un trait la coupe de champagne. Entre temps un gars vint glisser des mots que je n’entendis pas à l’oreille de MA camarade. Non mais il se mêlait de quoi lui, j’aurais dû enlever mon masque et lui balancer dans la tronche, ça se faisait pas d’interférer dans les relations entre deux personnes.
Et puis d’abord, est ce que j’avais vraiment envie de parler avec quelqu’un ce soir-là ? Ouai à la limite Katheen, Sara ou Reyna pour demander où était mon fiston, parce que les connaissant les trois-là, elles le laisseraient en faire qu’à sa tête. Il allait se coucher à point d’heure, ce n’était pas bon ça, pas bon du tout. Et puisqu’il fallait bien répondre à la fille que je ne connaissais pas, c’est quoi cette connerie de mettre des masques aussi. J’essayai d’être clair et concis comme toujours. « Merci mais je m’ennuie pas, je cherche mon fils. » Immobile et assit, très crédible comme réponse. Mais en fait… je m’en fiche de ce qu’elle pense non ? C’est pas comme si j’allais la draguer en pleine recherche de mon fiston.
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Lun 15 Déc - 23:33

Je ne me sentais pas à ma place. Clairement pas. Déjà, j'avais fait l'effort pour Charlie. Rien d'autre. Ce n'était pas là que je voulais être ce soir. Mais j''avais quand même trouvé un costume intacte dans ma garde-robe, je n'aimais pas les garder, surtout qu'ils étaient lourds maintenant. Très lourd pour moi. Et même venir ici, ce l'était. Je regardais Charlie et bon sang qu'elle pouvait être magnifique. Ma soeur, elle était ravissante. Un joli papillon pour ce soir. Et j'adorais la voir comme ça. C'était l'une des rares choses pourquoi j'étais là ce soir et même mon meilleur ami et ma soeur me mettait mal à l'aise. Je coupai tout ce que je pouvais ressentir, je ne voulais pas gâcher la soirée, mais quand même.... Je replaçai ma cravate, me maudissant vu l'environnement d'avoir une veste blanche et me raclai la gorge. « Je vous laisse tout les deux. Je vais me chercher un truc à boire.» Je me retournais vers Charlie, les yeux brillants parce que j'étais quand même très fier de l'avoir pour soeur, lui mimait les mots: Tu es ravissante. et m'éloigna deux. Je n'étais pas dans mon élément et je le savais. J'étais là... comme un fantôme. Déjà que j'avais du me tailler la barbe, il m'en restait encore. Tant de chose auquel je pouvais penser et voilà quoi. Les mains dans les poches, j'avançai d'un pas rapide vers le buffet et jetai un coup d'oeil aux filles présentes. Bon sang qu'est-ce qu'elle me manquait... et sans le vouloir, j'écoutai ce qu'elles faisaient. Jetant un coup d'oeil au verre, je fronçai les sourcils en voyant ce qui se passait. Alcool...
« Vous devriez faire attention, c'est pas du jus, c'est du bon alcool.» J'en avais assez vu ses dernières semaines pour le savoir. Et c'était pourquoi je pris un verre et le bu cul-sec.


Résumé: Présentement avec Lily et Emy sans le savoir *son dramatique*
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Mar 16 Déc - 0:00



Matthew n’était pas à l’aise. Et elle non plus ne l’était pas. Il y avait trop de monde qu’elle connaissait dans cette salle, et si les masques permettaient de garder un semblant d’anonymat, cela ne l’empêchait pas de ne pas franchement être dans ses baskets. Wyatt s’approcha et lui souffla quelques mots, ce à quoi, elle dut se faire violence pour ne pas rougir, voire répliquer quelque chose. Son regard sombre le suivit alors qu’il reprenait place auprès de son frère. Ce dernier ne semblait n’avoir rien vu, ce qui l’arrangeait en définitive. Il murmura quelque chose, et Charlie lui répondit d’un « Toi aussi » tout aussi muet qu’il l’avait été.

La fille d’Héphaïstos le suivit des yeux alors qu’il les quittait, et sentit son cœur se briser. Aussitôt, elle se reprit, pour ne pas que Matthew ne ressente quoi que ce soit, mais bon sang, que ça faisait mal de le voir comme ça. Charlie sentit ses yeux lui piquer, et elle serra les dents pour faire refluer toute émotion. Ne rien ressentir. Ne rien… Ressentir. Sa voix fut faible, lorsqu’elle s’exprima, sachant très bien que Wyatt l’entendrait, combien même elle gardait ses yeux fixés sur la silhouette de son frangin qui approchait de deux jeunes filles. « S’il m’arrive quelque chose, promets moi que tu prendras soin de lui. » C’était idiot de dire ça. Idiot parce que… « Laisse, je sais que tu le feras de toute façon. » Elle s’était tournée vers lui pour ajouter ces mots, et un sourire triste passa sur ses lèvres avant qu’elle ne laisse ses yeux errer dans le vague. Fuir aux toilettes ou boire au point de tout oublier ? Pour le coup, elle hésitait.

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Mar 16 Déc - 0:18



Charmant. La galanterie se perdait de nos jours. Entre le premier à qui elle offrait une coupe et qui ne lui offrit aucun sourire, et une phrase d’une morosité affligeante et le second qui complimentait le cuir et ses fesses au passage, il y avait de quoi douter des qualités des partisans. Inspirant doucement pour se convaincre que rester à une telle soirée était toujours une bonne idée, Riley se glissa sur la chaise s’y gracieusement offerte. Par réflexe, elle la plaça de telle sorte qu’elle puisse regarder l’ensemble de la salle, ainsi que la demoiselle près d’eux, en train de manger, comme si de rien n’était.

« Perdre son fils dans une telle soirée ? Plus intéressant que de l’égarer dans le métro, c’est vrai. » Dit-elle d’un ton pince sans rire. Ses yeux suivaient la démarche de l’homme qui lui avait adressé la parole. Un long manteau et un gilet rouge. Pourquoi ses signaux l’avertissaient d’un danger venant de cette personne ? Et la sensation ne lui était pas inconnue. Fronçant légèrement les sourcils, réfléchissant à la situation, elle sirota sa coupe pour occuper ses mains, en attendant ce que le jeune homme assis à côté d’elle lui dirait. Enfin s’il voulait dire quelque chose.

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   Mar 16 Déc - 0:42


Elle se foutait pas un chouya de ma gueule cette fille. Comme si je l’avais volontairement perdu, non mais merci, il n’avait pas attendu mon autorisation pour déguerpir. Et puis d’abord, c’est quoi un métro ? En tout cas, ça n’avait pas l’air d’un lieu très agréable à côtoyer, j’avais beau essayer de me souvenir de la conversation avec Alex sur le monde extérieur, elle ne m’avait pas parlé de métro, et j’aurais l’air d’un parfait crétin si je répondais à côté de la plaque. Non, il valait mieux laisser de côté ce lieu inconnu où il ne fallait visiblement pas emmener Elliott. Promis si un jour quelqu’un me dit viens on va balader Elliott dans le métro, oui si ça se trouve c’était comme un parc, je refusais tout net. La fille s’était installée à côté de moi et semblait gouverner le monde de sa petite chaise. J’eus un sourire en la regardant se placer de telle sorte que personne ne puisse l’attaquer par derrière, sauf moi à la limite, mais ce n’était pas mon intention. Je suivais ses mouvements avec attention et vis qu’elle observait le gars qui lui avait adressé quelques mots. Si ça se trouve, il avait été désagréable avec elle, enfin c’est moi qui dit ça alors que j’aurais été capable de dire un truc désagréable à Melo dans ce genre de soirée, rien que pour le plaisir de la voir chercher une réplique à fournir. Il n’empêche qu’il valait mieux  poser la question, si elle ne le connaissait pas, il n’avait pas vraiment de logique à ce qu’il la cherche et l’emmerde. « Il vous a dit quelque chose de déplaisant ? Quant à mon enfant, disons qu’il a profité que j’aie le dos tourné pour partir… il avait trop d’avance sur moi. Impossible de mettre la main dessus. Si vous avez envie de perdre votre temps, vous pourriez m’aider à le retrouver ? » Bon ok, je ne sais pas pourquoi je proposais ça, ce n’est pas comme si j’avais besoin d’aide pour trouver mon enfant, mais en même temps, je n’allais pas la laisser toute seule ici. Sa compagnie pouvait être agréable après tout et puis je n’avais pas trop envie que l’autre là-bas revienne lui faire du tort et même si je n’étais pas taillé pour me battre physiquement contre une personne, je pouvais toujours l’aider à ne plus sentir ses muscles et le laisser s’écrouler devant moi. Encore faudrait-il que mon don revienne vite dans toute sa puissance, sinon ça n’allait pas être très intéressant.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sujet : La salle de bal   

Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sujet : La salle de bal
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo
» Salle d'étude de Charles Marie
» La Salle du Feu
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Les anciens RPs-