Bienvenue jeunes padawans. ♥ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez | 
 

 Poison and talk are the same weapons to us [Pv Shawn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

MessageSujet: Poison and talk are the same weapons to us [Pv Shawn]   Lun 16 Fév - 0:05


Poison and talk are the same weapons to us


Shawn&Vasily ▽ sun is to bright for my darkness 
Le lac, remplit en permanence de naïade plus belles les unes que les autres, ainsi que des demi-dieux et demi-déesses qui voulaient frimer avec quelques uns de leurs corps parfaits. Le soucis était qu'il y avait beaucoup moins de corps parfaits que de personnes présentent au lac. Mais peut-être n'était-ce pas une si mauvaise chose. Ainsi, j'aurais la possibilité en compagnie de mon cher "meilleur ami" Shawn de vivement les critiquer. Ah quelle belle journée en perspective, remplie de langue de fiel et de poison mielleux. Voilà ce à quoi je me préparais. En temps normal j'aurais évité de me mettre en maillot de bain moi aussi, disons qu'offrir mes tatouages si précieux au regard de personnes aussi imparfaites et surtout terriblement incultes. Il fallait être un véritable artiste pour apprécier les dessins à l'encre indélébile qui parcouraient mon corps.    Shawn était autorisé, par ce que lui comprenait, enfin je pense qu'il comprenait. Le truc s'était que se balader à moitié à poil dans toute la colonie s'était pas vraiment pratique et puis, surtout, j'allais très certainement  m'en prendre plein sur la tronche. Or, je n'avais pas envie de me battre pour défendre mon honneur ce matin, j'avais juste envie de me moquer de l'honneur des autres. J'arrivais après mon compagnon, enlevait mes vêtements et m'étendit sur l'herbe avec une paire de lunette de soleil sur les yeux. Je n'avais pas eut d'informations particulièrement intéressantes à faire passer aux partisans ces derniers temps, résultat, je n'avais ni vu Asher ni vu mon cousin depuis un bon bout de temps. Je devais toujours être discret quand à mes activités "extrascolaires". En même temps, en général, on aimait pas venir m'embêter, je n'avais pas la tronche de celui qu'on va emmerder juste pour passer le temps. Et puis surtout j'avais bien trop mauvaise réputation. Le soleil qui brillait habituellement au dessus de la colonie tapait sur ma peau, sur laquelle il n'y avait pas un seul endroit à faire bronzer. Non d'un chien mais que faisait Shawn! Se redressant sur mes coudes, je jetais déjà un petit coup d’œil appréciateur. Les naïades étaient vraiment bien fichues, sur elles il n'y avait rien à dire, à part peut-être qu'elles étaient terriblement superficielle. Mais je n'allais très certainement pas leur dire, à moins que je veuille mourir noyé dans d'atroces souffrances. Finalement, le reflet des cheveux blonds de mon ami me ramenèrent à la réalité. Je lui adressais un grand sourire et un geste de la main avant de me rallonger. J'avais trop mal au cou pour essayer de continuer à regarder.

-"Et bien mon vieux, on prend son temps pour se faire beau pour les demoiselles! Tu sais, le mieux avec les cheveux c'est de ne pas en avoir comme moi!"

En fait, je ne me souvenais même plus de quand est-ce que j'avais commencer à me raser les cheveux et puis avec le temps ils avaient finit par arrêter de repousser. Cela voulait très certainement dire que mon corps avait finit par comprendre qu'il fallait mieux ne pas me faire chier. Ou alors, l’excès d'encre dans mon corps m'avait fait développé une espèce de neutralisation des poils. J'étais vraiment du genre imberbe, pas un seul poil autre que mes sourcils et mes cils sur mon corps. Flippant mais, au moins, je n'avais aucun soucis à me faire sur une pilosité abondante comme certains. A vrai dire, même si cela avait été le cas, je crois que je n'en aurais rien eut à faire. En fait, je m'imaginais tranquillement entrain de faire couler l'une de ces idiotes jusqu'à ce qu'elle commence à sentir ses poumons se remplir d'eau, son cerveau commencer à se ralentir et ses membres devenir de plus en plus lourd jusqu'à l'entraîner vers le fond. Je dus fermer les yeux, calmant mes ardeurs sanguinaires et mes envies de violence viscérale. Je n'avais malheureusement pas le loisir de me permettre ce genre de passe-temps pour l'instant. Soupirant en lançant un regard vers le lac, je lançais:

-"Regarde les demoiselles vers la gauche, ça dépasse un peu trop du maillot de bain non? En plus y en a une qui se transforme en tomate."

Je me levais histoire de lui indiquer que j'avais aussi envie de me baigner par ce que la chaleur commençait à taper sur mes nerfs gravement. Mieux valait que je me rafraîchisse avant que je ne fasse un mort.

(c) AMIANTE

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Poison and talk are the same weapons to us [Pv Shawn]   Lun 16 Fév - 13:04


Poison and talk are the same weapons to us


Shawn&Vasily ▽ sun is to bright for my darkness 
Le fils d'Arès n'était vraiment pas du genre à aimer aller se faire bronzer un peu les miches au bord du lac; à vrai dire, il n'aimait pas ça du tout. Mais puisque c'était avec Vasily ça pouvait passer; tout devenait de suite plus fun quand il était avec le fils d'Enyo, au caractère aussi explosif que le sien. En général quand on les foutait ensemble ça faisait des étincelles (genre beaucoup). Au mieux ils se frappaient sur la gueule en se lançant plein de nom d'oiseaux et au pire.. mieux valait ne pas en parler. Enfin bref, Shawn était supposé rejoindre son ami (s'il pouvait qualifier Vasily ainsi) au bord d'une lac pour une petite séance de bronzage (ou de nage selon leur envie). Seulement, beaucoup de gens savaient que Shawn n'était pas le demi-dieux le plus ponctuel de la colonie; s'il était dans un de ses bonjours il avait au moins cinq minutes de retard, et au pire... une bonne heure. Le fils d'Arès rentrait de son entraînement habituel; transpirant et suant, il avait voulu au moins se doucher avant de rejoindre son ami avant de se rendre compte qu'il était complètement con. Bah oui, ils allaient au lac, il n'avait pas besoin de se laver mais quel imbécile.... Sans perdre plus de temps le garçon avait enfilé un tee-shirt et son bermuda (non pas de slip de bain désolée les filles mais il n'avait pas envie que toute la colo soit au courant de la taille de son. euh. ) et filé vers le lac sans se presser; après tout que risquait-il s'il arrivait en retard? Le fils d'Enyo lui ferait certainement une remarque mais sans plus. Durant son avancée vers le lac, le blond observa les demi-dieux qui grouillaient de partout; le sang guerrier coulant dans ses veines et battant avec force contre ses oreilles lui intimait de retourner s'entraîner, de faire bouffer le sol à ses adversaires; son hyperactivité avait toujours été énormément présente en lui le rendant insupportable auprès de sa défunte mère qui était toujours là à nettoyer les murs qu'il avait sali de ses dessins, ou à ramasser les débris de vases qu'il avait cassés. Même si ce n'était techniquement pas de sa faute, Shawn s'en voulait aujourd'hui d'avoir été aussi... insupportable envers sa mère. Egoïste et jeune, aveuglé par son égocentrisme d'enfant, il n'avait jamais remarqué que celle qui lui avait donné la vie fatiguait de jour en jour. Il n'avait jamais fait attention à ses cheveux qui grisonnaient petit à petit ni à sa peau qui pâlissait à vue d'oeil; à l'école, quand les camarades faisaient une remarque sur sa mère quand elle venait le chercher à l'école, il se contentait d'hausser les épaules l'air de dire 'ouais peut être je sais pas' mais maintenant il se rendait compte de tout et s'en voulait. N'allez pas vous méprendre; jamais il n'irait se confier à quelqu'un pour pleurer sa mère qui l'avait quitté plusieurs années auparavant, trop fier pour cela, mais intérieurement il se maudissait, se sentant en partie responsable de la mort prématurée de sa chère mère; mais le fait était qu'on ne pouvait rien contre une rupture d'anévrisme si spontanée et si... mortelle.

Coupant court à ses pensées nostalgiques, le garçon se gifla mentalement; depuis quand se permettait-il d'être sentimental? Il s'était promis de ne plus jamais se fier à ses sentiments, car ils étaient une faiblesse selon lui. Ne plus s'attacher à personne, être un connard, repousser tout le monde pour se protéger; c'était ainsi que le Marshall fonctionnait, autant pour se protéger lui que les autres car malgré tout, il avait un bon fond. Il jouait seulement le rôle du pire des connards pour garder les autres à proximité; il ne voulait pas se retrouver prisonnier d'un quelconque sentiment amoureux ou amical. Bien sûr comme à chaque fois il y avait certaines exceptions qui arrivaient à passer outre sa carapace de méchanceté et qui se frayaient un passage jusqu'à son coeur de glace, à son plus grand dam. M'enfin, cela ne voulait pas dire qu'il était tendre avec ses proches, loin de là. Exécrable au possible, il fallait avoir un moral d'acier pour supporter sa mauvaise humeur et ses remarques acerbes; avec un peu de recul il se disait que le peu d'amis qu'il avait devraient être récompensés d'une médaille pour leur persévérance. Non parce qu'il n'était pas la personne la plus sympathique de la colonie, ça c'était un fait dont tout le monde avait la connaissance. Il semblait même à Shawn qu'on murmurait aux nouveaux demi-dieux de ne l'approcher que si c'était nécessaire (et encore) s'ils ne voulaient pas se retrouver la tête encastrée dans un mur: le fils d'Arès trouvait cela un peu exagéré même si ça l'amusait de voir ces regards craintifs quand il passait près d'eux.

Le blond finit par remarquer son ami; en même temps Vasily ne pouvait vraiment passer inaperçu avec tous ces tatouages qui lui parcouraient le corps de part et d'autre. Le fils d'Enyo adressa un large sourire et un signe de la main au fils d'Arès qui lui répondit de même, marchant jusqu'à lui, serviette sur l'épaule. Alors qu'il étendait cette-dernière sur le sol, son compagnon se mit à lui remonter les bretelles; « Et bien mon vieux, on prend son temps pour se faire beau pour les demoiselles! Tu sais, le mieux avec les cheveux c'est de ne pas en avoir comme moi! » Un sourire sarcastique se dessina sur les lèvres de Shawn quand les paroles de son ami lui parvinrent. D'un air provocateur, il frotta avec sa paume le crâne nu de son ami tout en lui lançant d'une voix acerbe; « Ouais t'as raison, en plus ça fait même effet miroir; j'ai vu ton crâne d'oeuf briller de l'autre bout de la colo. Pas très discret si tu veux mon avis. » Ne disait-on pas que les mots pouvaient être plus tranchants que de l'acier? Contrairement à ce que beaucoup pensaient, les enfants du dieu de la guerre n'étaient pas des adolescents abrutis par la baston, loin de là; ils étaient stratèges, calculateurs, fourbes et manipulateurs. Oui bon et ils cherchaient aussi la merde. Allongé sur sa serviette, Shawn reluquait les filles qui passaient sans aucun état d'âme; hey il était un mec, son cerveau était programmé pour ça. Il devait avoué que les filles d'Aphrodites étaient pas mal (ça aurait été con qu'elles soient laides comme des morues avec une mère pareille) mais les naïades les dépassaient largement. Avec un sourire en coin, il se demanda ce qu'il se passerait si 'accidentellement' il lâchait que les naïades étaient plus belles que les Aphrodites; est-ce qu'une guerre de la beauté éclaterait dans l'enceinte même de la colonie? Ce serait trop drôle. Et elles s'attaqueraient à coup de gloss et de recourbe-cil? Laissez-moi rire. « Regarde les demoiselles vers la gauche, ça dépasse un peu trop du maillot de bain non? En plus y en a une qui se transforme en tomate. » Shanw se redressa en même temps que son ami se relevait et lui dit avec un sourire mesquin; « Barf, si elles veulent s'exhiber c'est pas moi qui m'en plaindra mais j'aimerais autant pouvoir mater quelque chose de baisable. J'ai rien contre les tomates mais j'suis pas végétarien si tu vois c'que j'veux dire. » Lui, poète dans l'âme? Certainement. D'un air approbateur il suivit du regard une fille qui passait devant lui (une gosse d'Hermès si sa mémoire était bonne) avant de suivre son ami qui se dirigeait vers le lac.

Après tout, s'ils étaient venu au lac, c'était aussi en partie pour faire trempette non? Le fils d'Arès eut un petit frisson quand l'eau froide du lac entra en contact avec sa peau; par soucis de fierté, il ne laissa rien paraître sur son visage. Il avait rarement l'envie (et le temps) d'aller se baigner dans le lac, en partie parce qu'il y avait beaucoup trop de mond eà son goût et qu'il avait envie d'en prendre un pour cogner sur la tête des autres; ils ne pouvaient pas se baigner en silence au lieu de glousser comme des poulets? Comme pour lui faire comprendre que non, un groupe de gamines passa tout près d'eux, les éclaboussant au passage. Shawn prit sur lui et ferma les yeux, serrant les poings avant de rouvrir les yeux et de marmonner; « J'vais en noyer une si elles continuent à glousser comme ça, putain de merde. » Hé, il n'y pouvait rien lui s'il avait des pulsions de violence; z'avez vu la gueule de son daron?
(c) AMIANTE

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Poison and talk are the same weapons to us [Pv Shawn]   Ven 6 Mar - 20:03


Poison and talk are the same weapons to us


Shawn&Vasily ▽ sun is to bright for my darkness 
Un cigarette aurait été la bienvenue, une cigarette était toujours la bienvenue avec moi de toutes les façons. Quoi que pour apprécier ce beau soleil un joint n'aurait pas non plus été de tout refus et une bouteille de bière. De toutes les manières, tout ce qui avait un rapport avec mes addictions m'aurais fait plaisir. Je n'étais pas un gars compliqué, j'avais juste un caractère qui de temps à autre réclamait un petit massacre pour extérioriser ses frustrations. Et des frustrations j'en avais beaucoup, réellement beaucoup. Je pense que le mélange du sang de ma famille roumaine et de celui de mon parent divin avait créer en moi cet espèce d'immense d'océan mélanger de rage, de colère, d'ennuie et de besoin qui faisait que j'étais un espion, qui faisait que ce qui m'amusait le plus était de faire souffrir les autres. Pourquoi est-ce que Shawn était une exception? Par ce qu'il était aussi sans gène et aussi sans limite que moi. Par ce qu'il n'hésitait pas à sortir des mots très crus et que même si cela faisait qu'on se tapait sur la gueule de temps à autre, on arrivait toujours à se rabibocher. Et il était bien l'un des rares que j'arrivais à pardonner pour des mots offensants. Un autre que lui se serait tordu de douleur sur sol à la minute suivante suppliant ma pitié et ma merci. Ahhh, ce que je pouvais aimer faire cela. Sadique, moi? Légèrement. Et je n'en avais pas honte. La douleur était aussi quelque chose que je savais apprécier, il faut dire que les gueules de bois n'aidaient pas, ni le free fight. Pas de règles, pas de contraintes, autant de coups qu'on le désirait et j'étais un demi-dieux. Ces humains ne pouvaient rien contre moi et j'en étais fier comme un pape. Je les laissais me frapper d'abord pour que le combat dure un peu et ensuite, je les réduisais en charpie comme la viande qu'ils étaient. Mais Shawn était là, cela ne servait donc à rien de se dire qu'un bon petit combat réglerait tous les problèmes de la terre. Je ne relevais pas sa remarque à propos de mon crâne. D'abord se n'était pas un œuf, il était entièrement tatoué et ensuite, tant mieux qu'il brille au moins personne ne viendrait m'embêter si on me voyait de loin. Je jetais un coup d’œil en direction de la tomate vivante qui d'ici quelques minutes risquait très certainement de se transformer en tomate grillée au barbecue. Bien fait pour elle, la prochaine fois, elle à prendrait à mettre de la crème solaire ou tout simplement à ne pas aller au soleil. Mais je fus distrait par des gamines insolentes et insupportables. Si mon ami se contenta de commenter, moi je ne l'entendais pas de cette oreille. Je tendis le bras, attrapant la queue de cheval plutôt longue d'une des gamines et tirait pour l'envoyer valser dans l'eau. Le bruit d'un corps effectuant un plat dans le liquide bleuté me ravit et ses grands yeux surpris qui me regardaient l'air légèrement effrayé m'amusèrent énormément. Je lui envoyais alors un grand sourire et ses copines qui commençaient seulement à s'agiter se retournèrent ver nous en aboyant. Et puis quoi encore, comme si un bande de filles hautes comme trois pommes allait m'effrayer. Mais au moment où je me retournais vers elle, exhibant ainsi la majorité de mes tatouages, il y eut un grand silence avant que je les vois toutes se dépêcher de déguerpir. Même auprès des jeunes je semblais avoir une petite réputation. Souriant un Shawn je mis un pieds dans l'eau:

-"T'inquiète, crois moi! Un jour elles apprendront à se la fermer et à rester à leur place. Il faut respecter ces aînés moi je te dis. Même pas besoin de les noyer quoi que cela aurait pu être amusant!"

L'eau était fraîche mais s'était ce qu'il me fallait. De quoi me revigorer l'esprit comme le corps. Je m'immergeais complètement, retenant ma respiration avant de ressortir le haut de mon corps. Après avoir attendu aussi longtemps cela faisait un bien fou. Je fis signe au blond de me rejoindre par ce que lui aussi, même s'il ne l'admettrait pas, avait chaud. On restait quand même des êtres humains au bout du compte. Sourire aux lèvres, le regard matant clairement du côté des naïades j'eux un petit sourire. Ces créatures mythologiques étaient réellement bien foutus. Quoi qu'en dise les dieux, j'étais sûre que quelque part dans leur arbre généalogique Aphrodite s'était glissée auprès d'un des papas des naïades. Enfin, se n'était pas comme çi je pouvais en être certains. Et puis finalement comme il n'arrivait pas assez vite, je le tirais par le bras pour le faire tomber à l'eau. Nah mé oh! Comme si l'eau n'était pas assez bien pour lui. Je savais que cela n'était pas le cas, mais j'avais tout de même envie de le taquiner.

-"Et bas alors! On n'a peur de salir sa jolie petite peau blanche. C'est vrai qu'avec des cheveux blonds je suis sur qu'il y a pleins de vilaines choses qui viennent s'y accrocher sans jamais s'en détacher."

Qu'il le comprenne comme il le veut, ma phrase était légèrement alambiqué. Je voulais lui laisser le choix de l'interprétation, voir qu'est ce qui lui viendrait à l'esprit en premier pour trouver un moyen en plus de le taquiner. Oui, se n'était pas méchant mais, s'était simplement par ce que je n'étais pas encore bien mis en forme!

-"Alors les naïades sont tes prochaines proies?"

Je le regardais moqueur, sachant à quel point elles étaient difficile à approcher et terriblement farouches. Vas-y mon pote, que je te regarde te prendre un super râteau! Je n'aurais manquer cela pour rien au monde!
(c) AMIANTE

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Poison and talk are the same weapons to us [Pv Shawn]   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poison and talk are the same weapons to us [Pv Shawn]
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» Lames suintantes + poison ?
» Secrets weapons of Shiniiro
» How to talk with me.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Les anciens RPs-