Bienvenue jeunes padawans. ♥ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez | 
 

 Volant en chemin tout ce que je peux car rien n'est gratuit dans la vie (Alex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

MessageSujet: Volant en chemin tout ce que je peux car rien n'est gratuit dans la vie (Alex)   Mar 7 Avr - 19:07



❝Fini les ennuis❞
Alex & Meg
Habillée d’une serviette pour simple parure, quoi il y a des restrictions budgétaires chez les Partisans, comment ça absolument pas ? Oui bah les serviettes c’est suffisant pour se balader dans les couloirs. Puis à la limite, ce que faisait Meg de son cul mais ça ne regardait qu’elle ! Bon la vérité était qu’elle n’avait plus vraiment d’habits après que cet imbécile, mais très mignon, partisan ait eu la merveilleuse idée de faire un remake de ces films de merdes où les gars n’ont rien de mieux à faire que d’abimer les vêtements de leur partenaire. Alors ouai sans fringue, c’est compliqué de descendre à l’étage inférieur pour aller dans sa chambre et de récupérer toutes les affaires, surtout que je me voyais mal revenir dans cette chambre que je partageais avec Alexa nue sans vraiment de raison, à moins que le fait d’avoir couché avec un idiot soit une raison suffisante. S’arrêtant tout d’un coup de marcher, plaquée contre le mur Meg eut une brusque envie de meurtre, il aurait quand même pu lui prêter une veste, un t-shirt, n’importe quoi plutôt que d’offrir son corps à la vue de tout le monde, c’était un peu tard pour revenir sur ses pas et de toquer comme une imbécile à sa porte, de plus ça faisait fille qui en redemande non, elle en redemandait pas donc ça réglait le truc. La prochaine fois, elle veillerait à lui demander autre chose, pas à lui personnelement, elle demanderait à un gars assez con pour bousiller ses habits de lui prêter les siens ou d’aller en chercher des en bon état dans sa chambre. Quoi que, mauvaise idée, si Alexa voyait un gars débouler pour prendre les habits de Meg, hum pas sûr qu’elle laisse faire, ce qui était une très bonne chose, de la même manière la fille d’Héphaïstos enverrait des bouboules de feu à tous les hommes venant prendre les habits de sa meilleure amie. Donc mauvaise idée que d’envoyer un gars se faire tuer par la demoiselle, ce ne serait pas sympa.

N’ayant aucune solution de rechange, elle pénétra dans les bains comptant clairement voler des affaires d’une personne qui se baignerait. Elle attrapa l’étoffe qui gisait sur l’étagère prévu à cet effet avant de reconnaître les habits, l’odeur même de mademoiselle Alexa. S’il y a bien une personne que jamais Meg volerait, c’était celle là, d’ailleurs ça changeait tous ses plans. Habituellement, le simple fait d’avoir quelqu’un en même temps qu’elle dans les bains, ça la gavait, elle rebroussait chemin n’ayant aucun intérêt à partager des moments avec les chouineuses. La seule avec qui elle acceptait de se baigner c’était la petite Morgane mais c’était différent là encore, Morgane c’était l’amie de toutes les heures, la seule fille au monde à qui on pouvait tout faire et qui acceptait sans rien dire, se contentant de lancer un regard noir, de faire le commentaire réprobateur mais qui oubliait l’instant d’après, enfin, en théorie. Il semblerait que malgré toutes les crasses que quand même bon nombre de partisans lui avaient faites, elle était revenue mais pas cette fois. Il semblerait qu’au-delà d’avoir brisé une vie, ce que Meg réprouvait un peu à vrai dire, non pas qu’elle adorait Adrian, qu’elle soit triste pour Morgane, ça non pas vraiment, c’était juste qu’elle avait trouvé Jayson très peu prudent et incroyablement stupide pour le coup, une chance que les Romains ne soient pas venus se venger. Il n’empêche que depuis plus de nouvelle et la chambre des trois filles semblaient un peu vide sans Morgane, non pas que ce soit inhabituel, la petite partisane dormait une fois sur vingt ici mais elle passait au moins dire bonjour, là pas du tout. Non Morgane avait juste disparu de la circulation à la mort d’Adrian et ça faisait un peu bizarre, même si et ce n’était pas sympa de l’admettre, ça n’était pas non plus la perte de la recrue du siècle.

Pour en revenir à l’histoire du jour, Meg reposa les habits pour ouvrir la porte de la douche où la meilleure de toutes les partisanes, au moins tout ça, se trouvait. Elle l’observa quelques instants avant de sauter dans l’eau, après avoir virée sa serviette bien évidemment. Avec un grand sourire devant les cheveux trempés, grâce à elle, de la partisane, elle lui annonça comme si c’était absolument normal de l’éclabousser.

« Ça faisait trop longtemps que personne ne t’avait fait chier, ça te manquait, ça se voit sur ton visage, je t’assure. »


La température de l’eau était juste parfaite, Alex avait des goûts exemplaires et bien que ce soit la toute première fois que Meg venait l’enquiquiner de la sorte, elle se promit que ça ne serait pas la dernière. Après quelques secondes à juste buller et apprécier l’eau, elle vint se placer contre le rebord et jeta un regard sur sa meilleure amie qui semblait ne pas avoir l’envie de se battre pour être seule ou alors c’était l’habitude de faire chambre commune et donc il n’y avait plus de gêne, ce qui était plus plausible en fait. Connaissant le caractère des deux jeunes filles qui ne voulaient personne dans LEUR chambre même s’il y avait deux lits vides, il était évident qu’Alex aurait réagi beaucoup moins sympathiquement si quelqu’un d’autres était rentré dans son bain. Elle hésita quelques secondes avant de se dire qu’il valait mieux lui demander dès le début un coup de main, même si étaler sa vie privée n’était pas la chose qu’elle préférait au monde, Alexa était utile pour le coup, voir indispensable.

« J’ai un souci, je viens de sortir de la chambre d’un gars qui semblait avoir vu des films étranges ces derniers jours et qui n’a rien trouvé de mieux que de faire mumuse avec mes vêtements. Du coup, tu pourras une fois qu’on aura fini notre bain aller prendre des affaires pour moi. Je l’aurais bien envoyé lui mais je pensais que tu serais dans notre chambre et que tu l’assassinerais. Qu’est-ce que tu fais ici à des heures pareilles ? Ça te ressemble pas de ne rien faire. »


C'était un peu bizarre de faire une "réunion" dans une salle de bain mais il ne fallait pas spécialement s'étonner avec Meg, elle réagirait avec vivacité si quelqu'un entrait sans y être autorisé et il valait mieux pour lui -ou elle- qu'il soit assez rapide et recule vite.


© Pando
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Volant en chemin tout ce que je peux car rien n'est gratuit dans la vie (Alex)   Mer 15 Avr - 16:09

Meg & Alex
Rien n'est gratuit dans la vie

 

 
Une fois la température parfaite, la jeune femme brune se risqua à glisser sa longue jambe, d’abord touchant du bout des orteils pour être certaine de ne pas se faire cramer les fesses. Non parce que ça c’est vraiment pas agréable dans un bain, surtout que ça ne vaut pas la peine de se relever du coup on affronte le bain le feu aux fesses et si vraiment il est trop fort comparé à notre résistance au fait de se faire cramer les fesses, on met de l’eau froide. Sauf que la fille d’Enyo est le genre à préférer être brûlé plutôt que de baigner dans de l’eau froide. Il faut que l’eau soit chaude bien chaude, très chaude, trop pour certain. Mais étant donné que la partisane brune n’a pas dans ses habitudes de partager son bain avec qui que ce soit, même dans le cas contraire, elle s’en ficherait royalement. Après tout, elle n’a pas demandé à ce qu’on vienne l’embêter dans son bain privé - notez bien le privé c’est très important de ne pas penser que miss Daniels est le genre à squatter les bains des autres ou les lits d’ailleurs. En principe, ce n’est pas son genre. Clairement ce n’est pas son genre, contrairement à sa meilleure amie qu’elle sait très ouverte sur la chose. Au moins, celle-ci a la décence d’éviter de ramener n’importe qui dans leur dortoir ce qui arrange vraiment la fille d’Enyo qui n’a donc pas l’honneur d’être désagréable avec le plan cul de son amie. Enfin, chacun son truc, Meg est grande après tout, elle fait ce qu’elle veut. D’ailleurs ce matin-là, pas de Meg en vu quand les yeux foncés de la partisane se sont ouverts. Elle se retrouvait donc seule dans son lit, dans leur dortoir déjà vide même quand la fille d’Héphaïstos se trouvait dans les parages ou simplement passait la nuit dans SON lit et pas celui d’un partisan qui lui semblait attirant pour une partie de jambes en l’air. Toujours est-il qu’Alex est le genre à être protectrice envers Meg, après tout c’est sa meilleure amie non ? C’est ce qu’il faut faire du coup sans éprouver de jalousie particulière elle veille tout de même à ce que personne ne s’entiche un peu trop de Meg si ce n’est pas là son désire premier. Bien sûr, on ne peut pas douter de la capacité à l’autre brune de se défendre vu sa facilité à balancer des bou-boules enflammés quand l’envie lui prend, et surtout quand on lui tape sur le système, bon l’envie prime beaucoup d’après les constatations de Daniels. Il faut dire que Meg n’a pas un caractère qu’on pourrait qualifier de doux, ce qui fait d’ailleurs que la partisane s’entend bien avec la fille d’Héphaïstos. Sinon ce ne serait sûrement pas du tout le cas vu le caractère de la brune qui a plutôt à respecter la force chez les autres, ou alors ils n’ont pas à entrer dans sa vie.

Du moins, c’est que son père ou Dean lui ont démontré. La vie lui a démontrer que la loi du plus fort existe vraiment donc s’allier à des faibles n’est pas intelligent et sûrement pas recommander quand on ne veut pas perdre et qu’on ne supporterait sûrement pas bien le fait d’être faible. Une des raisons qui la poussent à laisser les autres agir par eux-mêmes et ne jamais le couver, elle suit simplement les enseignement de Dean. Il s’est montré sans pitié et lui a donné la possibilité de se venger de toutes ces inégalités et surtout de se venger de sa mère et des autres dieux qui n’ont jamais pris le temps de se pencher sur leurs enfants et leur vie. Non, ils les pondent et se fichent du reste, vole mon fils, nage ma fille, ne fait pas attention aux requins au pire tu finiras en morceaux. Superbe doctrine, très enrichissante. La fille d’Enyo s’était levée de son lit, sans perdre de temps, elle n’aimait pas se prélasser des heures n’en voyant pas du tout l’intérêt alors qu’il y avait une guerre en cours à remporter à tout prix. Elle se fichait pas mal des Grecs et maintenant que les Romains ont pointés leur bout du nez, qu’importe ces demi-dieux trop faibles pour faire ce qu’il faut et récupérer la place qui leur revient de droit.  Après tout, ils sont enfants de dieux, ils méritent mieux qu’une enfance terrible et une mort d’autant plus terrible et surtout douloureuse pour la plupart. Non ce temps sera bientôt révolu. Quittant donc son lit, la jeune femme se para rapidement de ses habits de sport avant de sortir prendre un bon bol d’air, suivant les instructions qu’elle avait reçue il y a des années, étirements et course.

Une fois son tour effectué, la brune retourna à l’intérieur profitant du calme avant le réveil des autres partisans, et se dirigea vers les bains. Et maintenant, la fille d’Enyo se prélassait comme une grande dans l’étendue d’eau, profitant de la chaleur et la mousse pour la détendre. Ses muscles semblaient être les premiers à se relaxer et à apprécier avec un grand plaisir ce traitement. Sa tête glissa en arrière, ses yeux se fermèrent, un soupire lui échappa. Clair que là, la jeune femme se sentait réellement bien, à son aise et loin d’être prête à en sortir de sitôt. Cela faisait quelques minutes à peine qu’elle barbotait quand la porte s’ouvrit sur Meg. Elle fronça un peu les sourcils, que faisait-elle ici avec cet air et surtout avec un grand manque de vêtements. Bon bien sûr quand on veut barboter on retire ses fringues là d’accord mais ... on ne prend pas le même bain que Alexa. Elle lui jeta un regard intrigué mais ne fit aucun commentaire, certaine que Meg lui expliquerait sans nul doute sa présence dans les secondes à venir. Le truc c’est qu’avant d’ouvrir la bouche, elle sauta quasiment sur elle, et l’éclaboussa avec un certain talent il faut le dire. Alexa lui lança un regard noir tout en secouant la tête d’un air désespéré suite à sa tirade. Devait-elle vraiment lui répondre ? Elle en doutait fortement, puis son soupire se mua en paroles. « Tu dois être la plus grande emmerdeuse de tout le complexe, t’es au courant de  ça ? » Il n’empêche que puisque miss Daniels n’avait pas le choix car miss Jones n’allait sûrement pas se bouger prochainement, elle lui fit un peu de place. Elle hésitait à lui balancer une tirade comme quoi avant son arrivée fracassante, elle était presque totalement relaxe et pensait à peine à ce qu’elle pourrait faire subir au prochain qui l’emmerderait.

La fille d’Enyo ne dit plus rien, tentant de reprendre sa position qu’elle avait jugé adéquate alors que son regard plutôt foncé ne quittait pas sa meilleure amie qui ne tenait déjà plus en place, était-ce normal d’avoir une telle pile électrique dès le matin ? A l’évidence oui avec Meg. Celle-ci semblait d’ailleurs prête à parler à nouveau, Alex la regardait l’invitant à peine à faire ce que de toutes manières Jones aurait fait, c’est-à-dire parler. Car oui, son aînée était certaine qu’il y avait anguille sous roche, il suffisait de bien regarder l’autre brune pour le découvrir, sauf qu’elle ne s’attendait pas exactement à ça tout de même. Elle dressa un sourcil alors qu’un sourire s’étira sur son visage, moqueuse et oui. Alexa grimaça en l’entendant dire que la jeune homme qu’elle s’était donc tapée cette nuit aurait pu débarquer au petit matin dans SA chambre et venir piller l’armoire de Meg pour lui trouver quelque à se mettre sur le dos. Effectivement, elle appréciait qu’elle n’ait pas utiliser son jouet de la nuit pour ça, elle n’aurait pas apprécier être réveillée par un abrutit avec des lubies étranges. « Tu devrais mieux choisir tes petits partenaires à l’avenir. » Puis elle hocha la tête, se mordillant légèrement la lèvre. « J’irai te chercher des fringues. » Solidarité de meilleure amie. Ses yeux étincelèrent alors que son air devenait malicieux. « Tu as traversé les couloirs dans la tenue d’Eve dis-moi ? Et dire que j’ai raté ça... » Oh ouais, elle se serait fait un plaisir de voir miss Jones se balader nue dans les couloirs à l’affut des crétins de première prêts à mater la première fille qui passerait, un rêve pour eux, Jones nue. Elle ricana doucement en contemplant sa meilleure amie. Puis fronça légèrement les sourcils, « Est-ce que tu insinues par là que je glande ? » Avant de reprendre un air plus convivial après tout, elle se fichait de ce que pouvait penser Meg et qu’elle puisse lui faire des reproches, c’était Meg, elle acceptait tout cela de Meg. Pas des autres bien sûr mais Meg avait ce petit privilège elle. «  Je suis allée courir et un bain m’a semblé être une bonne idée. D’ailleurs, tu devrais venir t’entrainer avec moi tout à l’heure si tu as encore l’énergie pour cela bien sûr. » Oui, elle se moquait beaucoup et ça lui faisait vraiment plaisir pour une fois qu’elle chopait Jones dans une sale situation.
 
© code par Nostaw.
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Volant en chemin tout ce que je peux car rien n'est gratuit dans la vie (Alex)   Jeu 16 Avr - 11:42



❝Fini les ennuis❞
Alex & Meg
Etait il nécessaire de préciser que mademoiselle Jones prenait très bien le fait d’être la plus grande emmerdeuse, chacun son domaine et être numéro un quelque part était plaisant. De ce fait, un large sourire éclairait son visage. Oui, à ses yeux, Alexa venait de lui faire un compliment, il valait mieux ne pas chercher à comprendre la logique de sa camarade, c’était mieux ainsi. Son regard courroucé dont la cadette n’avait finalement rien à faire, ne l’empêcha pas de se décaler pour partager son bain. Ce n’était pas non plus trop difficile, Meg avait toujours été un poids plume, une petite bouille, ce qui était un sacré avantage par ailleurs, le gens se fient un peu trop à l’apparence et on offre derechef sa confiance à quelqu’un qui fait mignon plutôt qu’à l’autre baraqué du coin. D’après Meg, c’était une chose à ne pas faire, si les plus petits survivent, ce n’est pas en utilisant la force brute mais en faisant des coups par derrière, bon après, elle lançait des boules de feu en face aussi. D’un regard un peu supérieur, l’inconvénient d’avoir une meilleure amie excellente dans le domaine de diriger, mademoiselle Daniels l’invita à poursuivre son histoire. Deux solutions à cela, soit elle voulait accaparer l’esprit de la fille d’Héphaïstos afin que celle-ci cesse de bouger, hypothèse totalement valable, c’était une grincheuse l’autre dès le matin, elle émergeait en plus de vingt minutes, non sérieusement, c’était le fait de ne pas avoir de copains, ou de plans culs, réguliers d’après Meg, ça lui permettait de se réveiller lentement, pourvu que ça ne dure pas. Meg fronça un cours instant les sourcils, il fallait qu’elle lui trouve un copain ou un plan cul peu importe, mais où chercher et surtout que chercher, vu les goûts compliqués de sa meilleure amie, ça n’allait pas être de la tarte. Enfin bref la deuxième solution et non pas la moins intéressante, la petite grincheuse voulait tout connaître de la vie de sa camarade, ce qui était plaisant, Alexa ne serait pas du genre à poignarder par derrière, bon par contre ce serait du genre à défoncer tous les gars pour peu que Meg ait eut des problèmes avec un, un peu maman poule cette fille, c’était flippant. Enfin, flippant durant les trois premières secondes vu que par la suite ça sortit de la tête de miss Jones qui s’empressa de raconter son histoire et la façon dont elle avait atterrit ici, pas ici chez les partisans, ça Alex était au courant depuis longtemps, très longtemps même vu la facilité qu’avait Meg de raconter sa vie.

Le résultat ne fut pas du tout celui escompté, déjà merci la meilleure amie, cette dernière souriait comme une débile, pour sûr qu’elle s’imaginait la scène dans sa tête. Meg serra les dents d’un air boudeur. Elle aurait dû lui envoyer le gars, ça lui aurait fait les pieds à cette égoïste. En plus le niveau de la remarque était tellement pitoyable, elle se mêlait de son cul, dans tous les sens que peut avoir ce terme. Un doigt d’honneur magistral répondit aux propos d’Alex qui agissait comme sa mère. Non mais c’est dingue d’en arriver à ce genre de formule, tout d’abord Meg n’étant pas suicidaire, elle n’irait pas avec ce gars une deuxième fois mais à moins que Lexouille ait des formules magiques pour tomber directement sur le bon gars. Une formule magique qui visiblement l’empêchait surtout d’avoir des relations sexuelles, c’était ça en fait qui la rendait grincheuse, le fait qu’elle sache que Meg était bien meilleure qu’elle dans ce domaine. Meg leva donc les yeux au ciel, oui elle ferait attention aux choix de ses partenaires, pas besoin de râler ni de commencer à tuer tout le monde par protection. Au moins, elle accepta d’aller récupérer des fringues pour sa meilleure amie, ce qui est semble-t-il, une très bonne chose. Enfin ça, c’était avant qu’elle ne trouve le moyen de la ramener sur le fait que Meg avait dû se balader nue, très sympathique comme pote, vraiment. Elle reçut un regard courroucé, surtout suite à la dernière partie de sa phrase et répondit sans la moindre gêne.

- Si ton désir le plus cher au monde est de me mater quand je suis nue, je ne vois pas pourquoi tu râles que je suis une emmerdeuse quand je rentre dans ton bain. Sauve pas les apparences, ça sert à rien.

Elle allait s’en prendre une, raison pour laquelle dans un moment de préservation, Meg se décala de quelques millimètres, surtout que pote super susceptible avait encore été vexé. Est-ce que Meg avait insinué qu’elle glandait… oui certainement. Il faut reconnaître que vu de l’extérieur, la demoiselle avait quand même l’air de se la couler douce, elle ne préparait absolument pas la guerre ou alors seulement mentalement, ce n’était pas trop fatiguant, ça allait ? Fort heureusement pour leur amitié, Alexa ne se vexa que quelques secondes et raconta sa journée qui avait démarré par du sport, bien différent de celui de Meg mais du sport quand même, ça ne devait pas procurer la même joie d’ailleurs. Néanmoins, la cadette hocha vigoureusement la tête, après le sport, un bain était une idée remarquable même si c’était quand même complètement con de préférer courir autour d’un stade plutôt que d’être dans un lit. Avec un grognement réprobateur suite à ses moqueries injustifiées en plus, ce n’est pas comme si Meg ne l’accompagnait jamais sur les terrains pour s’entrainer, d’accord c’était rare mais ce n’était pas par manque d’envie, juste qu’elle était un peu occupée ailleurs. La jeune femme finit par donner son accord.

- Je viendrais avec toi, c’est tellement amusant de se faire exploser la tronche par sa pote… j’ai hâte.

De la mauvaise foi ? Où ça ? Ce n’était presque pas de la mauvaise foi par ailleurs, c’était juste que Lexou était habituée à combattre et s’en sortir dans toutes les situations. Ce n’était donc pas un combat égal dès le départ et étant donné qu’il n’est pas recommandé d’envoyer des boules de feu sur ses amies, Meg était perdante d’avance, aucun risque qu’elle parie sur sa victoire. Son regard s’assombrit d’un seul coup en se souvenant qu’il lui manquait un truc justement, son briquet, elle avait oublié son briquet chez l’autre gus. Elle se redressa d’un coup manquant au passage de tomber sur Alexa en glissant à moitié. Elle se tint quelques secondes, immobile, tandis que ses jambes tremblaient légèrement, elle marmonna oubliant tout le reste, elle ne laissait JAMAIS son briquet entre d’autres mains que les siennes

- J’ai oublié mon briquet, je vais le chercher !



© Pando
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Volant en chemin tout ce que je peux car rien n'est gratuit dans la vie (Alex)   Dim 3 Mai - 21:52

Meg & Alex
Rien n'est gratuit dans la vie

 

 
Et dire qu’à la base son bain devait être le moyen de se relaxer et de se perdre dans ses pensées, d’être seule en clair. Et miss fusée Jones débarque et là c’est le drame. Alex est ce que pourrait appeler une rein de drame. Elle en fait vite beaucoup pour pas grand chose, il faut dire qu’avec son caractère ce n’est pas difficile de battre des records. Il n’empêche que le coup de se retrouver en galère comme sa meilleure amie donc sans fringue à se balader dans le complexe des partisans et bien non ce genre de choses ça ne lui arrive pas. Pour cela miss Jones bat tous les records possibles et cela amuse fortement Alexa qui se demande pourquoi le garçon n’a pas encore brûlé d’ailleurs. Très étrange, Jones devait être de bonne humeur puisque le complexe n’était pas parti en fumée - feu de joie  youhou - disons que le simple fait que d’imaginer la possibilité que Jones ait en effet cramé le dortoir du pauvre garçon semblait plus que probable. Dans le feu de l’action ses fringues auraient subies le même sort. Ouais pourquoi pas ? Bien sûr ce n’est pas ce qui arriverait à Meg. Du moins, Alexa ne pensait pas possible qu’une fille maitrisant le briquet comme elle son xiphos ou son poignard, pourrait autant merder sur ce coup-là. Qui plus est, jamais elle ne brûlerait leur maison... quoique.

La fille d’Enyo croisa son regard, plissant légèrement les yeux. Non parce que c’était une bonne question, serait-elle capable bon c’est mal tourné capable elle le serait après psychiquement peut-être pas. Et c’est là que ça se compliquait car miss Daniels n’a pas exactement d’autres endroits, ni même de maison numéro deux en supposant que ce soit vraiment sa maison de vivre dans le complexe des partisans. Il faut dire que depuis sa naissance elle n’a pas vraiment eu le choix, ni même un petit endroit qu’elle avait pu appeler maison à part celui-ci, ou le minable petit appartement qu’elle avait partagé avec Dean durant quelques années avant de rejoindre les partisans de manière disons officielle. Bon ce discours ne répondant pas vraiment à la question qu’on se pose tous est-ce que Meg pourrait avoir dans l’idée de foutre le feu au cul de tous les partisans pour le dire plutôt crûment. Réponse ? Sûrement. Consciente de dévisager sa meilleure amie, Alex ramena un peu de mousse devant elle et s’amusa avec, oui tant qu’à faire hein. On s’amuse comme on peut dans un bain non ? Surtout quand nous ne sommes pas avec l’être aimé hein. Ouais changeons de sujet. Au lieu de cela, la jeune femme releva les yeux vers le visage de la fille d’Héphaïstos un petit sourire moqueur sur le visage, peut-être même quelque peu fier. « Je t’ai déjà vu assez de fois nue pour ne pas défaillir dans mon propre bain dans lequel TU t’incruste, ma chère meilleure amie. » Et toc. Bah, il est vrai que son corps en vaut le détour mais bon là n’était pas la question. La situation lui plaisait tout simplement, le simple fait de l’imaginer sprinter dans les couloirs lui donnaient des milliers de raisons de jamais plus ressentir de la tristesse durant des années d’ailleurs. A chaque fois qu’elle sentirait une pointe de nostalgie, elle pourrait penser à miss Jones nue dans les couloirs entrain de chercher une planque le plus vite possible. Irrésistible, tout le monde en conviendrait. Son hochement de tête, fit secouer celle de l’ainée. Insinuait-elle à présent qu’elle sentait mauvais ? Du moins plus particulièrement mauvais après un entrainement ? Hm, cela ne plaisait guère la jeune femme qui pourtant, pensait que ça devait venir du fait que justement elle s’entrainait plus dur que tout les autres réunis et ce, sans prétention. Bon peut-être un peu quand même.

Elle lui fit un sourire malicieux pourtant. Son amie l’amusait toujours et c’était plaisant de se retrouver en sa compagnie et ses remarques ne manquaient jamais de la dérouter et de leur permettre de se lancer dans débats pour savoir qui aurait le dernier mot. En voyant la moue de son amie, Alexa ricana doucement. « Oh arrête, ce n’est pas comme si je te cassais vraiment la gueule. » Juste un peu ? Non, Daniels avait beau se donner, elle n’aurait pas dans l’idée de l’envoyer à l’infirmerie, ce traitement restait spécial pour les autres partisans, mais pas Meg tout de même. Elle avait tissé des liens importants avec elle et ne comptait pas blesser la seule personne qui la supportait vraiment et lui donnait l’impression d’être plus que ce qu’elle était ou ce que son père avait voulu qu’elle soit depuis toujours, un monstre, puis une arme merci Dean. Avec Meg, elle n’était qu’Alexa la chieuse sans cœur peut-être mais au moins elle était humaine dans ces cas-là. « Tu as prévu d’autres escapades avec de pauvres hommes ou pas ce soir ? » Alexa précisa le fond de sa pensée. « Histoire de savoir si ton corps doit être immaculé ou non. » Elle lui lança un petit clin d’œil, avant de reprendre du sérieux. En fait, elle aurait aimé passer une soirée avec sa meilleure amie. La solitude ça va un moment quand on a la chance d’avoir un tel numéro comme meilleure amie.

A ce propos sa soudaine bougeotte, Alexa ne s’y attendait absolument pas. D’ailleurs, elle se prit la moitié de l’eau sur le corps de Meg sur la tronche, ce qui la fit grogner et manqua de se prendre sa pote par dessus le marché. Lui jetant un regard quelque peu courroucé, la jeune femme ne bougea pas d’un pouce tout de même, la dévisageant, sachant néanmoins que son briquet était aussi important que son poignard pour elle. La jeune femme soupira et se redressa, avant de glisser hors du bain déçue de le quitter sitôt. Jaugeant son amie, elle attrapa un linge dans lequel elle s’enveloppa avant de se tourner vers Meg, l’oeil critique. « tu comptes y aller comme ça ? » Secouant la tête, Alexa se permit de poursuivre d’un ton plus doux peut-être. « Je sais que tu tiens à ton briquet comme à la prunelle de tes yeux mais il te faudra me passer sur le corps si tu veux retourner arpenter les couloirs dans cette tenue. » Elle s’avança vers le vestiaire, cherchant un casier. « Ne bouge pas emmerdeuse en herbe. » Triant quelque affaires qui trainaient par-là, elle dénicha un jogging et un pull assez ample. Moches certes mais bon ça ferait l’affaire non ? Les lançant sur la tronche, la serviette avec d’ailleurs, à Meg, elle se tourna vers ses propres fringues. « Habille-toi, Eve, on va aller chercher ton bébé. Râle pas, je sais que c’est moche. » Pendant ce temps-là, la jeune femme enfilait déjà ses sous-vêtements. Oui parce que Daniels ne comptait pas se balader nue elle. Hors de question de s’amuser à de telles fantaisies pour le fun.
 
© code par Nostaw.
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Volant en chemin tout ce que je peux car rien n'est gratuit dans la vie (Alex)   Mer 6 Mai - 22:34



❝Fini les ennuis❞
Alex & Meg
Meg barbotait dans l’eau, comme un petit canard, étrange quand tout le monde sait que son domaine c’est plus les flammes ou autre feu de forêt et que l’eau c’est pas vraiment le combustible adéquat. Il n’empêche que passer du temps avec une Alexa, même grognon, c’était dur de la changer la demoiselle. A ce sujet, Meg se savait privilégiée, Alexa était intransigeante avec les autres, incapable de se détendre et même avec Morgane, elle avait un peu de mal à sourire, étonnant d’ailleurs quand on connait Morgane puisque la fille de Déméter n’était pas le genre à chercher des ennuis, encore moins à être provocatrice, donc c’était un peu compliqué à comprendre ce qu’avait Alexa avec. Cela ne regardait d’ailleurs pas Meg qui se contentait d’être une pote hors norme, excellente et qui d’après Alexa passait le plus clair de son temps nue. Sur le coup, Meg chercha quelque chose à répliquer, elle n’était pas tant que ça nue, c’est juste que parfois ses fringues disparaissaient de l’endroit où elle les avait déposé la veille et une fois nue, elle n’allait pas se rhabiller pour les trouver. C’était stupide non ? Pour le coup, qu’Alexa ne se mette pas à défaillir à chaque fois qu’elle voyait Meg nue, c’était presque du encore heureux. Non mais sinon elle passerait les trois quarts du temps, le regard vers le sol à demander je peux rouvrir les yeux ayè ? De toute façon, Meg en aurait tellement profité pour se foutre d’elle qu’il était impensable que ça ait duré. En revanche, tout de suite les grands mots, elle ne s’incrustait pas vraiment, elle voulait passer un peu de temps avec sa meilleure amie, c’était sympa non ? Elle ne serait rentrée dans aucune autre baignoire, c’était donc une marque d’amitié énorme, raison très intelligente pour laquelle, elle lui fit un magnifique sourire en réponse. A l’incruste et au fait de défaillir. De toute façon, Alexa râlait mais elle aurait réagi bien différemment si elle n’avait pas voulu de cette fille dans sa baignoire.

Par contre, elle manqua de s’étouffer, véritablement en entendant Alexa oser prétendre qu’elle ne lui cassait pas vraiment la tronche, ah si si, justement si. Pleins de fois Meg avait eu des bleus à cause d’elle et les bleus bah déjà ce n’est pas la couleur du siècle, ouai le rouge c’est plus joli mais en plus pour peu qu’on appuie dessus, ça fait mal, mais mal. Même si, c’est vrai, il y avait ce traitement de faveur qu’elle avait, Alexa retenait ses coups, plusieurs fois elle avait senti l’air contre sa peau, avait eu peur sans que la morsure de la lame ne vienne meurtrir sa peau. Si Meg savait que c’était un traitement de faveur c’est qu’habituellement, elle était celle sur le côté, regardant les combats et que la façon de faire d’Alexa était tout autre, et ouai c’est la classe d’être sa meilleure amie. Avec un regard meurtrier, elle répondit à la première partie de la question d’Alexa, des pauvres gars ? Elle n’était pas un mauvais coup et elle n’était pas collante derrière, ils n’étaient donc pas les premiers à plaindre. Ce fut le reste de la phrase qui la fit rire et elle répondit avec une joie non feinte.

- Non c’est bon tu pourras me laisser des marques sur le corps. Dire qu’il y en a qui laisse des suçons, je ne suis pas certaine d’y gagner avec des bleus dû à ton épée, même si je sais que c’est un immense honneur que tu me fais.

L’instant d’après la petite amoureuse de son briquet était debout pour aller récupérer son bien. Non mais si le mec y avait touché, elle lui ferait flamber les cheveux, brûlerait son cadavre et le donnerait aux cochons ! La voix d’Alexa la fit tourner la tête, c’était quoi son problème pour le coup ? Meg baissa les yeux sur sa nudité avant de froncer les sourcils, c’était un détail mineur l’état dans lequel elle était, on parlait de son briquet, elle n’avait pas une tête à le laisser à des inconnus quand même. Alexa du comprendre qu’elle n’en démordrait pas car son ton s’adoucit sans pour autant que les paroles soient agréable à entendre. Passer sur le corps ? Meg se sentit légèrement prise au piège, elle voulait son briquet mais s’attaquer à Alexa était impensable, elle n’attaquerait jamais sa meilleure amie, même pour son briquet. Elle s’apprêtait donc à rentrer avec elle dans un rapport de force verbal avant que l’herbe ne lui soit coupé sous le pied, emmerdeuse, elle se faisait traiter d’emmerdeuse parce qu’elle voulait récupérer son briquet ? Venant de la part de la fille qui avait mis en bazar leur chambre pour retrouver son couteau que Meg avait peut être légèrement égarée, c’était gonflé.

Meg faisait donc la tronche, boudait même, comme si ça allait aider Alexa à céder. D’ailleurs cette dernière avait de la suite dans les idées, et quelle suite. Elle balança le pull au moins le plus moche du monde sur la tête de Meg, accompagné d’une serviette et d’un jogging tout aussi moche. Meg fit la moue en s’essuyant, hors de question qu’elle porte ça, limite ce serait une offense à son corps que de porter ce truc immonde. Elle s’apprêtait d’ailleurs à refuser avant qu’Alexa ne mette la carotte au bout du bâton. Si elle portait ça, elle récupérait son bâton. Oh, bah ça changeait tout, en moins d’une minute la partisane était habillée et avançait avec entrain vers la sortie avant de se stopper net et de se regarder dans le miroir. C’était quand même, désespérant, ça ne mettait absolument pas ses formes en valeurs, avec un sifflement agacé, elle se tourna vers Alexa et marmonna froidement.

- Te connaissant, tu as fait exprès de choisir les habits les plus moches. Ma réputation va en pâtir et tu en seras la seule responsable. Je vais te faire chier toute ta vie et crois moi que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’elle soit longue, très longue !

Ce n’était peut-être pas le terme le plus méchant au monde que de souhaiter à sa meilleure amie une longue vie mais elle le pensait, la vie sans Alexa aurait beaucoup moins de saveur. Elles s’étaient bien trouvées et Meg ferait en sorte que leur amitié dure pour au moins cent ans encore. Elle s’élança donc dans le couloir, sans raser les murs pour cette fois, se retournant pour vérifier que sa meilleure amie la suivait de près, sait-on jamais, Alexa pourrait exploser la gueule du gars s’il ne voulait pas lui rendre son briquet.


© Pando
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Volant en chemin tout ce que je peux car rien n'est gratuit dans la vie (Alex)   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Volant en chemin tout ce que je peux car rien n'est gratuit dans la vie (Alex)
» La mort nous sourit à tous, tout ce qu’on peux faire c’est lui sourire à notre tour
» Edgar. Le seul lézard volant au MONDE.
» Il ne manquait plus que toi.[PV Rivière 'Argentée]
» Les blasons et armoiries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Les anciens RPs-