Bienvenue jeunes padawans. ♥ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez | 
 

 Let me see your soul, w/James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 58
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Let me see your soul, w/James   Dim 12 Mar - 19:53

Let me see you soul.
→ JAMES & JORDANE
Tu venais de terminer ton livre intitulé L'enfant des neiges un vieux livre que tu avais trouvée à la bibliothèque. La nuit venait de tomber sur la ville et tu tournais en rond, cherchant comment occuper le reste de ta soirée. Tu te posta à ta fenêtre, posant un regard circulaire sur la rue et l'éclairage des lampadaires qui donnaient un air sinistre à cette ville. Tu enfila ta veste et décida d'aller voir d'en haut, la ville et tu pris la direction du toit.

Tu poussa la porte du toit, probablement que tu n'avais pas le droit d'y être et tant pis, tu avais besoin d'air et de solitude. Tu figea lorsque tu remarqua une silhouette assis sur le rebord du toit. Tu n'étais pas la seule à vouloir de la solitude, tu te rapprochais de l'ombre immobile. James était la personne qui occupait le toit en cette soirée, tu hésita à rentrer dans l'Agence. Après tout, tu ne l'avais pas revu depuis la journée de l'entraînement ajourné tôt et n'étais pas retournée le reste de la semaine, prétextant à la directrice une douleur à la jambe. Tu viens pour ouvrir la porte et retourner à l'intérieur, mais te ravisa. Le toit était un endroit libre pour tous, alors toi aussi avait le droit d'y être.

Tu t'approcha de James, te demandant ce que tu pourrais bien lui dire. Tu t'assied à ses côtés sur le rebord du toit. Le vide ne te faisais pas peur, n'empêche que tu trouvais cela haut un peu. Tu regarda devant, les buildings et les lumières reflétés dans le ciel, cherchant les bons mots à lui dire. En avait-il? Après tout, la dernière conversation entre vous deux c'était plus tôt mal finit. Tu racla ta gorge avant d'entamer la conversation, un peu timidement Si tu compte te jeter dans le vide, dis le...je pourrai tenter de t'en empêcher. Je jeta un regard vers James, attendant sa réaction. Peut-être ne voulait-il pas me voir ici, m'entendre parler? Je retourna mon regard vers l'horizon, avant de rajouter Ça doit faire mal, tomber de si haut.C'était plus une pensée tout haute envers moi-même que pour lui.




" Ils ne savaient pas que c'était impossible,
alors ils l'ont fait."
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 175
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Lun 13 Mar - 0:00

Let me see you soul.
→ JAMES & JORDANE

Le toit de l’Agence est probablement l’endroit que je préfère au monde. On y distingue clairement l’horizon et tout y est beaucoup plus serein. Lorsque j’ai besoin de penser, je viens ici. Souvent, m’asseoir ici me calme. Ces derniers temps, j’ai l’impression que le feu qui est en moi – celui même qui est prisonnier du bracelet spécial PSI – menace de refaire surface. Il me consume, me torturant sans relâche jusqu’à ce que je pète un plomb. C’est inhumain, d’avoir peur en soi-même. Et pourtant, j’ai peur. Oui, j’ai peur de ma propre violence, de mon feu intérieur. Je suis terrifié à l’idée d’être comme mon père. Après tout, son sang coule dans mes veines. J’ai assisté plus d’une fois à sa colère, lorsque j’étais encore qu’un enfant naïf. Je ne veux pas devenir comme lui. Or, je sais pertinemment que nous nous reverrons un jour. En enfer. Là est ma place, je le sais d’ores et déjà. Personne ne sensé n’accorderait le repos éternel à un être aussi monstrueux que moi. J’essaie néanmoins de me racheter, d’une façon ou d’une autre. Être membre de l’Agence PSI me donne l’impression d’œuvrer pour le bien de tous. Étant moi-même un… demi-dieu… je sais que nous sommes dangereux. Incontrôlables. Naïfs. Faibles.

Lentement, j’extirpe une cigarette de mon paquet et l’allume. La fraîcheur du vent me mort les joues, mais j’accueille cette sensation avec plaisir. Elle me fait sentir vivant. Au moins, sur le toit, je n’ai pas peur d’être qui je suis réellement. Moi. James. Tout simplement. L’instant d’après, je regrette cette pensée, en entendant des pas approcher. Je ne me retourne pas, faignant n’être que très peu intéressé à apprendre l’identité de l’intrus. Je remets mon masque d’insensibilité et scrute plutôt les couleurs du ciel alors qu’une petite brunette s’assoit à mes côtés. D’abord silencieuse, je ne tente pas d’engager la conversation. Je ne suis pas le genre de personne à vouloir combler les blancs. Le silence n’est en rien un malaise, à mon sens. Cependant, Jordane semble penser le contraire. Si tu comptes te jeter dans le vide, dis-le… Je pourrai tenter de t’en empêcher. Se soucie-t-elle réellement de moi? Je ne crois pas. Puis, pourquoi me parle-t-elle. Elle a pourtant été claire en ne venant pas à ses entraînements hebdomadaires. Je reste silencieux, sentant son regard scruter mon profil. Ça doit faire mal, tomber de si haut. Je tire une taff de ma cigarette, espérant que ce geste cachera le sourire amusé qui s’installe sur mon visage malgré moi. C’est que t’es perspicace, dis donc. Contrairement au ton sec que j’utilise habituellement, ce commentaire est étonnamment doux. Contre mon gré, s’entend. Je me reprends ensuite. Tu dis ça parce que tu sais que t’auras jamais le cran de me pousser. Du coin de l’œil, c’est à mon tour de détailler du regard ses longs cils bruns et ses pommettes.


hurts like hell
I thought I saw the devil, this morning. Looking in the mirror, drop of rum on my tongue. ©alas.
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 58
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Mar 14 Mar - 0:32

Let me see your soul.
→ JAMES & JORDANE
C’est que t’es perspicace, dis donc.Sa voix était calme, douce. Étonnent, venant de James. Il rajouta Tu dis ça parce que tu sais que t’auras jamais le cran de me pousser. Je gloussa, telle une gamine, avant de lui dire en riant T'es si sûr de toi? Je pourrais te détester au point de te pousser, oui...qu'est-ce que t'en sais au fond? Je riais toujours, petit sourire amusée, pas baveux. Je regarde toujours au loin, avant de poser mes yeux dans les siens. C'est peut-être toi qui me poussera en bas. Avec c'que je t'ai dis...l'autre jour. Je ne souriais plus, mais j'étais mal à l'aise. Je continuais de le regarder, comme si je pouvais y lire quelque chose qu'il ne me dirait pas de toute façon. Ce qu'il pouvait rester silencieux et mystérieux, ce James. J'avais cette envie de savoir, de découvrir, pourquoi était-il si réservé? Pourquoi je sentais sa peur? Ou sa réticence peut-être? Si je saute, me rattraperait-il? Le ferais-je réagir? J'avais besoin de savoir qu'il était vivant au fond de lui, que c'était pas une roche qui lui servait de coeur. Je ne savais pas si j'allais le brusquer, mais tant pis, s'il ne réagit pas, je vais feindre de sauter, peut-être aura t-il une réaction? Est-ce que...j'te fais peur? Je le regardais avec de grand yeux, évidemment que je ne lui faisait pas peur dans le sens propre du terme...mais il avait probablement compris. Je sentais un besoin viscéral, presque animal qu'il réagisse, mais pourquoi avais-je ce besoin de savoir? Il me foutait la chienne pas plus tard que la semaine dernière, mais depuis notre dernier entraînement, j'avais ce besoin qu'il parle, qu'il me dise, qu'il me montre ce qui le torturait autant en dedans.  






" Ils ne savaient pas que c'était impossible,
alors ils l'ont fait."
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 175
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Mar 14 Mar - 14:36

Let me see your soul.
→ JAMES & JORDANE
Je ne peux réprimer un haussement de sourcil, lorsque j’entends la belle brune rire. Un vrai rire sort d’entre ses lèvres, spontané et magnifique. Je ne l’ai jamais vue rire en ma présence auparavant. Il faut dire que je ne lui en ai jamais donné l’occasion, aussi. J’observe ses traits, alors que son regard est fixé à l’horizon. Je n’ai jamais remarqué à quel point elle est jolie. T’es si sûr de toi? Je pourrais te détester au point de te pousser, oui… qu’est-ce que t’en sais au fond? Elle a bien sûr raison sur ce point. Je n’en sais absolument rien. En fait, mon commentaire avait pour but de la provoquer, comme j’ai l’habitude de faire. Or, j’ai bien l’impression que j’ai manqué mon coup. Néanmoins, ce n’est pas plus mal. Je suis trop épuisé pour me bagarrer une fois de plus avec elle. Puis, je suis pris la main dans le sac, lorsqu’elle se tourne vers moi. Elle m’a surpris à la détailler du regard. Merde. Je me tends, un peu embarrassé, mais mon regard reste rivé au sien. C’est peut-être toi qui me poussera en bas. Avec c’que je t’ai dit… l’autre jour. Oui, nous avons eu une conversation plutôt animée, la dernière fois. Cependant, je n’étais et ne suis toujours pas en colère contre elle. Non, j’avais plutôt peur d’elle. L’idée qu’elle puisse lire en moi comme dans un livre ouvert me terrifie totalement.

Mon regard est toujours plongé dans le sien et, après un moment de réflexion, je réponds. Tu crois que je suis assez dérangé pour faire ça? Je suis sérieux. Oui, on me surnomme Zombie. Oui, je ne suis pas le plus gentil des Opposants. Mais… je ne ferais jamais un truc pareil. Pas intentionnellement, en tout cas. Je détourne le regard, ne supportant pas ses grands yeux bruns. J’ai l’impression qu’elle voit en dessous des tatouages et ça me rend faible. J’entame ma cigarette tout en regardant l’horizon. Est-ce que j’te fais peur? Mon souffle coince dans mon thorax. Elle a compris. Elle sait exactement l’effet qu’elle a sur moi. Est-ce la peine de feindre le contraire? Oui. Je ne peux faire autrement, après tout. Si je m’attache à elle, je risque de la faire souffrir. J’vois pas de quoi tu parles, dis-je tout simplement. Oui, tu me fais peur Jordane. Tu me terrifies. Je n’ai au grand jamais rencontré une personne aussi observatrice que toi. Tu sais qui je suis, en dessous de ma carapace. Je. Suis. Terrifié.



hurts like hell
I thought I saw the devil, this morning. Looking in the mirror, drop of rum on my tongue. ©alas.
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 58
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Mar 14 Mar - 21:19

Let me see your soul.
→ JAMES & JORDANE
 Je lui mentionnai que peut-être, c'est lui qui allait me jeter en bas Tu crois que je suis assez dérangé pour faire ça? Hum? Je ne savais pas si je l'en croyais capable, peut-être à d'autre, mais je savais...étrangement, qu'à moi non. Je plante mes yeux, dans les siens et lui demande si je lui fais peur. J’vois pas de quoi tu parles. Ouais, je n'en croyais rien, alors toujours souriante,plus doucement que je le suis d'habitude avec lui, je dis Je sais que oui, je le sens. Et tu ne pourrais jamais me pousser en bas, du moins...pas moi.Je ne savais pas pourquoi j'en étais si sûr, d'ailleurs chaque fois que l'on se voyaient, c'était baveux, mesquin, méchant à la limite. Ce soir c'était doux, calme, nouveau. Toujours les yeux plantés dans ceux de l'autre, j'arrive à voir, à sentir sa peur. Il ne l'avouera jamais, mais je le sens jusque dans mon âme, il est malheureux, brisé même... Peut-être avais-je un don? Celui de lire l'âme des autres, ou peut-être que c'était juste en lui, que j'arrivais à lire. T'es un mystère, James. Un île mystérieuse et sombre qui cache un trésor sans pareil. Laisse quelqu'un de courageux, qui s'aventurera dans la pénombre pour le trouvé. J'aurais bien dis "JE" , mais avais-je se courage? Celui d'affronter la mort, la haine et la douleur, pour trouver ce que je cherche en lui depuis notre dernière rencontre? Mes yeux étaient ancrés solidement aux siens, je passai ma main sur sa joue. Aller merde! Dis-moi James, dis-moi que tu es vivant, montre-moi qui tu es vraiment.






" Ils ne savaient pas que c'était impossible,
alors ils l'ont fait."
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 175
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Mer 15 Mar - 23:45

Let me see your soul.
→ JAMES & JORDANE

Dans une vaine tentative, je mens. Malheureusement, Jordane n’est pas dupe. Je l’apprends à mes dépends. La belle brune garde le sourire malgré tout, ce qui m’intrigue. J’ai l’impression que, depuis notre dernière conversation, quelque chose a changé en elle. Quelque chose a changé en moi, aussi. Je sais que oui, je le sens. Et tu ne pourrais jamais me pousser en bas, du moins… pas moi. L’Opposante a encore et toujours raison. Oui, si je voulais mettre une bonne frousse à quelqu’un d’un peu trop insistant, je pourrais éventuellement faire mine de le pousser. Or, je ne pourrais jamais lui faire cela. Je devrais. Mais je n’y arriverais pas. Lui faire un coup pareil tuerait toute tentative de rapprochement. T’as l’air bien sûre de toi. Néanmoins, je crois que je n’en ai pas envie. Malgré tout, j’aime sa façon de me provoquer. Je suis seulement trop têtu pour l’avouer, j’imagine. T’es un mystère, James. Une île mystérieuse et sombre qui cache un trésor sans pareil. Laisse quelqu’un de courageux, qui s’aventureras dans la pénombre pour le trouver. Ses yeux sont toujours plantés dans les miens et, la seconde d’après, je sens sa main chaude se poser sur ma joue. Ce simple contact me fait fondre et me terrifie à la fois. Mon souffle se bloque dans mes poumons et, quelques secondes, je laisse le masque tomber. Je la laisse voir le chagrin dans mes yeux et le dégoût que j’ai de moi-même. De la main droite, j’effleure sa main, la caressant presque. Je détourne tout de même le visage. C’est pas être courageux, ça. C’est être suicidaire, crachais-je.


hurts like hell
I thought I saw the devil, this morning. Looking in the mirror, drop of rum on my tongue. ©alas.
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 58
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Jeu 16 Mar - 0:39

Let me see your soul.
→ JAMES & JORDANE
 T’as l’air bien sûre de toi. Qu'il me dit en guise de réponse. Sûre? Certaine, qu'il n'aurait pas le courage de me pousser en bas. Je continue, lui disant qu'il y avait chez lui, quelque chose d'enfoui, de merveilleux et qu'il devait laisser quelqu'un tenter de trouver. Pour appuyer mes dires, je pose ma main sur son visage. Je me sentis étrange tout à coup. Je ne lisais plus de la peur dans ses yeux, mais de la honte. De l'horreur. Les larmes montèrent à mes yeux, alors que sa main vint effleurer la mienne avant qu'il ne détourne les yeux C’est pas être courageux, ça. C’est être suicidaire. Ça façon de le dire me rendis encore plus mal. C'était donc ça? Il avait horreur de lui même? Il avait honte? Il était torturé? Mal dans sa peau? Il était...brisé. Je passai une main dans mes cheveux, puis tout aussi doucement avec une voix qui trahissait ma peine, je dis Et si je me jete en bas, tu vas me rattraper, je le sais. Rendu là, me laisseras-tu être cette personne suicidaire? Je venais de le dire, ce que je voulais depuis notre dernier échange : Le connaître, VRAIMENT. J'suis prête à parier, qu'à deux, réparer ton âme sera plus facile... J'avais chuchotée, par peur de l'effrayer encore plus...ou de le faire fuir.





" Ils ne savaient pas que c'était impossible,
alors ils l'ont fait."
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 175
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Jeu 16 Mar - 19:31

Let me see your soul.
→ JAMES & JORDANE

Bien que son contact, sa main chaude et douce sur ma joue, m’apaise. Je détourne tout de même le regard. Elle est naïve de croire qu’il ne faut que du courage pour connaître le vrai James. Il faut être suicidaire, oui. En sachant que tous ceux qui m’ont aimé ont dépéri, je ne peux penser autrement. Je ne veux pas faire de mal à Jordane. C’est pourquoi, malgré mon envie folle de laisser mes doigts trainer le long de son bras pour aller se nicher dans le creux de sa main, je regarde plutôt l’horizon. Et si je me jette en bas, tu vas me rattraper, je le sais. Rendu là, me laisseras-tu être cette personne suicidaire? Je fronce les sourcils. Elle souhaite mourir ou quoi? Elle ne peut pas me demander ça. Elle ne peut pas me demander de la laisser mourir à petit feu en essayant de me guérir. C’est injuste. Je plante enfin mon regard dans le sien, sévère. Il est hors de question que je te laisse gâcher ta vie ainsi. Malgré mon air grave, j’ai bien l’impression que ma voix s’est brisée vers la fin. Ces mots sont sortis comme un murmure, alors que j’aurais plutôt aimé lui crier de courir loin de moi, pour sa propre sécurité. J’suis prête à parier, qu’à deux, réparer ton âme sera plus facile. Ma mâchoire se serre. J’veux pas être réparé. J’le mérite pas.


hurts like hell
I thought I saw the devil, this morning. Looking in the mirror, drop of rum on my tongue. ©alas.
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 58
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Jeu 16 Mar - 23:34

Let me see your soul.
→ JAMES & JORDANE
Je lui demande s'il me laisserait être cette personne suicidaire, pour me laisser le connaître. Il est hors de question que je te laisse gâcher ta vie ainsi. J’veux pas être réparé. J’le mérite pas. J'essuya du revers de la main un larme qui avait réussit à glisser sur ma joue, me raclant la gorge. Il se prenait pour qui? C'est ma vie et au diable s'il croyait que j'allais la gâcher! Ce n'est pas ta vie, mais la mienne...C'est à moi de décider si je vais la gâcher ou pas. Et puis, que tu crois ce que tu voudra, James Walter, s'il fallait que je signe avec le diable pour te connaître réellement, passe moi un crayon immédiatement. Ma voix était dure, beaucoup plus que je ne l'aurais voulu. Il n'est pas mon père et je compte bien le faire réagir. Je me poste debout sur le rebord, où quelques secondes plus tôt j'étais assise. Je leva les bras, étrangement je faisais peur, même à moi-même. Et je le regarda si comme tu dis, te connaître c'est gâcher ma vie, sauter dans ce vide la gâchera aussi. Tu choisis quoi, James? Avec quel de ses deux gâchis pourras-tu vivre sur ta conscience?





" Ils ne savaient pas que c'était impossible,
alors ils l'ont fait."
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 175
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Ven 17 Mar - 2:18

Let me see your soul.
→ JAMES & JORDANE

Merde. Merde. Merde. Merde. Putain, je suis con. J’ai envie de me foutre des baffes en la voyant essuyer une larme solitaire sur sa joue. Pourquoi se met-elle dans cet état? Je n’en vaux pas du tout la peine. Je suis un monstre. Et pourtant, elle me rappelle d’un ton dur que c’est sa vie, pas la mienne. C’est à elle de décider si elle veut la gâcher ou pas. Pff. Si elle savait ce qui est arrivé à mes parents, elle aurait un tout autre point de vue. Elle serait prête à vendre son âme à Hadès lui-même pour me connaître réellement. Je panique. Non. Non. Elle ne peut pas me demander une telle chose. Elle ne peut pas. Non. Non. Non. Non. Je reste bien ancré sur ma position. Il est hors de question que je la perde, elle aussi. Je n’y survivrai pas. Puis, rapide comme l’éclaire, elle se met debout sur le rebord du toit et mon cœur semble arrêter de battre une fraction de seconde. Si, comme tu dis, te connaître c’est gâcher ma vie, sauter dans ce vide la gâchera aussi. Tu choisis quoi, James? Avec quel de ses deux gâchis pourras-tu vivre sur ta conscience? Le regard dur, proie à la panique, je me lève rapidement et enlace sa taille pour la faire reculer. Je nous éloigne largement du rebord et la regarde sévèrement. Tu veux que je fasse une crise cardiaque ou quoi? Ne. Refais. Plus. Jamais. Ça. Trop occupé à la sermonner, je n’ai même pas remarqué que mon visage s'est considérablement rapproché du sien. J’ai pas envie de vivre avec un de ces gâchis sur la conscience. De toute façon, qu’est-ce que tu veux Jordane? T’es masochiste ou quoi? Tu vois bien que j’suis pas une bonne personne! Tu ne me connais même pas encore que tu pleures déjà! J’détruis tout ce que je touche!


hurts like hell
I thought I saw the devil, this morning. Looking in the mirror, drop of rum on my tongue. ©alas.
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 58
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Ven 17 Mar - 4:29

Let me see your soul.
→ JAMES & JORDANE
Il reste cambré dans sa position de refus. Je me lève sur le rebord, lui demandant de choisir entre mon suicide du haut de ce toit ou mon suicide avec lui. Rapidement, il m'éloigne du rebord, le visage près du mien Tu veux que je fasse une crise cardiaque ou quoi? Ne. Refais. Plus. Jamais. Ça. Je lui souris, presque heureuse de ma victoire -aussi petite soit-elle-. J’ai pas envie de vivre avec un de ces gâchis sur la conscience. De toute façon, qu’est-ce que tu veux Jordane? T’es masochiste ou quoi? Tu vois bien que j’suis pas une bonne personne! Tu ne me connais même pas encore que tu pleures déjà! J’détruis tout ce que je touche! Mon sourire s'évapora, mon coeur s'écrasa d'avantage...vous savez la sensation écrasante que l'on a lorsqu'il fait chaud? Je me sentais pareil. Mais c'est mon coeur qui était lourd. Je ne sais pas pourquoi, cet homme depuis le début m'exaspère, m'énerve, me fâche. Il me faisait même peur et lors de notre dernier échange, quelque chose en moi avait évolué. Comme si je m'étais rendu compte que cette haine, exaspération et cette peur n'était que pour ne pas en tomber amoureuse. Il était là, tout près de mon visage avec son air dur, mais ô combien rassurant. Hésitante, j'enlace sa taille pour venir déposer ma tête sur sa poitrine, écouter les battements de son coeur. Je le serrai contre moi d'avantage, espérant que cet étreinte lui fasse comprendre, que je voulais de lui. J'me fou de ce que tu penses, James. Laisses-moi faire, j't'en prie.





" Ils ne savaient pas que c'était impossible,
alors ils l'ont fait."
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 175
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Sam 18 Mar - 0:34

Let me see your soul.
→ JAMES & JORDANE

Hésitante, elle enlace ma taille et pose sa tête sur ma poitrine. Je me raidis, ne sachant pas comment réagir. Le moins qu’on puisse dire, c’est que je suis loin d’être un expert en relations humaines. Que suis-je sensé faire? Je ne veux pas la blesser en la repoussant… Or, m’attacher à elle reviendrait à la condamner à une mort imminente. Après tout, mes parents sont morts par ma faute. Jules, aussi, est mort par ma faute. Je sens le battement régulier de son cœur tout contre ma poitrine et j’esquisse un faible sourire. Mes muscles finissent par se détendre malgré tout. Cela fait un sacré bout de temps que je n’ai pas enlacé quelqu’un. Les marques de tendresses me semblent inconnues, dorénavant. Je pose mon menton sur le dessus de sa tête, amusé. Elle est toute petite et mignonne, comme ça. Mes bras entourent lentement ses épaules et je la serre timidement dans mes bras. J’ai l’impression d’être fait en chocolat. La chaleur de son corps tout contre le mien fait fondre toutes mes défenses et je n’y peux absolument rien. T’es de loin la fille la plus têtue que je connaisse… Ma voix est tendre. Je n’ai pas l’habitude de parler sur ce ton. Cela me fait tout drôle. Son contact me rend tout drôle. Je suis à la fois heureux, en colère et meurtri. J’aime être dans ses bras. Je suis en colère contre moi-même de la mettre ainsi en danger. Je meurs à petit feu en pensant que je risque de lui faire du mal. Je veux pas te faire de mal. Jordane. Tu devrais vraiment prendre tes distances.


hurts like hell
I thought I saw the devil, this morning. Looking in the mirror, drop of rum on my tongue. ©alas.
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 58
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Mer 22 Mar - 21:09

La tête sur sa poitrine, je tente de l'adoucir avec une caresse. Je doute qu'il soit habitué à ce genre de démonstration. T’es de loin la fille la plus têtue que je connaisse…Je rigole un peu. Je sais... Il continue Je veux pas te faire de mal. Jordane. Tu devrais vraiment prendre tes distances. Encore, sa conscience, toujours elle. Arrête, James. C'est moi qui veux être là, j'ai pas peur. Je me détache de lui, avant de braquer mes yeux dans les siens. Tu sais James, tu ne pourra pas toujours me tenir à l'écart. J'suis assez vieille, pour savoir ce que je veux. Au fond, que voulais-je vraiment? Me brûler, peut-être. Il y avait quelque chose chez James, qui me forçais à vouloir être près de lui. Pour qu'elle raison, j'en sais rien. Je tentais un changement de réaction chez james Au fond, t'as p't'être raison. J'suis pas assez bonne pour toi. Je voulais qu'il comprenne que c'est ridicule, ce qu'il disait. Ridicule à mes yeux, puisqu'il est ce que je veux.




" Ils ne savaient pas que c'était impossible,
alors ils l'ont fait."
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 175
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Mer 5 Avr - 20:39

Bien sûr qu’elle le sait. Elle a conscience d’être la fille la plus têtue existant sur cette foutue planète. Tout ça serait tellement plus simple si elle était moins bornée. Je l’aurais repoussées, comme j’ai l’habitude de le faire avec tout le monde. Puis, elle aurait lentement dérivé et, à la fin, elle ne m’aurait plus jamais adressé la parole. C’est ce que je mérite, de toute façon. Cette connasse, la solitude, est bien la seule que je tolère. Nan. Mensonge. Jordane aussi, je la tolère. Je ne la tolère pas, non. Je l’apprécie. Je l’avertis qu’elle devrait prendre ses distances pour la millième fois et, comme d’habitude, mes paroles n’atteignent pas son cerveau. C’est moi qui veux être là, j’ai pas peur. Tu devrais, ma belle. C’est ça, le pire. Tu devrais avoir peur. Tu devrais prendre tes jambes à ton cou et déguerpir à Mexico. Je t’ai dans la peau… et ça me terrifie. Ne m’oblige pas à enfreindre tous mes principes. Ne m’oblige pas à m’ouvrir à toi… parce que je ne pourrai pas résister. Et, là, rien ne sera plus jamais pareil. Là, je ferai une connerie, encore, et je te blesserai, comme je l’ai fait avec tous ceux que j’ai aimé. Et puis quoi? Tu me détesteras… Tu me détesteras et j’en serai malade de tristesse. Au fond, t’as p’t’être raison. J’suis pas assez bonne pour toi. Ses paroles prennent un moment à se former correctement dans mon esprit. Que vient-elle de dire? Elle n’a tout de même pas osé? Si. Mes mains poursuivent leur chemin vers ses épaules et je la repousse délicatement pour pouvoir planter mon regard coléreux dans le sien. Tu te fous de moi? Ne redis plus jamais ça. T’as pas compris. T’as foutrement rien compris. C’est pas toi qui est pas assez bonne pour moi. Loin de la. C’est MOI qui suis pas assez bien pour toi. J’devrai le répéter combien de fois? Je. Suis. Un. Monstre.


hurts like hell
I thought I saw the devil, this morning. Looking in the mirror, drop of rum on my tongue. ©alas.
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 58
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Jeu 6 Avr - 7:18

Je tentes par tous les moyens de lui faire comprendre, une chose bien simple. Mais c'est comme m'expliquer avec un mur de brique et je crois que le mur comprendrait plus. Je lui dis que je ne suis peut-être pas assez bien pour lui et il se détache de mon étreinte pour planter ses yeux dans les miens, visiblement en colère : "Tu te fous de moi? Ne redis plus jamais ça. T’as pas compris. T’as foutrement rien compris. C’est pas toi qui est pas assez bonne pour moi. Loin de la. C’est MOI qui suis pas assez bien pour toi. J’devrai le répéter combien de fois? Je. Suis. Un. Monstre." Je m'arrache violemment de James pour lui tourner le dos, les bras croisés sur ma poitrine. Oui, je boudes! Je soupire bruyamment : "T'sais quoi, James? C'est dommage pour toi, mais tu pourrais me blesser mille fois que je penserai à la seule fois où tu ne l'as pas fais et je vais rester." Toujours dos à lui, je continue mon monologue : "Alors tes techniques pour m'éloigner ne marcheront pas. Bordel, arrête un peu de faire le mec solitaire, tu meurs en dedans quand j'suis là, mais quand je n'y suis pas mh? " Je fais volte-face pour plaquer mes yeux dans les siens, à mon tour : "En tous cas, moi ça m'achève encore plus, quand tu n'es pas là." Voilà, je l'avais dis. Je lui avais, enfin, avouée ce qui me grugeait de l'intérieur. J'en étais raide dingue depuis...depuis...je me souviens même plus depuis quand. Mais même lorsque je le détestais, je l'aimais. Vous savez, ces sentiments partagés, lorsque vous avez une personne dans le sang? C'était ça, je le détestais pour ne pas l'aimer. Puis j'ai perdu ma lutte, ce soir, en lui avouant. J'ai rendu les armes, pour terminer ainsi : "Tu peux m'empêcher d'être dans ta vie, tu peux me repousser... mais tu ne m'empêchera jamais, de t'aimer."




" Ils ne savaient pas que c'était impossible,
alors ils l'ont fait."
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 175
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Jeu 6 Avr - 18:46

Cette fille est trop bonne pour moi. Elle a beau lancer des paroles sarcastiques à tout bout de champ, elle rayonne de l’intérieur. Elle est la bienveillance incarnée. Je n’ai pas le droit de tout détruire sur mon passage. Je ne veux pas éteindre la lueur dans ses yeux. C’est dommage pour toi, mais tu pourrais me blesser mille fois que je penserai à la seule fois où tu ne l’as pas fait et je vais rester. Je fixe son dos, constatant qu’elle s’est retournée. Voilà, c’est ça, ma belle, éloigne-toi. C’est le mieux que tu puisses faire. Bordel, arrête un peu de faire le mec solitaire. C’est facile à dire, ça. Tu meurs en dedans quand j’suis là, mais quand je n’y suis pas mh? Sa question me laisse sans mot. Je n’y avais jamais vraiment réfléchi. Mes journées sont bien mieux, lorsqu’elle est à mes côtés. Cependant, lui avouer cela ferait de moi un mec égoïste. C’est pas ce que je ressens, qui est important. C’est ce que toi, tu ressens, Jordane. Oui, c’est ça. Mes sentiments, mes états d’âme, je m’en contre fiche! Ce qui m’intéresse réellement, c’est ce qu’elle ressent, elle. Je suis une cause perdue et, par-dessus tout, je ne veux pas l’entraîner dans ma chute. En tout cas, moi ça m’achève encore plus, quand tu n’es pas là. Ses yeux se sont plantés dans les miens et son aveu me coupe le souffle. Serait-ce possible? Comment? Tu peux m’empêcher d’être dans ta vie, tu peux me repousser… mais tu ne m’empêchera jamais de t’aimer. Cela me fait l’effet d’une gifle. Peu importe la manière dont je réagirai, à partir de maintenant, je la ferai souffrir. La repousser lui briserait le cœur et, au contraire, la laisser entrer dans ma vie… se résume à la condamner à mort. Les cartes sont sur la table. Je ferme les yeux un instant et soupire. Je ne peux pas lui dire que ce n’est pas réciproque, car ce serait le pire mensonge que je n’aurai jamais dit. Mon cœur bat à tout rompre dans ma poitrine et, l’espace d’une seconde, je perds le contrôle de mon propre corps. Instinctivement, mon être se déplace vers la belle brune et mes mains se posent tendrement sur ses joues. Mes yeux interrogateurs formulent une question silencieuse. Puis, mes lèvres rencontrent enfin les siennes et, pour la première fois de ma putain de vie, je me sens complet. Je n’ai besoin de rien d’autre. J’ai trouvé ce que je cherchais depuis si longtemps.


hurts like hell
I thought I saw the devil, this morning. Looking in the mirror, drop of rum on my tongue. ©alas.
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 58
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Ven 7 Avr - 1:41

Je reste figée un instant, alors qu’il s’approche de moi pour déposer ses mains sur mes joues. Mon cœur ratte un battement, puis il se met à tambouriner lorsque, James vient poser ses lèvres sur les miennes. Je ne croyais pas possible d’avoir plus d’un sentiment en même temps. Et là, je devais en avoir cinq? Six? Peut-être ressentais-je les siens en même temps? Il a baissé sa garde, pour une fois et j’étais totalement heureuse. C’était ça, ce moment, lui, qui malgré mon amnésie, malgré ma naïveté et surtout, malgré mon jeune âge…c’était là où je devais être. Je pose mes mains sur son visage, me détachant de son baiser. Cet éloignement m’arrache une grimace, je le regarde, esquisses un sourire. Avais-je gagné? Non, loin de là et je le savais, la route serait longue avant d’obtenir ce que je voulais. Lui. Mais je suis réellement convaincue, qu’il en vaut la peine. Je me blottis contre lui, chuchotant : « Est-ce que…? » Je ne termine pas ma phrase, me contentant de l’embrasser de nouveau. Dans ces moments-là, les gestes parlent plus que les mots.



" Ils ne savaient pas que c'était impossible,
alors ils l'ont fait."
avatar
Opposant ψ Combattant
Ω Tablettes : 175
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   Mar 25 Avr - 16:43

Je n'arriverai fort probablement jamais à comprendre comment elle arrive à lire en moi comme dans un livre ouvert. Plus encore, je n'arriverai jamais à comprendre pourquoi mon apparence ne la répugne pas. Comment réussit-elle à embrasser un monstre comme moi? C'est le cas de la dire, on forme un remake de "La Belle et la Bête" assez intéressant. Or, malheureusement pour elle, je ne me transformerais pas en prince du jour au lendemain. Je suis moi, James, demi-dieu reniant ses origines. Moi, James, l'asocial, le mec qui a tué deux personne en piquant une colère. Jordane semble vouloir me poser une question. Elle la commence, mais finit par renoncer et se contente de poser de nouveau ses lèvres sur les miennes. La bouche est exquise et je ne peux plus penser rationnellement lorsqu'elle se pose sur la mienne. Mon esprit s'égare vers un endroit où je ne suis l'ancien James. Néanmoins, je ne suis plus ce mec et je m'en rends bien compte. J'ai conscience que c'est moi qui ai initié ce baiser et cela m'attriste. Je ne veux pas la blesser et je suis bien parti pour. Contre mon gré, les mains posées sur ses joues, j'éloigne mon visage du sien. Mes yeux se posent dans les siens et, au visage une expression torturée, je murmure. «Je suis désolé.» Je ferme les yeux le temps d'une seconde puis lui tourne le dos, m'éloignant à grands pas vers la porte menant à l'intérieur de l'Agence. J'ai besoin d'air. Or, c'est insensé puisque je suis déjà à l'extérieur. Insensé, car c'est elle mon oxygène. J'ai envie d'empoigner le premier taré sur mon chemin et de lui donner la branlé de sa vie. Je me contente d'aller dans le stationnement de la PSI et d'aller rejoindre Styx, ma moto. Un seul endroit saurait me mettre les idées en place: le cimetière.


hurts like hell
I thought I saw the devil, this morning. Looking in the mirror, drop of rum on my tongue. ©alas.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Let me see your soul, w/James   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» All i wanted was you [PV James Stanford]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Les Campements :: Le Halcyon Hall-