Bienvenue jeunes padawans. ♥️ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥️ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez | 
 

 Comment ça, il fait trop froid pour se baigner ? Pv. Penny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

MessageSujet: Comment ça, il fait trop froid pour se baigner ? Pv. Penny   Dim 14 Sep - 22:29

Penny & Wyatt


Toute la journée, j’avais attendu ce grand moment. Vous vous demandez sans doute duquel je peux bien parler. Et bien mes chers, non ce n’est pas le dîner oh que non, disons que ce n’était pas encore l’heure pour celui-ci mais ça viendrait. On dirait que ça c’est le deuxième grand moment. Le premier donc c’est la douche. Enfin il existe aussi le petit déjeuner qu’il ne faut pas négliger, sérieux le petit déj’ c’est trop important dans une journée. Et non, je ne pense pas qu’à manger tout le temps - juste presque tout le temps. Entre temps, j’arrive à penser aux filles, aux combats... aux amis ! - mais après j’avoue que c’est la nourriture qui prend la première place. Bah tant pis. Comme on dit toujours, plus on mange plus on... ouais non en fait ! On pourrait simplement dire que si l’on mange pas assez, on ne devient pas assez fort pour rester en vie. C’est bien ça, non ? Bon comme je suis encore en pleine croissance, je mange. Cessons donc de parler de mon activité favorite pour revenir sur la principale.

Donc dans l’ordre des choses après mon pêché mignon venait l’entrainement, ensuite la douche et enfin le dernier repas mais surtout - surtout le moment que toutes personnes normalement constituées n’aiment que lorsqu’il s’agit du week-end, j’en appelle à la barre le moment on dort dans un lit bien confortable emmitouflé dans une bonne et douce mais surtout chaude couverture. Voilé les moments forts d’une journée d’après le fils d’Hermès, Wyatt Evans, à votre service. Donc tout ce bla-bla-bla pour explique la journée avait été faite d’entrainements harassants super pour se défouler mais vraiment crevant. Après des heures et des heures d’entrainements, on n’a qu’une envie aller prendre une bonne douche. Seulement on fait quoi lorsque celles-ci sont toutes occupées ? Nous avons deux possibilités, soit on attend sagement son tour, soit on se casse et on revient plus tard, soit on se tire et on ne revient jamais. Inutile de vous dire qu’elle est la décision que j’ai prise ce jour-là.

En bon fils d’Hermès, je suis reparti en sens inverse avec une idée bien en tête. Idée stupide certes mais idée quand même. Bah ouais, j’allais récupérer des affaires dans mon bungalow avant de repartir en direction de la plage. Mon idée très stupide mais très ancrée dans ma tête ? Ah bah ça, aller prendra ma douche dans le lac, ni plus, ni moins. Il faut avouer que c’est quand même pas si bête non ? Bon l’eau devait être gelée mais bon, ce n’était pas si grave quand même. Je parie que Grey en ferait tout une histoire ou pire Lily. Oh ouais, j’avais beau adoré mon ex, mais pour le coup, elle risquait de me passer un savon pour mes futurs actes. Mais sérieusement quoi, je n’allais quand même pas attendre qu’il n’y est plus d’eau chaude non ? Au final, cela ne servirait à rien. Alors, en bon garçon bien buté, j’avais pris ma décision et n’en démordrais pas.

D’un pas léger, j’arrivais sur la plage et plus je m’avançais plus je remarquais une silhouette. Intrigué, me demandant ce que faisait une demi-déesse ici à cette heure, je me rapprochais un sourire amical sur les lèvres, ainsi que mon linge sur l’épaule. J’avais changé de t-shirt entre temps mais gardait toujours mon short en jeans. plus pratique pour se battre et courir toute la journée. « Salut ! » J’attendis que la demoiselle me regarde pour savoir à qui je m’adressais et là je reconnus Penny. Mon sourire s’élargit sur mon visage. « Hey ! Comment vas-tu ? Et que fais-tu là ? » j’évitais de la prendre dans mes bras, mais la joie de la voir se lisait sur mon visage qui était marqué d’une légèrement barbe de un ou deux jours, je ne m’en souvenais pas vraiment. « T’es aussi venu prendre une douche dans le lac ? » Lui demandais-je avec un petit clin d’oeil, taquin.

lumos maxima
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Comment ça, il fait trop froid pour se baigner ? Pv. Penny   Lun 15 Sep - 7:05

Wyatt & Penny

Je marchais le long de la plage, seule, profitant du fait que la majorité des gens étaient dans leurs bungalows, ou à la douche et qu'il faisait trop frais pour certain pour venir à la plage. J'étais habituée au climat froid et pluvier d'Angleterre, du coup me balader en chemise n'étais pas si éprouvant. Je n'étais pas dans le camp depuis longtemps, et j'avais été enchantée de savoir que je n'étais pas la seule demi-déesse au monde, mais de temps en temps, je faisais des overdoses de gens. Je n'avais jamais été très sociabilisée via mes camarades de classe durant les 14 dernières années de ma vie, ma tante et mon oncle étant les seuls parents et gens à qui je parlais quasiment. Du coup débarquer dans un camp rempli de jeunes qui venaient vous saluer, vous parler, vous étiez non-stop entouré et j'avais besoin de mon moment de solitude à moi. Ce n'était jamais bon pour moi d'avoir de la compagnie dans ces moments-là. Je devenais irritable et trop franche.

Je stoppais ma marche un instant pour savourer le calme, le bruit des vagues, la brise marine qui venait me caresser le visage, avant de lever les yeux au ciel. Est-ce que mon père me regardait ? Savait-il comment je me sentais ? Me surveillait-il de loin, sachant tous mes faits et gestes, mais sans le montrer à personne ? Je n'aimais pas ne pas savoir. Je veux dire, c'était excitant de découvrir que votre père est un dieu ! Mais d'un autre côté, qui êtes-vous pour lui ? Le fruit d'une aventure avec une humaine ? Son unique fille reconnue du côté des Grecs ? Une parfaite inconnue ? Était-il fière que j'avais mené mes études à bien ? Était-il fiere de la manière dont je m'entraînais ? Je fermais les yeux un instant essayant de chasser toutes ces questions qui à chaque fois me collaient la migraine.

Je sursautais violemment lorsque j'entendis quelqu'un appeler derrière moi. Je me retournais déjà prête à faire un regard tueur lorsque je reconnus Wyatt. Immédiatement, un sourire naquit sur mes lèvres et je me détendis.
« Salut ! Moi ça va et toi ? Tu te la joue solitaire ? Je croyais que c'était mon rôle ça ! »

Je lui lançais un clin d'œil avant de lui faire la bise. Je rectifie la phrase un peu plus haute sur mes envies périodiques de solitudes. Wyatt était... Et bien, il était une exception. Il était un peu comme un grand frère pour moi. Il m'avait prise sous son aile dés le début et un lien fraternel s'était crée. Naturellement le fait que je fonde en larmes dans ses bras à du y être pour pas mal. Mais bon, depuis il ne perdait pas une seconde pour démontrer le stéréotype du grand frère qui ennuie ça petite sœur. Je faisais souvent semblant d'être ennuyée ou de le bouder, mais au fond, j'avais toujours cet agréable sentiment au creux du ventre. Il était mon frère et jamais sa présence. Même dans mes moments de solitude.

Lorsqu'il me proposa de me baigner dans le lac, je fronçais les sourcils, me demandant s'il était sérieux ou non sur le fait de se baigner alors que l'eau devait être gelée. J'entamais alors sérieusement :

« Tu te rends compte que je n'ai rien sur moi pour me baigner ? Et que je risque la crève en te suivant ? »

Je le fixais un instant très sérieuse avant de laisser un immense sourire envahir mon visage.

« Tu me prêtes un bout de ta serviette et je te suis ! »

Malgré que je sois calme, j'avais parfois besoin de mes moments de folies. Juste faire un truc un peu hors-norme et profiter de l'instant. Et là, c'était juste parfait. Bon, je risquais d'être malade, lui aussi d'ailleurs, mais c'est bien pour ça qu'on avait des médecines magiques non ? Je m'approchais d'un rocher à deux pas de l'endroit où on se tenait pour y laisser mes convers, et commencer à déboutonner ma chemise. Que je me baigne en bikini ou en sous-vêtement, ça revient du pareil au même. Je me retournais vers lui une fois tous les vêtements en trop évacuer, lui souriant grandement :
« Alors ? On y va ? »

lumos maxima
[/quote]
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Comment ça, il fait trop froid pour se baigner ? Pv. Penny   Sam 20 Sep - 16:03

Penny & Wyatt


C’était vraiment super de rencontrer Penny sur la plage. Moi qui pensais devoir subir cette épreuve pour me décrasser tout seul, et bien non voilà que mon amie était là aussi. Si c’est pas la classe, surtout que je l’adore cette fille. Je ne suis pas sûr qu’elle remarque réellement sa valeur, mais bon, à mes yeux elle fait partie de ceux qui brillent et éclairent ma vie. Enfin sans aller dans le trop sentimental, ceux de la colo sont vraiment importants pour moi, c’est ma famille quoi. On doit en prendre soin de sa famille, non ? Donc, je le fais à ma manière mais je le fais quand même. C’est important d’essayer mais il parait que réussir c’est mieux alors j’essayais de réussir, même si celui qui m’a donné la première phrase m’a déjà dit qu’on devait réussir et pas essayer. Bref, j’ai pas tout pigé parce qu’avant de réussir il faut essayer donc on essaie de réussir on peut pas se dire je réussis tout de suite.

Enfin on peut, mais ce n’est pas classe pour les autres ça. On se pointe pas en disant ouais je vais tout réussir, essayer c’est pour les minables. On va changer de sujet ? Ouais c’est clairement mieux. On a compris le principe entre les deux mots bien que ce ne soit pas encore vraiment très bien défini dans ma tête. Ce qui l’est par contre, c’est le fait qu’un sourire se dessina sur mes lèvres à la rencontre avec Penny. Je lui répondis, toujours souriant vraiment ravi d’avoir de la compagnie pour ma baignade, « Je vais très bien ! » et puis c’était bien vrai à un détail près, la douche. Une min moue sur le visage, je lui expliquais. « Ouais enfin, je voulais aller me doucher mais elles sont toutes prises, du coup me voilà. » J’aimais bien résumer les situations bien que celle-ci m’énervait légèrement car franchement je n’aimais pas vraiment attendre pour me laver quoi.

Bah oui quoi ? Chiron ne pourrait pas investir dans un complexe parfaitement utilisable pour ses pensionnaires, non ? Les dieux ont de la thune, il suffit d’en gratter un peu. Bref, pour le coup, il faudrait se contenter de ça. Je bougonnais un peu en riant. « Ouais, je te pique ton rôle, ça te gène pas trop, j’espère ? » Lui faisant un clin d’oeil, je résistait à l’envie de la serrer contre moi pour lui dire bonjour d’une manière plus Wyattienne. « Tu cherchais du calme en venant ici ? » Lui demandais-je sérieux pour une fois. Je ne voulais pas que Penny soit mal ou autre, alors j’étais curieux à son égard. Si quelque chose s’était mal passé ou qu’on lui avait fait du mal, j’irai péter des dents après ma baignade, du coup, je cherchais à m’assurer qu’elle allait bien. « Tu devais faire profiter les gens de ta présence, tu sais. » déclarais-je sincèrement, lui souriant en mode grand-frère attentionné. Un petit rire m’échappa quand je vis sa tête suite à ma proposition de baignade.

Mais j’attendis patiemment le temps qu’elle me réponde. « Je me rends compte de tout ça, oui. » dis-je en hochant la tête avec un petit sourire taquin sur le visage. « Mais ton super grand-frère est là au cas ou des algues cherchaient à t’attaquer, tu sais. » ajoutais-je d’un ton amusé. Puis mon sourire s’élargit quand je vis le sien sur son visage. J’avais alors gagné. Penny allait m’accompagner. « Je te la donne toute entière même s’il le faut ! » J’aimais bien sa compagnie même si elle n’avait pas l’air de le comprendre, mais bon, tant que moi je pouvais profiter de mon amie - sans côté pervers bizarre - ça irait quand même. Lui lançant ma serviette, je la rejoignis et retirais mon t-shirt avant de faire de même mon short, frissonnant à peine. Penny m’avait dépassé et étais déjà proche de l’eau. Je me hâtais de la rejoindre. « Le premier dedans ? » lui demandais-je avant de m’avancer doucement dans l’eau, lui faisant un clin d’oeil.
lumos maxima
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Comment ça, il fait trop froid pour se baigner ? Pv. Penny   Dim 21 Sep - 16:18

Wyatt & Penny



C'est dingue quand même comme une personne peut vous rendre heureuse ! Surtout Wyatt. Ça me faisait toujours un bien fous de traîner avec lui. Je pouvais être franche et aussi pessimiste que je voulais, il faisait avec et réussissait toujours à me remontre le moral. Et puis la conversation était simple avec Wyatt. Pas de sous-entendu à déchiffrer, pas de précautions à prendre, pas de mensonges. Je riais à sa réplique. Ou les douches étaient souvent prises, l'eau chaude rare et la fille d'attente longue. Je m'étais moi même à m'instaurer un horaire spéciale douche. J'y allais les heures les moins fréquentées temps pis si j'arrivais en retard à l'heure du repas. Seule fille d'Éole, je pouvais me le permettre. Je regardais rapidement ma montre. Deux heures à attendre pour moi. Je m'étais habituée aux douches froides. Je relevais le regard sur Wyatt amusée.

« Oh pauvre chou ! Allez viens là ! Tu te rends compte ? Je n'ai pas eu de câlin de bon jour ! »

J'écartais les bras et lui souriais doucement. Je m'étais habituée aux câlins de mon frère et je ne voulais plus m'en passer. C'était comme un rituel. Un rituel que je m'appliquais à respecter et que j'affectionnais beaucoup !

Je le suivais dans son rire et répliquais.

« Si je peux piquer le tien ? Je me suis toujours demandé ce que ça devait être d'avoir le rôle du frère agacent. »

Ma phrase était une pure plaisanterie. J'adorais lorsque Wyatt m'ennuyait, mais dés qu'une occasion se présentait, j'aimais bien lui rendre la pareille. Rien de sérieux par contre sa question suivant l'était beaucoup plus. Wyatt avait toujours cet effet d'euphorisant qu'il me fallut deux secondes pour retrouver le fil de mes pensées. Mon sourire migra en un plus petit sourire un peu triste et je baissais les yeux.
« Je me demandais si ... Enfin, c'est idiot hein ! C'est un dieu, il doit avoir plus important à faire que de me surveiller constamment. Mais je me demandais si mon père... Enfin ce qu'il faisait ... Ou plus précisément ce qu'il pensait de moi. »

Je gardais un instant les yeux fermés. Ma tante et mon oncle m'avaient souvent parlé de ma mère, mais jamais de mon père. Je n'avais qu'une seule fois posée une question, ils m'avaient répondu qu'ils ne savaient pas exactement qui était mon père, mais qu'ils savaient qu'il n'était pas parti de son plein gré. Je me souviens que petite, je déposais toujours un cookie devant ma fenêtre le soir de Noël, pour que le Père-Noël l'apporte à mon père. Ou qu'il soit. Et je mangeais un autre cookie pour tenir compagnie à mon papa qui mangerait certainement le sien. C'était idiot, mais je continuais à le faire, même à ans. Le pire, c'est que les cookies disparaissaient toujours. Je m'étais demandé si mon oncle ne les prenait pas, mais depuis que j'étais au camp une minuscule vois n'arrêtait pas de me souffler que peut être, peut être, c'était mon vrai père, Éole dieu du vent, qui le prenait.

Je rougis suite à sa remarque et plongeais mes yeux dans les siens. C'était la première fois que quelqu'un me disait une chose aussi gentille d but en blanc !

« Toi aussi ! Ceux qui ne te connaissent pas ne savent pas ce qu'ils ratent ! »

Je lui rendis son sourire. Ça faisait du bien de savoir que quelqu'un veillait sur vous.

Je rigolais et lui frappais légèrement le torse lorsqu'il parlait d'algues et d'attaque.

« Et si c'est des algues mutantes femelles, tu fais quoi hein ? »

Je lui fis un clin d'œil joueur. Yep, j'aimais mon grand frère. Je secouais la tête de droite à gauche pour cette histoire de serviette. Mais avant que je ne réplique, il m'avait déjà envoyé sa serviette au visage. Je la rattrapais d'un coup de main habille. Avant d'aller me déshabiller en rigolant. Je posais la serviette sur le tas de nos vêtements et devançais Wyatt qui n'attendit pas pour me rejoindre. Il voulait vraiment me provoquer avec son « premier dedans » ? J'avais pris l'habitude des douches froides, lorsque l'eau entra donc en contact avec mes pieds cella ne me fis pas reculer au contraire. C'était même agréable de sentir l'eau fraîche. Je lui rendis son clin d'œil avant de m'élancer et de plonger dans l'eau. Je ressortis quelques secondes plus tard, totalement trempée. Oui, c'était vraiment agréable. Je souriais grandement à Wyatt.

« Tu disais quoi à propos du premier dans l'eau ? »
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Comment ça, il fait trop froid pour se baigner ? Pv. Penny   Dim 16 Nov - 13:55

Penny & Wyatt

Bon il ne fallait pas chercher pourquoi deux demi-dieux sans doute un peu fou-fou sur les bords voulaient se baigner - disons que l’un des demi-dieux aient incité l’autre à venir se baigner dans de l’eau sans doute peu chaude. Bon ce n’était pas ma faute, c’était celle des douches voir la faute à notre cher directeur. Quelle idée d’avoir si peu de douches pour tant de jeunes hommes et femmes qui sont tous crades après une journée d’entrainement, plutôt des jours et des jours d’entrainement. Oui c’était bien là notre quotidien.

Il n’empêche que j’allais faire une pétition, parce que oui le fait d’aller se baigner avec Penny et s’amuser c’était cool mais tous les jours, c’est moyen quand même. Faut imaginer un peu la galère, pas de douches, pas d’eau chaude, bon sang ! Comment on fait pour dénouer les muscles avec de l’eau gelée ? Très peu pour moi. Non, monsieur D ou Chiron pourrait bien faire un petit effort si toute la colonie se soulève - mode révolution hyper classe même si c’est pour les douches mais bon l’important c’est de participer non ?

Ou alors, il faudrait donner les tours au bungalow et faire tourner que ce ne soit pas toujours les mêmes qui se retrouvent sous l’eau froid voir tiède. Non, il faut du chaud quand même. Bon je vais arrêter de me plaindre. J’étais surtout trop impatient - ma nature que voulez-vous - pour attendre mon tour bien sagement. Matthew m’engueulerait sans doute pour ce manque de savoir vivre mais tant pis oh et puis, je suis sûr d’arriver un jour à l’attirer avec John  aussi. Le vrai défi ce serait Kieran, mais je ne comptais pas trop là-dessus. Mais ce serait vraiment amusant. Tout le monde déserte les douches et à la flotte. Pas mal, pas mal comme plan, non ? Bon très bien, mes idées sont nulles mais bon voilà. Personne n’est parfait. Bon au moins, là j’avais Penny avec moi. Je n’étais pas seul et c’était plutôt pas mal. Elle semblait plus ou moins partante.

Et si elle craignait les algues, j’en faisais mon affaire. Je me dirigeai vers l’eau tout en la regardant avec un sourire agréable. Il était rare de me voir sans sourire sur mes lèvres d’ailleurs. Une de mes qualités sans doute. Je préférais la joie à la tristesse, la simplicité au complexe, pourquoi se compliquer la vie. Elle l’était déjà bien assez alors autant se contenter de ce qu’on a et rire de ce qui fait mal. Prendre les clés de sa cellule et s’envoler sans s’inquiéter des séquelles qui pourraient nous arriver en plein dans la figure. Je n’aimais pas mettre une masque pour cacher mes émotions - le faisais rarement. Mon beau-père m’avait toujours dis d’être moi-même pour ne pas perdre la raison, ni perdre ceux qui nous sont proches. Il avait été mon modèle bien plus que celui divin. D’ailleurs, celui-ci n’était pas vraiment mon père puisque je ne l’avais jamais vu. Je n’avais pas besoin de lui. Je vivais comme bon me semblait en suivant les conseils de mon beau-père et ça suffirait pour mon bonheur et celui de mes amis et ma famille.

Je lui tirai la langue. « Et que ferais-tu sans ton grand-frère agaçant hein ? » Avant de l’attendre. J’aimais beaucoup cette fille. Elle n’était pas vraiment de mon sang , mais c’était tout comme pour moi. Puis la phrase qu’elle prononça me fit me retourner complètement vers elle, intrigué. J’écoutais jusqu’au bout, réfléchissant. Un autre sourire illumina mon visage alors que je me rapproche à nouveau d’elle. « Bien sûr qu’il pense à toi. Obligé. » lui assurais-je avant de hausser les épaules, « Les dieux ont juste du mal à vivre comme nous. Pour eux le temps n’est pas le même. Et puis, ils ont des lois - complètement nazes si tu veux mon avis - ils doivent les respecter. Mais si j’étais ton père, je serai extrêmes fier de la jeune femme que tu es devenu. Crois-moi, parole de mec. » Je lui fis un clin d’oeil avec un sourire sincère.

Je comprenais ses tourments par rapport à son père. Après tout, moi-même en avais eu sans comprendre pourquoi il ne m’avait jamais montrer son amour. Comment pouvait-on oublier nos enfants, les laisser mourir... je ne comprenais pas. Mais après tout, je n’étais pas un dieu. Une chose était sûre et certaine, je ne ferai jamais la même chose à mon enfant et à ma famille, car un jour, j’en aurai une. Je m’en occuperai comme mon beau-père. Puis, je répondais en riant à sa prochaine question, « Si c’est des algues mutantes femelles, et bien elles ne résisteront pas à mon charme. » je fis mine d’être sérieux avant de poursuivre « Je ferai mon regard méchant pour les faire fuir. » tachant d’être sérieux même si mon regard pétillait. Penny me dépassa et plongea dans l’eau me plantant sur le rebord, les pieds dans l’eau. Je levai un sourcil. « C’est pas du jeu, tu sauras. » avant d’entrer à mon tour veillant à bien l’éclabousser.

lumos maxima
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Comment ça, il fait trop froid pour se baigner ? Pv. Penny   Ven 21 Nov - 19:25

Wyatt & Penny

Wyatt était vraiment un grand frère formidable. Il arrivait toujours avec un sourire, sourire qui devenait vite contagieux et arrivait à vous faire faire les plus folles des choses. Comme par exemple prendre un bain gelé dans ce lac ! Enfin moi ça me dérangeais pas plus que ça. On m'avait appris depuis que j'étais ici à me lâcher un peut. Être encore plus impulsive que je ne l'étais. Je rigolais lorsqu'il me demanda ce que je ferais sans lui. Probablement rester seule à broyer du noir sur cette plage. Lorsqu'il répondit à mes questionnements je relevais la tête et le fixais dans les yeux. Oui les lois des dieux étaient nazes. Les dieux sont censés être mieux que les hommes, et donc tout savoir faire mieux. Pour les hommes il était parfois difficile de concilier vie privée et vie professionnelle. Mais par définition, cella devrait très bien fonctionner pour un dieu. Alors pourquoi nous tenir éloignés de nos parents ? J'étais d'avis que nous avions besoin d'eux pour comprendre qui nous sommes tout comme ils ont besoin de nous pour survivre. Ses paroles me touchèrent profondément. Même si je ne pouvais pas savoir ce que mon père pense réellement de moi, je savais ce que pensaient mes amis de mois et ça, ça valais de l'or.

Je servis un grand sourie à mon frère de cœur et le pris quelques secondes dans mes bras, chuchotant juste un « merci » à peine plus fort qu'un murmure. Ça faisait vraiment du bien ! Je rigolais lorsqu'il évoqua son charmes face aux algues.

« Oh je suis sure qu'elles seraient folles de toi et voudront se coller avec leurs longues tiges gluantes à toi ! »

Je n'aimais pas vraiment les algues. De un on ne les voit pas nécessairement, de deux c’était des choses gluantes et je détestais leur texture et de trois je n'avais jamais compris si ces choses vivantes avaient ou non une conscience comme nous. Du coup m'imaginer des algues conscientes de ce qu'elles font ça me faisait flipper ! Au temps m'en tenir éloignée. Je devançais finalement Wyatt, n'étant pas une grande frileuse. Mais bon ne pas être une grande frileuse ne voulait pas dire que j'aimais être éclaboussée. Je levais mes bras, essayant d'éviter les jets d'eau, mais en vain. Bon et bien très bien. Wyatt voulait un bain ? Wyatt allait en recevoir un !  Avec le sourire le plus malicieux que j'avais je me jetais sur lui essayant qu'on tombe tous les deux dans l'eau. J'éclatais de rire. Oui, passer du temps avec mon frère me faisais vraiment du bien ! J'étais pertinemment consciente de m'être lancée dans une bataille d'eau. Mais bon, pourquoi ne pas être fous pour une fois ? Une fois nos hurlements et menaces de noyades amicales atténués, je décidais de faire quelques brasses avant de m’arrêter pour engager la conversation.

« Et sinon quoi de neuf dans la vie de mon grand frère ? »
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Comment ça, il fait trop froid pour se baigner ? Pv. Penny   Sam 22 Nov - 18:11

Penny & Wyatt

C’est affolant comme le temps passe. On peut jeter un regard en arrière et se voir encore jeune bambin raffolant de bonbons, de jouets en plastique, puis le jour d’après on a atteint notre taille adulte, la barbe pousse, les responsabilités tombent sur nos épaules. On a changé. On est devenu quelqu’un, peut-être pas la personne qu’on rêvait devenir. Si je me souviens bien, lorsque j’avais sept ans, je me disais que la vingtaine c’était loin, très très loin. Trop loin pour y penser. Je m’imaginais comme mon beau-père, grand, fort pas un demi-dieu coincé dans une colonie avec d’autres jeunes gens de mon âge et des plus jeunes. Il me semblait que ce temps prendrait le temps de s’installer et pourtant à présent, il était là. J’étais adulte malgré moi. En regardant mon reflet, je n’étais pas ce que j’imaginais que mon corps deviendrait. Qui aurait cru que je resterai malgré mes muscles long et mince avec une tête de gamin seule une barbe de quelques jours pour prouver qu’effectivement j’avais passé la puberté. Étrange comme le monde tourne.

Je n’apporte pas souvent d’égards à ce genre de choses mais pourtant c’est assez intriguant. Je me demande bien comment on me prendrait dans le monde des humains normaux, pour un garçon qui aime bien la vie et faire la fête ou alors pour le sportif qui se tape toutes les filles qu’il veut. J’ai effectivement l’image d’un coureur de jupon sans en être un forcément. J’aime le sexe opposé évidemment, jamais je ne me priverais des douceurs que les demoiselles peuvent apporter rien qu’avec leur beauté naturel mais ne pourrait endosser ce titre. A mon avis, il me manquerait un certain nombre de conquêtes pour cela. Pas sûr que je souhaite ressembler à nos parents et aux palmarès impressionnant qu’ils peuvent faire, surtout mon père d’ailleurs. Non, je ne veux pas être de ce genre-là. Je comprenais donc parfaitement les ressentis de mon amie et pouvais presque sentir ce vide qu’elle devait avoir dans le cœur.

Peut-être a-t-elle souvent pensé avoir été abandonné, lâchée dans une vie violente avec un couteau et hop vas-y gamine démerde-toi et survis. Au fond, c’est un peu ce que vivent les demi-dieux. Et il parait que c’est pour notre bien. Comment ne pas en être amer ? Franchement, si c’est pas se foutre de nous ça. Ce genre de pensée ou alors quand les parents nous sortent la blague habituelle, tu comprendras quand tu seras plus, faudra que tu sois reconnaissant. La blague vraiment. Comme si nous on ne faisait rien pour eux. Dans le cas des demi-dieux c’est simple on meurt pour eux - c’est suffisant comme sacrifice ? J’avais un frère, Luke, il a mal fini. Mon père n’y est pas étranger. Est-ce qu’un jour je lui pardonnerai d’avoir créer un monstre pour frère ? Aucune idée. Ce n’est pas mon vrai père.

Ma vraie famille vit toujours, mon beau-père s’est occupé de moi. Je n’ai pas besoin de lui et de ses conseils pour devenir quelqu’un de bien. Penny non plus. Je ne peux que sourire en la voyant. Les années passent mais notre amitié n’en a pas pâti et c’est vraiment plaisant de pouvoir compter sur des gens comme elle. Et inversement, je la protégerai quoiqu’il m’en coûterait, elle est comme ma petite sœur. La famille c’est sacrée. On n’y touche pas. Alors si pour aider Penny aujourd’hui, il faut la faire rire, alors c’est parti. Je lui tirai la langue après sa dernière réponse. Suite à quoi, elle me plongea dessus pour se venger de mon attaque d’eau. J’éclatai de rire et rétorquait à mon tour, tentant de la désarçonner pour la mettre sous l’eau. Cette fois-ci, nous étions complètement trempés mais c’était amusant. Je riais beaucoup et avalais de temps à autre de l’eau aussi, le côté moins cool quand une furie vous attaque.

Après son notre bataille d’eau, Penny s’éloigna pour faire quelques brasses. Quant à moi, je restai sur place me laissant barboter, mes yeux la suivant tranquillement. Puis, elle s’arrêta et me posa la grande question du jour. « Rien de très palpitant, j’essayais d’entrainer mon QI. » lui déclarai-je faussement sérieux, avant d’ajouter en riant « Ce n’est pas très concluant pour le moment mais je lâche pas. » Un clin d’oeil plus tard, je me rapprochai de sa position plissant un peu les yeux avec un sourire aux lèvres, « Et toi jolie demoiselle qu’as-tu à dire à ton grand-frère ? Il y aurait-il un garçon sur lequel je devrai taper pour être sur qu’il ne te fasse pas de mal ? » Gardant mon sourire aux lèvres, je restai près d’elle me laissant aller dans l’eau plus si froide que cela. « Je le ferai pas fuir, tu peux tout me dire, tu sais. » ajoutais-je en riant.  

lumos maxima


Dernière édition par Wyatt A. Evans le Lun 8 Déc - 15:00, édité 1 fois
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Comment ça, il fait trop froid pour se baigner ? Pv. Penny   Lun 1 Déc - 16:18

Wyatt & Penny

Je sentais l'eau fraîche contre ma peau. Tout mon épiderme était en éveil grâce à elle. Je faisais quelques brasses, histoire de bouger un peu, sentir mes muscles travailler et mon corps bouger. Même si les entraînements étaient dur je les adorais. Pouvoir se donner à fond, se sentir vivant. Et puis ça permettait d'oublier. Un peu. La vie de demi-dieu n'était pas facile, mais c'était une vie. Et ça c’est quelque chose d'assez précieux. On ne pouvait l'acheter, la reproduire et encore moins la contrôler totalement. Il faudrait peut-être que je commence à arrêter de me plaindre et à devenir un peu plus optimiste et savourez ce que je possède. Comme Wyatt. Un grand frère. J'avais toujours voulu un grand frère petite. Une personne forte, qui me protégerait, qui me ferrait rire, qui me taquinerait, avec qui j'avais un lien fort basé sur la confiance et l'affection. Je me demandais comment il faisait pour toujours garder le sourire. Il faudrait peut-être que je lui demande ce qu'il fait pour toujours être souriant, un jour.

Je revins ver lui, profitant du calme après la tempête de notre bataille d'eau pour parler. C'était agréable de pouvoir parler de tout et de rien avec lui. Sans arrières pensées, ni gène. Je rigolais lorsqu'il me dit qu'il essayait d’entraîner son QI.

« J'imagine l'effort exceptionnel que tu as du fournir. Ton cerveau à du souffrir de devoir travaillé une fois non ? »

Ma phrase avait été dite d'un ton taquin. Je le savais intelligent mais j'adorais le taquiner. Oh il aurait de la répartie et saurait certainement me clouer le bec, mais c'était toujours marrant et agréable de commencer une bataille verbale avec lui. Rien que pour voir cette étincelle de malice dans ses yeux je le ferais le plus souvent possible. Lorsque je le vis approcher avec son regard plissé je reculais instinctivement, me retrouvant coincée contre un rocher. Putain ils foutent quoi ces rocher en pleins milieux du lac alors que j'essaye d’échapper à quelqu'un hein ?! Lorsque j'entendis sa question je me mordis la lèvre un instant. J'essayais d'éviter le sujet, mais je sentais que j'avais besoin de me confier un peut auprès de Wyatt. Son rire et sa dernière phrase me mirent encore en confiance. Rougissant légèrement je ramenais une mèches derrière mon oreille.

« Je ne pense pas que je sois spécialement jolie, je te l'ai déjà dis. Et concernant le garçon... Je ne sais pas trop. »

Je fixais un instant l'horizon avant de reporter me regard sur Wyatt.

« On s'est vu une fois, on à discuter et à cause du couver feux il à passé la nuit chez moi. On a discuté, encore et encore et ... Je me sentais bien ... Mais depuis je ne l'ai plus revu, du moins que de loin, a peine assez pour lui faire un signe. Et je ne sais pas si c'est moi qui m'invente un truc. Mais j'étais vraiment bien... »

Ma voix s’atténua un peu vers la fin. Je n'avais plus revu Travis depuis cette fameuse nuit en effet. Nous n'avions que parlé mais bon. J'avais cru ressentir quelque chose. Sans être certaine pour autant. Et j'avais peur de me lier, comme toujours. Je relevais le regard sur celui de mon ami lui souriant maintenant
.
« Et toi ? Le beau jeune homme que tu es faits battre pas mal de cœurs, mais y en a t'il un qui fasse battre le tien ? »
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Comment ça, il fait trop froid pour se baigner ? Pv. Penny   Sam 13 Déc - 11:59

Penny & Wyatt


Wyatt restait peut-être l’un des garçons les plus joyeux de la petite colonie qui accueillait tant d’enfants, enfin des demi-dieux. Des jeunes qui ont un destin terrible mais une chance de vivre différemment que tous les autres êtres humains. Qui le regrette vraiment ? Il est vrai qu’il s’agit d’une question plutôt intéressante. A croire qu’il faudrait faire un sondage pour savoir qui aurait préféré avec une vie standard une famille unie, divorcée, recomposée mais une famille absolument pas divine. Sans tous les troubles dont les demi-dieux héritent pour être des combattants et non pas des gamins ordinaires qui vont en cours sans réellement savoir pourquoi jusqu’à un certain âge.

La différence c’est qu’à la colonie, les jeunes gens savent pourquoi ils s’entrainent pour leur survie. Quelqu’un qui n’est pas dans ce mode de vie ne pourrait pas comprendre pourquoi la plupart sont si enthousiasmes à récolter, en fin de journée, des bleus sur tout le corps. Ils préfèrent mourir en se battant que l’inverse. Un demi-dieu n’est pas sensé fuir. Mais tout ceci ne sont que belles paroles. Moi-même, je ne sais pas à quoi elles servent exactement, peut-être simplement à remonter le moral de ceux qui auraient souhaité être normaux. Wyatt se demandait s’il n’avait pas été le fils du dieu Hermès, est-ce qu’il aurait rencontré sa petite soeur, Penny, Edwige... tous les autres, ses meilleurs amis Matt et John. Ou alors si rien de tout cela n’aurait existé. Il serait resté avec sa famille mais n’aurait pas trouvé celle de la colonie. Le choix serait compliqué s’il pourrait l’avoir. Le jeune homme ne saurait pas choisir entre sa première famille et celle de cœur. Un regard posé sur son amie et un sourire plus loin, il répondait déjà avec humour, « C’est pour ça que je pratique beaucoup. » Le garçon savait qu’il n’avait pas l’intelligence d’un enfant d’Athéna, mais il n’était pas complètement demeuré non plus. Cependant, c’est vrai qu’il a toujours préféré faire le pitre et amuser ses camarades qu’être le modèle de sérieux et du parfait petit garçon. Encore une question de choix qui l’arrangeait plutôt pas mal. En fait, il se fichait pas mal de ceux qui voulaient toujours être les premiers partout. Même être dernier n’était pas un mal pour lui. L’ambition, ça n’a jamais été son truc. Il a toujours préféré voir le sourire sur d’autres visages que le sien, comme s’il ne pouvait pas accepter ça.

Sauf que pour être heureux et profiter de la vie, il ne faut pas accéder au pouvoir. Sinon, on est trop vite séparé de nos amis, de tous nos proches et puis, plus aucunes farces ne lui seraient permises. Autant dire que ça, c’est hors de question. Wyatt qui serait sérieux ? Non, ce serait un monde trop étrange pour y vivre. Il tira la langue à Penny, s’amusant beaucoup de leurs joutes de piques comme un vrai frère et une vraie petite soeur. Une famille. Il s’amusa d’autant plus de la voir tenter une retraite alors qu’elle était bloquée par des rochers. Un sourire victorieux sur les traits, il s’approcha plus doucement. Son regard lui disait clairement tu es prise au piège héhé. Plein de malice le garçon s’arrêta de nager, ne faisant plus que du surplace. Le fils d’Hermès constata subitement que les traits de son amie avait changé. Intriguée, ses yeux ne la quittaient plus.

Oh, oh, aurait-il soulevé un point particulièrement intéressant chez la jeune fille ? Aurait-elle un prétendant ? Son sourire se fit légèrement moqueur, bien que dans le fond il soit ravi pour elle. Même s’il jetterait un coup d’œil sur le garçon avant de la laisser avec lui. Le jeune homme n’est pas fou. Lui-même étant un ancien ado, il sait parfaitement ce que certains ont en tête. Donc il y avait un garçon ! « Tu es très jolie, Penny. Alors parle-moi de ce garçon. » Amusé, il se rapprocha encore, se tenant à ses côtés lui laissant le temps de lui raconter. Oui parce que Wyatt avait envie d’entendre la suite maintenant. Pas question qu’elle s’en tire ainsi sans lui donner des détails. Alors, il écouta sa petite soeur. Le demi-dieu Grec hocha la tête avant de froncer les sourcils, « Attends ... il a passé la nuit avec toi ! », s’étrangla-t-il, « Vous n’avez fait que discuter hein ? » Ah bah oui, Wyatt gardait une expression renfrognée. C’était qui ce type qui passait la nuit avec sa petite soeur comme ça. Mais le reste de ses paroles le troublaient tout autant.

Elle ne l’avait pas vraiment revu. Il était désolé pour elle mais en même temps, elle ne devrait pas trop s’en faire. « Tu sais, les gars ne sont pas toujours doués pour parler sentiments. S’il s’intéresse réellement à toi, il viendra tout seul, crois-moi. » Je lui fis un clin d’oeil. Penny méritait de trouver un type bien qui la comble et prenne soin d’elle. Et puis, le fils d’Hermès savait qu’elle trouverait un jour chaussure à son pied que ce soit avec son mystérieux prétendant ou un autre. Il ne s’en inquiétait pas vraiment. Son amie avait tout pour plaire. Puis les questionnements de Penny le mit dans tous ses états. Il souriait bêtement à vrai dire, passant la main derrière sa nuque. « Il y peut-être quelqu’un mais je ne pense pas l’intéresser, du moins pour le moment. » Un sourire confiant sur les traits. En fait, le garçon avait encore peur de s’engager depuis sa dernière petite amie en date, mais d’après lui, celle qu’il convoitait en valait la peine.

lumos maxima
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Comment ça, il fait trop froid pour se baigner ? Pv. Penny   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment ça, il fait trop froid pour se baigner ? Pv. Penny
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]
» Il paraît que je suis trop fragile pour affronter le monde extérieur ... | Pv. Orphée
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» Trop chaud pour la plage (PV Victoire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Les anciens RPs-