Bienvenue jeunes padawans. ♥️ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥️ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez
 

 L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott Empty
MessageSujet: L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott   L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott EmptyDim 1 Fév - 22:11



❝L'ignorance est parfois salutaire❞
Keith & Scott
Cela faisait maintenant plus de trente minutes que Keith était planté sur un trottoir de Las Vegas. Plus de trente minutes qu’il observait le bâtiment à l’air plutôt miteux qui s’élevait de l’autre côté de la route. Il y régnait un vrai ballet d’entrées et de sorties d’hommes divers et variés. Certains en bleus de travail, d’autres dans des vêtements normaux. Pas d’hommes en costumes ni de signes apparent de richesse, ce n’était de toutes évidences pas le genre de clientèle des lieux. Ce qui surprenait le plus Keith était que le va-et-vient ne cessait pas et pourtant, c’était le milieu de l’après-midi, pas encore le soir.

Perdu dans ses pensées, il ne vit pas la jeune femme en mini short et haut de bikini sortant du bâtiment pour traverser la route et venir droit sur lui avec un sourire engageant.

C’est la troisième fois que je sors fumer une clope et que je te vois planté là. Sois pas timide, viens donc à l’intérieur.

Prit au dépourvu, Keith fronça des sourcils en observant son interlocutrice. Elle devait avoir son âge, pas plus. Ses cheveux blonds platine portaient des mèches roses et son maquillage pailletés brillaient sous le soleil du Nevada.

J’ai que 18 ans, pas 21, répondit Keith comme pour couper court à la conversation mais la jeune fille lui répondit dans un rire semblant quelque peu aviné que ce n’était là qu’un détail. Et un instant plus tard, ce fut suivi de Keith qu’elle retraversa la rue pour entrer dans le bâtiment.

A l’intérieur, il faisait très sombre. La musique était assourdissante et il y régnait un nuage de fumée plutôt surprenant pour un pays interdisant le tabac dans les lieux publiques. Au fond de la salle était installé un grand bar et un grand nombre de tables et de chaises étaient disposées autour de la scène en podium où était fixé une barre et où une femme d’environ 25 ans en tenue de cowgirl sexy faisait tournoyer son soutien-gorge au-dessus de sa tête pour une série de types lui glissant des billets.

Autant dire que Keith n’était pas particulièrement à son aise. Mais il n’était pas ici par hasard et très certainement pas par amour pour les clubs de stripteases. S’il était venu jusque-là, c’était dans un but bien précis même s’il doutait encore de sa résolution.

Abandonné par son guide, Keith jeta un coup d’œil à un papier où étaient écrits une adresse et un nom avant de le fourrer dans sa poche puis se dirigea vers une serveuse.

Excusez-moi, l’aborda-t-il un peu maladroitement. Je cherche… UK Bunny ?

La serveuse, une femme entre deux âges, lui adressa un sourire presque maternel avant de faire un signe à une des stripteaseuses occupée sur les genoux d’un client. Le laissant avec un gloussement, elle se rapprocha d’une démarche aguicheuse, vêtue d’une courte jupe avec un pompon de lapin et d’un soutien-gorge aux couleurs du drapeau anglais qui n’était plus vraiment adapté à son âge, la femme ayant dans la quarantaine.

Hello Sweetie, je peux m'occuper de toi ? tu voulais me voir ?, lança-t-elle avec un accent anglais exagéré. Prenant un air aguicheur, elle entreprit aussitôt de se déhancher contre Keith. Ce dernier la repoussa aussitôt et, marmonnant des excuses incompréhensibles, se rua littéralement vers la sortie le tout sous le regard ahurie de la stripteaseuse et de la serveuse.

L’air chaud extérieur fut comme une libération pour lui mais chaque respiration lui semblait de plus en plus difficile alors qu’il sentait un nœud se former dans sa gorge.


© Pando
avatar
Invité
Invité

L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott Empty
MessageSujet: Re: L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott   L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott EmptyDim 1 Fév - 22:50

Ces derniers temps c’était vraiment très calme au camp. Je m’ennuyais ferme pour tout dire. Je n’avais personne à embêter ou sur qui me défouler. Chiron avait pris en charge les recrues pour quelques jours du coup j’avais plus rien à faire. Je m’entraînais tous les jours, mais j’avais vite du temps à perdre et rien pour le passer. Dans ces moments là je regardais souvent plus en détails les gens qui étaient autour de moi. Je n’étais pas vraiment du genre sociable en communauté favorisant ma petite personne avant les autres. Quand je m’occupais des recrues par exemple ce n’était pas pour elles, mais pour m’occuper. Un passe-temps comme un autre et je n’avais pas eu le choix non plus il faut dire. Ah là là, j’étais trop doué faut croire, puisque l’on demandait mon aide pour entraîner les recrues. Rien de telle pour leur montrer qui est le patron et pour voir si y en a qui ne valent le coup.

Malheureusement, la plupart ont trop peur de moi pour dire quoique ce soit. On était deux entraîneurs et j’étais le méchant. Faut bien qu’il y en a un et de toute façon le rôle me convenait à merveille. Martyriser les gamins je trouvais ça plutôt drôle. Enfin-là n’était pas le sujet du jour. Il fallait que je me trouve quelque chose à faire. Enfin je pensais sérieusement à aller botter le cul à deux trois monstres hors du camp quand l’un de mes collègues s’amena jusqu’à moi. La plupart dirait qu’il était mon ami, mais je n’avais ce genre de relation avec personne. Je ne fais pas ami-ami avec n’importe qui. Il faut le mériter d’abord et me montrer ses capacités. Seulement après je regarde si vous êtes digne de combattre à mes côtés et de protéger mes arrières.

Après tout, je ne suis pas connu pour ma gentillesse, mais pour mon amour de la guerre. Et durant celles-ci c’était souvent que c’était un ami proche qui vous poignardait dans le dos alors fallait pas me prendre pour un pigeon. Il commença don à me taper la discute et à me rappeler une soirée que l’on avait faite la semaine dernière. Et c’est là que je me rappelais d’une chose super chiante. Il venait sûrement pour ça d’ailleurs. J’avais perdu un putain de pari et du coup je devais faire une chose pour lui. N’importe quoi. Quand j’y pense j’étais pas mal éméché ce soir-là et je me suis maudit dès le lendemain. J’avais oublié, mais revoir sa tête me l’avait remémoré.

Bon qu’est-ce que tu veux ? Dépêche j’ai pas toute la journée.

C’était dit d’un ton désagréable et froid et je n’essayais en rien de le caché. Cela me faisait en effet bravement chier donc il avait intérêt à vite me dire ce qu’il voulait histoire que ce fichu pari ne soit plus qu’un mauvais souvenir. Quand il me dit de lui ramener une petite culotte d’un club de strip tease de Las Vegas je le regardais avec des yeux écarquillés. L’air de dire tu te fous de ma gueule ? Mais il était super sérieux c’est ça le pire ? Ce mec n’était pas net dans sa tête. J’allais faire comment pour obtenir un truc pareil sans avoir l’air louche moi ?

Il partit aussi rapidement qu’il était venu et me laissa planté là avec sa demande à la con. J’avais beau ne pas avoir envie de faire un truc pareil mon honneur était en jeu. Je n’avais qu’une parole et j’exécuterais donc sa demande non sans un sentiment de dégoût envers ce mec qui venait de baisser incroyablement dans mon estime.

Je partis donc pour Las Vegas et arrivait devant le premier bar de strip tease que je trouvais. Un jeune homme était devant. Cela me paraissait peu naturel un gamin aussi jeune dans cet endroit alors j’allais lui demander la raison de sa présence. Oui je ne suis pas gêné et j’emmerde le monde. Je me mêle de ce que je veux. La liberté d’expression c’est sacré vous ne me l’enlèverez pas.

Qu’est-ce tu fous ici gamin ? T’as perdu tes parents ? C’est pas un endroit pour toi ici, tu ferais mieux de rentrer chez toi.


Dernière édition par Arès/Scott le Mar 3 Fév - 19:12, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott Empty
MessageSujet: Re: L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott   L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott EmptyLun 2 Fév - 10:01



❝L'ignorance est parfois salutaire❞
Keith & Scott
Keith prenait de profondes et lentes  inspirations pour retrouver son calme. Venir ici avait probablement été la plus mauvaise idée qu’il avait eue depuis la fois où il avait décidé de descendre le toit enneigé de sa famille d’accueil en luge avec son « frère », exploit qui lui avait valu un bras dans le plâtre pour le reste de l’hiver en question. Mais l’envie de savoir avait pris le dessus sur la raison et maintenant, il le regrettait particulièrement.

Passant machinalement une main dans ses cheveux coupé court, Keith ne fit pas attention à l’approche de l’inconnu jusqu’à ce qu’il s’adresse à lui. Et le moins que l’on pouvait dire était qu’il ne manquait pas d’air celui-là. Voilà que les clients de la boite de striptease lui faisaient la morale maintenant. Décidément, les Américains étaient vraiment les spécialistes du « faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

Je suis considéré comme complètement majeur dans mon pays, marmonna-t-il avec agacement alors qu’un léger reste d’accent anglais teintait le son de sa voix, vestige encore à peine audible de son pays d’origine.

Keith espérait que l’inconnu comprendrait clairement dans sa réponse son « mêle-toi de ce qui te regarde et lâche-moi » mais il détourna son attention de ce type dès qu’il vit la silhouette de la fameuse UK Bunny quitter les lieux. Elle s’était quelque peu rhabillée mais la lumière naturelle du jour lui était encore moins flatteuse que celle tamisée du club. Ses traits étaient tirés, marqués par l’abus répété d’alcool et de drogues. Keith savait qu’elle n’avait que 37 ans mais la femme qui attendait non loin de lui sans lui accorder la moindre attention faisait bien plus âgée.  Une voiture s’arrêta alors à son niveau et la femme s’y engouffra et disparu.

Keith, qui avait retenu sa respiration dès l’instant où elle était sortie du club, poussa un soupir quand la voiture parti dans un crissement de pneus.

J’ai pas de parents, finit-il par articuler plus pour lui-même que vraiment dans le but de répondre à l’étranger. Ce n’était pas totalement vrai, il avait toujours Vulcain. Mais les dieux n’étaient pas vraiment les parents les plus présents et démonstratifs qui soient, encore moins le Dieu Forgeron.

Mais le type avait raison sur un point. Ce n’était pas un endroit pour lui ici, il devait rentrer au camp, l’endroit qu’il considérait comme chez lui depuis tellement d’années. Sans ajouter un mot, il se dirigea vers l’escalier menant à une entrée non loin et se laissa tomber sur les marches. Par automatisme, il remonta un peu la manche de son sweat shirt, et fit passer son pouce sur le tatouage qui ornait son avant-bras, perdu dans ses pensées et persuadée que l’autre type avait lâché l’affaire et était parti glisser des billets dans le string d’une des danseuses du club.


© Pando
avatar
Invité
Invité

L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott Empty
MessageSujet: Re: L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott   L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott EmptyMar 3 Fév - 19:11

Je crois que le fait que je me mêle de sa vie ne plus pas vraiment au jeune homme que je venais de rencontrer. Bon, d’un autre côté ce n’était pas mes oignons, mais je ne sais pas j’étais curieux de savoir pourquoi il était dans un endroit pareil. Il n’avait pas l’air d’être du style à venir dans ce genre d’établissement alors je ne voyais pas trop la raison qui pouvait l’amener ici. En plus, il devait se dire que j’étais mal placé pour causer. Et je lui accorderais des points, car j’allais devoir entrer dans ce club tôt ou tard. Pas que j’en avais envie, même si de temps en temps c’était sympa, mais ce fichu pari me dégoutait complètement à l’heure actuelle et tout ce dont j’avais envie c’était de me casser vite fait bien fait.

Quand il parla du fait qu’il était considéré comme majeur, je rigolais. Il avait de la répartie le petit. C’était une façon assez clair de dire va voir ailleurs si j’y suis, mais quelque chose dans son regard me disait qu’il avait besoin de parler. Pourquoi ? Je n’en savais rien, mais quand il regarda une des femmes sortir pour rentrer chez elle, je me demandais soudain la raison de son comportement. Ce n’était pas du tout le regard d’un jeune homme intéressé par une femme. Il avait l’air de la connaître, mais d‘un autre côté on aurait dit qu’il avait peur de l’approcher et je ne comprenais pas bien pourquoi.

Quand il soupira, une fois la femme complètement hors de portée, j’étais toujours aussi perdu. Mais quand il ajouta qu’il n’avait pas de parent je cru comprendre pourquoi il était là. Je n’étais pas sûr à 100%, mais je savais quand même réfléchir parfois et peut-être que j’avais vu juste en pensant que cette femme était peut-être sa mère. Je n’eus pas le temps de lui demander qu’il se cassait déjà allant se poser sur les marches d’un escalier non loin. Il en avait gros sur la patate ce gosse. Pas que j’avais l’habitude de consoler les mioches, car ce n’était pas mon truc du tout, mais il me faisait un peu pitié quand même alors je repoussais encore un peu le pari pour le moment.

Je me dirigeais d’un pas lourd jusqu’au jeune homme avant de m’asseoir à côté de lui.

Je vois que t’as besoin de parler gamin. Je ne sais pas si j’ai vu juste, mais y aurait-il une chance que cette femme qui est parti soit ta mère ? Si c’est le cas pourquoi l’as-tu laissé partir sans rien dire ?

Je ne comprenais vraiment pas son attitude étant plutôt du genre à foncer sans réfléchir. Moi personnellement je serais allé lui parler direct peu importe les conséquences qui en aurait découlé. Mais je suis comme ça, je n’aime pas tourner autour du pot. Et faut dire aussi que la patience est loin d’être l’une de mes plus belles qualités.
avatar
Invité
Invité

L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott Empty
MessageSujet: Re: L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott   L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott EmptyMar 3 Fév - 20:53



❝L'ignorance est parfois salutaire❞
Keith & Scott
Keith n’avait jamais bu d’alcool de toute sa vie. Il n’avait beau avoir eu que 4 ans lorsque les services sociaux l’avaient retiré de la garde de sa mère et son beau-père,  leurs addictions à l’alcool et aux drogues l’avait suffisamment marqué pour lui enlever l’envie d’essayer. Ça et l’idée très répandue que les enfants d’alcooliques avaient de fortes prédispositions à le devenir aussi. Mais là, tout de suite maintenant, et pour la première fois de sa vie, il en avait envie. Il fallait croire qu’un gène quelque part dans son ADN se souvenait que l’alcool était un bon dérivatif.

Mais, assit sur ses marches, il s’efforça de ne pas y penser. Tout ce dont il avait réellement besoin était de retrouver sa forge et de se défouler sur du métal en fusion. C’était la seule chose qui l’avait toujours calmé et qui lui avait toujours changé les idées. Il était né pour être forgeron, il en était persuadé depuis le tout premier jour où il avait touché un marteau.

Il était perdu dans ses pensées et ne vit pas le type se rapprocher de lui jusqu’au moment où il vînt s’asseoir à ses côtés. Keith lui jeta un coup d’œil furtif et, par reflexe, rabattit la manche de son sweat pour cacher discrètement son tatouage avant de reporter toute son attention sur un chewing gum Ô combien intéressant collé sur le trottoir.

Mais le type semblait être décidé à jouer les psys ou les éducateurs de rue. Comment il en était arrivé à penser que Keith puisse avoir envie de parler était un mystère. Se confier n’était pas vraiment une de ses spécialités. Il parlait peu, n’aimait pas se confier. Et pourtant…

Keith hésita plusieurs longues, et probablement interminable secondes et, enfin, poussa un nouveau soupir sans relever le regard.

Elle m’a mis au monde, c’est tout, finit-il par répondre sur un ton terriblement défaitiste. Elle ne m’a même pas reconnue.

Mais après tout, à quoi c’était-il attendu ? La dernière fois qu’elle l’avait vu, il avait 4 ans. Cela remontait à 14 ans maintenant, autant dire une éternité. De plus, ils étaient anglais, il était probable que Las Vegas était le dernier endroit où elle aurait pu penser revoir son fils. A supposer bien sûr qu’elle est même ne serait-ce qu’un jour songé à le revoir.

Qu’est-ce que j’aurai dû lui dire franchement ?

En posant la question avec un peu plus de vigueur, laissant transparaitre sans le vouloir la colère et la déception que cette pseudo rencontre éveillait en lui, Keith releva enfin le regard pour regarder son interlocuteur qui avait décidément l’art de ce mêler de ce qui ne le regardait pas. Sa question était plus rhétorique qu’autre chose, il n’espérait pas recevoir de soutien d’un mec totalement inconnu qui se rendait à un club de striptease miteux en plein après-midi.


© Pando
avatar
Invité
Invité

L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott Empty
MessageSujet: Re: L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott   L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott EmptyJeu 5 Fév - 18:07

J’avais l’impression que ça n’allait pas être une partie de plaisir de le faire parler ce môme. Je voulais juste l’aider moi alors s’il n’y mettait pas un peu du sien j’allais finir par aller exaucer le souhait de mon pote d’aller prendre la première petit culotte de strip teaseuse que je croiserais. Bon j’étais juste pas du tout d’humeur à faire un truc pareil. J’avais surtout soif en fait et je me disais qu’une bonne bière me ferait du bien. Ouais peut-être qu’une murge m’aiderait à effectuer ce pari débile asse vite sans éprouver la moindre honte. Et le lendemain matin je ne me souviendrais même plus de ce que j’aurais fait.

Enfin ça c’était une solution, mais d’un autre côté cela impliquait de laisser le gamin tout seul. Pas que cela me dérangeait plus que ça, mais il avait l’air si déprimé que j’avais peur qu’il fasse une connerie si je l’abandonnais à son propre sort trop longtemps. Je n’étais pas du genre à faire la charité ou à consoler qui que ce soit me disant que le monde était gouverné par la loi du plus fort. Cependant, je sentais un grand potentiel dans ce garçon. C’était ça qui faisait que je ne pouvais pas le laisser broyer du noir comme un pauvre SDF. Parce qu’il avait un peu la même dégaine là et se poser comme ça sur le premier escalier qui venait n’était pas franchement d’une propreté exemplaire.

J’allais donc lui dire un peu ce que je pensais en le boostant, mais il finit par se confesser un tant soit peu à moi donc je m’abstins de parler pour l’écouter. Il avait raison c’était sa génitrice, mais elle n’avait même pas reconnue son propre fils. Pour les enfants adoptés c’était souvent une épreuve difficile, enfin après ça dépendait s’ils essayaient ou non de retrouver leur parent. Certains n’en faisait pas l’effort se disant que s’ils avaient été abandonnés c’était parce qu’ils n’étaient pas désirés. Parfois cela peut-être plus compliqué, mais disons que chacun à sa propre vision et ses propres raisons d’avancer.

Du moment qu’avec son état d’esprit il réussissait à aller de l’avant alors peu importe. Il se posait une question des plus pertinentes. Qu’est-ce qu’il aurait bien pu lui dire ? Je n’en savais rien je n’étais pas dans son cas. De plus, il prenait enfin la peine de me regarder donc j’en concluais qu’il s’attendait à un peu de réponses de ma part afin d’engager peut-être une conversation qui pourrait l’éclairer. Après tout c’est bien d’avoir l’avis d’un adulte intègre…

Honnêtement je ne suis pas à ta place et je ne peux pas m’y mettre. Mais si j’avais été à ta place je pense que je lui aurais demandé pourquoi. Pourquoi ça a fini comme ça ? Pourquoi elle ne s’est pas battue pour toi ? Une mère se bat généralement pour son enfant.

Je pris mon menton en main en faisant mine de réfléchir. Il est vrai qu’on voulait toujours savoir son origine. C’était la curiosité qui nous y poussait et c’était l’un des plus grands défauts de l’homme. Pourquoi ? Parce que la curiosité vous amène souvent des problèmes du moins dans mon cas.

Je ne sais pas comment tu vis maintenant. Mais tu devrais te raccrocher à ce qui est vraiment important pour toi. Tes amis et toutes les autres personnes qui t’aident à avancer. Je ne suis pas du genre à consoler les gamins dans ton genre donc si je l’ai fait dis-toi que c’est parce que tu es spécial et que tu as un potentiel à exploiter.
avatar
Invité
Invité

L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott Empty
MessageSujet: Re: L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott   L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott EmptyJeu 5 Fév - 19:07



❝L'ignorance est parfois salutaire❞
Keith & Scott
C’était bien la meilleure de l’année ça. Alors qu’au campement tout le monde semblait avoir comprit qu’il était inutile d’insister pour le faire parler déjà en temps normal mais encore plus quand il ne semblait pas au meilleur de sa forme, voilà qu’il fallait que ce soit un parfait inconnu qui s’y colle le jour où vraiment pour la première fois depuis des années, il se sentait plus bas que terre. Enfin, au moins l’avantage avec ce type était qu’il ne devait jamais être amené à le revoir un jour. Enfin du moins, ça c’était ce dont il était persuadé, ignorant totalement que non seulement il faisait partie de ses « cousins » grecs et que, cerise sur le gâteau - et Zeus savait à quel point le hasard pouvait être comique à certains moments - l’inconnu en question n’était autre que celui à cause de qui le père de Keith avait été humilié des siècles durant dans un mariage digne d’une mascarade avec une femme le trompant allégrement… justement avec lui !

Et donc à sa place, le type aurait simplement demandé pourquoi ? Le truc était que Keith savait plus ou moins pourquoi. Sa mère avait toujours été une alcoolique junkie irresponsable, la maternité n’avait eu aucun effet miracle là-dessus malheureusement. Elle ne s’était jamais battue pour lui.

C’est la seule chose pour laquelle je lui suis reconnaissant… De pas s’être battue pour moi…

Cela pouvait paraitre étrange comme réponse mais c’était la vérité. Grâce à cela, il avait eu la chance de vivre plusieurs années auprès d’une famille formidable qu’il avait vraiment considéré comme la sienne. Durant les premiers temps au camp Jupiter ce n’était d’ailleurs pas sa mère qu’il avait regretté et qui lui avait manqué mais sa famille d’accueil. Grâce à eux, il avait pu se faire des souvenirs d’enfance heureux. Chose qu’il n’aurait probablement jamais eu si sa mère avait réussit à ne pas perdre sa garde.

La suite des propos du type eurent le mérite de donner un semblant de vague sourire à Keith, principalement lorsqu’il lui annonça qu’il devait être spécial. C’était sympa de sa part de dire ça, vraiment. A côté de cela, Keith n’en dit pas un mot mais plaisanta en silence sur la réponse qu’il aurait bien aimé pouvoir lui faire. Quelque chose comme : « Bien sûr que je suis spécial et que j’ai du potentiel, je suis un demi-dieu gars ! Pas un simple gamin. » Mais la vantardise n’avait jamais été le truc de Keith et, de plus, il savait que son secret devait en rester un, d’autant qu’il ignorait donc toujours que l’inconnu était, lui, carrément un dieu à part entière.

Mais cela lui permit de reprendre le dessus sur sa déception. Il était un demi-dieu ! Fils de Vulcain ! Il avait eu des parents d’accueil super et sa vie au camp était loin d’être un cauchemar. Dans le fond, à ce qu’il avait cru en voir, il avait bien plus que sa mère. C’est vrai qu’il était déçu, vraiment. Quand il avait apprit qu’elle était devenu stripteaseuse à Las Vegas, cela avait été un véritable choc et il avait mit plus d’un an à se décidé à venir la voir.

Dans le fond, il avait juste été guidé par un instinct naturel voulant savoir la vérité sur celle qui était sa mère. Et bien voilà, il savait maintenant.

Keith observa un instant le type puis l’entrée du club en fronçant des sourcils.

T’as vraiment l’intention d’aller là-dedans ? J’veux pas dire mais pour le peu que j’ai eu le temps d’y voir, c’est pas vraiment les danseuses les plus sexy qui ont l’air de bosser là… C’est plutôt celles qui sont devenues plus assez rentable pour les autres clubs plus selects… Enfin après si c’est ça ton truc hein…


Après tout, il en fallait pour tous les goûts.


© Pando
avatar
Invité
Invité

L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott Empty
MessageSujet: Re: L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott   L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott EmptyDim 8 Fév - 14:58

Quand il me dit qu’il était reconnaissant que sa mère ne se soit pas battue pour lui je me suis dit qu’il n’avait peut-être pas tort. Après tout une mère qui buvait et se droguait c n’était pas franchement un exemple à suivre. En plus de ça, elle n’essayait pas de se sortir de sa merde au contraire elle mettait les deux pieds dedans. Autant dire qu’elle n’avait aucune fibre maternelle. C’était le genre de femme à penser qu’à sa petite personne afin d’avoir sa dose d’alcool et de drogue chaque soir avant d’aller dormir complètement défoncée. Je plaignais ce pauvre gosse, mais dans un sens chacun avait sa part de problème. Certains c’était à la naissance et pour d’autres ça venait bien plus tard, mais au final on avait toujours une période merdique.

Ceux pour qui ça se passait super bien, c’était vraiment très rare. Enfin, bon je suppose que s’il disait ça c’est qu’il pensait avoir eu une meilleure alternative avec une famille adoptive plutôt qu’avec sa propre mère. Chacun son point de vue. Moi je ne me rappelais pas de grand-chose à dire vrai. Je me souvenais juste d’être arrivé au camp. Après, j’étais dans le bungalow d’Arès donc je supposais que c’était lui mon père, mais après ça rien. Que dalle. Je ne connaissais pas plus ma mère ni quelle tronche elle pouvait bien avoir.

C’était sûrement pour ça que dans un sens j’enviais ce gamin. Lui au moins il connaissait à peu près ses origines, même si elles étaient pourries alors que moi sans souvenir je ne pouvais pas aller bien loin. Bon après je ne suis pas le genre à me laisser abattre par si peu. Je suis l’un des meilleurs combattants du camp alors il était hors de question que je broie du noir pour des conneries de filiation ou je ne sais quoi d’autre. Je ferais en sorte de toujours me battre pour ce en quoi je crois et même si c’est uniquement pour le plaisir. Et je sauverais mon honneur aussi souvent que j’en aurais l’occasion, car se faire marcher sur les pieds très peu pour moi.

Enfin pour le moment je tentais de lui remonter le moral en lui disant qu’il avait surement un destin brillant qui l’attendait. En général, on avait tous une chose à accomplir dans la vie, plus ou moins importante donc il n’était sûrement pas né pour rien.

Je rigolais quand il me posa la question qui tue. Vas-tu vraiment rentrer dans ce club ? Ce n’est pas comme si j’avais le choix en fait…

Pour tout te dire je connais des bars de strip tease bien mieux que ce taudis. Seulement, j’ai un foutu pari à mener à bien. Comme mon honneur est en jeu je ne me suis pas défilé. Mais je suis venu au premier bar que je trouvais ne voulant pas aller trop loin.

Je haussais les épaules limite exaspéré à l’idée de faire l’objet d’un pari aussi débile. Non, mais sérieusement j’aurais mieux fait de me casser une jambe le jour où l’on a fait cette partie de poker. Je ne savais pas bluffer et encore moins quand j’avais un coup dans le nez et du coup voilà où ça me menait ces conneries.

Comme j’ai perdu le pari, je dois effectuer une tâche pour le vainqueur. N’importe laquelle. Et ce pervers de mes deux m’a demandé de lui apporter la petite culotte d’une strip tesaseuse. D’où ma présence ici ce soir, mais ce n’est pas de bon cœur. Tout ce dont j’ai envie c’est de rentrer au camp le plus vite possible.

J’avais dit ça tout naturellement avant de me rendre compte de ce que je disais. Merde, il ne fallait pas que je parle du camp comme ça. Et si jamais il se trouvait être un ennemi ? Quoique s’il en était un je ne mettrais surement pas longtemps à l’étaler alors bon je m’en foutais. C’était plus si grave.

Dis-moi gamin tu ne voudrais pas m’aider avec ce fichu pari ? Je t’en devrais une après et tu pourras me demander ce que tu veux. De toute façon au point où j’en suis on peut difficilement faire pire…
avatar
Invité
Invité

L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott Empty
MessageSujet: Re: L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott   L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott EmptyMer 11 Fév - 11:01



❝L'ignorance est parfois salutaire❞
Keith & Scott
A choisir, Keith préférait changer le sujet de la conversation. Après tout, sa mère était de l’histoire ancienne. Il n’y avait jamais vraiment repensé depuis son enfance et s’il était là, cela avait été uniquement par curiosité, une sorte d’instinct voulant savoir, connaître la vérité. Il n’avait jamais ressenti le besoin de retrouver sa mère. Ainsi, même si la vérité était plutôt rude a accepté, cela n’était pas non plus une déception insurmontable.

De plus, parler de lui, de ses problèmes et de ses sentiments était de très loin le sujet qu’il détestait le plus. En revanche, il devait admettre que le type avait réussi à piquer sa curiosité.

Son histoire de pari eu même le mérite de faire naître un vague sourire en coin sur les lèvres de Keith qui l’écoutait avec un certain amusement. A croire que ce genre de conneries n’étaient pas que l’apanage des ados finalement mais que sur ce genre de points, les adultes n’étaient vraiment pas plus mature. Car même s’il ignorait son âge, l’inconnu lui donnait l’impression d’avoir quand même quelques années de plus que lui. Ou alors on l’avait gavé à la testostérone quand il était gamin, au choix.

Et c’est parce que Keith l’écoutait avec attention qu’il fronça légèrement des sourcils quand il lui parla de « camp ». Il ne lui parlait en tout cas pas du camp Jupiter parce que dans ce cas, il l’y aurait déjà vu. Ok le camp était grand et remplit mais quand même. Est-ce qu’il faisait référence à la colonie des Sang-mêlés ? D’ailleurs quelle idée de choisir un nom pareil ! Ils n’auraient pas pu dire camp Grecs ou camp Zeus ? Non, eux il fallait qu’ils se prennent un trip à ce croire dans Harry Potter. La prochaine étape c’était quoi, d’appeler leur chef Dumbledore et se battre avec des baguettes ? Bref, la notion de camp avait éveillé les soupçons de Keith mais peut-être qu’il se faisait des films pour rien. Après tout ce type pouvait tout aussi bien être moniteur dans un camp de Boys Scouts de la région.

Il en était encore à ses réflexions lorsque le gars lui demanda son aide. Surprit, Keith arqua un sorucil en le regardant.

Si tu comptais sur moi pour demander celui de ma mère c’est mal barré elle est partie et même sans ça…


La grimace qu’il fit pour ponctuer sa phrase en disait bien plus long que des mots sur le dégoût que cette simple idée pouvait lui procurer.

A vrai dire, en temps normal Keith l’aurait certainement envoyé paître et se serait tirer, le laissant se débrouiller avec son pari. Mais ce type avait été sympa avec lui dans le fond.il devait avouer qu’il se sentait un peu moins abattu que s’il s’était retrouvé seul sur ce fichu escalier. Alors bon, il lui devait bien ça.

Ok… Tu veux que je fasse quoi ? Et si tu pouvais me dire ton nom, ça serait limite mieux non ?

Quant à faire, autant se lancer un minimum dans les présentations. Quant à cette affaire de camp, Keith ne l’avait pas oublié, bien au contraire, il attendait juste le moment opportun pour le remettre sur le tapis.


© Pando
avatar
Invité
Invité

L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott Empty
MessageSujet: Re: L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott   L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott EmptyLun 23 Fév - 22:41

Je n’arrivais pas à croire que je racontais un truc pareil à ce gosse. Penser que je pouvais faire profil bas après lui avoir raconté ça c’était mort. J’espérais en tout cas qu’il m’aiderait parce que je ne lui disais pas tout ça pour le fun. Ma fierté en prenait même un coup simplement parce que je n’avais vraiment pas envie de faire ça tout seul. Surtout que je m’imaginais mal attraper une des strip teaseuse et de la déculotter. Déjà d’une je me ferais sûrement frapper et en plus de ça je me ferais remarquer. Surtout que ce genre de boîte c’est fréquenté par tout le monde et que les gens vont dans les autres boîtes également. Autant dire que je pourrais vite me faire reconnaître dans les autres et je ne pourrais plus y aller sans me faire traiter de vicieux.

Bon je l’étais un peu pour fréquenter ce genre d’endroit, mais ce serait le summum si on me prenait en flagrant délit de déculottage alors autant faire autrement et procédé astucieusement pour que rien ne fuite et que je n’ai pas peur de sortir et qu’on voit ma bonne petite gueule. Enfin, quand je pense que je demandais son aide…Cela ne me ressemblait pas, mais bon parfois il faut faire des concessions. Pour mon plant j’avais besoin d’un allié et il serait parfait pour ça. Il ferait diversion tandis que je me faufilerais dans le vestiaire des filles et leur piquerais une culotte.

Pas que tout ça m’enchantait, mais mon honneur était en jeu et si je ne revenais pas avec une culotte de strip teaseuse es gars du camp se fouterait de ma gueule jusqu’à vitam aeternam et je n’avais pas vraiment envie de ça. Bref, il comprenait les choses à l’envers le gosse. Je ne voulais pas la petite tenue de sa mère je m’en foutais carrément. De toute façon elle était déjà loin et vu qu’elle ne savait pas qui était son fils, elle n’aurait pas donné son sous-vêtement à n’importe qui. Et puis j’imaginais mal un fils demander à sa mère sa culotte, c’était assez gore comme truc. Je comprenais donc sans mal son dégoût. Je souris avant de l’écouter dire une nouvelle phrase qui me fit élargir mon sourire.

C’est sympa petit Keith ! Moi c’est Scott, enchanté mon petit pote,dis en tendant la main vers lui afin qu’il la serre.

Je fis mine de réfléchir deux minutes et haussais les épaules avant de lui expliquer le plan. Après tout il verrait bien ce qu’il ferait durant la diversion. Il avait le choix de l’attraction.

Alors c’est très simple, on va entrer tous les deux dans cette boîte et tu vas faire diversion. Danse sur une table ou n’importe quoi d’autre. Déclenche une bagarre sinon. Du moment que ça me laisse assez de temps pour me faufiler dans les vestiaires et prendre une culotte au pif pour ensuite sortir sans me faire repérer.

Je souriais me dirigeant déjà vers l’entrée pensant qu’il me suivait.

Au fait tu pourras me demander ce que tu veux en échange gamin, je ne suis pas du genre à ne pas payer une dette.

J’entrais en faisant un sourire à la barwoman en entrant Elle était magnifique, mais je détournais le regard me disant que ce n’était pas pour ça qu’on était là. Cet établissement ne payait pas de mine, mais il était pas mal.

Bon c’est à toi de jouer, moi je m’approche des vestiaires et y rentrer une fois que toute l’attention sera porter sur toi à moins que tu veuilles qu’on échange et c’est toi qui va dans les vestiaires ?
Contenu sponsorisé

L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott Empty
MessageSujet: Re: L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott   L'ignorance est parfois salutaire // feat Scott Empty

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avez -vous honte parfois ?
» Une larme vaut parfois mieux qu'un sourire
» Le hasard est parfois bien jouasse {Evangeline
» Il faut parfois savoir dire au revoir ...
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Corbeille du forum :: Corbeille du forum :: Les anciens RPs-