Bienvenue jeunes padawans. ♥️ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥️ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez | 
 

 Je me battrai pas à pas pour ce que je crois, puisque toi tu as cru en moi - Autumn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

MessageSujet: Je me battrai pas à pas pour ce que je crois, puisque toi tu as cru en moi - Autumn   Mar 17 Fév - 17:24


Autumn Lilas Stone
«La force d'une famille comme la force d'une armée réside dans la loyauté de ses membres.»

   

NomStone Prénom(s) Autumn Lilas SurnomsAucun Date de naissance8 février Âge22 ans Lieu de naissanceSan Francisco OrigineAméricaine Années passé dans votre camp11 ans Statut social •  Célibataire mais éprouve des sentiments pour un certain loup Orientation sexuelle •  Hétéro AvatarCrystal Reed Créditécrire ici

Parent divinDiscordia Pouvoir (un seul)Manipulation de la discorde Arme et objet magique (une arme et un objet ou deux armes)Épée double en or impérial rétractable en bague qu’elle ne quitte jamais. Arc et un carquois avec des flèches avec des pointes en or impérial. Camp choisiCamp Jupiter Rêve d'avenirEn finir une fois pour toute avec les partisans
..IL ETAIT UNE FOIS..
   ..IL Y A BIEN LONGTEMPS.
.


Je m’appelle Autumn Lilas Stone. Je suis venue au monde il y a 22 années, j’ai fêté mon anniversaire il y a quelques jours tout juste. Ma maison se trouvait en plein cœur de San Francisco avant que ma vie change du tout au tout. La raison de tout ce changement ? Le simple fait de vivre en ce jour où je.... « Raaah ! » *déchire la feuille et recommence à partir du point d’interrogation* Il s’agit simplement de... « Mais c’est pas vrai ça ! » * Recommence pour la dixième fois en espérant que ce soit enfin la bonne* En clair, je suis née demi-déesse, fille d’un dieu et d’un humain. Ma mère s’appelle Discordia et c’est elle qui m’a donné le côté divin. Elle est la déesse - comme son nom - l’indique de la discorde et représente plutôt les dieux guerriers, ce qui m’arrange parce que je ne me serai pas vue autrement qu’en combattante. Je dispose d’un pouvoir qui me provient directement de son atout de prédilection, à savoir que je ne le maitrise pas du tout. Ce qui fait que souvent durant mon enfance j’ai causé quelques petits soucis à mon entourage sans réellement comprendre pourquoi. Maintenant que j’ai compris qui je suis, peut-être devrais-je tirer un trait sur mon passé et mes erreurs, mais c’est impossible même si ce don m’a sauvé la vie, il ne la fait pas fait pour mes parents. Et pour cela, je m’en veux. Ma mère, comme tous les dieux oui ça c’est un truc typique divin, m’a abandonné devant la porte de l’appartement de mon père peu de temps après ma naissance. Je ne sais pas pourquoi mon père a décidé de m’abandonner, peut-être ne se sentait-il pas prêt à assumer un bébé, toujours est-il qu’il m’a déposé à l’orphelinat. Je n’étais qu’un nourrisson qui ne comprenait pas exactement ce qu’il pouvait bien lui arriver. D’ailleurs tant mieux. J’ai appris plusieurs années plus tard que mes parents n’étaient pas mes vrais parents et qu’avant forcément il y en avait eu d’autres. Le rejet de mon père m’était douloureux et il l’est encore aujourd’hui. J’aurai aimé le connaître pour le comprendre mais en toute honnêteté je ne pense pas que j’aurai pu lui pardonner. Après tout, je n’étais qu’un enfant le sein qu’il plus est, qui réclamait la protection de son père. Mais il m’a abandonné. Très vite des couples s’intéressèrent à la perspective d’avoir un enfant si petit, si innocent et surtout qui n’avait pas encore faire ses premiers babillages ainsi que les premiers pas qui comptaient tant pour les parents.

Finalement ce fut les Stone qui après avoir passé du temps à me tenir dans leurs bras et craquer sur ma bouille de bébé, eurent la possibilité de m’adopter dans les plus brefs délais. C’est pour cela qu’une fois les derniers examens médicaux réalisés et surtout positifs, je partis vivre chez eux à San Francisco dans un appartement peu luxueux mais moderne. Ils n’étaient pas riches. Mon père adoptif Richard possédait une petite entreprise de construction. Ma mère Emily quant à elle travaillait dans le petit salon de thé juste en dessous de notre appartement, ce qui lui permettait de me garder et surtout garder ses yeux sur moi tout en étant avec elle au travail. Emily a une soeur Elora qui est donc ma tante, cette dernière venait souvent donner des coups de main dans le salon ainsi je pouvais voir mes nombreux cousins, car elle et son mari ont eu des triplés. Emily avait eu longtemps de la peine à accepter ne pas pouvoir avoir d’enfants alors que sa jeune soeur en avait trois en un seul coup. C’est d’ailleurs ma tante qui a poussé mes parents à se tourner vers l’adoption et je ne peux que l’en remercier. Mes premières années passées à m’épanouir dans une famille heureux et soudée furent parfaites, sans incidents, une vie de rêve pour tout enfant. Vers mes quatre ans, mes parents tombèrent de haut, on me diagnostiquait un trouble de l’attention, de l’hyperactivité avec une sévère dyslexie même si la dyslexie arriva un peu plus tard à l’école lorsque je ne parvenais jamais à être au même niveau que mes camarades pour lire. J’ai toujours été une enfant bien élevée, le problème c’est que lorsqu’on venait me chercher ou embêter mes amis, je devenais comme une autre et trop souvent au goût d’Emily la directrice la convoquait dans son bureau. Mes parents décidèrent donc qu’une école privée me serait profitable heureusement nombreuses dans la région.

Les années passées et ni ma promptitude à me fourrer dans les ennuis, ni ma lecture ne s’amélioraient. Comme tout bon parents, les miens angoissaient terriblement craignant fortement pour mon avenir. J’avais huit ans et j’étais incapable de lire deux lignes ou rester assise et sage durant les heures d’école. Mes parents, patients et résolument bons, m’encourageaient et m’aidaient du mieux possible. Sans doute grâce à eux je ne perdais jamais pied face aux moqueries des autres enfants et savais parfaitement comment y répondre. Le problème c’est que parfois je créais d’autres conflits entre mes camarades enfin je pensais que ça venait de moi car il suffisait que je dise uniquement quelques mots ou que ce soit ce que j’espérais - oui les enfants pensent souvent vengeance - et ça se produisait pour mon plus grand plaisir. A la base, je me disais que la chance était de mon côté, mais finalement j’ai compris que mon don s’emballe quand je suis contrariée. C’est possible que je l’étais assez souvent d’ailleurs, ahem ahem. Je grandissais bien entourée. Mes parents m’offrirent même un chien pour mes dix ans, vu que j’aimais me dépenser ils pensaient que ce serait très certainement un bonne idée. Tous les jours avant et après les cours, je partais pour une demi-heure le matin et une à deux heures le soit en rentrant. J’aimais ses moments de complicité avec mon animal à quatre pattes. Il s’appelait Geyser et c’était un boxer. Mon plus fidèle compagnon et ami en tout circonstance même si Emily avait eu plus de mal à accepter cet intrus dans notre petit chez nous. Il est vrai qu’étant encore assez jeune, il avait tendance à faire des bêtises et pas des moindres. Richard lui l’adorait et quand il rentrait plus tôt de son travail, il m’accompagnait. On parlait de tout et de rien. Parfois je sentais qu’il tentait de me tirer les vers du nez pour que je lui fasse part de mes angoisses puisque j’étais radicalement différente des beaucoup d’enfants. Mais je ne disais rien, ça c’était mon jardin secret et ça l’est resté.

Deux années plus tard je vivais la pire soirée de toute mon existence. Alors que je jouais tranquillement avec le chien dans ma chambre un fracas assourdissant retentit dans le petit salon de thé en bas. Geyser se mit à aboyer comme un fou fonçant le premier dans les escaliers qui menaient au salon. Mon père avait attrapé son arc qu’il utilisé durant ses vacances pour aller chasser. Emily m’attrapa contre elle, et silencieusement le coeur battant je suivais mes parents et les aboiements de mon chien. Mon coeur battait tellement fort, je tremblais inconsciemment. Dans mon esprit d’enfant plusieurs scénarios possibles voyaient le jour et aucun ne me plaisaient particulièrement, mais jamais au grand jamais, je n’aurai pensé voir ça un jour. Un cri de stupeur s’échappa de nos bouches alors que Geyser se retrouvait prisonnier sous les pattes d’un énorme chien enfin d’après moi c’en était un. Ce n’est qu’après les révélations de Lupa que j’ai compris que c’était un monstre. Richard arma sa flèche et tira mais le monstre en face de nous s’en fichait royalement, relâchant mon chien, il bondit sur mon père qui hurle. Emily me poussa derrière le comptoir et m’obligea à me cacher avant d’attraper le balais pour aider mon père. Je le savais à terre mais derrière ma cachette je ne voyais plus rien, je n’entendais que les cris puis le hurlement de mon père, il criait le nom de ma mère. Cela me glaça le sang. L’adrénaline se déversait dans mon corps et je tremblais, mes mains tremblaient... le pire moment de ma vie. Finalement prise d’une impulsion je me redressais pour voir le spectacle macabre qui s’offrait à moi. Mon estomac tressauta alors que je reculais effrayée. Il ne restait que moi et le monstre qui venait de ... bref mon père. Mes yeux se posèrent sur un briquet et là, je su que c’était ma seule chance alors que le monstre se mit à me poursuivre, je fonçai jusqu’au comptoir allumais le gaz et balançait l’allumette avant de courir à vive allure vers la baie vitrée. Le choc de l’explosion me projeta à l’extérieur de la bâtisse ou je roulais jusqu’à m’arrêter, le souffle court, des douleurs dans tout mon corps.

Me redressant péniblement je constatai après plusieurs minutes que l’assassin de mes parents ne viendraient plus. Il avait tué ma famille. Et j’avais survécu. Mes jambes tremblantes finirent par céder. Je me sentais mal et je retenais à grande peine une puissante envie de rejeter le contenu de mon estomac, j’avais froid à présent. J’étais seule dans l’arrière cours et désespérément je regardais l’entrée de ce qui avait été autrefois chez moi. Mes mains serraient l’arc de mon père, à présent mien. Les larmes coulaient librement sur mes joues. J’étais tétanisée jusqu’à qu’un mouvement derrière me fasse faire un bond. Je ne savais pas combien de temps j’avais été observée mais lorsque mes yeux rencontrèrent cette forme sombre, mon premier réflexe fut d’armer l’arc. Mais au lieu de m’attaquer la masse sombre me fit clairement comprendre de la suivre. Hésitante mais tellement vide et sous le choc, je suivis le loup car c’était bel et bien un loup durant plusieurs heures avant de rejoindre Lupa. Ces révélations furent pour moi l’effet d’un coup de massue. J’étais choquée et incapable de discuter ce qu’elle me disait. Tout ce que je sais de ces moments en sa présence c’est que j’avais accepté son défi de lui prouver que je pouvais être une féroce combattante. Les épreuves furent harassantes et testèrent en tout point mes talons d’Achille et mes peurs enfouies. Grâce à la louve, mes parents ne venaient que très rarement hanter mes nuits vu son programme spécial demi-dieux.

Finalement, elle me jugea digne et prête de relever l’ultime épreuve la dernière avant une nouvelle vie. Je ralliais en plusieurs jours le camp Jupiter, et avec beaucoup d’efforts mais surtout une volonté implacable. Je venais de voir la mort en face. Cette simple idée qui me faisait hurler lorsque je fermais les yeux, me donna des ailes. Arrivée au camp, épuisée autant physiquement et mentalement, il me fallu du temps pour m’ouvrir à ce nouveau monde et réapprendre à sourire. Le souvenir de ma famille massacrée restait présent dans ma mémoire comme en ce jour. Mais le temps a soigné lentement cette plaie béante, me donnant une nouvelle famille et jamais, je ne laisserai à nouveau quelqu’un mourir à ma place.

Au camp Jupiter, j’ai rencontré Marcus. Un fils de Mars plus âgé que moi. Très vite nous nous sommes rapprochés par nos points communs notamment le combat. Personne ne pourrait dire qu’il n’est pas un bon guerrier, il est excellent. Très vite, j’ai appris à apprécier ses qualités et défauts. Nous sommes devenus amis puis à la limite des meilleurs amis. Sa compagnie m’était agréable et nos séance d’entrainements tout autant. Cependant, notre amitié fusionnelle ne se résumait pas simplement à des combats mais à la vie en générale. Je l’accompagnais dans ses misères, dans ses tâches peu importe ce que Marcus devait faire. Et pour lui c’était pareil. Des meilleurs amis ? Pas tout à fait, même si on en donnait parfaitement l’air avec notre complicité et nos taquineries. Oui, un pêché mignon d’embêter Marcus. Mais au fond, je ressentais plus que cela. Au fil des années la jalousie me rongeait en voyant d’autres filles se rapprochés de lui. Pourtant étant son amie, je devrais me réjouir mais jamais ça n’a été le cas. Je pouvais même être heureuse en voyant que ça ne marchait pas entre le fils de Mars et une autre Romaine. Le problème c’est que j’étais bien incapable de lui expliquer ma soudaine mauvaise humeur, comme si j’essayais de lui faire payer le fait qu’une femme s’intéresse à lui. C’était purement égoïste. Et le fait que je ne sache si j’avais réellement envie de me rapprocher de lui et goûter à ses lèvres ou si c’était simplement parce que j’avais peur de le perdre. Et lui ? Qu’en pensait-il ? Que ressentait-il pour moi ? Jugeait-il que si je m’immisçais dans sa vie privée ce serait trop ? Suis-je vraiment amoureuse de mon meilleure ami ? La peur de perdre son amitié bien trop précieuse à mes yeux me permet jusqu’à présent de repousser tous les idées qui peuvent me venir en tête et me cantonner à la simple amie et être là pour lui, même si ça devient de plus en plus difficile. Quant à la situation des camps en elle-même, je me bats pour Rome depuis toujours. Lors de la bataille du mont Othrys j’étais là aux côtés de Marcus justement. Je resterai loyale à Rome quoiqu’il m’en coûte !
   


Ton prénom ou surnomZaryos Ton âge 20 ans Que penses-tu du forum ?Magnifique design ! T'es arrivé là comment ?Top-sites Code règlementAttrapez les (BAM) s'touuus Un dernier mot Jean-Pierre ?Non, mon commandant.
   CODES BY RAINBOWSMILE


Dernière édition par Autumn L. Stone le Jeu 19 Fév - 23:26, édité 3 fois
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me battrai pas à pas pour ce que je crois, puisque toi tu as cru en moi - Autumn   Mar 17 Fév - 17:28

Une connaisseuse d'excalibur, cte classe



Bienvenue, bon courage <3<3<3 c'est Cucus qui va etre content
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me battrai pas à pas pour ce que je crois, puisque toi tu as cru en moi - Autumn   Mar 17 Fév - 17:33

Bienvenue Autumn :)
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me battrai pas à pas pour ce que je crois, puisque toi tu as cru en moi - Autumn   Mar 17 Fév - 19:48

Bienvenue à toi :)

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me battrai pas à pas pour ce que je crois, puisque toi tu as cru en moi - Autumn   Mar 17 Fév - 19:51

Bienvenue Very Happy
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me battrai pas à pas pour ce que je crois, puisque toi tu as cru en moi - Autumn   Mar 17 Fév - 20:55

Bienvenue
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me battrai pas à pas pour ce que je crois, puisque toi tu as cru en moi - Autumn   Mar 17 Fév - 21:08

Hey ! Autumn What a Face Bienvenue à toi, et bon courage pour la rédaction de ta fiche ! Ouais, j'en connais un qui va être content (a)

Réserve moi un sujet ! ange
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me battrai pas à pas pour ce que je crois, puisque toi tu as cru en moi - Autumn   Mar 17 Fév - 22:21

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche Very Happy
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me battrai pas à pas pour ce que je crois, puisque toi tu as cru en moi - Autumn   Mer 18 Fév - 0:01

Heyyyyyyy, Bienvenu parmi nous !!!
Merciiiiii d'avoir choisis mon PV, je suis super content que tu l'es prise
Autumn est trop ....

Bon courage pour ta fiche, si tu as des questions sur le personnage, n'hésite pas ♥️
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me battrai pas à pas pour ce que je crois, puisque toi tu as cru en moi - Autumn   Mer 18 Fév - 11:56

Merci à tous


Marcus
Je n'hésiterai pas à venir vers toi.
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me battrai pas à pas pour ce que je crois, puisque toi tu as cru en moi - Autumn   Ven 20 Fév - 15:29


 
Autumn

 


Félicitation, tu viens d'être validé avec les honneurs du jury. A présent tu peux venir faire la fiesta avec tout le monde.

S'tous c'est pas un mot mademoiselle Autumn mais j'adore le code donc je vais faire comme si je n'étais pas au courant. Bon pour l'histoire te dire han c'est trop cute ton histoire ça irait s'il n'y avait pas le côté petit chien des enfers avide de tuer tous le monde(quand je disais que les clébards servaient à rien, on me croit jamais). Tout le reste est bien, pas de force surhumaine. Bon par contre faut arrêter la pyromanie XD c'est quoi ces gens. Laissez les briquets à vos parents... ok ils sont morts, oui bon d'accord alors je me chut (a). Bref bienvenue ma petite Autumn, amuse toi bien, bon courage avec Marcus, tu vas en avoir besoin visiblement  

Cependant il y a quelques petits détails presque rien à régler, une formalité disons le:
Ici tu pourras réserver ton avatar, et oui ce serait bête qu'on te le pique.
Ici tu pourras réserver ton prénom et nom de famille parce que tu es unique après tout
Pour te faire des amis, des ennemis ou tout simplement avoir des liens c'est ici
Là c'est pour faire des rps avec tous pleins de monde
Et ici c'est pour que les admins t'aiment, pour que le forum t'aime et pour avoir pleins de nouveaux amis-ennemis
 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je me battrai pas à pas pour ce que je crois, puisque toi tu as cru en moi - Autumn   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Les anciennes fiches de présentations-