Bienvenue jeunes padawans. ♥ Le forum est officiellement rouvert!
Soyez originaux, mes chéris. Priorisez les opposants et les sang mêlés qui ne descendent pas directement des Trois Grands. Nous nous donnons le droit de les refuser. Merci ♥ Cliquez.
N'oubliez pas d'aller voter ici aux deux heures pour nous ramener pleins de nouveaux amis/ennemis. ღ

Partagez | 
 

 Love is the real sin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

MessageSujet: Love is the real sin   Ven 4 Sep - 23:15

Colress Vaillancourt
« La luxure est un plaisir, l'amour est le véritable pêché »
Hello tout le monde, je me présente je me nomme Colress Vaillancourt. Je suis originaire de Westmount, Canada et je suis née le 23 mai 2006.
J'ai rejoint la coalition il y a de cela 3 heures pour ces raisons : on m'y à obligé. Je suis le descendant de Éros
Mon but dans la vie est de ne plus ressentir de regrets et tourner la page sur ce qui s'est passé avant mon arrivé au camp cependant il y a quelque chose qui me ferait arrêter tout ce que je suis en train de faire c'est Les insectes ou les créatures horribles. Beaucoup de mes amis ont remarqué que j'avais des tics et manies qui sont toujours me tenir droit, m'assurer que mes cheveux tiennent et donner des ordres aux gens.
Et voilà, vous en savez bien plus sur moi, on peut donc passer à autre chose.

Bien élevéArrogant
RicheSusceptible
RomantiqueFroussard
IntelligentTêtu


Puisque je suis dans le camp des demi-dieux (et des dieux même si ce n'est pas le plus important dans notre situation) voilà ce que je pense de l'organisation qui s'est formé et qui a pour but de nous anéantir: Je ne sais pas encore qu'ils existent, mais si je l'apprenais je penserais probablement qu'ils sont des lâches et qu'ils sont jaloux de nos dons.

Pouvoir ψ Implanter au gens des désirs amoureux et charnels envers lui
Arme ψ Un arc chromé
Objet magique ψ une bague qui crée un bouclier autour de l'utilisateur si ce dernier va subir une attaque physique (utilisable une fois par combat)
Compétence ψ Maîtrise d'une arme à distance, Éloquence Basique, Latin, Premier soin, Déplacement silencieux, Esquive, Connaissance du terrain, Connaissance anatomique.

Maintenant que vous connaissez bien mon personnage, c'est à mon tour de me présenter. Mon pseudo ou mon prénom est Louis. Je suis âgé de 17 ans et ça fait pas longtemps que je suis sur des forums RPG. J'ai découvert Heroes of Honor de la façon suivante double compte Very Happy et la raison pour laquelle je me suis inscrit est double compte. En lisant le règlement, je suis tombé sur ce code Cacatoès vaillant.
J'ai choisi cette célébrité pour représenter mon personnage Dylan O'Brien et le crédit des gifs et images que j'ai utilisé pour ma fiche de présentation sont Tumblr.
Puisque j'aime bien parler je vais rajouter que J'adore les Doritos Very Happy
Caractère bien plus détaillé du personnage:
Colress est un jeune homme hautain, arrogant et qui à ce qu'il veut quand il veut, que ce soit un objet, un service ou une personne. Malgré qu'il ne soit plus avec sa famille, cette dernière lui laisse de l'argent dans un compte afin qu'il puisse satisfaire ses dépenses personnelles. Il adore la lecture, apprendre, et boire du thé. Colress à été élevé pour être très diplomate et poli lorsqu'il parle, même si c'est pour donner un ordre. Il ne laissera personne l'empêcher d'avoir ce qu'il veut et trouvera toujours un moyen d'avoir ce qu'il désire. Sauf si vous voulez vous battre avec lui, alors là c'est une autre histoire! Sachez qu'il court très vite... C'est aussi un charmeur de haut niveau, et si vous résistez à ses avances, il n'hésitera pas à utiliser son pouvoir. Tant qu'a pouvoir faire ce qu'on veut, pourquoi s'en empêcher?

À cause des ses expériences passées, Colress essaie d'éviter les sentiments amoureux à tout prix, par contre la drague et le sexe, il n'a rien contre. Mettez le face à un insecte, une pieuvre ou une autre créature étrange et il risque de courir se cacher dans un coin jusqu'à ce que la bête soit mise hors d'état de nuire.


Dernière édition par Colress Vaillancourt le Dim 6 Sep - 0:39, édité 2 fois
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Love is the real sin   Sam 5 Sep - 2:26

Il était une fois
La famille Vaillancourt à toujours été en possession de grandes richesses. Chaque génération s'enrichissait plus que la dernière, et les rudiments du commerce et des affaires étaient appris aux membres de la famille depuis leurs plus jeune âge. Chez les Vaillancourt, on né riche et on meurt encore plus riche! Et coup de veine pour moi, c'est dans cette famille que je suis né. Ma mère, la cadette de 5 frères et soeur, m'a donner la vie 9 mois après une escapade au État-Unis où elle n'avait pas fait que du shopping. Malgré l'absence de mon père, j'ai été élevé comme le reste de mes cousins et cousines, dans notre domaine à Westmount qui a été bâti peu de temps avant ma naissance. Avant, ma famille habitait en Angleterre, puis elle à déménagé aux États-Unis avant de se diriger vers le Canada. Comme chaque Vaillancourt, un domestique m'a été assigné. Nous avons un accords vieux comme le monde avec la famille White, à partir de leurs 18 ans ils nous servaient que ce soit en tant que domestique, cuisinier, ménager, jardinier, mécanicien, ou quoi que ce soit d'autre, et nous, nous mettions à leurs disposition une résidence des plus coquette et un salaire intéressant venait avec l'emploi. Bien sûr, libre a eux de décider s'ils veulent partir ou non, mais ils peuvent aussi dire au revoir au avantages d'être un allié de la famille Vaillancourt par la même occasion... Par contre, il y avait une condition qui s'appliquait au deux familles: aucune relation amoureuse avec les membres de l'autre clan.

Le domestique qui me fût attitré était un vieillard du nom de Marcus White. Poli, serviable, discret, comme la profession l'oblige. Je n'ai jamais eu à me plaindre des services de Marcus, et encore moins de sa discrétion. Pendant mon enfance, j'ai été éduqué par des enseignants figurant parmi les meilleurs au monde, et malgré ma dyslexie, je me débrouillais très bien côté scolaire. Je passais du temps avec mes cousins et les enfants White quand je n'étais pas en apprentissage ou que je n'avais pas la tête fourrée dans un livre. Je voyageais beaucoup avec ma mère, elle adorait découvrir de nouveaux endroits et revenir dans des villes qu'elle avait déjà visitées.


Le temps passa, et à mes 14 ans je fis une découverte hors du commun. Lors d'un voyage à Atlanta, alors que je prenais une marche avec une fille de mon âge que je trouvais fort jolie, j'ai décidé de lui avouer mon attirance pour elle. Cette dernière m'expliqua poliment qu'elle n'étais pas intéressée par moi, et m'avoua même qu'elle croyait plutôt aimer les filles. C'était la première fois de ma vie qu'on me refusait quelque chose, j'étais hors de moi. Soudainement, comme si elle était envahie par quelque chose de plus fort qu'elle, elle se lança sur moi et m'embrassa. Étonné, je lui demandai pourquoi elle fait ça et elle me répondit qu'elle m'aimait et qu'elle avait envie de moi. Je n'allais pas me plaindre, mais je trouvais étrange qu'elle agisse ainsi tout de suite après m'avoir rejeté. Pendant tout mon séjour à Atlanta, la jeune fille ne cessait de me dire qu'elle m'aimait et qu'elle me désirait, et moi, quoi qu'au début j'aimais bien qu'elle me porte de l'attention, j'ai fini par me délaisser et je n'avais plus envie qu'elle me traite de cette façon. Depuis cette réalisation, la jeune dame cessa tout comportement romantique à mon égard et elle essayait même de m'éviter. J'étais sous le choc: c'est moi qui avait décidé du moment précis où elle m'aimerait et de quand elle cesserait de m'aimer.

Après ce voyage, j'ai commencé à tester ce don. Je pouvais bel et bien faire éprouver à qui je le voulais du désir envers moi. Vers 15 ans, j'ai commencé à avoir des envies plus charnelles envers les filles, et j'ai donc fait un nouveau test. J'ai user de mon don sur une jolie brune de mon quartier, et j'ai même réussis à la faire coucher avec moi. Ensuite, plus besoin d'elle! Je pouvais la faire arrêter de m'aimer quand je voulais! Puis j'ai commencé à être plus gourmand, pourquoi pas celle-là? Et elle? Je peux toutes les avoirs!

À 16 ans, je me suis demandé: est-ce que ça fonctionne avec les garçons? Certes, j'avais déjà éprouvé des désirs envers des jeunes hommes de mon âge, mais jamais je n'avais testé mon don. J'ai donc abordé un de mes voisins, un beau blond au yeux bleus. Il avait une copine, mais c'était le dernier de mes soucis! Le moment venu, j'ai utilisé mon don et à ma grande surprise, ça a fonctionné! Nous nous sommes embrassés, nous sommes montés dans sa chambre, et pour le reste je vous laisse deviner.

Plus le temps passait, et plus j'étais gourmand. Si je désirais quelqu'un, je faisais en sorte qu'il me désire aussi. Ensuite, sayonara! À mon grand désespoir, je ne pouvais charmer qu'une personne à la fois, mais il m'étais possible de charmer plusieurs fois la même personne. Parfois, je demandais à Marcus de m'amener à des bars. Bien sûr, je n'avais pas l'âge, mais Marcus était réduit au silence et une poignée de billet verts suffisaient à calmer les gardiens de sécurité. L'argent peut vous donner accès à beaucoup plus que du matériel, et je l'ai appris très jeune. Rendu sur place, je scrutais longuement la salle et je me demandais: Qui est la personne la plus magnifique dans cette pièce? Je faisais mon choix, parfois rapidement, parfois après une longue réflexion, puis j'abordais la personne choisie et si cette dernière n'était pas friande à l'idée de passer la nuit avec moi, j'usais de mon don. Marcus, attendait aussi longtemps qu''il le fallait devant l'endroit où j'avais choisis de passé la soirée, et quand j'étais près a partir, il me conduisait moi et l'heureux(se) l'élu(e) à un hôtel, puis il attendait avant de me rapporter chez moi. Un rouleau de billets de papier suffisaient pour acheter le silence du vieil homme, et moi j'étais satisfait. Quand j'étais en voyage avec ma mère, je me contentais de faire ce que j'avais à faire de jour pour ne pas éveiller ses soupçons.

Quand j'eu 18 ans, ce fût une toute autre histoire. Je pouvais aller où je désirais, voyages à New-York d'une semaine, Paris le mois d'après, puis pourquoi pas Tokyo ensuite? Je voyageais où je voulais et je pouvais sortir sans accompagnement. N'importe qui, je pouvais avoir n'importe qui! J'adorais me sentir désiré, j'aimais que les gens me disent leurs plus intimes secrets, leurs fantasmes les plus fous, ce qu'ils aiment. Je me rappels de chaque personne avec qui j'ai passer la nuit, de leurs visages, de leurs voix, de leurs corps... Chacun d'eux à quelque chose de spécial, et c'est ce qui est magnifique.

Mais un jour, l'inévitable arriva: Marcus mourut. Le pauvre approchais les 90 ans... Ce fût un moment difficile pour moi, n'ayant aucun père Marcus avait pris le rôle de figure paternelle dans ma vie et ça m'a fait très mal de le perdre. Mais peu de temps après sa mort, un nouveau domestique me fût attribuer, un homme du nom de Jonas. Jonas avait 18 ans, il venait tout juste de terminer sa formation de domestique. Ces services étaient de la même qualité irréprochable que ceux de Marcus, et il était tout aussi poli et discret. Pourtant, cet homme était différent. Plus je passais de temps à ces côtés, et plus je me sentais étrange. Comme si une flamme avait pris naissance dans mon coeur avant de s'étendre partout dans mon corps. Je compris bien vite que c'étais l'amour, ce sentiment que je passais mon temps à implanter dans l'esprit des autres. Je comprenais maintenant pourquoi les gens sous mon charme était prêt à tout pour moi, et pourquoi ils n'avaient aucune retenue à passer des moments intimes avec moi. Malheureusement, le règlement était clair: Les relations amoureuses entre White et Vaillancourt sont proscrites. Plus le temps passait, plus je me sentais mourir à l'intérieur en sachant que jamais je ne pourrais être avec Jonas. Je pouvais avoir n'importe qui sur terre, n'importe qui sauf lui. Je pleurais tout les soirs avant de m'endormir, je n'avais plus envie de manger et je passais mes journées dans ma chambre.

Un après-midi, mon domestique cogna à ma porte.

-Monsieur? Puis-je entrer?

-Oui Jonas, entrez.


Il ouvrit la porte lentement et vint s'asseoir auprès de moi sur mon lit. Sa simple présence suffisait à me perturber.

-Monsieur, vous me semblez différent depuis un moment, quelque chose ne va pas?

C'étais le boulot d'un domestique de s'assurer que la personne qu'il sert soit bien. Après m'être perdu dans son regard pendant un instant, je ne pus résister et je fis l'impardonnable: J'approchai ma tête de la sienne et je posai mes lèvres sur les siennes. Surpris, Jonas me rappela poliment que ce que je faisais étais interdit, et je lui dis que je l'aimais plus que tout. Le jeune homme semblait résisté, puis il finit par m'embrasser à son tour, et c'est ainsi que nous avons partagé le fruit défendu pour la première fois.

Quelques semaines plus tard, alors que j'entretenais une relation secrète avec mon domestique,ma mère vint me voir dans le boudoir, et c'est en furie qu'elle m'expliqua qu'elle savait tout. Non seulement elle savait tout pour Jonas, mais elle savait aussi pour mon don. Elle m'a dit que mon père avait le même, et que sans ça jamais il n'aurait coucher avec elle parce qu'une dame portant un nom de famille aussi honorable ne ferais jamais ce genre de choses avec n'importe qui, contrairement à moi. Elle me traita de tout les nom, de monstres, de déshonneur pour ma famille, et elle alla jusqu'à me dire que jamais elle n'a voulu de moi. Après cette discussion, plus aucun membre de ma famille ne m'a adressé la parole. Une semaine après le drame, un membre de la famille White vint me voir avec deux lettres. La première était de ma mère, m'annonçant que je devais quitter les lieux bientôt, et qu'après avoir fait mes valises une limousine allais me mener à l'aéroport ou un jet me conduirait à New-York, d'où un hélicoptère m'amènera dans une sorte de camp pour "les atrocité dans mon genre" que ma mère à trouver grâce à des contacts de la famille au États-Unis. La sale conne qui me servait de génitrice à tout de même eu la "gentillesse" de me laisser une carte de guichet donnant accès à un compte où elle virerait de l'argent chaque mois, mais elle me fit savoir clairement à la fin de la lettre que plus jamais elle ne voulait me revoir, et de ne pas m'inquiété pour Jonas, qu'elle ne le dirait a personne car elle savait très bien que c'est moi qui l'a "maudit". Ce n'était pas le cas, mais si ça pouvais éviter des ennuis à mon bien aimé, je préfère qu'il en soit ainsi et qu'elle croit que c'est moi qui l'a forcé à m'aimer.

La seconde lettre étais anonyme, et le domestique qui me la donna me dit que ma mère faisais dire qu'elle avait gardée cette lettre depuis quelques mois et que puisque je quittais maintenant elle n'avait plus aucune raison de la garder. Je n'ai même pas pris le temps de lire la deuxième lettre, j'étais trop bouleversé par tout ce que je venais d'apprendre. Après avoir passer deux heures à pleurer, je fus pris d'une rage incontrôlable et je fis mes valises en un temps record. Si plus personne ici ne voulait me voir, qu'il en soit ainsi! Colress Vaillancourt s'en va, vous ne le reverrez plus jamais! C'est sans dire adieu à personne que je suis parti de chez moi. Arrivez devant la limousine, une main me retenu. Je me suis retourné et c'est avec joie que je me suis aperçu que la main appartenait à mon cher et tendre Jonas. Après m'être assurer que personne ne regarde et après avoir acheté le silence du chauffeur, je commençai a parler à Jonas. Je lui dis qu'on pourrait s'en aller ensemble, loin de tout et refaire notre vie à nouveau. Le jeune homme m'embrassa, puis il se mit à pleurer. Il me dit qu'il m'aimait énormément, mais qu'il ne voulait pas perdre sa famille, et que notre relation ne pouvait continuer. Pris d'une rage folle, je me mis à lui hurler un tas de choses, que j'avais tout perdu pour lui, que je l'aimais plus que tout et que s'il préférais servir la famille qui m'a renié au lieu de venir avec moi, je ne voulais plus jamais le revoir. Il resta silencieux et parti sans dire un mot. Je mis mes valises dans la limousine et je pris place avant de fondre en larmes.
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Love is the real sin   Sam 5 Sep - 2:42

Bienvenue bienvenue bienvenue bienvenue !!!! Super choix d'avatar et super perso. Réserve moi un lien beau brun. Wink Teen Wolf team !!!!
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Love is the real sin   Sam 5 Sep - 6:38

Yayaya ma soeur Team teen wolf on à un lien obligé
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Love is the real sin   Sam 5 Sep - 6:46

Ouiii En plus ça va être facile de nous trouver des gifs communs.!
avatar
Coalition ψ Combattant
Ω Tablettes : 1313
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Love is the real sin   Sam 5 Sep - 10:46

Rebienvenue !

Depuis quand riche c'est une qualité ? Razz


blood must have blood
- Justice and Vengeance are not the same thing.
- To me they are.



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Love is the real sin   Sam 5 Sep - 12:19

Re-bieeenvenuuue !!

Hihi j'ai hâte que tu sois validé ! Je sens que sa va être marrant ^^ !
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Love is the real sin   Sam 5 Sep - 13:09

Rebienvenue avec ce nouveau personnage ! Dylan Et dire que j'ai failli prendre Holland quand je me suis inscrite ange

Oublie pas de nous dire quand ta présentation est finie.

Diana : Bah attend, c'est une qualité, c'est un bon investissement pour l'avenir ça. ange
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Love is the real sin   Sam 5 Sep - 15:24


Validation
Félicitation, tu viens d'être validé avec les honneurs du jury. A présent tu peux venir faire la fiesta avec tout le monde.

J'aime beaucoup ton personnage, il sort du lot et il risque d'être marrant à voir sur le camp ! J'espère que tu te plairas avec lui !

Cependant il y a quelques petits détails presque rien à régler, une formalité disons le:
Ici tu pourras réserver ton avatar, et oui ce serait bête qu'on te le pique.
Ici tu pourras réserver ton prénom et nom de famille parce que tu es unique après tout
Pour te faire des amis, des ennemis ou tout simplement avoir des liens c'est ici
Là c'est pour faire des rps avec tous pleins de monde
Et ici c'est pour que les admins t'aiment, pour que le forum t'aime et pour avoir pleins de nouveaux amis-ennemis
avatar
Divin ψ Olympus team
Ω Tablettes : 263
Voir le profil de l'utilisateur

Qui es-tu?
Ω Objets:
Ω Relations:
Ω Compétences:

MessageSujet: Re: Love is the real sin   Sam 5 Sep - 15:55

Bienvenue Very Happy
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Love is the real sin   Sam 5 Sep - 16:18

Merci à tous hâte de rp avec vous mes choupinous
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Love is the real sin   Dim 6 Sep - 23:40

jsuis légèrement en retard, mais bienvenu !! ^-^
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Love is the real sin   Dim 6 Sep - 23:51

Merci
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Love is the real sin   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» real nan cho
» Absolarion Love.
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes of Honor :: Les anciennes fiches de présentations-